Trois formes d’entretien d’embauche


Trois formes d’entretien d’embauche

une forme d'entretien d'embaucheLe but de l’entretien d’embauche est le rassurer le recruteur.

On se place dans le cadre de relations humaines

On parle de « se vendre », ce qui veut dire combler un besoin contre une rémunération.

Trois grandes formes d’entretien d’embauche, en face-à-face :

L’entretien non directif

Le recruteur ne dit rien ou presque.

C’est à vous de mener l’entretien :

  • Présentez-vous en deux ou trois minutes
  • Passez la parole, en posant la question : qu’attendez-vous du candidat ?
  • Taisez-vous jusqu’à ce que votre interlocuteur reprenne la parole
  • Répondez à ses questions. Posez les vôtres, que vous avez préalablement bien préparées

L’entretien semi directif

  • Saluez : « Bonjour, content de vous rencontrer »
  • Étudiez le comportement de la personne qui vous reçoit
  • Prenez soin aux types de questions posées : questions fermées ou ouvertes où les secondes vous laissent le choix de la réponse, au risque de répondre à côté de la demande

L’entretien direct, fermé

Le recruteur a préparé de 10 à 20 questions, qu’il pose systématiquement à tous les candidats. En général, son visage et ses gestes sont fermés, aucune expression sur la satisfaction ou non des réponses obtenues.

  • Faites attention au recoupement de vos réponses, qu’il faut avoir préalablement préparés, en sachant pertinemment il est impossible de tout prévoir.
    Il y aura donc des « imprévus » et donc de l’improvisation.

A la question : « Pourquoi est-ce vous que nous devrions choisir ? »,
répondez :      « Je suis celui qui convient le mieux au poste, parce que… »
et surtout pas « Je suis le meilleur pour le poste ». Nuance !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les acteurs d’un entretien d’embauche et leurs objectifs
Risques et moyens dans un entretien d’embauche
PENDANT l’entretien d’embauche

A retenir pour le déroulement de l’entretien d’embauche
Communiquer correctement pendant un entretien d’embauche
Comment s’habiller pour un entretien d’embauche

Autres Emploi :

Récapitulatif 3 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Mieux téléphoner c’est possible : Des tuyaux pour m’aider


Mieux téléphoner c’est possible : Des tuyaux pour m’aider

des tuyaux pouor téléphonerDans une conservation où l’on voit son interlocuteur, la communication non verbale joue un rôle très important.

A contrario, lorsque vous téléphonez, vous n’avez que votre voix comme support aux mots que vous utilisez.
C’est ainsi que de nombreuses erreurs sont commises lors d’appels téléphoniques.

1. Préparer votre conversation téléphonique

a. Téléphonez au bon moment, c’est-à-dire de 08:00 à 09:30, de 13:30 à 14:30, après 16:00

b. Regroupez vos appels téléphoniques de la journée

c. Fixer un rendez-vous téléphonique avec précision : « mercredi à 14:00 » et non pas « début d’après-midi mercredi »

d. Mettez-vous d’accord sur l’heure d’appel avec votre interlocuteur

e. Impliquez votre assistante (si vous en avez une) : qu’elle tienne la liste des appels prévus, qu’elle vous rappelle vos rendez-vous téléphoniques et qu’elle vous fournisse tous les documents dont vous allez avoir besoin pendant la conversation téléphonique

f. Préparez-vous :

i. Quel est mon objectif dans cette conversation ?

ii. De quel(s) document(s) ai-je besoin ?

iii. Quels sont mes arguments ?

iv. Quels sont les arguments contraires de mon interlocuteur ?

v. Quels sont mes contre-arguments ?

vi. Quelle est la limite de compromis que je fixe ?

g. Faites en sorte que votre interlocuteur n’interrompt pas la conversation avant son terme, que vous aurez choisi

h. Ayez un bloc-notes à portée de main pour écrire pendant la conversation

i. Tenez le téléphone avec la main qui ne vous sert pas à écrire

2. Votre comportement au téléphone

a. Utilisez des questions ouvertes pour obtenir des informations ? Par exemple : Qui, quoi, quand, pourquoi, dans quelle mesure, etc.

b. Répétez jusqu’à ce que vous soyez sûr que votre interlocuteur a bien compris votre message

c. Présentez les solutions possibles au problème de votre interlocuteur en utilisant de préférence son propre vocabulaire

d. Soyez attentif à la description de dessins et autres graphiques, reproduisez les vous-mêmes pendant votre description

e. Répondez positivement à une demande de rendez-vous, physique ou téléphonique, uniquement après avoir vérifié vos disponibilités. Ayez donc de préférence votre agenda sous la main pendant la conversation

f. Fixez vous-même le prochain rendez-vous

g. Souriez au téléphone : cela se ressent dans la voix et votre interlocuteur sourit à son tour

h. Que faites-vous pendant que votre interlocuteur parle ? Une écoute active ou bien vous dessinez. Où regardez-vous à ce moment-là ?

3. Après votre conversation téléphonique

a. Enregistrez les rendez-vous que vous venez de fixer avec vos interlocuteurs

b. Retenez ce que vous avez obtenu, de préférence sous une forme écrite

c. Donnez suite, agissez en fonction des actions convenues ou préparatoires aux actions à mener suite à votre conversation

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quels sont les avantages de téléphoner, d’une conversation téléphonique
Les objections au téléphone
Conseils pour l’utilisation du téléphone fixe au travail

Indicatifs en Belgique téléphoniques interurbains
Indicatifs en Suisse téléphoniques interurbains
Indicatifs téléphoniques internationaux

Autres Communication, Organisation et Voyage :

Récapitulatif 1 Communication
Récapitulatif 2 Communication
Récapitulatif 3 Organisation
Récapitulatif 1 Voyage
Récapitulatif 5 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :