Recherche d’emploi : Atout et qualité


Levons la confusion entre atout et qualité

des qualités personnelles

volontaire, résistant, rapide, persévérant, …

Caractéristique

Pour différencier les personnes les unes des autres, on peut s’attacher à décrire son physique : petit ou grand, gros ou maigre, nez pointu ou épaté, blond, châtain, noir ou roux, etc.

On peut aussi décrire une personne par son origine géographique ou ethnique, par sa religion ou son orientation sexuelle.

Seulement voilà, ce sont des descriptions interdites dans le recrutement car elles peuvent induire une discrimination à l’embauche, formellement, légalement et strictement interdite.

Savoir et savoir-faire

Pour se faire embaucher ou pour recruteur le bon profil, le premier critère de sélection est généralement la capacité à effectuer les tâches demandées au poste de travail. A quoi servirait une personne incapable de faire ce qu’on lui demande, dans le cadre de son travail ?

Soit, elle a l’expérience et le savoir-faire, soit elle peut l’acquérir par des formations, initiales ou continues.

Être capable d’exécuter les tâches, physiques ou/et intellectuelles, est un minimum que l’employeur recherche. Or, cela est insuffisant.

L’employeur cherche aussi ce qui va différencier les candidats qui possèdent le même savoir, c’est-à-dire les mêmes connaissances du métier, et le même savoir-faire. Malgré les nuances dues à la pratique, quand on sait faire, on peut faire.

Pour cela, il va chercher des qualités des candidats pour les comparer.

Qualité

Une qualité personnelle est appelée aussi un trait de caractère. Elles sont propres à la personne, c’est-à-dire qu’elles sont indépendantes du métier ou des formations que la personne a pu recevoir. Ces qualités personnelles existent depuis la plus tendre enfance et sont souvent développées durant les deux premières années de son existence. Puis, les circonstances de la vie influent sur la façon de penser et le comportement de chacun.

C’est ainsi qu’une personne sera plus introvertie ou plus extravertie, selon qu’elle a des difficultés à l’exprimer face à d’autres personnes ou, au contraire, se sent parfaitement à l’aise pour exprimer des idées et transmettre son message à ses interlocuteurs.

Cet exemple montre que l’on est soit l’un soit l’autre car il est impossible d’être les deux à la fois.
Toutefois, une personne plutôt timide peut se forcer à participer à une discussion pour paraître plus extravertie dans un cercle de collègues et une personne plutôt expansive sera capable de se modérer et de laisser la parole aux autres et de les écouter.

Atout

Un atout qui permet de distinguer un candidat d’un autre est l’adéquation entre les qualités personnelles et le poste de travail.

C’est ainsi qu’une personne extravertie aura un avantage pour un poste de commercial qu’une personne introvertie.
A l’inverse, pour un poste de comptable, une personne qui se sent mieux quand elle est seule, aura un avantage sur une personne qui se sent bien surtout quand elle est entourée.

Cet avantage est appelé Atout.

Un atout peut provenir d’une qualité que le recruteur cherche. L’employeur cherche une personne capable de s’intégrer dans son entreprise, avec qui l’ambiance sera propice au développement de ses affaires et dans laquelle les conflits seront évités.

Peut-être l’employeur cherchera-t-il une personne qui lui fasse des suggestions, peut-être veut-il un exécutant qui agisse sans prendre d’initiative. C’est lui qui fixe les règles, les critères de sélection des candidats et les qualités qui souhaite trouver chez son futur collaborateur ou sa future collaboratrice.

NB : Si une qualité peut être un atout, certaines connaissances particulières ou certaines expériences professionnelles peuvent l’être aussi.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche
Emploi des seniors : Et pourtant, ils sont si bons !
Emploi : Exprimez vos talents

Recrutement : Attirer les talents façon 21ème siècle
Kompetenz : La compétence allemande
Des mots pour se définir

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : Les sources de stress du recruteur


Le recruteur stresse aussi !

le stress fait transpirerS’il est facile de comprendre que les candidats éprouvent un stress certain à l’idée de rencontrer en entretien d’embauche le chargé de recrutement, il est moins connu que ce dernier aussi est soumis à une pression certaine.

Lorsqu’un poste se libère, ou pire, se créé, l’employeur défini le profil-type de candidat amené à l’occuper.

C’est plus facile lorsqu’il s’agit du remplacement d’une personne qui est partie, car les tâches à accomplir sont déjà définies, et l’employeur peut enrichir cette liste par de nouvelles tâches ou modifier la liste précédente par des changements et des suppressions.

Il connaît les écueils rencontrés avec l’ancien titulaire du poste et reconnaît donc les traits de caractères, c’est-à-dire le savoir-être nécessaires pour la bonne exécution des tâches à remplir par celui ou celle qui va remplacer le partant ou la partante.

Dans le cas d’une création de poste, c’est l’imagination de l’employeur qui fonctionne. Il s’inspire de descriptions de poste existante dans son entreprise ou chez celle de ses connaissances et les adapte à ses propres besoins.

Plus le chargé de recrutement est inexpérimenté, ce qui est souvent le cas lorsqu’il est lui-même le chef d’entreprise ou s’il s’agit d’une personne du service des ressources humaines qui effectue rarement cet exercice, et plus son stress est important.

Se tromper

La crainte de se tromper dans le choix du candidat en est la première cause. C’est aussi la peur de se faire avoir par un candidat qui présente bien, qui sait communiquer et qui donne une bonne impression alors que ses connaissances, compétences sont d’un niveau inférieur à celui exigé pour le poste.

A cela s’ajoute la crainte de mal juger les qualités personnelles du candidat et de mal cerner sa personnalité, au risque d’amener le loup dans la bergerie.

C’est insuffisant de croire qu’une personne est compétence, encore faut-il qu’elle puisse s’intégrer à l’entreprise et qu’elle soit capable de s’adapter, c’est-à-dire d’accepter, les façons de faire de l’entreprise. Une exception : quand la personne à recruter doit apporter du changement dans les méthodes, ou compléter les savoir-faire déjà présentes dans la société.

L’impasse

Une autre cause de stress est celle de l’image que le chargé de recrutement va donner de l’entreprise, et de lui-même.

Selon le poste à pouvoir, la notoriété de l’entreprise, le lieu ou/et les conditions de travail, le recrutement peut conduire à une impasse. Aucun candidat de convient au poste ou, le summum de l’échec, aucun candidat ne postule.

Ce peut être une mauvaise définition du poste ou un salaire peu attractif, ou toute autre raison. Peu importe le poste reste à pourvoir et il faut attirer des candidats.

Si certains recruteurs doivent faire un choix parmi des centaines de candidatures, d’autres peinent à trouver suffisamment de candidats, ou de candidats suffisamment compétents, pour répondre au besoin.

La sanction

Le stress vient aussi de la crainte de ternir l’image du recruteur. Si la personne embauchée ne convient pas, c’est qu’il a mal fait son travail. C’est ainsi que l’on retrouve sur le marché du travail, nombre de candidats pour des postes devenus vacants dans les services RH.

Hé oui, les membres du service du personnel aussi se retrouvent candidats. Être taxé d’incompétence est encore plus difficile pour eux que pour la plupart des autres candidats.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour réussir votre recrutement, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recrutement : Diminuer le stress du recruteur
Recruteur : La présélection des candidats
Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche

CV : Le chasseur de têtes
Salon Emploi : Tout l’intérêt pour l’employeur
Contrôle de référence : mode d’emploi

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 14 Emploi
Récapitulatif 14 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Vaccination : De l’origine à aujourd’hui


La vaccination : C’est quoi ?

Origine de la vaccination

carte de la peste noireDurant les 5 années de la Peste noire, entre 1347 et 1352, entre 30% et 50% de toute la population européenne ont péri.

Nos ancêtres ont remarqué que, lorsque la peste était moins virulente en certains endroits et qu’une personne touchée par la peste s’en remettait, elles allaient se faire contaminer en espérant qu’elles feraient partie des rescapés.

Qu’est-ce que la vaccination

Au 19ème siècle, plusieurs chercheurs ou « savants » ont poursuivis les travaux scientifiques sur les micro-organismes appelés microbes : Bacilles, bactéries, champignons (moisissures, levures), algues (pigmentation), spores, virus.

Chaque microbe qui pénètre dans un organisme vivant fait l’objet d’une analyse par l’organisme lui-même.
Lorsque le corps « reconnaît » un virus, il va produire des anticorps qui vont détruire l’intrus. Lorsque tous les virus sont détruits, la maladie est vaincue.

A contrario, lorsque le corps ne parvient pas à « reconnaître » un virus, il part du principe qu’il est inoffensif et ne fait rien. La maladie se développe puisque rien ne l’arrête.
Si rien n’est entrepris par une aide médicale extérieure au corps alors la mort peut se révélée la seule issus à la maladie.

La vaccination consiste à atténuer très fortement le microbe responsable d’une maladie et à l’inoculer à une personne en bonne santé, de façon à que ce l’organisme de cette personne développe des anticorps. La vaccination indique au corps à quoi ressemble le virus de façon à ce qu’il puisse « reconnaître » le virus.

À chaque virus, son anticorps

Pour éviter que le corps ne détruise des micro-organismes bénéfiques pour lui, par exemple la flore intestinale pour permettre la digestion des aliments, le mécanisme de défense du corps produit un anticorps et un seul pour combattre un virus et un seul.

Certains virus changent de forme au cours du temps : ils mutent. Le plus connu est le virus de la grippe qui change chaque année.

Pour contrecarrer la mutation de virus ou l’apparition de nouveaux virus, inconnus jusque-là, les chercheurs développent des vaccins.

Vacciner = Reconnaissance des virus

Reconnaissance dans le sens d’enseigner au corps à quoi ressemble un virus, pas dans le sens de gratitude.

La vaccination consiste à atténuer considérablement un virus jusqu’à se rendre inoffensif, tout laissant la possibilité d’être reconnu.

Le principe, empirique et dangereux employé au Moyen-Âge en présence d’un virus affaibli naturellement est reproduit en laboratoire pour affaiblir très nettement plus le virus.

Le vaccin ainsi créé est inoculé aux personnes pour permettre à leur corps de produire des anticorps au cas où le virus s’introduirait en eux.

Les progrès des vaccins

De nos jours, plusieurs formes de vaccins ont complété la gamme de produits permettant au corps de produire des antigènes (anticorps) chargés de reconnaître les organismes infectieux, y compris des vaccins synthétiques.

Par ailleurs, la législation de tous les pays contient des obligations de vaccination contre plusieurs maladies, surtout contractées par des enfants, cela dès les premières années de la vie.
Ces vaccinations ont permis le réduire considérablement le nombre de personnes atteintes par ces maladies, dans le monde.

Si ces maladies existent toujours, c’est que de nombreuses personnes ne se font pas ou n’ont pas les moyens financiers ou/et techniques de se faire vacciner.

La polémique

Une baisse du nombre de personnes qui se font vacciner ou qui font vacciner leurs enfants intervient, dans nos pays sur- et donc mal informés, à chaque information où la vaccination est mise en cause. Ce phénomène prend des proportions telles que les vaccinations reculent.
L’immunité dont nos pays disposent régresse.

La psychose, augmentée par la facilité de propension des informations, se développe au détriment de la santé.

La proportion de personnes rendues malades par la vaccination est à mettre en face du nombre de personnes en bonne santé grâce à la vaccination est très largement en faveur de la vaccination.

Comme quoi la peur rend parfois inconscient et irresponsable, surtout quand elle est irrationnelle.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Vaccination : Le calendrier de 10 vaccins
La vaccination contre la grippe saisonnière
Burnout ou Syndrome d’épuisement professionnel

Risques cardiovasculaires : les facteurs du risque
TMS troubles musculo-squelettiques comment les éviter
Décès : Démarches à effectuer

Autres Bien-être :

Récapitulatif 11 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les discriminations à l’embauche


Les principales raisons pour l’élimination de sa candidature sont officiellement interdites

discrimination à l'embauche : Le handicapQue ce soit dès le CV ou au travers de la lettre de candidature ou pire encore après l’entretien, les réponses fournies par les recruteurs ou/et les employeurs pour rejeter une candidature sont souvent banales, neutres, parfois absentes.

La loi interdit de mentionner certains motifs.

Des critères éliminatoires non officiels

  • L’âge. Numéro 1 toutes catégories : trop jeune, trop vieux. Gare à vous si votre âge commence par un 5 ou un 6 !
  • La grossesse. Pas de pitié pour les femmes enceintes ou en âge de procréer.
  • L’apparence physique. Pour paraphraser Coluche ! « Si vous êtes noir, petit et moche, ce sera très dur »
  • L’origine ethnique ou régionale
  • La nationalité
  • Le sexe
  • Le handicap physique ou mental

Des critères éliminatoires plus officiels

  • La non maîtrise des outils informatiques
  • Le chômage de plus d’un an
  • Les fautes de français, à l’écrit ou à l’oral
  • La maîtrise de l’anglais, ou d’une autre langue demandée
  • La distance de votre domicile au lieu de travail
  • L’absence du permis de conduire
  • Le niveau de diplôme, voire le diplôme lui-même

Que faire contre les discriminations

Ne pas tricher !

  • Se rendre plus jeune ou plus vieux,
  • Citer un diplôme ou une formation que l’on n’a pas
  • Annoncer avoir occupé un poste qui n’est pas le vrai
  • Indiquer un motif de départ qui sera différent de celui qu’indiquera votre ancien employeur que le recruteur aura contacté,

pour ne citer que quelques exemples, sont encore plus éliminatoires car ils vous font passer pour un menteur ou une menteuse.

Que faire alors ?

Il y a des critères sur lesquels vous pouvez influencer et d’autres qu’il est impossible de modifier.

Parmi ceux que vous pouvez changer :

  • Supprimer votre âge et votre adresse de votre CV
  • Enlever le numéro de téléphone si les deux premiers chiffres sont ceux d’une zone différente que celle de l’entreprise, pour laisser uniquement un numéro de téléphone portable
  • Mettre des vêtements amples si votre grossesse n’est pas encore trop apparente
  • Soignez votre apparence : propreté, coiffure, habits et chaussure, maquillage, etc.
  • Formez-vous aux outils informatiques courants
  • Apprenez ou perfectionnez-vous en français, en anglais ou une langue demandée
  • Passer votre permis de conduire

Pour les autres, souriez, utilisez les mots pour convaincre que vous êtes à même de travailler pour l’entreprise, surtout en entretien d’embauche, ainsi que dans la lettre de motivation.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Chômeurs, un traitement inégal par Pôle emploi
Entretien d’embauche : 10 bons gestes = 10 bons atouts
Humour en entretien d’embauche : A manier avec précaution

Plus de 50 ans : Comment souhaitez-vous être appelé ?

Nouveaux sur le marché du travail
Comment s’habiller pour un entretien d’embauche
Seniors Vos points forts auprès des recruteurs

Autres Emploi :

Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Méthode SCORE ou Chercher les causes profondes


Méthode SCORE ou Chercher les causes profondesméthode score

SCORE est un acronyme pour

S ymptômes

C auses

O bjectifs apparents

R essources

E ffets escomptés ou objectifs profonds

Pour chacune de ces lettres, il y a au moins une question à poser :

S : Quelle est la situation ?

C : Quelles sont les origines ?

O : Quel est l’objet, le but ?

R : Qui, quelles ressources sont impliquées ?

E : Pourquoi ?

Les Causes profondes d’une situation dévoilent des Symptômes apparents, qui conduisent à définir des Ressources, des moyens pour des Objectifs apparents qui cachent les effets escomptés qui, demandent, eux, des vraies solutions.

C’est par de nombreuses questions que l’on parvient à déterminer le bon diagnostic.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Méthodes et outils de résolution de problèmes
7 conditions de réussite pour la résolution de problème
Les 7 catégories d’outils de la résolution de problème

Démarche en 7 étapes pour la résolution de problèmes
Le brainstorming ou remue méninges, une méthode pour trouver des idées en groupe
La question la plus importante

Autres Organisation :

Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 4 Organisation
Récapitulatif 5 Organisation

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Fax Origine du


L’origine du Fax

appareil faxIl a remplacé le télex, et, depuis l’apparition des messageries électroniques, il a disparu.

Mais, au fait, quelle est l’origine du fax ?

Lire la réponse dans

Le lexique informatique de Philippe Garin

Autre définition :

Matériel
Modem

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Télécommunication facteur déterminant des infrastructures
Messagerie Comment choisir Fonctionnalités
Avantage d’une boîte aux lettres indépendante de votre Fournisseur d’Accès à Internet (FAI)

Arnaques téléphoniques ou pas SMS
Messagerie professionnelle : Gagner de la place
Astuces pour que vos mails soient lus

Autres Informatique :

Récapitulatif 5 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :