Senior: Être présent(e)


Pour que l’on ne vous oublie pas, soyez présent(e) !

être présentPersonne ne vient vous voir. Personne ne vous appelle. Personne ne vous propose un job.

Vous vous sentez obsolète, passé(e), dépassé(e), mis(e) au rebut, coulé(e).

Sommaire :

50 ans et toujours dans la course : 10 astuces pour booster votre recherche d’emploi
Quinqua : Forcer le respect
Baby boomer : Afficher sa force tranquille

50 ans et plus : Rester en forme
Tempes grises : Soigner son apparence
Seniors : Exprimez-vous correctement

Expérimenté(e) : Dire ce qu’il faut
50 ans et plus : Agir pour avancer
Choix de carrière : Suivre sa passion

Plus de 50 ans : Comment souhaitez-vous être appelé ?

Montrez-vous !

Être au chômage implique d’en parler autour de vous pour montrer que vous êtes toujours là, droit(e) dans vos bottes. Personne ne vous abattra.

  • Occupez le terrain,
  • Visitez des sites d’emploi,
  • Participez à des salons,
  • Rejoignez une association de défense des chômeurs,
  • Participez à la vie de votre quartier, de votre commune,
  • Inscrivez-vous à des forums,
  • Faites part de votre expertise dans un blog,
  • Créez un site web,
  • Communiquez sur les réseaux sociaux pour démontrez votre savoir-faire,

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour ne pas rester isolé (e), contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Stratégie de présentation en six points
Les raisons de l’échec à l’embauche
Boosteremploi : Témoignage et remerciements de Sylvie

Salons de l’emploi : Préparation et repérage
Emploi : Votre pitch de présentation
Emploi : Pourquoi être sur les réseaux sociaux

Autres Emploi :

Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Merise Méthode de gestion de projet obsolète


Merise Méthode de gestion de projet obsolète

merisier prunus aviumLa merise est le fruit d’un cerisier appelé merisier.

C’est aussi le nom que porte une méthode de gestion de projet, destinée principalement aux grands projets.

Les systèmes informatiques ont évolué avec le temps et la méthode Merise est devenue inadaptée et obsolète. Elle est, de fait, remplacée par d’autres méthodes.

La caractéristique principale de cette méthode est la séparation des données et des traitements, quelle que soit la phase du projet dans laquelle on se trouve.

De nos jours, les données sont associées à des traitements intrinsèques aux données. Il ne viendrait à l’idée de personne de programmer un traitement pour vérifier que le 30 février est une date inexistante, par exemple.

Tout, cependant, n’est pas à jeter et certains éléments de la méthode, lorsqu’ils sont bien assimilés peuvent servir dans la compréhension et l’approche d’un projet.

Tout d’abord, les trois phases de Merise sont :

1) L’étude préalable

2) L’étude détaillée

3) L’étude technique

L’étude préalable

permet de modéliser les besoins en termes de traitements et de données avec :

  • MCT ou Modèle conceptuel des traitements
  • MLT ou Modèle logique des traitements
  • MCD ou Modèle conceptuel des données
  • MLD ou Modèle logique des données

Le fait de décrire les traitements principaux puis détaillés séparément des données permet une représentation intellectuelle qui permet de savoir de quoi on parle. Bien sûr, les traitements inhérents aux données ne seront plus représentés et laisseront la place aux traitements d’interactions entre les flux.

L’étude détaillée

La deuxième phase permet de détailler chacune des fonctions à traiter.

A retenir dans cette phase pour les projets actuels est la séparation entre les spécifications fonctionnelles décrites par la maîtrise d’ouvrage, plus générales, que celles décrites par la maîtrise d’œuvre qui doit aller dans le détail le plus fin.

L’étude technique

La troisième et dernière phase permet de définir les moyens techniques à mettre en œuvre.

Là encore, les matériels et systèmes ont évolués. Leur nombre est réduit. Seules quelques systèmes de base de données et quelques langages de programmation ont survécus.

Néanmoins, il convient toujours de s’intéresser aux dispositifs informatiques qui vont prendre en charge les données et les traitements. Les procédés de programmation restent toujours à décrire ainsi que la formalisation des textes d’aide, de support utilisateur ainsi que l’environnement technique.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Introduction à la méthode MERISE
Approche Bottom-up
Approche Top-down

Données
Langage
Base de données

Java un langage et non une danse
Projet pierre fondamentale de l’informatique
Programmation Quick and Dirty

Autres Informatique :

Récapitulatif 4-1 Informatique
Récapitulatif 4-2 Informatique
Récapitulatif 5 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Quelles sont les menaces qui pèsent sur une entreprise


Quelles sont les 6 menaces qui pèsent sur une entreprise ?

danger de disparition d'entrepriseLe Président Directeur Général, le Gérant ou l’Administrateur principal d’une entreprise a une seule fonction dans l’entreprise :

assurer la pérennité de son entreprise.

Accessoirement, il place les bonnes personnes aux postes-clés, en qui il a le plus confiance, sachant que les bonnes personnes ne sont pas celles avec qui il va obligatoirement s’entendre au mieux, mais les personnes qui sont compétences dans le domaine qui leur sera confié.

Une entreprise est, en permanence, menacée par :

  1. La concurrence régionale ou locale, selon son domaine d’activité et son territoire
     
  2. La concurrence internationale, surtout par des pays peu respectueux des règles
     
  3. L’évolution technologique, qui peut rendre les produits ou les services proposés rapidement obsolètes
     
  4. L’évolution des métiers, procédures et évolution de la société autant que des besoins
     
  5. La hausse des coûts, matières premières, main-d’œuvre, frais divers et charges sociales
     
  6. La rareté de la main d’œuvre qualifiée, selon le cas changer de personnel coûte moins cher que de le former ou inversement

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 6 défis de la modernité
Les techniciens et les commerciaux
Principaux éléments des structures d’une organisation

La gestion stratégique du management
Dysfonctionnements et coûts cachés
Menace – Vulnérabilité – Risque

Autres Management ;

Récapitulatif 5 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :