L’éloquence en 10 conseils


L’éloquence est-il l’apanage des grands orateurs ?

buste de cicéron

Cicéron

Certainement pas !

S’il est vrai que les politiciens ou les avocats sont les champions de l’éloquence, tout le monde peut y accéder.

Tentons de décrypter ce que éloquence signifie.

Des techniques permettent d’améliorer son éloquence. En voici 10 pour vous aider

C’est quoi l’éloquence ?

La prise de parole en public implique de plaire, d’émouvoir et de convaincre grâce à la parole.

Cette définition est ancienne puisqu’elle est attribuée à Cicéron, en latin Marcus Tullius Cicero, né le 3 janvier 106 av. J.-C. à Arpinum en Italie et assassiné le 7 décembre 43 av. J.-C. (calendrier julien) à Formies.

Il s’agit de séduire, pour être écouté, puis de convaincre par des arguments, et de conclure pour inciter son auditoire à une action ou à la réflexion qui mènera à une décision.

Il s’agit donc d’une technique oratoire, qui met le poids sur les mots.

Pourtant, le corps entier participe de la communication, à commencer par la voix, indispensable pour se faire entendre.

Les 10 techniques qui favorisent l’éloquence

  1. Connaître son sujet dans les moindres détails
  2. Structurer son discours
    1. L’exorde attire l’attention
    2. La narration expose les faits
    3. La confirmation des arguments
    4. La péroraison ou conclusion
  3. Adapter son vocabulaire à son auditoire
  4. Être convaincu (e) de son propre discours
  5. Poser sa voix, échauffer ses cordes vocales
  6. Maîtriser ses silences, se taire avant de reprendre
  7. Respirer correctement pour éviter l’épuisement
  8. Maîtriser sa posture et ses gestes
  9. Supprimer ses tics de langage
  10. Être concentré (e), avant, pendant et après le discours

Faire un discours devant la famille, des amis, des collègues, une assemblée de dizaines de personnes ou devant une caméra et un micro, sont tous des moments qui nécessitent de l’éloquence pour convaincre.

Préparer son discours, c’est rédiger et apprendre son texte, autant que de le prononcer devant un miroir ou sa caméra pour corriger son langage, sa voix, ses gestes.

C’est donc, avant tout, une question d’entrainement et de pratique.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment faire passer mes idées en 8 étapes
Congruent Définition Communication verbale et non verbale
Sentir son auditoire pour être un bon orateur

Comment avoir une bonne élocution pour devenir un bon orateur ?
Avoir de la conversation ou comment parler en public
Langage tactique militaire : L’autre façon de parler sans parole

Autres Communication :

Récapitulatif 20 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

S’habiller pour un entretien d’embauche : pas de bague, pas de blague


Entrevue ou entretien d’embauche : pas de bague, pas de blague

bagues et braceletsNon, ce n’est pas une blague !

Le chef du personnel d’une entreprise a conseillé dans le site urbanbaby.com aux femmes de laisser leur diamant à la maison lorsqu’elles se présentaient à une entrevue d’embauche, sinon elles prenaient le risque de donner une mauvaise image

De tels conseils sexistes sont-ils acceptables ?

La polémique fait rage au Canada et s’applique à tout le Monde. Certain(e)s crient au scandale.

Où est le scandale ?

Dans le conseil donné pour aider les femmes en recherche d’emploi, ou, dans le fait que ce conseil s’applique aux femmes et pas aux hommes, ou encore parce que la réalité est telle qu’une femme est jaugée (jugée) différemment dans le monde du travail, à commencer par le processus de recrutement ?

Quoi qu’il en soit, le conseil s’applique aussi aux hommes : Évitez de montrer votre bonne fortune lors d’un entretien d’embauche

Choisissez le « costume » de l’emploi que vous visez, celui qui va faire que votre intégration sera jugée comme possible par le recruteur, parce qu’il correspond au code vestimentaire de l’entreprise

A entreprise jeune, vêtements jeunes et toujours corrects. La cravate ou le tailleur peuvent être abandonnés, à condition que les vêtements portés soient propres et de bon goût au regard de la clientèle de l’entreprise

Porter des bijoux qui attirent l’oeil, c’est faire détourner le regard du recruteur ailleurs que sur votre visage

Le recruteur jauge autant le non verbal que votre façon de s’exprimer alors autant éliminer tout ce qui peut nuire à la conversation et à la bonne impression qu’il faut impérativement laisser derrière soi quand on quitte l’interviewer

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour préparer Vos entretiens d’embauche, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

L’âge, véritable handicap pour l’emploi ?
Un excellent CV… suffisant ?
Le speed recruiting : Définition et mode d’emploi

Comment s’habiller pour un entretien d’embauche
Soyez positif – Ne dites pas, dites
Communiquer correctement pendant un entretien d’embauche

Autres Emploi :

Récapitulatif 4 Emploi
Récapitulatif 7 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

Vidéoconférence : entretien d’embauche ou pas, 6 conseils pour soigner votre communication


Vidéoconférence : entretien d’embauche ou pas, 6 conseils pour soigner votre communication

vidéo conférenceDe plus en plus d’entretiens d’embauche ont lieu via une vidéoconférence. C’est un moyen sûr et pratique, qui permet de converser avec son ou ses interlocuteurs sans avoir à se déplacer, si ce n’est pour se rendre dans la salle où est installé le système de vidéoconférence.

Un système de vidéoconférence est plus perfectionné et plus coûteux qu’une simple webcam et d’un casque muni d’un microphone, c’est pourquoi plusieurs règles de communication sont à respecter.

1/ Arriver à l’heure et terminer à l’heure

Cela paraît tout simple, mais si la salle de vidéoconférence est louée, mieux vaut ne pas faire attendre son ou ses interlocuteurs et ne pas dépasser, non plus, l’heure limite indiquée préalablement par celui-ci (ceux-ci).

Ceci est d’autant plus important qu’elle démontre le respect de l’autre et l’intérêt du sujet de la conversation. Si ce dernier est un entretien d’embauche, alors l’enjeu est suffisamment important pour être à l’heure !

2/ S’asseoir correctement

La vidéoconférence est comme un miroir grossissant : tout est amplifié. Il est donc important de bien s’asseoir, c’est-à-dire ni trop guindé, le dos droit, ni trop détendu, avachi(e) sur son siège.

Préférez une chaise à un fauteuil, qui, s’il est trop confortable, va vous entraîner imperceptiblement à vous faire glisser le bassin vers l’avant et les épaules vers l’arrière, donnant ainsi une mauvaise image de vous. La hauteur du siège doit être appropriée, comme lorsque vous êtes assis(e) pour prendre une photo d’identité dans un automate.

Prenez garde à vous positionnez le plus possible au centre de l’image de votre interlocuteur.

Prêtez une attention particulière à la position de la lumière qui doit vous éclairer sans vous aveugler ni produire des ombres vous cachant ainsi une partie du visage.

3/ Régler l’image et le son

Prenez quelques minutes, avant la connexion avec votre interlocuteur pour régler votre image sur le moniteur.
Comme avec un prompteur dans un studio de télévision, regardez-vous comme votre interlocuteur va vous voir et régler l’image pour qu’elle soit nette.

Utilisez le zoom pour la taille de l’image, en prenant pour principe qu’il vaut mieux que votre interlocuteur vous voit de la ceinture au sommet de la tête et qu’il évite de voir vos jambes, qui pourraient montrer votre nervosité éventuelle.

Le son est généralement préréglé de façon à ce que vous puissiez parler normalement. Ce n’est pas parce que votre interlocuteur est loin que vous devez élever la VOIX !

4/ Maîtriser sa communication non verbale

L’effet de loupe de la caméra augmentera la lecture de votre langage corporel tout au long de la conversation d’une manière plus intensive de la part de votre interlocuteur que si vous étiez ensemble dans la même pièce. C’est pourquoi, tous vos gestes, vos mimiques, les postures de vos bras, de vos mains, de votre tête, de vos yeux, etc. donneront de vous une bonne ou une mauvaise impression selon que vous soyez à l’aise, sans être trop relâché(e).

5/ Maîtriser sa communication verbale

Le vocabulaire utilisé, votre éloquence naturelle, le débit et la hauteur de votre voix, contribuent à donner une bonne impression de vous à votre interlocuteur.

Plus vous serez en phase avec lui ou elle, mieux votre communication passera.

6/ Souriez, vous êtes filmé(e)

Bien que l’angle de prise de vue soit bien plus large que celui d’une webcam, vous n’avez pas la possibilité de voir la totalité de la salle où se trouve votre interlocuteur.

De fait, non seulement votre conversation sera, peut-être enregistrée et donc vue et entendue par une ou plusieurs autres personnes, mais celle(s)-ci sont peut-être déjà dans la salle, hors champ de caméra et vous écoutera sans intervenir.

Imaginez que dans un entretien d’embauche, vous ayez à faire avec le ou la DRH et que le chef se trouve, silencieux, présent, caché…

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Critiqué(e) en public : Comment réagir
Comment faire passer mes idées en 8 étapes
Approche pour la construction d’une atmosphère de sympathie dans le cadre d’un entretien

Fautes de français : dur dur, pas glop, nase, grave !
Congruent Définition Communication verbale et non verbale
Sentir son auditoire pour être un bon orateur

Checklist pour la préparation d’un entretien réussi
Trac : Conseils pour lutter contre
Les rôles dans la communication ou sachez pourquoi vous communiquez mal

Entretien d’embauche : importance du lieu
Comment s’habiller pour un entretien d’embauche
Les acteurs d’un entretien d’embauche et leurs objectifs

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 1 Communication
Récapitulatif 2 Communication
Récapitulatif 5 Communication

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment donner confiance à son interlocuteur


Comment donner confiance à son interlocuteur

Une relation de confiance

donner confianceUne relation de confiance, surtout envers un interlocuteur que l’on ne connaît par et que l’on rencontre pour la première fois, est un exercice, avant tout de communication.

Certaines personnes vous seront sympathiques en une fraction de seconde, d’autres ne le seront jamais.

C’est en prenant conscience de cet état de fait, que vous pouvez agir sur ces aspects inconscients et atteindre vos objectifs.

Par exemple : vous postulez pour un emploi dans une grande banque sur la plus grande avenue de Paris.
Votre rendez-vous va démarrer dans quelques minutes.
Oh, surprise ! Votre interlocuteur est petit, barbu, et est entouré d’un nuage de fumée nauséabonde qui sort de sa pipe. (histoire vraie)

Il a beau vous sourire, vous avez une réaction de recul instinctive, car vous ne vous y attendiez pas. Et en plus, vous ne supportez pas l’odeur du tabac.

Pensez-vous, dans ces conditions, être en mesure de décrocher cet emploi ?

(Je ne l’ai pas eu non plus et je ne m’en plains pas, du tout !)

Deux éléments peuvent vous aider :

  1. Rencontrer la personne sur son terrain
     
  2. Agir sur le processus de communication plutôt que sur son contenu.

Dans notre exemple,

  1. Rencontrer la personne sur son terrain signifie utiliser ses cinq sens et pas seulement la vue et l’odorat pour observer votre interlocuteur et déterminer sa dominante sensorielle, c’est-à-dire, écoutez et comprenez les mots et expressions verbales et non verbales qu’il utilise.
     
  2. Agir sur le processus de communication signifie agissez physiquement et utilisez les mots et expressions de votre interlocuteur pour se mettre au diapason, en phase avec lui.
    Vous influencerez plus facilement le niveau inconscient de votre interlocuteur, qui, à son tour, comprendra mieux les messages que vous voulez lui faire passer.
    Par exemple, peu importe qu’il se conduise mal, puisque fumer est interdit dans les bureaux, vous lui faites comprendre que vous êtes suffisamment professionnel(le) et stable psychiquement pour supporter ses mauvaises manières ; ce qui compte pour vous c’est de décrocher le job de vos rêves.

Une mise en pratique : l’entretien d’embauche

Déjà que l’on se sent mal à l’aise, à cause de l’enjeu, dans un entretien d’embauche, il est particulièrement important de ne pas rater cet exercice de communication.
Pensez-y !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Être à l’aise avec soi pour bien parler
Les noms et les verbes pour améliorer un entretien par des bonnes questions
Le feedback, un moyen de tester la réalité

Ayez l’air d’être la personne indispensable en entretien d’embauche
Entretien d’embauche : 4 conseils pour inspirer confiance aux recruteurs
Connaître ses limites face à un recruteur en entretien d’embauche

Autres Communication et Emploi:

Récapitulatif 1 Communication
Récapitulatif 1 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les trois savoir-faire de la communication selon la PNL


Les trois savoir-faire de la communication selon la PNL

PNLSelon la PNL ou Programmation Neuro Linguistique, un bon communicant doit maîtriser les trois savoir-faire de la communication, qui sont :

1. Une capacité à déterminer clairement ses objectifs

Mieux vaut savoir de quoi on va parler, quel message veut-on passer aux autres

2. Un sens de l’observation

Mieux vaut savoir à qui l’on a à faire, comment les autres vont comprendre et interpréter le message

3. Une flexibilité suffisante pour s’adapter aux diverses situations rencontrées

Mieux vaut savoir utiliser les bons mots et la bonne communication non verbale, pour s’assurer que les autres ont bien compris le message

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

PNL visuel, auditif ou kinesthésique
PNL Code de représentation VAKO
Présentation 1 Modèles

Convaincre par les mots
Sentir son auditoire pour être un bon orateur
Entendre n’est pas comprendre

Autres Communication :

Récapitulatif 4 Communication

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

PNL Code de représentation VAKO


PNL Code de représentation VAKO

VAKOLa PNL ou programmation neuro-linguistique utilise le code suivant pour traduire le processus de la perception : VAKO

V = Visuel

A = Auditif

K = Kinesthésique (toucher, sensations, émotions)

O = Olfactif et goût

Le système de notation VAKO est un outil qui permet de traduire le traitement des données :

  • Externe (e), pour les systèmes de perception
  • Interne (i), pour les systèmes de représentation

La réalité est en fait un mixte des deux. Une partie de notre attention est consacrée à ce qui se passe autour de nous et l’autre partie est occupée par nos processus internes de pensées et de sentiments.

Par exemple, lorsque vous lisez cette phrase (V.e), si vous la commentez à vous-même intérieurement sous forme de mots (A.i) et que, comme cela vous semble intéressant, vous vous sentiez bien (K.i), votre expérience à cet instant pourra se noter V.e -> A.i -> K.i/++ signifie positif, agréable

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

PNL visuel, auditif ou kinesthésique
PNL 3 exemples
La communication non verbale : le message total

Congruent Définition Communication verbale et non verbale
PNL : Découvrez votre dominante par ce test
Les trois savoir-faire de la communication selon la PNL

Autres Communication :

Récapitulatif 4 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Communication non verbale sur www.boosteremploi.com


Communication non verbale sur http://www.boosteremploi.com

communication non verbale Les ChefsÉlément important de la communication dans un entretien d’embauche : La communication non verbale

Ces pages sont désormais accessibles via la page Emploi de ce blog

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Dresser son bilan sur www.boosteremploi.com
16 sites d’emploi dans www.boosteremploi.com
La communication non verbale : le message total

Expérimenté (e) : Dire ce qu’il faut
Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche
Être timide et réservé (e) : point faible ou point fort

Autres Emploi :

Récapitulatif 4 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Trois formes d’entretien d’embauche


Trois formes d’entretien d’embauche

une forme d'entretien d'embaucheLe but de l’entretien d’embauche est le rassurer le recruteur.

On se place dans le cadre de relations humaines

On parle de « se vendre », ce qui veut dire combler un besoin contre une rémunération.

Trois grandes formes d’entretien d’embauche, en face-à-face :

L’entretien non directif

Le recruteur ne dit rien ou presque.

C’est à vous de mener l’entretien :

  • Présentez-vous en deux ou trois minutes
  • Passez la parole, en posant la question : qu’attendez-vous du candidat ?
  • Taisez-vous jusqu’à ce que votre interlocuteur reprenne la parole
  • Répondez à ses questions. Posez les vôtres, que vous avez préalablement bien préparées

L’entretien semi directif

  • Saluez : « Bonjour, content de vous rencontrer »
  • Étudiez le comportement de la personne qui vous reçoit
  • Prenez soin aux types de questions posées : questions fermées ou ouvertes où les secondes vous laissent le choix de la réponse, au risque de répondre à côté de la demande

L’entretien direct, fermé

Le recruteur a préparé de 10 à 20 questions, qu’il pose systématiquement à tous les candidats. En général, son visage et ses gestes sont fermés, aucune expression sur la satisfaction ou non des réponses obtenues.

  • Faites attention au recoupement de vos réponses, qu’il faut avoir préalablement préparés, en sachant pertinemment il est impossible de tout prévoir.
    Il y aura donc des « imprévus » et donc de l’improvisation.

A la question : « Pourquoi est-ce vous que nous devrions choisir ? »,
répondez :      « Je suis celui qui convient le mieux au poste, parce que… »
et surtout pas « Je suis le meilleur pour le poste ». Nuance !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les acteurs d’un entretien d’embauche et leurs objectifs
Risques et moyens dans un entretien d’embauche
PENDANT l’entretien d’embauche

A retenir pour le déroulement de l’entretien d’embauche
Communiquer correctement pendant un entretien d’embauche
Comment s’habiller pour un entretien d’embauche

Autres Emploi :

Récapitulatif 3 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La communication non verbale : le message total


La communication non verbale : le message total

ami en langage des signesLa communication utilise couramment le langage verbal ; cependant, dans la communication orale, les éléments non verbaux jouent un rôle important ; sans eux, la communication ne serait pas totale.

Les différents supports des messages non verbaux sont :

  • Attitudes ou signaux de posture
  • Gestes ou signaux de gestuelle
  • Mimiques ou signaux d’expression
  • Voix ou signaux sonores

Les attitudes

Au cours d’une communication, on peut distinguer deux sortes d’attitude.attitude décontractée

Les attitudes para-communicatives

À première vue, elles semblent étrangères à la communication :

  • Modification de la posture : croisement et décroisement des jambes, des bras
  • Activité sans rapport avec la communication : fait de dessiner, de manipuler un crayon, d’enrouler une mèche de cheveux…

En fait, quand elles se répètent, ces attitudes sont significatives des tensions émotionnelles de l’individu.

Les attitudes d’expression

Certaines attitudes expriment clairement le comportement de la personne face à la communication en cours :

  • Le désintéressement se traduit par une tenue relâchée, voir la somnolence ;
  • L’intérêt par une attitude tendue, le corps penché en avant ;
  • L’opposition par des bras croisés.

Les gestes

geste de victoire d'un enfant

Les gestes langage

Gestes

Signification

Applaudissements = admiration
Index de pointer horizontalement = direction
Index pointé verticalement = demande de parole
Index sur les lèvres = silence
Hautement d’épaule = mépris

Certains gestes renforcent la parole et peuvent même se substituer à elle dans certaines situations : langage de sourds-muets par exemple.

L’étude les gestes d’un interlocuteur peut éclairer ses véritables intentions, notamment quand il pense le contraire de ce qu’il exprime

Les gestes d’expression

Le soulagement peut se traduire par une forte expiration.

L’impatience par un pianotement nerveux.

Cependant :

  • Certains mouvements volontaires de l’inconscient, les tics, ont une signification incertaine
  • La politesse, l’éducation impose des gestes qui n’ont pas de véritable signification : sourires, salutations ; et provoquent le contrôle des gestes : maintien imperturbable en cas d’incident
  • L’importance de gestes très variable selon les pays (exubérance des Latins, impassibilité des Asiatiques).

Les mimiques

mimique de hibou
Les mimiques peuvent exprimer :

  • la joie ou la tristesse
  • le plaisir ou la douleur
  • le désir ou le dégoût
  • la sérénité ou la peur
  • l’intérêt ou l’indifférence

Les mimiques établissent un contact. Elles facilitent le décodage du message.

La voix

voix d'une enfant qui crie

La voix renforce le sens des paroles

cordiale
ou
sèche
joyeuse
ou
triste
indécise
ou
impérative
calme
ou
agressive

La voix trahit également la personnalité

dynamique
ou
traînante
timide
ou
assurée
basse
ou
forte
au débit régulier
ou
saccadé

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Congruent Définition Communication verbale et non verbale
La quantité d’informations transmises par un message
Attitude congruente en entretien de recrutement

L’écoute active, ça s’apprend
Entendre n’est pas comprendre
Déperdition de l’information : Pourquoi

Autres Communication :

Récapitulatif 4 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

L’écoute active, ça s’apprend


L’écoute active, ça s’apprend

Cicéron dénonce CatilinaL’écoute active est avant tout une prise de conscience du dialogue en cours. Le message complet comprend la partie verbale et non verbale. Encore faut-il savoir s’en rendre compte et réagir en conséquence.

C’est pourquoi l’écoute active passe par différentes phases ou étapes

Les Phases de l’écoute active

Phase 1  Percevoir Ecouter le message
Phase 2  Associer Interpréter le message
Phase 3  Evaluer Jauger le message
Phase 4  Répondre Réagir au message

Les Étapes de l’écoute active

  1. Écoutez avec un esprit positif – peu importe si le sujet est ardu
  2. Écoutez patiemment. Ne commencez pas à répondre
  3. Affichez votre attention, concentration et intérêt
     
  4. Traitez les tous de la même façon – donner une chance à chacun
  5. Ne tirez pas de conclusions hâtives
  6. Saisissez l’essentiel – Ne vous perdez pas dans les détails !
     
  7. N’évitez pas les questions complexes. Partagez votre écoute en différentes parties
  8. Des mots-clé-sont suffisants pour prendre des notes. Personnalisez vos notes en fonction de celui qui parle
  9. Donnez votre avis sur le contenu, pas sur la présentation
     
  10. Profitez de la rapidité de vos pensées : évaluez et ordonnez votre écoute. Faites-vous ensuite votre avis !
  11. Ne vous bloquez pas sur un premier avis
  12. Réfléchissez, résumez d’abord dans votre esprit – jugez objectivement
     
  13. Réagissez avec une rétroaction positive. Posez plus de questions que n’exprimez votre point de vue
  14. Écoutez activement est aussi un bon exercice pour ceux qui veulent avoir leur mot à dire
  15. Écoutez – écoutez – Cesser d’interrompre !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

L’écoute active dans http://www.boosteremploi.com
Congruent Définition Communication verbale et non verbale
La communication non verbale : le message total

Les trois savoir-faire de la communication selon la PNL
Règles d’interactions pour bien mener une réunion de groupe
Les rôles dans la communication ou sachez pourquoi vous communiquez mal

Autres Communication :

Récapitulatif 1 Communication

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entendre n’est pas comprendre


Entendre n’est pas comprendre

entendre n'est pas comprendrePour bien comprendre, entendre ne suffit pas.

Dans les centres aérés ou les colonies de vacances existe un jeu qui réclame la participation d’une dizaine de joueurs environ.

Le premier chuchote à l’oreille d’un second joueur, une phrase, un peu longue.

Le deuxième joueur répète ce qu’il a entendu au troisième, de façon de ce qu’il soit, lui aussi, le seul à entendre.

Cela continu de cette façon, jusqu’au dernier joueur, qui, lui, répète à voix haute le message entendu.

Tous ceux qui ont joué à ce jeu savent que le message ainsi répété à haute voix par le dernier joueur est toujours différent de la phrase prononcée par le premier joueur,

parce que…

Entendre n’est pas comprendre

Comprendre n’est pas être d’accord

Être d’accord n’est pas appliquer

Appliquer n’est pas conserver

Conserver n’est pas impliquer.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Congruent Définition Communication verbale et non verbale
Schéma de la déperdition de l’information
L’ancrage ou l’imprégnation

Ces phrases qui tuent le dialogue
Comment interpréter la phrase : » Qu’est-ce que tu bois ? «
Comment bien mener un entretien

Autres Communication :

Récapitulatif 1 Communication
Récapitulatif 5 Communication

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter