Analyse de flux un descriptif complémentaire indispensable


Analyse de flux un descriptif complémentaire indispensable

flux officeDans une analyse de flux, on dessine un graphique qui représente les flux et les fonctions qui traitent ces flux.

Hélas ! Le graphique ne suffit pas.
C’est pourquoi, il est indispensable d’y ajouter un descriptif complémentaire sous la forme d’un texte qui, pour chaque fonction élémentaire étudiée, on retrouve les même rubriques :

Acteur :

Service(s) ou département(s), poste de travail, pas de nom de personne

Nombre et fréquence :

Nombre de fois par période, et la durée du traitement

Système :

Manuel ou informatisé, si informatisé alors nom du logiciel ou de la fonction utilisée dans le logiciel

Conditions de fonctionnement :

Description de ce qui est fait avec toutes les informations nécessaires à la bonne compréhension de la fonction

Points faibles révélés :

RAS ou description des points faibles

La notion de système ici permettra de découvrir le degré d’informatisation de la fonction et donc de l’ensemble de l’objet de l’étude

La liste des points faibles permet de se rendre compte et de dévoiler à la Direction, qui souvent ignore le détail du travail de ses collaborateurs, l’ampleur de la tâche d’informatisation ou de modification, plus encore dans une optique d’optimisation de l’organisation que dans l’informatisation.

L’analyse de flux, plus généralement, sert de base à la création d’un cahier des charges et à l’examen des réponses au cahier des charges.

Elle permet aussi, en fonction des points faibles, de déterminer les secteurs de l’entreprise qui ont le plus besoin d’interventions, c’est-à-dire les priorités à fixer.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Approche Top-down
Approche Bottom-up
Les paramètres de la maturité des systèmes d’information

Évolution de l’informatique dans l’entreprise
Plan d’un rapport d’audit en entreprise
Méthode Yourdon : Éléments des schémas

Autres Informatique :

Récapitulatif 3 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Indicateurs d’activité exemples


Indicateurs d’activité exemples

indicateur d'activitéPour sa veille concurrentielle ou tout simplement pour savoir où elle en est, une entreprise se doit d’analyser des indicateurs de son activité, souvent sous forme de tableaux de bord.

Voici quelques exemples d’indicateurs d’activité :

  1. Étude du réalisé par rapport à l’objectif
     
  2. Coût retours = Coût matière x Quantité refusée
  3. Coût de destruction des déchets
  4. Retour en stock
  5. Destruction de produits stockés
     
  6. % nombre total de commandes expédiées en retard / nombre total de commande
     
  7. Délai moyen de réponse au client
  8. Situation à terminaison des réclamations
  9. % d’une réponse communiquée au client concernant le suivi de son dossier sous 10 jours ouvrés
  10. Nombre de jours ouvrés d’une réponse communiquée au client concernant le suivi de son dossier
     
  11. Nombre de nouvelles matières premières étudiées
  12. % de nouvelles matières premières homologuées / nouvelles matières
     
  13. Nombre d’accidents du travail avec arrêt
  14. Nombre d’accidents du travail sans arrêt

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les recettes magiques vers l’échec
Comment construire un tableau de bord
Quels sont les bons critères pour des indicateurs de tableaux de bord

A quoi sert un tableau de bord d’entreprise
Toutes les idées peuvent être simplifiées dans un schéma
Modes de pilotage en entreprise

Autres Management :

Récapitulatif 3 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter