Liste des Observateurs à l’ONU


Liste des Observateurs à l’Organisation des Nations-Unies

Qu’est-ce qu’un « Observateur » à l’ONU ?

logo des Nations-UnisUn Observateur est un État non membre, une entité ou une organisation ayant reçu une invitation permanente à participer en tant qu’observateur aux sessions et aux travaux de l’Assemblée générale de l’ONU.

Ce statut relève de l’usage, car aucune disposition de la Charte des Nations Unies n’en fait état.
Cet usage remonte à 1946, où le Secrétaire général a accepté que le Gouvernement suisse devienne Observateur permanent auprès de l’Organisation des Nations Unies.

La Suisse est entrée à l’ONU le 10 septembre 2002.

Les Observateurs permanents ont le droit d’assister à la plupart des réunions et d’en consulter la documentation.
De nombreux organismes régionaux et internationaux ont également le statut d’observateurs dans les travaux et les réunions annuelles de l’Assemblée générale.

Liste des États non membres

  • Saint-Siège
  • État de Palestine

Liste des organisations intergouvernementales permanentes

  • Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA)
  • Autorité internationale des fonds marins
  • Communauté des Caraïbes (CARICOM)
  • Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)
  • Conseil de coopération des États arabes du Golfe
  • Cour pénale internationale (CPI)
  • Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale
  • Ligue des États arabes (LEA)
  • Organisation juridique consultative pour les pays d’Asie et d’Afrique (AALCO)
  • Organisation de la coopération islamique (OCI)
  • Organisation internationale de droit du développement (OIDD)
  • Organisation internationale de la Francophonie (OIF)
  • Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL)
  • Partenaires dans le domaine de la population et du développement
  • Secrétariat du Commonwealth
  • Système d’intégration de l’Amérique centrale (SICA)
  • Union africaine
  • Union européenne
  • Union internationale pour la conservation de la nature et de ses ressources (UICN)
  • Université pour la paix

Autres entités permanentes

  • Comité international de la Croix-Rouge (CICR)
  • Comité international olympique (CIO)
  • Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR)
  • Ordre souverain de Malte
  • Union interparlementaire (UIP)

Liste des organisations internationales sans bureau permanent au siège de l’ONU à New-York

  • Assemblée parlementaire de la Méditerranée
  • Centre du Sud
  • Chambre de commerce internationale (CCI)
  • Communauté économique de l’Afrique Centrale (CEEAC)
  • Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)
  • Organisation des États américains (OEA)
  • Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires
  • Organisation internationale pour les migrations (OIM)
  • (64 autres)

Source : ONU

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Développement durable : Les 17 objectifs de l’ONU
Paix mondiale : Les 23 indices
Fêtes nationales des pays en Afrique

Liste des pays en Europe
10 conseils pour atténuer les effets du décalage horaire
Indice de développement humain IDH

Autres Voyage :

Récapitulatif 19 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi chauffeur ou une belle arnaque


Décryptage d’une arnaque à l’emploi

Après avoir dénoncé plusieurs fois des arnaques à l’emploi, voilà que j’ai reçu directement ce courriel dans ma boîte-aux-lettres électronique (boîte mails) :

Arnaque à l'emploiVoyons ce qui m’a mis la puce à l’oreille et fait immédiatement penser à une arnaque.

1/ Je ne le connais pas

Bien sûr, il m’arrive de recevoir des messages d’inconnus. Ils appartiennent à des entreprises ou font référence à quelque chose que je connais.
Là, la seule référence est que j’ai (malheureusement pour moi) un compte sur le site de Pôle emploi, en tant que demandeur d’emploi et pas seulement en tant que recruteur ou employé de cette grande institution.

2/ Chauffeur, moi ?

J’ai 2 CV sur le site de Pôle emploi, parmi les 5 CV possibles. Et, si j’ai effectivement le permis B, comme des millions de personnes, aucun de mes CV ne fait mention d’une quelconque expérience de chauffeur de personnes.

3/ Taxi ou Uber ?

Pourquoi ferait-on appel à moi alors qu’il existe des professionnels, habilités à voiturage de personnes, valides ou handicapées ?

4/ Un Français à l’Étranger

Venant d’en dehors de la France, cette personne embauche-t-elle un chauffeur différent à chaque fois qu’elle revient en France ? Il y a de quoi en douter

5/ J’habite où ?

Il semble que cette personne soit incapable de citer le nom de ma ville. Et comment va-t-il y venir ? Il devrait me demander de le chercher à la descente de son avion, sauf que le plus proche aéroport en provenance de New-York est à plus d’une heure de ma ville.

6/ Quel hôtel ?

La date et l’heure sont précises. Le nom et l’adresse de l’hôtel sont complètement absents du mail.

7/ Mon devoir ?

Mon job, plutôt. « Devoir » est un terme canadien et encore ! Avez-vous déjà entendu quelqu’un parler de devoir pour un poste de chauffeur ? Pas moi. Cela ressemble à une « mission impossible » (série télévisée américaine).

8/ Durée de travail imprécise

5 jours par semaine, de 9 à 15h, font 30 heures par semaine. A aucun moment, cette durée, pourtant obligatoire dans un contrat de travail, n’est mentionnée. Et que ferait-il durant les weekends ? Il resterait à son hôtel ?
De plus, aucune pause, même pas pour manger le midi. La pause obligatoire et légale est passée sous silence !
Quant à une prime de panier, là encore aucune indication.

9/ Une voiture de location ?

Et pourquoi ne pas prendre un chauffeur avec cette location de véhicule ? Il aurait tout en une seule fois : voiture et chauffeur.
Et pourquoi ne pas louer une voiture adaptée pour son handicap ? OK, pas de permis. Alors qu’il amène son chauffeur américain ! Car, comment fait-il là-bas pour ses déplacements ? ça lui coûterait moins cher qu’un contrat en France.
Où aller chercher la voiture ? Quelle compagnie ? Pas de réponse à ces questions de base.

10/ Une date d’embauche très proche

Il est possible de procéder à la déclaration préalable à l’embauche la veille du premier jour de travail. Toutefois, de l’Étranger, il faudrait avoir un correspondant en France pour les démarches, même si, depuis la Loi Travail, la visite chez le médecin du travail n’est plus obligatoire.

11/ 600 euros net par semaine

Il est vrai qu’aux USA, le salaire est versé toutes les semaines. En France, c’est tous les mois !
Et comme ça ne suffit pas, le mot « NET » est en majuscule pour donner plus de poids. Serait-il un travail au noir ? Illégal et dangereux !

12/ Des fautes de français

Le niveau de la langue française a baissé depuis des années et de nombreuses fautes sont commises. Venant de la part d’un chef d’entreprise, je m’attends à un « s » au pluriel dans « euros » et à un infinitif dans « envoyer ». On dit « revenir vers moi » et non pas « revenir à moi », à moins qu’il s’agisse d’une traduction automatique d’un texte écrit dans une autre langue que sa langue maternelle.

13/ Un contrat de travail ?

Contrat de travail américain ou français ? Français, bien sûr, puisque le travail est en France. Ou américain, avec un détachement en France, puisque l’employeur est aux Etats-Unis ? Pas clair, tout ça !

14/ à quel nom le contrat de travail ?

Il ne cite pas mon nom, ni le nom de son entreprise. S’agit-il d’un contrat avec lui, en tant que particulier, alors qu’il pourrait le faire au nom de sa société et en déduire les frais pour faire baisser ses impôts ? Un peu de jugeote !

Conclusion

signalement de l'arnaque sur Internet

Mon signalement

Un bel exemple de fausse offre d’emploi. Pleine d’erreurs et d’incohérences.

Et pourtant, je suis persuadé que certains de ceux qui ont reçu le même message y ont répondu dans l’espoir de gagner de l’argent.

Je leur signale qu’il faut systématiquement refuser de répondre à de telles offres. Au contraire, signalez les mails frauduleux !

Ayez le bon réflexe. Ne dites pas ! « Tiens ! Pourquoi pas ? », dites « Méfiance ! »
Surtout, n’envoyez jamais vos coordonnées, votre numéro de Sécurité sociale ou de compte bancaire.

Ne signez rien sans avoir rencontré votre futur employeur et vérifiez bien que toutes les mentions légales d’un contrat de travail figurent bien sur le papier que votre futur employeur demande de signer.

Vous risquez de vous faire dérober votre argent, de devoir rembourser des dépenses que vous n’avez pas faite puisque votre identité aura été usurpée. Sans compter votre réputation de pigeon.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Arnaques, fraude, virus : Pôle emploi met en garde
De fausses embauches font de vous un Vrai complice de vols
Embauche : Les employeurs étaient des tueurs de candidats

Signalez un mail frauduleux
Des offres d’emploi trop belles
Déposer plainte sur Internet pour escroquerie

Autres Emploi, Juridique et Sécurité :

Récapitulatif 17 Emploi
Récapitulatif 17 Juridique
Récapitulatif 17 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :