Recherche d’emploi : Méthodes classiques et nouvelles


Trouver un emploi avec des méthodes classiques et nouvelles

méthodes de recherche d'emploi

classique ou moderne ?

De 25% à 30% des emplois sont trouvés par le marché ouvert de l’emploi.
Les autres viennent du marché caché.
C’est ainsi que se trouvent répartis le remplacement et la création d’emplois.

Pour y parvenir, les méthodes classiques ont fait leurs preuves.

De nouvelles méthodes sont apparues depuis peu, avec un succès relatif, plus pour celles et ceux à l’aise avec les outils informatiques.

Méthodes classiques

Ce sont les classiques offres d’emploi, que l’on trouve sur le site de Pôle emploi et les sites d’emploi appelés aussi jobboards.

Les moteurs de recherche sur Internet et les portails d’offres regroupent les annonces des entreprises, soit pour un contact direct, soit au travers d’un cabinet de recrutement.

Les petites annonces de la Presse locale ou spécialisées donnent également des indications sur les sources potentielles d’emploi.
De même, l’affichette en vitrine de magasins pour certains types de postes.

Le bouche-à-oreille fonctionne aussi très bien, surtout lorsque l’information vient d’un (e) salarié (e) en interne.
C’est ce qu’on appelle le réseau personnel ou professionnel.

Une réponse à annonce ou une candidature spontanée permet de contacter le (la) chargé (e) du recrutement, interne ou mandaté (e) par l’entreprise qui cherche à embaucher.

Le porte-à-porte, la participation à des soirées, à des forums ou salons de l’emploi, sont d’autres méthodes classiques, avec distribution de CV ou de simples cartes de visite, permet de faire connaître sa disponibilité auprès d’un réseau que l’on cherche à étendre par un contact direct physique en face-à-face.

Méthodes nouvelles

Les réseaux sociaux

A mi-chemin entre les méthodes classiques et les nouvelles se trouvent les réseaux sociaux, qui sont de plus en plus classiques bien que récents.

Les réseaux sociaux sont une version modernisée d’étendre son réseau personnel et professionnel, donc d’augmenter les recommandations et les contacts avec des personnes qui ont ou qui donnent des indications sur des postes à pourvoir.

Plusieurs usages des réseaux sociaux aident à trouver un emploi :

Se présenter, montrer son CV et ses capacités est le premier usage.

Un second est de communiquer avec d’autres personnes, directement ou au travers de groupes, de forum, soit en posant des questions, soit en répondant aux autres, c’est-à-dire en utilisant ses savoir-faire et savoir-être pour se faire connaître.
Toute entreprise intéressée peut alors prendre contact avec le (la) candidat (e).

De plus en plus, les réseaux sociaux, Facebook en tête, proposent aux entreprises de poster des offres d’emploi.

Le matching

Le matching vient du mot match en anglais, qui signifie le rapprochement par affinité.

D’un côté, l’entreprise enregistre ses critères de sélection.
De l’autre, les candidats saisissent également leurs compétences, leurs formations, leurs centres d’intérêt, leur savoir-être.

Plus les critères sont les mêmes ou se rejoignent, plus de chances a le (la) candidat (e) à décrocher en entretien d’embauche.

Les applications

Les fameuses Apps, abréviation du mot « application« , sont développées par des entreprises, souvent des start-ups, qui ont compris l’intérêt de la population pour Internet, notamment via les smartphones.

De plus en plus de ces applications mettent en relation entreprises qui recrutent et candidats à la recherche d’un emploi.
Ce sont des outils plus que des méthodes car les apps utilisent l’ensemble des méthodes de recherche d’emploi.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Stagnation dans sa recherche d’emploi ; Se remettre en question
Recherche d’emploi : Les 5 premiers pas
En poste ET en recherche d’emploi : Prudence

50 ans et toujours dans la course : 10 astuces pour booster votre recherche d’emploi
14 pistes pour trouver un emploi en ligne
Pourquoi mon CV sur les Réseaux ne marche pas ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 18 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : 14 pistes pour trouver un emploi en ligne


C’est quoi « trouver un emploi en ligne ? »

trouver un emploi en ligneInternet est incontournable dans sa recherche d’emploi, car c’est là que se trouvent les offres d’emploi.

C’est aussi là que les chercheurs d’emploi vont :

  • trouver des informations sur le marché caché de l’emploi,
  • montrer leurs savoirs, savoir-faire et personnalité,
  • établir des contacts avec des personnes qui vont les conduire jusqu’aux opportunités d’emploi.

Oui et comment ?

14 pistes pour trouver un emploi en ligne

  1. Créer un CV numérique, à réutiliser à chaque candidature
  2. Rédiger dans un site de forum en ligne, répondre aux questions ou/et poser des questions professionnelles
  3. Créer son propre site vitrine pour exposer sa carrière et son expérience
  4. Parler de ses compétences, de son métier dans son propre blog
  5. Faire appel à un coach en ligne pour réviser son CV ou sa lettre de motivation
  6. S’inscrire à plusieurs sites de réseaux sociaux professionnels généralistes ou spécialisés par secteur d’activité
  7. Lire la Presse locale, régionale, nationale ou/et internationale en ligne
  8. Télécharger une ou des applications mobiles dédiées à la recherche d’emploi sur son smartphone
  9. Utiliser des moteurs de recherche spécialisés dans les offres d’emploi, qui regroupent les offres des autres sites
  10. Utiliser les alertes des moteurs de recherche généraliste avec les mots-clés que l’on trouve dans les offres
  11. S’inscrire sur les sites d’emploi (jobboards)
  12. Utiliser les services des sites des cabinets de recrutement
  13. Participer à des événements en ligne : salons, visioconférences, débats, etc.
  14. Converser en ligne avec les recruteurs

Bon courage !

Philippe Garin

Pour améliorer votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

CV : Le chasseur de têtes
Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts
Lettre de motivation : 8 conseils pour réussir

Règles 7 – 9 pour être mieux vu par les moteurs de recherche
Mauvaise réputation sur Internet : que faire quand on cherche un emploi ?
Plus de questions à poser à un recruteur

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Salaire : Comment chercher son salaire


Où et comment chercher son salaire

Chercher son salaire sur Internet

Amené à effectuer une recherche d’information sur les niveaux de revenus est une démarche indispensable, pour les personnes :recherche de son salaire

En premier, Pôle emploi donne des indications sur des fourchettes de salaire pour les professions dont elle a enregistré les fiches métiers.
D’autres sites d’offres d’emploi font de même.

Le salaire apparaît dans certaines offres d’emploi.
Plus de niveau de qualification demandé est élevé et moins cette information est disponible.
A la place, on trouve : « salaire : À définir » ou « selon expérience ».

Cependant, en enregistrant les salaires visibles pour des postes équivalents dans le secteur géographique où vous chercher, vous parviendrez rapidement à vous faire une idée de la fourchette salariale du marché.

Pour chercher le salaire d’un métier particulier, il y a aussi les moteurs de recherche qui vous donne accès à des sites qui vous donne la réponse que vous cherchez par les mots clés : « salaire » et le titre du poste ou du métier.

Attention aux études où les chiffres sont donnés par les salariés eux-mêmes.
En effet, les salariés dont les salaires sont en-dessous de la fourchette théorique évitent de répondre et la fourchette est toujours plus élevée que la réalité.
Seuls ceux qui ont un bon salaire répondent aux sondages.

De même, les fourchettes évoluent d’une année sur l’autre.

La conjoncture influence fortement sur ce que les employeurs sont à même de proposer aux candidats.

Chercher ailleurs que sur Internet

La recherche des niveaux de salaire passe aussi par une interrogation de professionnels.
Il s’agit de :

  • Conseillers de Pôle emploi, APEC (association pour l’emploi des cadres) et autres entreprises d’intérim ou recruteurs
  • Professionnels exerçant ce métier, de préférence à un poste équivalent à celui pour lequel vous postulez
  • Les syndicats disposent de chiffres précis et à jour

Pas de confusion

Le salaire est une partie de la rémunération. Il est généralement fixe.
Il peut aussi contenir une part de variables, c’est-à-dire une prime en fonction d’objectifs fixés par votre hiérarchie et que vous aurez atteints pour avoir le droit de toucher cette prime.

Les avantages en nature, la mise à disposition de matériels font partie de la rémunération.

Les négociations salariales portent toujours sur le salaire brut.
Celui à partir duquel les cotisations patronales et les cotisations salariales dont calculées.

Plus le salaire est élevé et plus le pourcentage de cotisations est élevé.
Il est généralement admis qu’un salarié touche un salaire net environ 77 % du salaire brut.

Par contre, pour l’employeur, un salarié coûte environ 150 % du salaire brut.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Parler salaire durant un entretien d’embauche : Les risques
La salaires en Allemagne 2/4 : Le revenu moyen de 26 professions
Des offres d’emploi trop belles

Chômage, argent et restrictions
Aide à domicile : Quelles heures ? Payées comment ?
VAE : Les financements

Autres Emploi et Management

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux


Faut-il reproduire son CV papier à l’identique dans son profil de réseaux sociaux ?

profil Viadeo vs CV papierVoilà une question que beaucoup de personnes en recherche d’emploi se posent.

Pensez-vous qu’il faille donner plus d’informations sur un réseau social que sur son CV ou moins ?

Un constat sur les réseaux sociaux

Pour Viadeo et LinkedIn, environ 60 à 70% des gens se sont inscrits pour y être. Une minorité, certes importante, utilise les profils de Viadeo pour leur promotion, les autres préfèrent surfer sur Facebook et consorts.

Dans la recherche d’emploi, ces deux premiers sites sont incontournables car ils sont la source principale pour les chasseurs de têtes.

Passer une annonce coûte cher, il en est de même pour une entreprise qui passe par un cabinet de recrutement. C’est pourquoi, les entreprises et les chasseurs de tête, commencent par regarder sur Viadeo, français, et sur LinkedIn, plus orienté international, s’il y a des profils qui conviennent, c’est-à-dire en tapant les mots-clés les plus importants des compétences des personnes qui ont rempli correctement leur profil et leur parcours professionnel.

Autant une personne en recherche d’emploi, en évolution professionnelle rédigera, du mieux qu’elle peut, son CV papier, destiné uniquement aux yeux des recruteurs à qui elle va l’envoyer, autant elle hésitera à remplir son profil dans un réseau social, qui se trouve exposé à tous les internautes.

Différences entre CV papier et profil de réseau

Cohérence

CV papier et profil dans un réseau social doivent être cohérents entre eux.

Les éléments que l’on trouve chez l’un doivent se retrouver chez l’autre.

Les dates

Les dates demandées dans les réseaux sociaux sont généralement plus précises que sur un CV où l’on peut se contenter d’indiquer le mois et l’année.
Un « trou » dans son CV se verra plus facilement sur un réseau social.

Les postes et entreprises

Le CV contient généralement toutes les entreprises et tous les postes que l’on a occupés.
Même un CV par compétences contient ces informations.

Dans un profil, les expériences professionnelles trop anciennes et non significatives peuvent être omises, sans compromettre la validité du profil.

Les chiffres

Si vous mettez des chiffres dans votre CV, pour intéresser le recruteur à qui vous allez l’envoyer, vous pouvez mettre les mêmes chiffres dans votre profil.
C’est optionnel, dans la mesure où il est rare que ces chiffres, à cause de leurs disparités, soient des éléments de recherche des chasseurs de tête et employeurs.

Les moteurs de recherche

De plus en plus de cabinets de recrutement investissent dans des robots capables de trouver une compétence recherchée parmi tous les CV de leurs CVthèques.
Une entreprise qui recrute, de temps en temps, n’en possède généralement pas.

Néanmoins, les mots-clés qui servent dans les recherches par ces robots, sont les mots utilisés dans les CV, aux rubriques parcours professionnel, loisirs, compétences, langues, etc.

Sur les réseaux sociaux, des mots-clés supplémentaires sont enregistrés à part, en nombre limité bien qu’important.
De fait, lorsqu’une recherche est effectuée sur un réseau social, votre profil apparaît alors dans la liste des profils contenant les mots-clés recherchés.

C’est au recruteur de bien définir les critères de recherche, en les combinant selon le degré d’importance pour l’entreprise : de l’indispensable au souhaitable.

Le projet

Dans un CV on indique parfois une à deux lignes pour définir son projet professionnel ou ses savoir-être.

Dans un réseau social, on a plusieurs lignes à sa disposition pour rédiger une présentation rapide de ses possibilités, expériences, formation et projets.

Le titre du poste sur un CV est très important, alors que celui d’un profil de réseau social l’est moins, puisque le titre du poste à pourvoir est probablement différent.
Celui du CV est le titre du poste que l’on vise, celui du profil est le dernier que l’on a ou que l’on a eu.

Les coordonnées

Les coordonnées sont indispensables dans un CV autant que dans un réseau social.

Cependant, l’adresse est secondaire dans un profil dans la mesure où, de base, le contact peut s’établir via la messagerie du réseau, alors que sur le CV papier, c’est surtout le téléphone qui est utilisé en premier.

On peut facilement omettre son adresse dans les réseaux sociaux. C’est même plutôt recommandé pour éviter d’être dérangé par des importuns.

La photo

La fameuse photo, que certains, dont je fais partie, préconisent d’éviter dans un CV papier afin d’éviter une discrimination au faciès, est, par contre, indispensable sur un réseau social, puisqu’un profil avec photo est visité 7 fois plus qu’un profil sans photo.

Le choix de sa photo est donc important. Elle doit mettre le profil en valeur.

Les offres d’emploi

Les offres d’emploi qui paraissent dans les sites spécialisés, nécessitent d’avoir un CV papier.
Les candidatures sont envoyées sur le site directement au créateur de l’annonce, qui va ainsi recevoir le CV en pièce jointe.

Les réseaux sociaux disposent eux-mêmes d’une fonctionnalité de rapprochement entre les profils et les offres publiées directement sur leurs sites.

De fait, avoir un profil dans les réseaux sociaux permet d’avoir une meilleure visibilité, puisque visible par tous les internautes, donc les recruteurs, et de trouver des annonces qui contiennent les mêmes mots-clés que l’on a indiqués dans son profil.

Les offres proposées sont donc, a priori, plus proches de votre profil qu’un CV papier.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Le sourcing dans le recrutement 2.0
Pourquoi mon CV sur les Réseaux ne marche pas ?
Emploi ou Business : 10 Conseils pour sa veille concurrentielle ou pour sa recherche d’emploi

Quels réseaux sociaux sur Internet
Emploi Entretien de recrutement : Des trous dans son CV
Votre réputation sur Internet ou celle de votre entreprise

Autres Emploi :

Récapitulatif 11 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Votre réputation sur Internet ou celle de votre entreprise


Comment savoir si vous avez une bonne ou une mauvaise réputation sur Internet ?

le choc de la découverte de sa réputationPour Vous ou pour celle de votre entreprise ou future entreprise, il est important de savoir ce que les internautes peuvent lire de vous.

Ces internautes peuvent être vos amis ou vos détracteurs, de simples curieux, des voisins, et aussi votre patron, votre chef, vos collègues, un recruteur ou un futur employeur.

Pour connaître votre e-réputation, il faut faire comme eux et chercher des informations vous concernant.

Moteurs de recherche

Bien qu’il y en ait un de très dominant, chaque moteur de recherche donne des résultats différents.

Vous pouvez vous contenter de plus utilisé.
Pensez aux autres, surtout si vous trouvez des informations négatives à votre égard.

Dans une recherche d’emploi, cherchez des informations sur votre futur employeur : son site Web, des articles de Presse, ses propres annonces, ses offres d’emploi.

Échangez sur l’entreprise avec des anciens ou actuels employés, sur les réseaux sociaux.

Réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont plus nombreux que les moteurs de recherche.

Néanmoins, même si vous n’en faites partie d’aucun, d’autres peuvent parler de vous.

Il est donc important que vous alliez y faire un tout, ne serait-ce que pour utiliser la recherche des articles, tweets, billets, et autres images qui évoquent votre nom ou montre des images ou photos de vous, seul(e) ou en groupe.

Ayez du bon sens

Internet est une place publique où tout ce qui s’y trouve est exposé à tout le monde.

Même lorsque vous utilisez un paramétrage qui est censé assuré la confidentialité de vos informations.
A partir du moment où vous autorisez une seule de vos amis à voir ce que vous publiez, vos informations peuvent être reprise et transférées à d’autres.

Un secret partagé n’est plus un secret.

Ne donnez jamais des informations bancaires, vos mots de passe ou toute autre information qui permettrait d’usurper votre identité, au risque de vous voir sali(e) de réputation et même dépouillé(e) de votre argent.

Écrivez bien et correctement

Premier aspect : votre style d’écriture

Votre style d’écriture va vous faire une bonne ou une mauvaise réputation, selon que vous utilisez

  • un langage ordurier ou vulgaire,
  • des abréviations à la SMS,
  • des fautes de grammaire ou de conjugaison
  • ou un peu de tout ça,

ou alors que

  • vous faites de belles phrases,
  • vous vouvoyez les gens au lieu de les tutoyer,
  • lire ce que vous écrivez est bien rédigé,

votre message passera plus ou moins facilement.

Deuxième aspect : vos propos

Là encore, si vous rédigez un contenu amical, professionnel, passionné sur des sujets intéressants ou
si dénigrez, insultez, répéter des propos diffamants ou qui portent atteinte à la vie privée,
ceux qui vous liront se feront une idée de votre personne positive ou négative

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Même mot de passe partout Une mauvaise idée
Internet : Les femmes ne surfent pas comme les hommes
Employeurs trop curieux : Ils veulent accéder à votre page Facebook

Devise 028 Ne crie pas ton succès (Star Trek)
Déposer plainte sur Internet pour escroquerie
Services de lutte contre la cybercriminalité

Autres Informatique et Sécurité:

Récapitulatif 6 Sécurité
Récapitulatif 8 Sécurité
Récapitulatif 8 Informatique

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Informatique et la page Sécurité de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Piratage du nom (username spotting) en plus de l’e-réputation


Le détournement de votre nom ou username spotting

nom de domaine commence par http://wwwSi l’e-réputation peut faire baisser votre chiffre d’affaires en faisant fuir vos clients et prospects, elle n’est pas la seule cause possible de vos mauvaises performances commerciales.

Non seulement, vous pouvez subir des attaques sur votre nom, celui de votre société ou de votre (vos) marque(s), mais encore vous pouvez subir un piratage de votre nom.

C’est ainsi qu’un concurrent ou un ancien employé ou un quelconque soit-disant « petit malin », peut détourner du trafic de votre site en créant un site parallèle dont le nom contient tout ou partie de votre nom ou un nom très proche.

Plus difficile encore à détecter,

l’utilisation de votre nom dans les balises de sites concurrents ou malveillants.

Là, votre nom n’apparaît pas dans le nom du site mais dans les balises de ces sites. Ces balises sont des lignes du code du site qui indiquent les mots-clés sur lesquels les moteurs de recherche effectuent le référencement du site.

Avant de vous lancer dans une procédure judiciaire, contactez le responsable du site en question et demander le retrait de votre nom de ses balises. En cas de refus, menacez puis portez plainte si le refus ou la mauvaise foi sont manifestes.

Rappel : La loi LOPPSI 2 précise que l’usurpation d’identité est un délit même si aucune infraction n’a été constatée.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Votre e-réputation sur le Web 2.0
LOPPSI Projet de loi remanié par le Sénat
Investigations ou la preuve électronique

Comment réclamer en Europe : un même formulaire pour tous les Européens
Nom de domaine Réservation Disponibilité
Le typosquatting condamné par la cour d’appel de Paris

Autres Juridique :

Récapitulatif 6 Juridique

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Juridique de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Votre e-réputation sur le Web 2.0


Votre e-réputation sur le Web 2.0

bonne ou mauvaise e-réputationSi votre entreprise possède une ou plusieurs marques alors il est important de la ou les surveiller sur les réseaux sociaux. Il en est de même pour le nom de votre société et votre nom à vous.

Le Web 2.0 est devenu incontournable pour les entreprises.

Même si vous ne souhaitez pas apparaître en tant qu’entreprise ou en tant que marque sur un réseau social quelconque, votre marque, votre société et les personnes qui y travaillent peuvent être non seulement citées sur Internet, mais aussi avoir une mauvaise réputation, jusqu’à faire l’objet d’attaques en règle.

C’est ainsi que sur les forums, les chats, les blogs, les sites de réseaux sociaux, type Facebook ou Twitter pour n’en citer que deux parmi les plus connus, et aussi sur des sites privés ou d’entreprise, dans les moteurs de recherche ou les sites de partage de photos ou de vidéos, votre marque, le nom de votre société ou votre nom font votre e-réputation.

Bonne ou mauvaise ? Telle est la question

Pour détecter tout cela, utiliser la recherche sur Internet, à commencer par la plus simple : la recherche sur un moteur de recherche.

Que ce soit sur Google, Bing, Yahoo ou un autre, tous proposent des recherches générales et spécialisées, sur le nom des sites, le contenu des pages, des images, des vidéos, des recherches sur des blogs, etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

e-réputation : modèle de lettre pour réclamer (CNIL)
Investigations ou la preuve électronique
Comment réclamer en Europe : un même formulaire pour tous les Européens

Forum de discussion Règles ou charte d’utilisation
Employeurs trop curieux : Ils veulent accéder à votre page Facebook
Piratage du nom (username spotting) en plus de l’e-réputation

Autres Juridique :

Récapitulatif 6 Juridique
Récapitulatif 6 informatique
Récapitulatif 6 Management

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Juridique de la page Autres catégories et dans les pages Informatique et Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :