Points faibles et points forts : Pourquoi le recruteur pose la question en entretien d’embauche


Pourquoi la question des points faibles est systématiquement posée par les recruteurs ?

point faible point fortAinsi que son corollaire :  » Quels sont vos points forts ?  »

Trouver ses points forts et ses points faibles, c’est pouvoir répondre aux recruteurs qui posent la question.

Il y a deux motifs principaux à cette question :

Pour le recruteur

La première raison est de voir si le candidat ou la candidate a préparé ses réponses. partant du principe qu’une personne qui prépare une réponse à cette question, a, vraisemblablement préparé aussi des réponses aux principales questions lors d’un entretien.
Le recruteur va se sentir obligé d’aller plus à fond dans son questionnement pour découvrir la personnalité du candidat afin de se faire une idée de ses réactions spontanées. Il orientera l’échange vers des questions du genre  » que feriez-vous si…  »

Le deuxième objectif de cette question est de voir si le candidat ou la candidate se connaît suffisamment bien pour faire valoir ses atouts (points forts) à mettre en avant pour montrer à quel point il serait dommage de  » perdre  » ces atouts pour l’entreprise ou pour l’éventuel futur responsable hiérarchique en laissant échapper le candidat.
Et surtout, comment le candidat va se dépêtrer pour exposer des points faibles sans compromettre sa candidature.

L’effet surprise est aussi très attendu dans la mesure où le recruteur entend toujours la même réponse et qu’il espère, enfin, avoir une réponse suffisamment originale pour se souvenir du postulant ou de la postulante.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Pour le (la) candidat (e)

Pour le candidat ou la candidate, il faut être en mesure de répondre avec plus ou moins de spontanéité, mettre en avant ses connaissances, ses qualités, ses envies et minimiser des faiblesses dans sa candidature sans se pénaliser.

L’enjeu est important car en dire trop risque de passer pour orgueilleux (se) ou vantard (e) ou en dire trop peu risque de montrer un désintérêt pour le poste ou une incompétence à se jauger soi-même.
De plus, il faut être à même de minimiser ses points faibles et mettre ses points forts en avant.

La banalité aura de forte chance de déplaire au recruteur aussi.

De fait, il s’agit d’une des questions les plus courantes et dont la réponse va conditionner la bonne ou la mauvaise impression que le recruteur aura du candidat ou de la candidate.

Philippe Garin

Pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

6 faiblesses positives pour l’entretien d’embauche
Orthographe, grammaire, conjugaison … ; Points forts ou points faibles
Le mode de questionnement du recruteur

Plus de questions à poser à un recruteur
Les noms et les verbes pour améliorer un entretien par les bonnes questions
La question la plus importante

Autres Emploi :

Récapitulatif 16 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Exemples de points faibles présentés comme des points forts


Exemples de points faibles présentés comme des points forts

Menhirs de KergadouVotre liste de points faibles établie, vous allez choisir ceux qui vous paraissent les moins négatifs pour votre prochain entretien d’embauche.
Les recruteurs cherchent l’originalité.

Sommaire :

Liste 1 des points forts et points faibles ou Points faibles entretien d’embauche
Liste 2 Points forts points faibles entretien d’embauche
Liste 3 des points forts et points faibles en entretien d’embauche ou Comment minimiser un point faible

Liste 5 exemples de points forts pour une entrevue ou entretien
Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche
Liste 7 d’exemples de points forts et de points faibles

Liste 8 : 20 atouts à mettre en avant dans une candidature

Ils entendent à chaque entretien les mêmes points comme, « je suis exigeant (e) » qui peut effectivement être autant un point fort qu’un axe de progrès. Ce n’est pas ça qui va vous faire remarquer parmi les très nombreux concurrents qui postulent au même poste que vous.

Vous pouvez choisir un point faible sans rapport direct avec le travail. Par exemple : je suis gourmand (e).
Bof ! Oui, et alors ? Quel est le rapport avec le poste que le recruteur vous propose.

Coincé(e) entre le marteau et l’enclume, vous risquez de perdre vos moyens.
C’est pourquoi, voici quelques exemples pour illustrer comment il faut s’y prendre pour présenter un point faible positivement.

« Je vois les choses avec indifférence » ou « je m’en fous » (éliminatoire dès que le langage utilisé est inapproprié)
=> « Je sais me détacher des émotions pour me concentrer sur les actions »

« J’aime travailler seul (e) » (question piège : « préférez-vous travailler seul(e) ou avec d’autres ? »)
=> « Je réfléchi d’avant d’agir »

« Je suis timide » ou « On lit mes émotions sur mon visage qui devient tout rouge » (Hugh !)
=> « Je suis réservé (e) vis-à-vis des autres »

« Je me sens parfois débordé (e) » (Qui trop embrasse, mal étreint)
=> « Je gère de multiples tâches »

« J’ai parfois des moments de lassitude » (on compte les moutons ?)
=> « Je sais gérer le stress »

« Je suis perfectionniste » (LE classique du genre)
=> « J’aime bien le travail bien fait » (Tout aussi classique, il réclame souvent une explication qu’il vaut mieux illustrer avec une anecdote réelle)

« Je suis inquiet (e) de l’avenir » (Pour qui, pour quoi ?)
=> « Je sais se projeter dans l’avenir » (futurologie et non pas voyance)

« Je bafouille parfois » (Je récapépète depuis l’bédut)
=> « Je suis très imaginatif (ve), communicatif (ve) »

« Je me sens quelquefois coupable de mal faire » (Et avec ça, vous pensez être choisi pour le poste ?)
=> « J’ai à cœur de montrer mon savoir-faire »

« On dit de moi que je suis parfois arrogant (e) » (Des noms, des noms)
=> « Je ne tire aucune vanité quand on dit de moi que j’ai une capacité intellectuelle au-dessus de la moyenne » (Preuves à l’appui, ça passe)

« Je suis irritable » ou « Je ne me laisse pas marcher sur les pieds » ou encore « Je ne me laisse pas faire »
=> « Je demande le respect des autres autant que je les respecte » (Ouf !)

« Je suis sceptique de nature » (Hein, vous dites ?)
=> « J’analyse la situation avant d’agir »

« J’ai toujours raison » ou « Je rejette les autres, leurs idées » (intolérant, xénophobe, raciste même ? ou sûr(e) de soi ?)
=> « Je suis capable de dire non quand il le faut »

« Je me sens exploité (e) » (Calimero était un poussin !)
=> « Je collabore en toute confiance »

« Je me met parfois en colère » (Non mais… )
=> « Je suis franc (he) et rigoureux (se) »

Pas convaincu(e) ? Faites mieux et écrivez moi : phgarin@gmail.com

Venez visiter notre site dédié à la recherche d’emploi :

www.boosteremploi.com

vous y trouverez plus de 1000 liens vers des sites d’emploi

Philippe Garin

Pour booster votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Offre d’emploi et petites annonces ne pas confondre
Soyez positif : Ne dites pas, dites
Fausses offres d’emploi

Offre d’emploi : Les exigences et les souhaits dans les annonces
Penser positif génère des résultats positifs
Points faibles à citer 2/6 : Les échecs professionnels

Autres Emploi :

Récapitulatif 6 Emploi
Récapitulatif 5 Emploi
Récapitulatif 4 Emploi
Récapitulatif 3 Emploi
Récapitulatif 1 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont regroupés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :