Premier emploi : Les jeunes apprennent vite


Apprendre aux jeunes à trouver leur premier emploi

les jeunes apprennent viteNécessité fait loi

En bien ou en mal, les jeunes apprennent vite, même s’ils tirent souvent des conclusions partielles ou erronées à partir des premiers résultats, souvent négatifs, de leur démarche de recherche d’emploi.

Plus le temps passe et plus l’écart entre jeunes de milieux différents s’agrandit. Ce n’est pas une question d’argent, mais d’entourage.

Un milieu où le jeune est soutenu par sa famille et son entourage, saura apporter au jeune le soutien nécessaire. Il saura plus facilement résister à la pression et au stress du chômage.

Un milieu où le jeune est peu soutenu, où il se retrouve seul, voire en charge de famille avec l’obligation de gagner de l’argent pour vivre, génère chez le jeune la nécessité de développer son imagination.

Plus un jeune doit résister à la pression, plus il développe de capacité d’innovation et de débrouillardise. Il apprendra plus rapidement les techniques de recherche d’emploi.

Le spectre de la délinquance

Il n’est pas nécessaire d’être jeune pour devenir un délinquant.
De même, il n’est pas nécessaire d’être pauvre pour devenir un délinquant.

La délinquance est plus un état d’esprit qu’une nécessité sociale.

Pour les employeurs : Les atouts des jeunes

  • Les jeunes apprennent vite. Ils sont courageux et volontaires.
  • En bonne santé et de bonne volonté, ils sont avides de travailler et de gagner de l’argent.
  • Ils savent qu’ils ont besoin de développer leurs compétences.
  • Ils sont aussi souvent timides et brouillons dans leur communication.
  • Ils ont envie de montrer ce dont ils sont capables.
  • Ils font des erreurs et savent se corriger très vite.

Ils sont tous différents et si ces quelques arguments ci-dessus s’appliquent, certains ont une attitude différente.
Alors abandonnez les clichés sur les jeunes et les préjugés sur les personnes en recherche d’emploi.
Faites-leur confiance, et donnez-leur leur chance

Il y a trop de décalage entre ce que nos jeunes apprennent et ce dont ils ont besoin pour leur vie professionnelle. Aidons-les

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Jeunes et sans diplôme : Les écoles de la seconde chance ou E2C
Modèle de Kolb ou l’apprentissage par l’expérience
Emploi : apprenez l’allemand ou le néerlandais plutôt que l’espagnol

Insertion par l’Activité Économique ou IAE : Définition
Parler anglais dans un entretien d’embauche : How goude is ior english ?
Devise 007 : Garde toujours les oreilles ouvertes

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Moi, stressé (stressée) ?


« Moi, stressé (stressée) ? »

moi stressé, tu crois ?

moi stressé, tu crois ?

Allons donc !

– On dit que le stress est la maladie du siècle !

– De quel siècle ?

– Eh bien, de tous les siècles !

– Oui, mais aujourd’hui, on stresse plus qu’avant, n’est-ce pas ?

Le stress va du simple trac à l’angoisse maladive et peut aller jusqu’à la mort par infarctus ou la peur d’avoir peur.

Stresser nuit à la santé

C’est un premier niveau d’alerte. Plusieurs symptômes peuvent vous alerter, et vous conduire à consulter un médecin, généraliste ou spécialiste (psy…)

D’autres symptômes existent et sont du domaine du comportement.
C’est l’accumulation de plusieurs de ces symptômes qui conduisent à penser que l’on se trouve dans une situation de stress (à ne pas confondre à une situation stressante, bien que…)

Dans le film « Les Dieux sont tombés sur la tête« , nous avons un comparatif entre notre monde moderne, qui nécessite de longues années d’apprentissage pour pouvoir survivre dans notre société, et le monde archaïque des Bushmens qui vivent dans le désert du Kalahari.

Mais, déplacés dans le milieu de l’autre, le Bushmen dans notre civilisation ou nous dans son environnement, nous nous trouvons confronté au stress.

Et vous, êtes-vous stressé(e) ?

Répondez et comparez vos réponses à celles des autres.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Trac : Conseils pour lutter contre
Catastrophe stress et mesures personnelles à prendre pour se préparer
Urgences Réactions courantes au stress en situation d’urgence

Les événements susceptibles de faire augmenter le stress durant une urgence
Stress technologique : comment le maîtriser
Stress : maladie contagieuse ou faute du management ?

Autres Bien-être :

Récapitulatif 6 Bien-être
Récapitulatif 7 Bien-être

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Bien-être de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Méthode des 5 M pour la résolution de problème


Méthode des 5 M pour la résolution de problème

Méthode des 5 MDe multiples méthodes existent pour résoudre un problème.

La méthode des 5M est utilisée pour chercher les causes puis les solutions au problème.

Les 5 M sont les initiales des 5 thèmes,

qui servent de points de départ de la réflexion :

Matières

  • Matières premières
  • Pièces
  • Ensembles
  • Fournitures
  • Identification
  • Stockage
  • Qualité
  • Manutention

Matériels ou Supports techniques

  • Machines
  • Outils
  • Équipements
  • Capacité
  • Age
  • Nombre
  • Maintenance

Main d’oeuvre

  • Directe
  • Indirecte
  • Motivation
  • Formation
  • Absentéisme
  • Expérience
  • Compétences
  • Son organisation
  • Son management

Milieu

  • Environnement physique
  • Éclairage
  • Bruit
  • Aménagements
  • Relations
  • Température
  • Climat
  • Marché
  • Législation

Méthodes

  • Instructions
  • Manuels
  • Procédures
  • Modes opératoires

La méthode des 5 M est utilisée

à la fois en combinaison avec

  1. la méthode du brainstorming ou remue-méninges, par son principe de recherche des causes et des solutions en groupe le plus hétérogène possibles, dans le sens des compétences professionnelles, et
  2. la méthode Ishikawa, pour sa représentation graphique sous forme d’arête de poisson où chacun des M est l’une des arêtes principales du diagramme d’Ishikawa.
D’autres définitions d’expressions et de mots du vocabulaire informatique et organisationnel se trouvent à votre disposition dans le lexique qui propose de multiples points d’entrée.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les quatre règles du brainstorming ou remue méninges
Le brainstorming ou remue méninges, une méthode pour trouver des idées en groupe
Méthodes et outils de résolution de problèmes

7 conditions de réussite pour la résolution de problème
Méthode Lean ou supprimez l’inutile : Gestion de la qualité
Principe de Pareto ou principe des 80-20

Autres Organisation :

Récapitulatif 6 Organisation

Tous les articles de cette catégorie sont regroupés dans la page Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter