5 méthodes pour optimiser son recrutement


5 pistes pour optimiser son recrutement

Avant de faire appel à des sites d’offres d’emploi ou à des cabinets spécialisés, il convient qu’un employeur se pose la question de l’optimisation du processus de recrutement.

Définir son besoin et rédiger une fiche de poste est une chose, trouver le ou candidat (e) pour l’occuper en est une autre.

La tendance du marché s’inverse dans de nombreux secteurs. Cela rend encore plus difficile de trouver le bon profil.

optimiser le recrutement

Voici 5 pistes pour économiser son temps, son argent et des erreurs potentielles de casting.

1. Promouvoir

Pourquoi chercher ailleurs, quand on a ce qu’il faut sous la main ?

En effet, proposer une promotion interne à un collaborateur, le faire progresser dans la hiérarchie, est un moyen efficace de gagner du temps.

Il est plus facile de trouver un collaborateur qu’un responsable, un ouvrier qu’un contremaître, par exemple.

De plus, cela fidélise les collaborateurs, à l’affut d’une telle reconnaissance de leurs qualités et de leur travail.

2. Retenir des salariés précaires

Transformer un CDD en CDI, embaucher un stagiaire ou un apprenti à l’issue du stage ou de la période d’apprentissage, ou encore un intérimaire, sont également de bons moyens pour raccourcir le recrutement.

Ces nouveaux salariés permanents connaissent le travail et l’entreprise.
Le temps d’adaptation est quasi nul. L’intégration est immédiate.

3. Chercher dans les CV reçus

Les recrutements précédents ont laissé des traces, à commencer par les CV reçus des candidats malheureux.

L’analyse des CV, surtout ceux des derniers candidats qui se sont présentés en entretien d’embauche, a permis de détecter des profils, qui, bien qu’intéressants, ont été écartés jusque-là.

Reprendre des CV de moins de 6 mois permet de proposer le poste à l’un ou l’autre des anciens candidats, même s’il s’agit d’un poste différent.
Il (elle) sera peut-être intéressé (e).

4. Coopter

L’annonce d’un prochain recrutement, à l’ensemble du personnel, peut susciter des réactions vis-à-vis des proches de chaque salarié.

Quand un salarié connait une personne qui pourrait être intéressée par le poste, il lui en fait partie. C’est la cooptation.

La confiance dans le jugement du salarié se reporte, partiellement du moins, sur le candidat ainsi proposé.

5. La marque employeur

Moins rapide que les méthodes précédentes, la marque employeur consiste à communiquer, notamment sur les réseaux sociaux, l’image positive de l’entreprise.

Le vivier de profils vient de toutes celles et tous ceux qui sont abonnés (es) à la page ou qui suivent l’actualité de l’organisation.

Ainsi, dès qu’une offre d’emploi est publiée via ce media, les candidatures affluent plus vite.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Augmenter la fréquentation de son site web : 15 conseils
Productivité : Ignorez les « mange temps »
Sélectionner les candidats : IA et Vidéo

Les 4 étapes pour le recruteur AVANT la rédaction d’une offre d’emploi
Recrutement : Difficile de choisir entre les 2 finalistes
Les valeurs d’entreprise : Pourquoi ?

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 20 Emploi
Récapitulatif 20 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les valeurs d’entreprise : Pourquoi ?


Les valeurs d’entreprise

reboisement valeur d'entrepriseQue ce soit dans le recrutement ou vis-à-vis de la concurrence et du grand public, une entreprise a besoin de définir des valeurs, qui vont former son image et sa réputation.

Pour un candidat à l’embauche, les valeurs de l’entreprise se doivent d’être en adéquation avec les valeurs du candidat, où, à défaut, il doit les connaître pour savoir s’il en tient compte ou s’il laisse tomber sa candidature.

Par exemple, difficile pour un musulman de travailler dans un site de mise en bouteille de vin.
Difficile, voire impossible selon ses convictions, sauf s’il décide de ne pas en tenir compte.

À l’inverse, une entreprise engagée dans les actions en faveur du reboisement va attirer les fervents amateurs écologiques.

Les valeurs de l’entreprise ont un impact sur

  • son image de marque, donc sur sa communication externe,
  • la cohésion avec les valeurs partagées avec ses salariés, donc sur son management,
  • sur le choix des articles et des services proposés, donc sur son chiffre d’affaires

Les valeurs de l’entreprise ont une influence sur la perception de sa clientèle vis-à-vis de la concurrence.
En touchant les valeurs propres à chaque personne, quand celles-ci décident de ses fournisseurs, le choix sera fait aussi en fonction de ses principes personnels, éthiques ou moraux.

Il en est de même pour des investisseurs ou des banquiers.

Soft skills et valeurs de l’entreprise

Dans un processus de recrutement, les soft skills ou compétences douces sont de plus en plus réclamées lors des entretiens d’embauches, dans les lettres de motivations et jusque dans le CV.

L’une des raisons de cette évolution des exigences de l’organisation est la compatibilité avec les valeurs de l’entreprise.
Ceci est particulièrement fort dans le recrutement pour des associations. Elles préfèrent jouer sur une adhésion motivée par un partage de valeurs, plutôt que sur un salaire élevé qu’elles ne peuvent donner.

Recherche & Développement

La créativité, l’innovation, qui est le facteur de croissance dans les entreprises est stimulée par les valeurs de l’entreprise.

Les secteurs en forte croissance sont en phase avec les valeurs partagées par la population, dans le développement durable ou le marché équitable, par exemple.

Valeurs d’entreprise et Marketing

Une grande partie de la communication externe, et interne, sera basée sur les valeurs partagées avec les cibles.

Les actions de marketing seront en cohérence avec les valeurs sociétales ou sociales défendues par l’organisation. Idem pour la publicité.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Valeurs et motivations : Le portrait chinois
Les 7 systèmes de valeurs personnelles
Survie de l’entreprise : Se former, former son personnel

Développement personnel : Le bonheur en 7 règles
Critiquer sans blesser : Mode d’emploi
Paix mondiale : Les 23 indices

Autres Communication, Emploi et management :

Récapitulatif 19 Communication
Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : Votre image de marque pour votre recherche d’emploi


Votre image de marque : N°1 pour votre recherche d’emploi

Mon image de marque Ma recherche d'emploiLa recherche d’emploi est un mécanisme de marketing et de communication

Vous devez paraître la personne la plus compétente possible pour le poste à pourvoir. Et aussi celle qui sera la mieux intégrée dans l’entreprise.

Vous devez non seulement convaincre que vous avez les capacités, l’expérience, l’envie d’assumer les responsabilités du poste, mais vous devez aussi réussir votre casting.

Les intermittents du spectacle savent que pour décrocher un rôle ou un poste pour un projet culturel, ils doivent donner une image d’eux-mêmes, leur image de marque, la plus attrayante possible.

On reconnaît un clown à son maquillage et son costume, il en est de même d’un patron d’entreprise. Il faut avoir le look, le charisme, l’énergie rayonnante nécessaires pour décrocher Ce job que vous convoitez.

Avant les entretiens de recrutement, l’image de marque se trouve déjà dans votre CV et votre lettre de candidature

Donnez le meilleur de vous-même !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Ayez l’air d’être la personne indispensable en entretien d’embauche
50 ans et plus : Comment voulez-vous être appelé ?
Job dating ou speed recruiting : Faire une bonne impression

Entretien d’embauche : Soyez vous-même !
Comment donner confiance à son interlocuteur
Être à l’aise avec soi pour bien parler

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 11 Communication
Récapitulatif 11 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Image de Marque personnelle : Définition et concept


Qu’est-ce que notre image de marque ?

image de marque : Boosteremploi

Notre, Votre image de marque personnelle, c’est tout ce qui vous concerne et la manière dont vous vous comportez.

C’est : Qui êtes-vous ? Vos valeurs ; Vos croyances ; Vos compétences ; Votre expérience et votre comportement. C’est ce que vous laissez lorsque vous quittez une pièce, ce que les gens disent de vous quand vous n’êtes pas là.

Ma marque, c’est Moi

« La Marque vous appelle »

citation de Tom Peter en 1997.

Quel que soit l’âge, quelle que soit sa position, quel que soit le milieu dans lequel nous évoluons, nous avons tous besoin de comprendre l’importance de la Marque. Nous sommes les patrons de nos propres entreprises : Société « MOI ».

Pour être dans la course aujourd’hui, la tâche essentielle est d’être le marqueteur de votre Marque, c’est-à-dire Vous !

Le succès d’une marque

Une Marque qui rencontre le succès, c’est d’abord une marque qui est vraie vis-à-vis d’elle-même, et qui sait définir son identité.

Jetez un coup d’œil à Coca Cola, Chanel, Amazon. Ils savent parfaitement définir les points spécifiques qui les différencient ainsi que l’image qu’ils véhiculent.

Sa propre image, c’est la même chose ou presque. C’est le fait d’être clair sur qui vous êtes, et quelle image vous projetez. La clé de votre image c’est l’authenticité.

Forces et valeurs

Un concept psychologique dans lequel une personne obtient de la gratitude et es émotions positives en s’exerçant à signer avec ses forces et ses valeurs. C’est en démontrant en permanence vos forces et vos valeurs dans toutes les choses que vous réalisez

Si vous faites ceci, vous avez l’énergie, vous serez influent et engendrerez la confiance.

Si vous n’êtes pas authentique, vous trouverez cela très vite fatiguant pour ne pas dire épuisant.

Vous et votre marque

« Une marque, c’est l’addition de l’ensemble des fonctions perçues et des aspects émotionnels d’un produit ou d’un service »

de Alan Bergston et Danielle Blumenthal

Développer votre marque, c’est simple bien que cela ne soit pas facile. C’est une question de temps.

Tout l’art consiste à savoir qui vous êtes, la manière dont vous fonctionnez, sans omettre ce que vous souhaitez devenir.

Une fois que ces points ont été identifiés et définis, vous serez en mesure d’être en phase avec le monde qui vous entoure

Par Philippe Gaultier

Du même auteur :

Bâtir l’Expérience Client 2/3 : Objectif et Pertinence
Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche
Concentrez-vous sur les choses importantes plutôt que de rester concentré

Présenté par Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Votre image de marque pour votre recherche d’emploi
Dépôt de bilan : rebondir
Le typosquatting condamné par la cour d’appel de Paris

Votre e-réputation sur le Web 2.0
Logo : 12 caractéristiques d’efficacité
Leçon de marketing

Autre Emploi et Bien-être:

Récapitulatif 11 Bien-être
Récapitulatif 11 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Facebook : Reach, Edge Rank, Newsfeed : Explications


Leçon de vocabulaire Facebook : Reach, Edge Rank, Newsfeed

FacebookFacebook est LE réseau social le plus important en nombre de membres.
On pourrait presque croire que Facebook est l’annuaire de tous les humains connectés à Internet.

C’est ainsi un média incontournable pour se faire connaître pour une entreprise autant que pour un particulier.

Facebook est une entreprise qui a inventé des dispositifs qui sont tellement courants que l’on n’y pense plus.
Un certain nombre d’entre eux n’a pas été traduit.
Voici les explications concernant le vocabulaire spécifique à Facebook.

Newsfeed

Newsfeed est un nom déposé par Facebook sous la forme d’un brevet.

C’est la méthode qui permet d’afficher sur une page personnelle d’un utilisateur les informations issues de ses « amis ».

Chaque fois qu’un de ses contacts effectue une action sur Facebook, son action est affichée dans sa propre page.
Entre particuliers, c’est pratique pour savoir que ce font ses connaissances.

Pour une entreprise, c’est le moyen de communiquer avec les prospects et les clients, sans autre effort que de les avoir sollicités pour qu’ils « suivent » l’entreprise ou une de ses marques.

Edge Rank

Là encore déposé par Facebook, l’Edge Rank est l’algorithme qui détermine ce qui apparaît dans le Newsfeed.

C’est le processus qui mène au choix des informations affichées.

Cette méthode de choix a 3 composantes :

  1. L’affinité
  2. Le poids
  3. Le timing

L’affinité

L’affinité est déterminée par l’interaction d’un internaute avec une page. A chaque fois qu’un internaute visite une page, clic sur un lien ou sur un bouton, écrit un commentaire, l’affinité augmente pour cet internaute.

De même, à chaque fois qu’un ami de cet internaute interagit avec une page alors sa propre affinité avec cette page augmente. Donc plus vous avez d’amis qui visitent une page, plus vous augmentez votre affinité avec celle-ci.

Le poids

Le poids est l’importance accordée à l’action menée sur la page par l’internaute.

C’est ainsi que rédiger un commentaire demande un effort plus important de la part de l’internaute qu’un clic sur le bouton « Like ».

Donc le poids d’un commentaire est plus grand que celui du clic sur « Like ».

Le timing

Plus le temps passe et moins l’interaction avec la page a de l’importance.

Donc, l’action menée le plus récemment a plus d’importance que les précédentes.

C’est ainsi que c’est  la dernière parution sur une page qui est choisie avant les autres pour être affichée dans la page de l’internaute, le Newsfeed

Reach

Autre notion spécifique à Facebook, bien qu’utilisée sous d’autres noms dans d’autres réseaux sociaux, le reach est le nombre de fois qu’une publication est vue par un internaute, c’est-à-dire le nombre de personnes qui ont vu un article rédigé par une personne ou une entreprise.

En quelque sorte, plus l’Edge Rank choisi votre article et plus celui-ci est diffusé, est visible.
Le Reach mesure combien de fois il est réellement vu.

Le Reach augmente aussi à chaque fois qu’un internaute partage l’article avec un autre internaute qui n’a pas vu l’article parce que cet article n’avait pas été choisi par l’Edge Rank pour ce dernier.

Source : Facebook

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quels réseaux sociaux sur Internet
Employeurs trop curieux : Ils veulent accéder à votre page Facebook
Les étapes pour acheter votre informatique

Cybersécurité : Le gouvernement français créé un groupe d’intervention rapide
Comment choisir un progiciel ?
Comment se protéger sur Facebook

Autres Informatique :

Récapitulatif 10 Informatique

Dans les articles dans ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le typosquatting condamné par la cour d’appel de Paris


La chambre 1 de la Cour d’appel de Paris Pôle 5 a rendu son arrêt le 30 novembre 2011 :

palais de justice de paris salle d'audience de la première chambre de la cour d'appelLa condamnation d’une entreprise qui s’était procuré des noms de domaine très proches de noms de domaine d’une entreprise majeure dans son secteur

Le typosquatting consiste à détourner une partie du trafic d’un site très connu vers un site différent du site que les internautes souhaitaient visiter.

Le jugement condamne pour les motifs suivants :

  • Contrefaçon de marque
  • Violation des droits d’auteur du site original
  • Atteinte au nom commercial,

Tout cela puisque le nom du site est aussi le nom de la marque et le nom commercial

De qui s’agit-il ?

Les noms de domaines originaux : 2xmoinscher.com (.net, .org, .biz, .fr) et 2x(moinscher)

Les contrefaçons : 2xmoinschers.fr, 2moinscher.fr

NB : il s’agit d’une condamnation en appel, pas lors du premier jugement !

Pour protéger une marque, adressez-vous à l’INPI, Institut National pour la Propriété Industrielle

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Services de lutte contre la cybercriminalité
Cybersquatting et typosquatting : Définitions
Piratage du nom (username spotting) en plus de l’e-réputation

Cybersécurité : Le gouvernement français créé un groupe d’intervention rapide
Loi Chatel pour le développement de la concurrence au service des consommateurs
e-réputation : modèle de lettre pour réclamer (CNIL)

Autres Informatique, Juridique et Sécurité :

Récapitulatif 8 Informatique
Récapitulatif 3 Juridique
Récapitulatif 8 Juridique

Récapitulatif 3 Sécurité
Récapitulatif 8 Sécurité

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Informatique et dans la page Juridique et Sécurité de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Votre e-réputation sur le Web 2.0


Votre e-réputation sur le Web 2.0

bonne ou mauvaise e-réputationSi votre entreprise possède une ou plusieurs marques alors il est important de la ou les surveiller sur les réseaux sociaux. Il en est de même pour le nom de votre société et votre nom à vous.

Le Web 2.0 est devenu incontournable pour les entreprises.

Même si vous ne souhaitez pas apparaître en tant qu’entreprise ou en tant que marque sur un réseau social quelconque, votre marque, votre société et les personnes qui y travaillent peuvent être non seulement citées sur Internet, mais aussi avoir une mauvaise réputation, jusqu’à faire l’objet d’attaques en règle.

C’est ainsi que sur les forums, les chats, les blogs, les sites de réseaux sociaux, type Facebook ou Twitter pour n’en citer que deux parmi les plus connus, et aussi sur des sites privés ou d’entreprise, dans les moteurs de recherche ou les sites de partage de photos ou de vidéos, votre marque, le nom de votre société ou votre nom font votre e-réputation.

Bonne ou mauvaise ? Telle est la question

Pour détecter tout cela, utiliser la recherche sur Internet, à commencer par la plus simple : la recherche sur un moteur de recherche.

Que ce soit sur Google, Bing, Yahoo ou un autre, tous proposent des recherches générales et spécialisées, sur le nom des sites, le contenu des pages, des images, des vidéos, des recherches sur des blogs, etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

e-réputation : modèle de lettre pour réclamer (CNIL)
Investigations ou la preuve électronique
Comment réclamer en Europe : un même formulaire pour tous les Européens

Forum de discussion Règles ou charte d’utilisation
Employeurs trop curieux : Ils veulent accéder à votre page Facebook
Piratage du nom (username spotting) en plus de l’e-réputation

Autres Juridique :

Récapitulatif 6 Juridique
Récapitulatif 6 informatique
Récapitulatif 6 Management

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Juridique de la page Autres catégories et dans les pages Informatique et Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Cybersquatting et typosquatting : Définitions


Cybersquatting et typosquatting

cybersquatting et typosquattingLe chantage électronique est présent sous deux formes, au moins, sur le web.

En voici les définitions :

Le cybersquatting

est une technique utilisée par des maîtres-chanteurs.

Elle consiste à enregistrer des noms de domaine qui contiennent une référence à une marque.

Le but est de revendre ces noms de domaines aux ayant-droits de la marque ainsi squattée.

Les noms de domaine peuvent se présenter sous différentes formes :

  • Le nom de la marque avec des extensions pour lesquelles, le nom de domaine n’a pas été enregistré par les détenteurs de la marque.
    Exemple : mamarque.it alors que je possède mamarque.com seulement
     
  • Le nom de la marque peut être traduit dans une autre langue
    Exemple : mamarque.com est traduit par le cybersquatteur en mybrand.com ou lamiamarca.com
     
  • Au nom de la marque, d’autres mots sont ajoutés
    Exemple : cestmamarque.com ou mamarqueamoi.com

Le typosquatting

est une variante du cybersquatting, qui consiste à ajouter des caractères, lettres ou chiffres au nom de domaine. Exemples :

  • mmamarque.com ou mamamarque.com
  • mamarque0.com ou ma_marque.com

Comment réagir ?

Pour les ayant-droits de la marque, plusieurs réactions sont possibles :

  • Refuser de payer et déposer plainte, en espérant que la police retrouvera le ou les auteurs de ce détournement de noms de domaine, au risque de se retrouver avec des noms de domaine qui donnent une image très négative, ou, au minimum d’avoir un trafic détourné de son site web mamarque.com
    Exemple : mamarqueestlapiredetoute.com (je fais ici dans la dentelle, pour ne pas choquer les âmes sensibles !)
     
  • Accepter de payer le cybersquatter pour transférer les noms de domaines qu’il a créés, en espérant qu’il n’en créé pas d’autres, mais comment y croire ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

L’origine du spam
Podcast ou iPod Broadcast
Sécurité mot clé très moderne de l’informatique

Services de lutte contre la cybercriminalité
Déposer plainte sur Internet pour escroquerie
Cybersécurité : Le gouvernement français créé un groupe d’intervention rapide

Autres Informatique et Sécurité :

Récapitulatif 6 informatique
Récapitulatif 6 Sécurité

Tous les articles de ces catégories se trouvent dans la page Informatique et la page Sécurité du menu Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Leçon de marketing


Leçon de marketingDavid est à une soirée

1)      David est à une soirée et voit une fille très attirante. Il approche d’elle et lui dit : « Je suis un très bon coup ».

C’est ce qu’on appelle du marketing direct.

2)      David est à une soirée avec un groupe de copains et ils voient une fille très attirante. Un de ses amis s’approchent d’elle et lui dit : « Tu vois ce garçon là-bas, c’est un très bon coup ».

C’est ce qu’on appelle de la publicité.

3)      David est à une soirée et voit une fille très attirante. Il lui demande son numéro de téléphone. Le lendemain, il l’appelle et lui dit : « Je suis un très bon coup ».

C’est ce qu’on appelle du télémarketing.

4)      David est à une soirée et voit une fille très attirante. Il la reconnaît, s’approche d’elle, lui rafraîchit la mémoire et lui dit. « Tu te souviens que je suis un très bon coup ? »

C’est le Customer Relationship Management (C.R.M.)

(Entretenir une bonne relation avec son client)

5)      David est à une soirée et voit une fille très attirante. Il se lève, s’arrange un peu, s’approche d’elle et lui sert un verre, ramasse son sac lorsqu’il tombe, lui offre une cigarette, lui ouvre la porte lorsqu’elle part et lui dit: « Je suis un très bon coup ».

C’est ce qu’on appelle des relations publiques.

6)      David est à une soirée et voit une fille très attirante. Il invite à danser toutes ses copines, leur offre à boire et les faire rire ostensiblement par des plaisanteries très « spirituelles ». La belle l’aborde et lui dit : « j’ai l’impression que tu es un très bon coup ».

C’est ce qu’on appelle du lobbying.

7)      David est à une soirée et voit une fille très attirante. Elle s’approche lui et lui dit : « j’ai entendu dire que tu es un très bon coup ».

C’est ce qu’on appelle le pouvoir de la marque.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le succès c’est …
Le Petit Chaperon Rouge raconté par un informaticien
Le pessimiste et le marteau

Un porc au zoo
Du Coca Cola sur une disquette
Loi de Meskiman

Autres Humour :

Récapitulatif 3 Humour

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter