Personne toxique, relation toxique : Définition et exemples


Exemples de personnes ou de relations toxiques

personne toxiqueUne personne toxique est une personne qui provoque des relations toxiques, volontairement ou involontairement.

La plupart du temps, ce sont des personnes de votre entourage : famille, ami, collègue, voisin, etc.

Plus la fréquentation d’une telle personne est longue, plus l’impact que ses relations avec vous deviennent malsaines, voire néfastes.

Dans la mesure du possible, un dialogue devrait vous permettre d’infléchir certaines d’entre elles.
Pour les autres, mieux vaut cesser toute relation et les fuir, au plus vite.

Voici quelques types de personne toxique

  1. Le mange-temps ne vous laissera jamais tranquille
  2. Le critique permanent vous dévalorisera à chacune de vos paroles ou actions
  3. La victime de la vie vous fera culpabiliser de vous sentir bien
  4. L’état d’esprit négatif vous fera devenir pessimiste ou déprimé, à leur image
  5. L’égocentrique réclamera votre écoute et soutien sans rien en retour
  6. Le caractériel change si souvent que vous ne saurez jamais comment il réagira
  7. Le menteur vous imposera ses mensonges les plus grands
  8. Le manipulateur voudra quelque chose de vous et exercera son pouvoir sur vous
  9. L’envieux prendra plaisir de vos déboires
  10. Le stressant vous transmettra son stress et ses inquiétudes

Dans tous les cas, votre moral est affecté par l’un ou l’autre de ces attitudes.

Plus vous êtes sensible et plus vous serez vulnérable.

Que vous soyez bienveillant, fort de caractère, zen, votre énergie est prise par ces relations toxiques qui vous privent du droit d’être heureux, tout simplement.

Prendre de la distance émotionnelle est absolument indispensable pour dialoguer, quand c’est possible.
Faute d’un changement, seul un éloignement et une rupture définitive peut vous préserver.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Prendre du recul : Une évolution positive
Comment regagner de la confiance en soi
Développement personnel : Le bonheur en 7 règles

Pour améliorer sa situation dans la durée
Se connaître, trouver son mode de fonctionnement
Critiquer sans blesser : Mode d’emploi

Autres Bien-être et Communication :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Productivité : Ignorez les « mange temps »


Productivité: Ignorez les gens qui n’en n’ont rien à faire de votre temps

Il paraît queQuand, pendant que vous travaillez, vous êtes dérangé (e), non seulement vous interrompez votre action en cours, mais encore vous devez vous reconcentrer pour reprendre votre travail là où vous vous êtes arrêté.

Les clients, prospects, fournisseurs, partenaires sont des sources de dérangement que l’on peut canaliser, en fixant des plages dans son agenda pour les recevoir, les visiter ou leur téléphoner.

Sommaire :

Les habitudes dans la productivité

  1. Une seule action à la fois
  2. Tenez compte de vos préférences au travail
  3. Travaillez tous les jours, même durant les vacances, sans exception
  4. Il faut 30 jours pour prendre une habitude
  5. Agir régulièrement pour se sentir bien
  6. La force de volonté est limitée, pensez-y quand elle s’épuise
  7. Acceptez un nouveau projet, quand votre esprit et votre cœur vous disent oui, tous les deux
  8. Ignorez les gens qui n’ont rien à faire de votre temps

Pour les collègues, lorsque les contacts font partie du travail et des actions en cours, alors le temps employé peut être optimisé par une organisation de son emploi du temps.

Outre la possibilité de mettre une pancarte « Ne pas déranger » sur son bureau ou sur sa porte, mal venue si elle arrive sans avoir préparer son entourage, il est difficile de repousser les dérangements de sa hiérarchie, sauf à faire comprendre à ses chefs, avec diplomatie ou selon le caractère de ses relations interpersonnelles avec eux, qu’ils obtiendront de vous une meilleure productivité s’ils vous laissent tranquille durant les horaires où vous êtes concentré dessus.

Quant aux collègues, qui n’en rien à faire de votre temps, ignorez-les ou demandez-leur de passer plus tard, et ils s’habitueront à votre façon de travailler.

Il y a aussi ceux avec qui vous devez travailler ensemble. Là, il faut faire taire les bavards et ramenez avec insistance conversation et actions sur la tâche à effectuer en commun. Votre ou vos collègues vont bien se mettre à travailler et se faire à l’idée qu’il vaut suivre votre rythme plutôt que le leur. Enfin… espérez-le !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour plus de conseils :

En complément :

Quelques règles pour bien planifier ses actions dans le temps
Découpage du temps de travail
Le bûcheron qui n’a pas le temps

Management : Être informé à temps pour agir (vu par Machiavel)
De combien de temps est-ce que je dispose ?
Le cercle des règles de la gestion du temps

Autres Organisation :

Récapitulatif 14 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :