Emploi : à savoir pour un entretien d’embauche en Suisse


Quelques particularités sur la Suisse à connaître quand on postule à un travail

La législation du travail dépend du canton

swiss_map_of_canton_in_frenchIl faut savoir que la législation du travail dépend exclusivement du canton. C’est-à-dire que toutes les lois et règles qui s’appliquent dans un canton ne s’appliquent pas aux autres cantons. Si vous obtenez un diplôme de médecin à Genève, vous ne pouvez pas exercer à Lausanne et réciproquement.

Un diplôme étranger n’est pas reconnu en Suisse, il faut passer les épreuves en Suisse. La seule concession est que vous êtes dispensé d’y suivre les études avant de se présenter aux épreuves.
Selon le canton, certains diplômes peuvent être reconnus. Il faut se renseigner auparavant.

En Suisse, on parle plusieurs langues,

mais chaque canton a sa langue officielle.

Bien que l’apprentissage d’une autre langue nationale soit encouragé et parfois obligatoire dans certains cantons, ce n’est pas un avantage.

Parler l’anglais est souvent la seule possibilité de se faire comprendre, même entre suisses.

Par contre, la loi fédérale autorise chacun à parler sa propre langue, quel que soit le canton. C’est parfois la cacophonie, mais les suisses sont des gens très pondérés.

Deux éléments sont très importants pour travailler en Suisse : La propreté et la ponctualité

La propreté

Si vous avez une seule tache alors tant pis pour vous. C’est éliminatoire.

Votre tenue, à tout moment, et particulièrement dans un entretien d’embauche, doit être impeccablement propre. Pas une seule tâche, même de sueur.
Prenez le temps pour ne pas arriver en nage.

La ponctualité

« Avant l’heure ce n’est pas l’heure et après l’heure ce n’est plus l’heure ». Cet adage est une règle fondamentale pour les Suisses.

Vous devez arriver pile à l’heure, demandez de combien de temps vous disposez et respecter impérativement cette durée, ni moins ni plus. Et ceci à la minute près.
Ce sont des maniaques de la ponctualité, au moins autant que de la propreté.

La politesse

Quand on dit bonjour, on ajoute toujours le nom de la personne. Il faut donc connaître le nom de son ou ses interlocuteurs : « Bonjour Madame Machin, bonjour Monsieur Truc » ! Pas de « bonjour » seul, ni de ‘bonjour monsieur » ou « bonjour madame », sans le nom.

Les Suisses sont fiers de l’être

Les Suisses considèrent tous les Étrangers de la même manière, du moment que vous soyez non Suisse.
Vous serez considéré(e) de la même manière quelle que soit votre nationalité, sauf si vous êtes Suisse (où là d’autres particularités existent)

Les Suisses sont très fiers d’avoir l’un des tous premiers niveaux de vie au Monde. C’est cependant un tabou dans les conversations, surtout entrevue d’embauche.

Il ne faut cependant pas faire l’erreur de se baser uniquement sur le salaire annoncé, beaucoup plus élevé que dans les autres pays, car la vie aussi est très chère et les Douanes suisses sont très efficaces dans la chasse aux resquilleurs sur ce qu’il est autorisé d’importer en Suisse pour la vie courante, surtout envers les frontaliers.

Les Suisses ne sont pas lents

Ils sont très pragmatiques. Ils réfléchissent avant de parler, ce qui donne parfois l’impression qu’ils sont lents, d’où la légende.
Généralement, ce ne sont pas des impulsifs.

Ils ne coupent jamais la parole et s’attendent à ce que leurs interlocuteurs respectent ces règles.

Comme beaucoup, ils sont procéduriers. Chacun parle à son tour, avec des phrases construites et réfléchies.

Ces règles s’appliquent à tous, même aux Suisses et même en dehors des entretiens d’embauche.

Philippe Garin

Faites-vous accompagner , contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Emploi : apprenez l’allemand ou le néerlandais plutôt que l’espagnol
Quelques conseils avant un entretien d’embauche

Jours fériés aux Pays-Bas, en Suisse
Indicatifs en Suisse téléphoniques interurbains
Langues : Le référentiel européen commun

Autres Emploi et Voyage :

Récapitulatif 1 Emploi
Récapitulatif 7 Emploi
Récapitulatif 1 Voyage
Récapitulatif 5 Voyage
Récapitulatif 7 Voyage

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Voyage de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

L’allemand est presque devenue la langue officielle des États-Unis ou la légende de Mühlenberg


L’allemand est-elle presque devenue la langue officielle des États-Unis ?

Le 09 janvier 1794, des immigrés allemands, nombreux nouveaux américains, déposent une pétition pour obtenir les textes de lois en allemand.

Comme il n’existe aucune langue officielle, au niveau fédéral, et fort du principe de liberté, inscrit dans la Constitution des États-Unis, la pétition a été déboutée.

Jusque là, il s’agit d’un non évènement. Des milliers de pétitions sont déposées et ne donnent pas le résultat escompté.

Cependant,

Cette pétition-là a été repoussée à une voix près : 42 voix contre et 41 voix pour.

état de virginie aux USA

Deuxièmement le porte-parole de la Chambre des députés était un américain d’origine allemande. Frederick Mühlenberg a annoncé la nouvelle.

La 42ème voix lui a été ainsi attribuée alors qu’il s’était abstenu durant le vote. Il aurait expliqué que : « Plus vite les Allemands deviennent américains, mieux ce sera. »

La légende de Mühlenberg

a été créée par les immigrés allemands, moins de 10% de la population de l’État de Virginie à l’époque, qui, non seulement lui ont imputé le refus de faire traduire les lois en allemand, mais aussi, et surtout, lui reprochent d’avoir été celui qui a empêché, à une voix près, que l’allemand devient la langue officielle des États-Unis.

Cette légende est donc basée sur une rumeur, elle-même basée sur un fait, réel, mais déformé.

Cette légende est toujours aussi vivante, plus de deux siècles plus tard. De nombreux américains (et d’autres) y croient dur comme fer.

C’est pour cela que l’on appelle ce non évènement une légende !

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

On perd ou on gagne du temps
C’était le bon temps, celui où l’on vivait selon le calendrier
Les 6 erreurs humaines d’après Cicéron

Les 10 principes du Pacte Mondial des Nations-Unies
Das Kind – L’enfant
Différence entre le français et l’allemand

Autres Bien-être :

Récapitulatif 2 Bien-être
Récapitulatif 7 Bien-être

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Bien-être de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter