Liste des Observateurs à l’ONU


Liste des Observateurs à l’Organisation des Nations-Unies

Qu’est-ce qu’un « Observateur » à l’ONU ?

logo des Nations-UnisUn Observateur est un État non membre, une entité ou une organisation ayant reçu une invitation permanente à participer en tant qu’observateur aux sessions et aux travaux de l’Assemblée générale de l’ONU.

Ce statut relève de l’usage, car aucune disposition de la Charte des Nations Unies n’en fait état.
Cet usage remonte à 1946, où le Secrétaire général a accepté que le Gouvernement suisse devienne Observateur permanent auprès de l’Organisation des Nations Unies.

La Suisse est entrée à l’ONU le 10 septembre 2002.

Les Observateurs permanents ont le droit d’assister à la plupart des réunions et d’en consulter la documentation.
De nombreux organismes régionaux et internationaux ont également le statut d’observateurs dans les travaux et les réunions annuelles de l’Assemblée générale.

Liste des États non membres

  • Saint-Siège
  • État de Palestine

Liste des organisations intergouvernementales permanentes

  • Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA)
  • Autorité internationale des fonds marins
  • Communauté des Caraïbes (CARICOM)
  • Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)
  • Conseil de coopération des États arabes du Golfe
  • Cour pénale internationale (CPI)
  • Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale
  • Ligue des États arabes (LEA)
  • Organisation juridique consultative pour les pays d’Asie et d’Afrique (AALCO)
  • Organisation de la coopération islamique (OCI)
  • Organisation internationale de droit du développement (OIDD)
  • Organisation internationale de la Francophonie (OIF)
  • Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL)
  • Partenaires dans le domaine de la population et du développement
  • Secrétariat du Commonwealth
  • Système d’intégration de l’Amérique centrale (SICA)
  • Union africaine
  • Union européenne
  • Union internationale pour la conservation de la nature et de ses ressources (UICN)
  • Université pour la paix

Autres entités permanentes

  • Comité international de la Croix-Rouge (CICR)
  • Comité international olympique (CIO)
  • Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR)
  • Ordre souverain de Malte
  • Union interparlementaire (UIP)

Liste des organisations internationales sans bureau permanent au siège de l’ONU à New-York

  • Assemblée parlementaire de la Méditerranée
  • Centre du Sud
  • Chambre de commerce internationale (CCI)
  • Communauté économique de l’Afrique Centrale (CEEAC)
  • Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)
  • Organisation des États américains (OEA)
  • Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires
  • Organisation internationale pour les migrations (OIM)
  • (64 autres)

Source : ONU

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Développement durable : Les 17 objectifs de l’ONU
Paix mondiale : Les 23 indices
Fêtes nationales des pays en Afrique

Liste des pays en Europe
10 conseils pour atténuer les effets du décalage horaire
Indice de développement humain IDH

Autres Voyage :

Récapitulatif 19 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Quitter la France pour partager ses compétences : le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)


Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)

VSI dans le Monde
La loi du 23 février 2005 encadre le volontariat de solidarité internationale, Voluntary cooperation and humanitarian action. Sous la houlette du Ministère des Affaires Étrangères, les volontaires du VSI s’engagent à partager leurs compétences hors de l’Europe.

Pour être volontaire

Il faut être âgé de plus de 18 ans, célibataires ou en couple.

Une expérience professionnelle est demandée et une préparation avant le départ est obligatoire, dans les domaines :

  • Enseignement
  • Action sanitaire et sociale
  • Information et communication
  • Développement rural
  • Gestion et coordination de projets de développement
  • Administration publique et territorial

Pour l’organisation

La participation à un contrat de VSI au sein d’une organisation habilitée est au minimum de 12 mois et au maximum de 24 mois, avec un plafond de 6 ans maximum dans sa vie.

La structure reçoit des aides de l’État français pour :

  • La couverture sociale et la gestion des volontaires
  • La formation avant le départ
  • Le retour des volontaires
  • La réinstallation sous condition professionnelle
  • La réinsertion professionnelle

Le volontaire reçoit :

  • Une indemnité de 100 euros minimum par mois, hors hébergement et nourriture
  • Une protection sanitaire et sociale et une assurance vieillesse
  • Les frais de voyage aller et retour sur le lieu de la mission
  • La préparation avant le départ et au retour de mission, avec une indemnité de réinstallation, selon la durée du séjour
  • 2 jours minimum de congé par mois si le contrat de VSI est d’au moins 6 mois

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

L’idéal pourrait être ainsi défini : Vivez de votre mieux
Décalage horaire : 4 astuces pour se préparer correctement au jet lag
Formation présentielle vs serious game vs e-learning

Das Kind – L’enfant
Quitter la France pour trouver un emploi ?
VAE : Qu’est-ce que la Validation des Acquis de l’Expérience ?

Autres Emploi et Voyage :

Récapitulatif 11 Emploi
Récapitulatif 11 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :