Agir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone


Que faire en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

comment agir contre une intoxication au monoxyde de carboneMaux de tête, nausées, malaises et vomissements peuvent être le signe de la présence de monoxyde de carbone dans votre logement.

Sommaire :

Le monoxyde de carbone : Quoi, où, les dangers
Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone

Dans ce cas :

  1. Aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres
  2. Arrêtez si possible les appareils à combustion
  3. Évacuez au plus vite les locaux et bâtiments
  4. Appeler les secours :
    • 112 : Numéro unique d’urgence européen
    • 18 : Sapeurs-pompiers
    • 15 : SAMU
  5. Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des sapeurs-pompiers

Comment obtenir des renseignements ?

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :

  • L’Agence Régionale de Santé (ARS) de votre région
  • Le Service Communal d’Hygiène et de Santé (SCHS) de votre mairie
  • Le centre antipoison et de toxicovigilance (CAP-TV) relevant de votre région
  • Un professionnel qualifié : Plombier chauffagiste, ramoneur

Sites d’informations :

Source : inpes, institut national de prévention et d’éducation pour la santé

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Décès : Les formalités bancaires
Comment réclamer en Europe : un même formulaire pour tous les Européens
RTE : arnaque au branchement électrique ?

Les cartes du bruit
Burnout ou Syndrome d’épuisement professionnel
Les événements susceptibles de faire augmenter le stress durant une urgence

Autres Bien-être et Sécurité :

Récapitulatif 14 Bien-être
Récapitulatif 14 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone


éviter les intoxications au monoxyde de carboneLes intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde

Contrôle des installations

Avant l’hiver, faites systématiquement intervenir un professionnel qualifié pour contrôler vos installations  :

  • Faites vérifier et entretien chaudières, chauffe-eau, chauffe-bains, inserts et poêles ;
  • Faites vérifier et entretenir vos conduits de fumée (par ramonage mécanique)

Sommaire :

Le monoxyde de carbone : Quoi, où, les dangers
Agir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

Bonne ventilation

Veillez toute l’année à une bonne ventilation de votre logement, tout particulièrement pendant la période de chauffage :

  • Aérez votre logement tous les jours pendant au moins 10 minutes, même quand il fait froid
  • N’obstruez jamais les entrées et sorties d’air (grilles d’aération dans cuisines, salles d’eau et chaufferies principalement)

Utilisation correct des appareils

Veillez à une utilisation appropriée des appareils à combustion :

  • Ne faites jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation pour une utilisation brève et par intermittence uniquement.
  • Respectez scrupuleusement les consignes d’utilisation des appareils à combustion (se référer au mode d’emploi du fabricant), en particulier les utilisations proscrites en lieux fermés (barbecues, ponceuses, …)
  • N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.

 Les nouveaux appareils à combustion

Si vous devez installer de nouveaux appareils à combustion (groupes électrogènes et appareils à gaz notamment) :

  • Ne placez jamais des groupes électrogènes dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : ils doivent impérativement être installés à l’extérieur des bâtiments.
  • Assurez-vous de la bonne installation et du bon fonctionnement de tout nouvel appareil avant sa mise en service, et, pour les appareils à gaz, exigez un certificat de conformité auprès de votre installateur.

Les détecteurs de monoxyde de carbone

Il existe sur le marché des détecteurs de monoxyde de carbone, pour lesquelles des procédures d’évaluation sont en cours.

Ces détecteurs ne suffisent pas pour éviter les intoxications.

La prévention des intoxications passe donc prioritairement par l’entretien et la vérification réguliers des appareils à combustion est conduit de fumée, une bonne ventilation, l’utilisation appropriée des groupes électrogènes et chauffage d’appoint, etc.

Source : inpes, institut national de prévention et d’éducation pour la santé

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Pause cigarette encadrée
Europe : Liste d’associations de consommateurs
TMS troubles musculo-squelettiques comment les éviter

Menace – Vulnérabilité – Risque
Parefeu ou firewall : Définition
Faux courriels de Hadopi

Autres Bien-être et Sécurité :

Récapitulatif 14 Bien-être
Récapitulatif 14 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Monoxyde de carbone : quoi, où, les dangers


Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carboneLe monoxyde de carbone est un gaz toxique qui touche chaque année plus d’un millier de foyers, causant une centaine de décès.

Il provient essentiellement du mauvais fonctionnement d’un appareil ou d’un moteur à combustion, c’est-à-dire fonctionnant au bois, au charbon, au gaz, à l’essence, au fioul ou encore à l’éthanol.

Sommaire :

Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone
Agir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

Quels appareils et quelles installations sont surtout concernés ?

  • Chaudière et chauffe-eau ;
  • Poêles et cuisinières ;
  • Cheminées et inserts, y compris cheminées décoratives à l’éthanol ;
  • Appareils de chauffage à combustion fixe ou mobile (d’appoint) ;
  • Groupes électrogènes ou pompes thermiques ;
  • Engins à moteurs thermiques (voitures et certains appareils de bricolage notamment) ;
  • Braseros et barbecues ;
  • Panneaux radiants à gaz ;
  • Convecteurs fonctionnant avec des combustibles.

La grande majorité des intoxications a lieu au domicile.

Quels sont les dangers ?

Le monoxyde de carbone est très difficile à détecter car il est inodore, invisible et non irritant.

Après avoir été respiré, il prend la place de l’oxygène dans le sang et provoque donc maux de tête, nausées, fatigue, malaises ou encore paralysie musculaire.

Son action peut être rapide : dans les cas les plus graves, il peut entraîner en quelques minutes le coma, voire le décès.
Les personnes intoxiquées gardent parfois des séquelles à vie.

Source : inpes, institut national de prévention et d’éducation pour la santé

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Détecteurs de fumée : les obligations de la loi 2010-238
Ehpad : nouveau nom pour les maisons de retraite médicalisées
Vaccination : Le calendrier de 10 vaccins

Risques cardiovasculaires : les facteurs du risque
La Miviludes : Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires
Décès : Démarches à effectuer

Autres Bien-être et Sécurité :

Récapitulatif 14 Bien-être
Récapitulatif 14 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Vaccination : Le calendrier de 10 vaccins


Vaccination : Le calendrier optimal

Inpes institut national de prévention et d'éducation pour la santéLe Ministère de la Santé est l’autorité française responsable du calendrier des vaccinations.

Il recommande de se faire vacciner et de faire vacciner les enfants et les adultes, en fonction de l’âge et de la maladie dont il faut se protéger.

Le corps humain, surtout quand il est jeune, a besoin qu’on lui rappelle à quoi ressemble un virus au cours du temps, car, lorsqu’il n’est pas exposé à la maladie, il « oublie » certains virus.

D’autres vaccins n’ont besoin d’être inoculé qu’une seule fois pour toute la vie.

De même, plusieurs maladies sont contrées par un seul vaccin.


01. BCG

Calendrier

À la naissance

La vaccination contre la tuberculose est recommandée dès la naissance et jusqu’à l’âge de 15 ans chez certains enfants exposés à un risque élevé de tuberculose.

Maladie

Le BCG ou vaccin bilié de Calmette et Guérin prévient de la tuberculose.

Cette maladie prend plusieurs formes, la principale est pulmonaire. Elle tue chaque année entre 1.4 et 2 millions de personnes au Monde, d’après l’organisation mondiale de la santé (OMS).


02. Diphtérie – Tétanos – Poliomyélite

Calendrier

À 2 mois, 4 mois 11 mois, 6 ans, 11à 13 ans, 25 ans, 45 ans, 65 ans puis tous les 10 ans.

Les rappels de l’adulte sont désormais recommandés à âges fixes soit 75 ans, 85 ans, etc.

Maladies

La diphtérie est une angine peut provoquer l’asphyxie par l’obstruction du conduit aérien. Faute d’un diagnostic précoce, cela peut entraîner la paralysie lorsque la diphtérie atteint le système nerveux central ou la mort, lorsqu’elle atteint le cœur ou provoque des troubles du rythme cardiaque.

Le tétanos attaque les systèmes nerveux central et sympathique, entraînant des contractions et spasmes musculaires incontrôlés. Le tétanos cause environ 500 000 morts par an, dans le Monde, soit 30% des cas de contamination.

Attention : Il est possible d’être infecté plusieurs fois par le tétanos

La poliomyélite provoque, dans 1% des cas une infection du système nerveux central. Cette maladie attaque la moelle épinière qui entraîne, le plus souvent, une paralysie des membres inférieurs.


03. Coqueluche

Calendrier

À 2 mois, 4 mois 11 mois, 6 ans, 11à 13 ans, 25 ans

Le rappel de la coqueluche se fait à 25 ans. Les futurs parents sont particulièrement concernés, car la vaccination protège les nourrissons de moins de 3 mois que l’on ne peut pas encore vacciner ; la vaccination sera à nouveau recommandée à l’entourage des nourrissons à l’occasion d’une nouvelle grossesse, si le dernier rappel coqueluche date de plus de 10 ans.

Maladie

La coqueluche est une infection respiratoire, longue et douloureuse, appelée parfois « la toux des 100 jours ». Les quintes de toux peuvent également provoquer des crises de suffocation, des vomissements, une apnée, et chez les jeunes enfants une cyanose, bleue ou violette .


04. Haemoplilus Influenzae de type b (HIB)

Calendrier

À 2 mois, 4 mois 11 mois

Maladies

Haemophilus influenzae de type B peut être responsable d’otites, de méningites, survenant presque exclusivement chez les enfants jusqu’à l’âge de six ans, de l’épiglottite aiguë qui peut entraîner la mort par asphyxie, de septicémies, de pneumonies, de certaines ostéites et arthrites.


05. Hépatite B

Calendrier

À 2 mois, 4 mois 11 mois

La vaccination des nourrissons débute à l’âge de 2 mois. Si la vaccination n’a pas été effectuée au cours de la première année de vie, elle peut être réalisée jusqu’à 15 ans inclus. À partir de 16 ans, elle est recommandée uniquement chez les personnes exposées au risque d’hépatite B.

Maladies

L’hépatite B entraîne une inflammation du foie.

Les symptômes de la maladie aiguë sont essentiellement une inflammation du foie, et des troubles digestifs avec nausées, vomissements et douleurs abdominales, une fièvre modérée, une grande fatigue, une jaunisse, des urines foncées ou des selles décolorées.

L’hépatite chronique B peut se compliquer par une cirrhose ou un cancer du foie.


06. Pneumocoque

Calendrier

À 2 mois, 4 mois 11 mois

La vaccination des nourrissons débute à l’âge de 2 mois. Au-delà de 24 mois, cette vaccination est recommandée dans des situations particulières.

Maladies

Le pneumocoque est la cause la plus commune de pneumonies, méningites, otites, épilepsie, surdité, parésie (réduction de l’utilisation des muscles))


07. Méningocoque C

Calendrier

À 12 mois

La vaccination est recommandée aux enfants âgés de 12 mois avec un rattrapage jusqu’à l’âge de 24 ans inclus.

Maladies

Le méningocoque provoque des méninges dont 5 à 10% se terminent par la mort du malade.


08. Rougeole – Oreillons – Rubéole

Calendrier

À 12 mois, 16 à 18 mois

La vaccination est recommandée pour tous les enfants à l’âge de 12 mois avec une deuxième dose entre 16 et 18 mois. Pour les personnes nées à partir de 1980, être à jour signifie avoir eu deux doses du vaccin.

Maladies

Les oreillons atteignent principalement les glandes salivaires situées en avant des oreilles ainsi que le tissu nerveux. Chez l’homme adulte, les oreillons peuvent provoquer la stérilité car ils atteignent les testicules.

La rougeole provoque une forte fièvre, un écoulement nasal, une toux, des yeux rouges voire larmoyants, des douleurs abdominales, de la diarrhée ainsi que les vomissements. Les complications de la rougeole sont des pneumonies, des diarrhées sévères, des encéphalites, des conjonctivites.

La rubéole est généralement bénigne pour les enfants atteints mais qui peut provoquer de graves malformations congénitales lorsque les femmes sont infectées au début de leur grossesse.


09. Papillomavirus humain (HPV)

Calendrier

À 11 à 13 ans, 14 ans

La vaccination est recommandée chez les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans avec un rattrapage jusqu’à 19 ans révolus.

Maladies

Les plus de 200 types de virus du papillome humain sont responsables d’infections sexuellement transmissibles. Certains génotypes déclenchent le cancer du col de l’utérus ou de l’œsophage.


10. Grippe

Calendrier

À 65 ans puis tous les ans. Cependant, se faire vacciner contre la grippe avant 65 ans permet d’éviter des arrêts de ses activités professionnelles et privées durant le temps de la maladie, lorsque celle-ci se déclenche.

La vaccination est recommandée chaque année pour les personnes à risque y compris les enfants à partir de 6 mois, les femmes enceintes et pour toutes les personnes âgées de 65 ans et plus.

Maladies

La grippe provoque de la fièvre, des céphalées, de la toux, des pharyngites, des myalgies, de l’asthénie et de l’anorexie. Les complications de la grippe peuvent atteindre des pneumonies bactériennes et de la déshydratation qui mènent parfois à la mort.

La grippe est responsable du décès de 250 000 à 500 000 personnes au Monde dont 1 000 en France, chaque année.


Sources : INPES, Institut national de prévention et d’éducation pour la santé et Wikipedia


Prévention par les vaccins

Les vaccins sont l’aboutissement d’une série de découvertes commencée au Moyen-Âge et qui continue tous les jours.

Des millions de morts, de personnes handicapées, des malformations, de souffrance sont évités chaque année, grâce à la vaccination.

Un seul mot d’ordre pour lutter contre la maladie et la contamination des autres :

Faites-vous vacciner et faites vacciner vos enfants

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Vaccination : de l’origine à aujourd’hui
25 excuses pour une absence au travail
La carte Européenne d’Assurance Maladie : Mode d’emploi

Maria Veen Reken en Allemagne : le village pour handicapés
Visite médicale obligatoire pour le permis de conduire
IST, VIH, SIDA

Autres Bien-être, Emploi et Management :

Récapitulatif 11 Bien-être
Récapitulatif 11 Emploi
Récapitulatif 11 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :