Pourquoi une candidature spontanée a plus de succès qu’une réponse à annonce ?


Avantages et inconvénients d’une candidature spontanée

avantages et inconvénients d'une candidature spontanéeLa candidature spontanée consiste à écrire à une entreprise pour lui proposer une rencontre dont le but est d’obtenir un emploi dans cette entreprise.

Comme toute démarche de recherche d’emploi, cette façon de faire a ses avantages et ses inconvénients.
Les uns et les autres dépendent du poste, de l’entreprise et de votre profil.

Sommaire :

Avantages et inconvénients d’une candidature spontanée

Se renseigner

Postuler

Les inconvénients

Le premier inconvénient est psychologique : La peur, et plus précisément, la peur de l’inconnu.

Il faut apprendre à se lancer, sans savoir s’il y a une place à créer ou qui va se libérer dans l’entreprise.

L’inconnu, c’est aussi, le choix de l’organisation à qui on va s’adresser. L’organisation et son représentant.
À l’intérieur d’une entreprise, à qui, précisément, envoyer sa candidature ?

Quand vous savez, dès le départ, pour quelle organisation vous souhaitez travailler, seule la deuxième question reste.

Comme vous ignorez si un poste est ouvert ou le sera prochainement, vous allez passer plus de temps qu’en lisant une offre d’emploi où figurent les critères de sélection, ainsi que la description du poste.

Rédiger son CV ou son offre de services, écrire sa lettre de motivation sont plus compliqués que lorsque vous répondez à une offre d’emploi publiée.

Les avantages

Le principal avantage d’une candidature spontanée est la solitude. Vous êtes le seul candidat ou la seule candidate.

La concurrence des dizaines ou centaines d’autres candidats est inexistante, sauf pour les organisations qui reçoivent des dizaines de candidatures spontanées, bien sûr !

Un autre avantage est de proposer vos services selon vos propres capacités.

Les critères de sélections que l’on trouve dans les offres d’emploi sont absents, donc vous avez les inventer et ils correspondront à 100% à votre profil.

Il est évident qu’il vaut mieux, quand même, qu’ils soient en phase avec la culture de l’entreprise.

Pour cela, il faut vous renseigner avant de postuler.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quand une candidature spontanée n’est pas vraiment spontanée
Candidature spontanée : 6 pièges à éviter
Recherche d’emploi : Méthodes classiques et nouvelles

Comment présenter un avantage ou un inconvénient
Quels sont les avantages de téléphoner, d’une conversation téléphonique
Se connaître, trouver son mode de fonctionnement

Autres Emploi :

Récapitulatif 19 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Sécurité : 7 astuces pour rentrer seule dans le noir


7 astuces pour rentrer chez soi sans être importunée

se protéger quand on rentre seule la nuitPresque toutes les femmes ont connu ce sentiment désagréable sur le chemin du retour chez soi le soir ou la nuit.

Dès que quelqu’un arrive en face, ou pire quand des pas retentissent derrière soi, le cœur commence à battre fortement.
La crainte d’être attaquée devient très forte.

Voici 7 trucs pour vous permettre de vous sentir plus en confiance et vous protéger sur le chemin.

Source : Brigitte, magazine allemand

1 Ne sortez pas votre téléphone

Si vous pouvez avoir l’impression que de simuler une conversation va vous sauver, c’est l’inverse qui risque de se produire.

En effet, un agresseur potentiel sera attiré par la lumière de l’écran. Il pensera que votre attention est attirée par l’écran et que vous prêtez, ainsi, moins d’attention à votre entourage, donc à son approche.

De plus, le passage de la lumière de l’écran au noir de l’environnement nécessite un bref instant d’adaptation pendant lequel l’agresseur potentiel s’est approché.

2 Portez un casque en ayant coupé le son

Le fait de porter un casque permet d’atténuer les sons de la rue.

En ayant coupé le son, vous entendez seulement les sons qui ont un certain niveau sans devoir sursauter à chaque petit bruit qui parait toujours plus inquiétant la nuit que le jour

3 Changez votre trajet

Quand on rentre chez soi, on passe généralement par le chemin le plus court, ou, du moins, par un chemin habituel bien connu.

Changer de trajet pour passer par les rues éclairées ou devant des boutiques, etc. permet de retarder le passage sombre avant votre lieu d’habitation (ou de rendez-vous).

De plus, varier le trajet, en passant par un chemin ou un autre, d’une manière aléatoire diminue le risque d’être suivie par un prédateur à la cherche du meilleur endroit pour vous agresser.

À l’inverse, il est toujours possible de s’arrêter dans un endroit repéré à l’avance en cas où vous vous sentez suivie : boutique, station-service, ou chez une connaissance qui habite sur votre trajet.

4 Emportez un sifflet à roulette ou criez au feu

Le genre de sifflet utilisé par les arbitres des rencontres de football (soccer) est idéal dans son sac-à-main.

En cas de sentiment d’insécurité sur le chemin, vous le tenez dans la main.
Si un agresseur se présente, soufflez fort dans le sifflet pour lui couper son envie et attirer le voisinage.

Une autre astuce est de hurler « au feu ».

Crier « au secours » produit une réaction de paralysie chez la plus grande majorité des gens, qui préfèrent se préserver plutôt que de venir à l’aide.

Par contre, quand ils entendent qu’il y a un incendie près de chez eux, ils ouvrent fenêtres et portes, ou/et sortent pour voir ce qui se passe.

Dérangé, l’agresseur s’enfuit immédiatement. Du moins, vous pouvez l’espérer.

5 Avertissez un proche

Il est très facile d’envoyer un message à un prochain, avec son smartphone, pour le prévenir de l’endroit où l’on se trouve.

Tout retard peut être causé par un empêchement quelconque, et aussi par une agression.

C’est pourquoi, la personne prévenue peut vous rappeler dès le dépassement de l’heure prévue d’arrivée pour s’inquiéter de votre sort.

Si besoin, et en l’absence de réponse, elle peut déclencher une recherche pour vous retrouver.

6 Photographiez les plaques numérologiques

Le chemin à pied vous dérange et vous préférez y aller en taxi ou vous faire raccompagner.

Parfois, il est plus prudent de photographier la plaque numérologique du taxi ou de la voiture.

Mieux vaut éviter de monter dans une voiture d’un inconnu, même s’il vous propose de vous raccompagner jusque chez vous.

En prenant une photo, vous signalisez au chauffeur que vous prenez vos précautions et qu’en cas d’incident, vous aurez la possibilité de les retrouver.
Grâce à cela, certaines personnes mal intentionnées abandonneront leur idée d’agression, si c’était leur intention.

7 Ayez une lampe de poche

Avec le même type de lampe de poche dont dispose les policiers, vous avez la possibilité d’éclairer votre chemin, en premier.

Si nécessaire, vous pourriez aussi éclairer le visage de votre agresseur en plein dans les yeux pour vous laisser quelques instants pour vous enfuir.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment dénoncer un harcèlement au travail
Pièces à présenter pour déposer plainte
Personne toxique, relation toxique : Définition et exemples

Enlèvement d’enfant : Des mesures simples de protection
Consignes à respecter pour se baigner et éviter la noyade
Travailler la nuit, travailler le soir : Que dit la Loi ?

Autres Sécurité :

Récapitulatif 19 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Enlèvement d’enfant : Confiance et méfiance


Encouragez vos enfants

Danger enlèvement

Danger enlèvement

Faire comprendre à l’enfant qu’il peut dire « non »

Les parents doivent apprendre à leur enfant qu’il a le droit de se défendre contre des adultes, quand ceux-ci essayent de lui faire faire quelque chose qu’il (elle) ne veut pas, surtout lorsqu’il s’agit d’une atteinte à son corps.

Sommaire :

Des actions pour les protéger
Confiance et méfiance
Des mesures simples de protection

C’est aux parents d’apprendre à leur enfant à s’affirmer, à faire se faire confiance et à jauger de la confiance à accorder aux autres.

Se méfier des actes et non des étrangers

Il y a Étranger et étranger. Le premier est une personne qui vient d’un autre pays. Le second est une personne inconnue. Le même mot sert pour les deux, car une personne qui vient d’un autre pays est souvent une personne inconnue, pas l’inverse.

Cela, l’enfant doit bien le comprendre. Faire l’amalgame entre les deux, risque de conduire l’enfant à penser qu’il doit se méfier de tous ceux qui sont différents par l’apparence alors qu’il risque de se faire enlever ou agresser par des gens qui lui ressemblent.

Dialoguer en toute confiance

Plus un parent dialogue, avec bienveillance, avec son enfant, plus ce dernier saura qu’il peut avoir confiance dans les adultes, y compris les parents de ses camarades et tout autre adulte connu.

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Grooming : Attention les jeunes !
Pièces à présenter pour déposer plainte
Sécurité des données : Les 7 points capitaux du comportement responsable

Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone
Décès : Démarches à effectuer
Paix Mondiale : Les 23 indices

Autres Sécurité :

Récapitulatif 15 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Stagnation dans sa recherche d’emploi : se remettre en question


Les réticences au changement

Vous voilà au chômage !

réticence au changement

réticence au changement

Vous y êtes depuis très peu vous y êtes depuis très longtemps. Vous n’avez pas choisi cette situation, ou la subissez.

Vous avez peur du changement que cela implique. C’est tout à fait normal.

Vous aimeriez bien retrouver un poste, de préférence identique, mais en mieux c’est-à-dire un emploi qui vous convienne.

Poursuite ou reconversion ?

Les motifs psychologiques qui vous bloquent :

  • Vous pensez manquer de compétences ou vous ignorez celles que vous possédez
  • Vous refusez de vous mettre en cause, vous campez sur vos positions : formation lointaine ou inadaptée, compétences obsolètes ou transposables
  • Vous avez peur de l’inconnu et des changements qui vous attendent, dans votre vie professionnelle et personnelle : changement de lieu de travail et d’habitation, de comportements professionnels
  • Vous êtes habitués à des comportements dégradés vis-à-vis du comportement que vous aviez lorsque vous travailliez : rythme du lever et du coucher, hygiène, exercice physique, temps passé à travailler ou à rechercher un emploi, ou encore à se former
  • Vous n’avez plus envie de faire d’efforts, et/ou vous vous démoralisez par des efforts sont les résultats positifs attendus
  • Vous vous énervez de l’incompréhension que vous rencontrez au contact de personnes pour qui votre sort les laisse indifférent, ou l’absence de réponse à vos sollicitations
  • Vous craignez de ne plus être à la hauteur, tant dans votre recherche d’emploi elle-même que dans les postes que l’on vous propose
  • Vous vous surestimez ou vous sous-estimez.
  • Vous perdez de vue ce que cherchent les recruteurs pour vous mettre à la hauteur de ce qu’ils attendent.
  • Vous vous contentez de lire les offres d’emploi, alors qu’elle ne représente que 25 % des postes disponibles
  • Vous restez seul (e) ou avec peu d’appui

Il est temps de réagir

  • Fait un point sur votre situation : bilan de compétences et projet professionnel
  • Définissez des objectifs atteignables à court terme puis à moyen terme
  • Préparez-vous :
    • vos outils de communication
    • vos outils de veille sur le marché de l’emploi
    • votre planning quotidien et à la semaine, pour vous concentrer sur votre recherche
  • Envisagez une reconversion
  • Envisagez une formation courte ou diplômante
  • Communiquez :
    • sur le fait que vous êtes à la recherche d’un emploi
    • sur le fait que vous êtes un (e) professionnel (le) en recherche d’emploi
    • sur les réseaux sociaux, dans des clubs ou associations, autour de vous
  • Soyez méthodique et détaillez vos actions à venir, et analysez vos actions passées. Agissez avec méthode et planification plus que par intuition ou opportunité
  • Faites-vous aider : conseils, finances, soutien psychologique, réseaux de contacts

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Chômage : Les droits rechargeables, mode d’emploi
Chômage : Aide à la mobilité
Chômage, argent et restrictions

Les nouveaux chômeurs vous font de l’ombre ? Comment vous motiver
Prise de décision : L’heure du doute et de la remise en question
10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision

Prise de décision : D’où vient votre mal-être, votre malaise
Prise de décision : Incertitude quand tu nous tiens !
Méthode d’Analyse de situation comment fixer des priorités

Autres Emploi et Organisation :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :