Chômeurs, un traitement inégal par Pôle emploi


Un traitement différencié à l’appréciation de Pôle emploi

traitement inégal2,3 millions de chômeurs sont inscrits en septembre 2013 à Pôle emploi. Tous ne sont pas logés à la même enseigne.

Deux fois par an, Pôle emploi publiera les chiffres de l’accompagnement par les 18 650 conseillers Pôle emploi. La prochaine fois en juin 2014.

Lors de votre première rencontre avec un conseiller Pôle emploi, celui-ci va vous classer dans l’une des trois catégories suivantes :

  • Mode « renforcé »
  • Mode « guidé »
  • Mode « suivi »

Le mode « renforcé »

2 900 Conseillers Pôle emploi pour 133 000 chômeurs, soit 6%.
Une moyenne d’environ 45 demandeurs d’emploi par conseiller.

Le mode « renforcé » est réservé à celles et ceux qui sont les plus fragiles, depuis le plus longtemps au chômage, a priori ceux qui sont incapables de se débrouiller tout seuls.

En un mot, ceux que les employeurs ne souhaitent, majoritairement, pas embaucher.

Le mode « guidé »

12 400 Conseillers Pôle emploi pour 1.3 million de chômeurs, soit 55%.
Une moyenne qui dépasse à peine 100 demandeurs d’emploi par conseiller.

Le mode « guidé » concerne la majorité des chômeurs, ceux qui sont accompagnés par un service spécialisé, tel que les missions locales, pour les moins de 26 ans, ou Cap emploi, pour les handicapés.

Pour ainsi dire, ceux qui ont une chance de trouver grâce aux yeux d’employeurs qui acceptent de tendre la main.

Le mode « suivi »

5 150 Conseillers Pôle emploi pour 934 000 chômeurs, soit 39%.
Environ 180 demandeurs d’emploi par conseiller ou moins d’une heure par mois et par chômeur.

Le mode « suivi » est très allégé. Si vous êtes les plus proches du marché de l’emploi, c’est la catégorie dans laquelle vous vous trouvez.

En principe, vous vous débrouillez seul (e) !

Ce sont ceux qui, en principe, sont recherchés par les employeurs qui cherchent des « compétences ». Les plus « chanceux » ? Ou les plus isolés ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Demandeur d’emploi : Les catégories statistiques du Pôle emploi
Les catégories administratives des demandeurs d’emploi pour le Pôle emploi
Demandeur d’emploi : Correspondance entre catégories statistiques et catégories administratives

Pôle emploi : Surveillez votre messagerie
Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Chômage : Les motifs d’inscription à Pôle emploi

Autres Emploi :

Récapitulatif 10 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Internet : Composer votre guide des bonnes pratiques vous-même à partir du site info-familles.netecoute.fr


Composer votre guide des bonnes pratiques à partir du site info-familles.netecoute.fr

net.ecouteL‘association e-Enfance et le Secrétariat d’Etat à la Famille se sont associés pour mettre à disposition des familles un site, info-familles.netecoute.fr, de questions réponses à partir des questions posées, généralement par des parents angoissés qui voient leurs enfants surfer sur le net avec les risques associés, au numéro de Net Ecoute : 08 00 20 00 00

Sur ce site, la fonction «Mon guide personnalisé» permet de composer son propre guide à imprimer, composé par les pages que le visiteur du site choisit et met dans un panier. A la différence d’un panier d’un site marchand, le visiteur n’achète rien, il compose son guide soi-même

net-ecoute.fr est l’autre site de cette association et remplace le précédent

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Faux courriels de Hadopi
Sécurité Smartphone : Danger avec les paiements par téléphone
Cybersécurité : Le gouvernement français créé un groupe d’intervention rapide

Services de lutte contre la cybercriminalité
Sécurité sur Internet : Les 10 commandements
Les risques du téléchargement et quelques principes utiles

Autres Informatique et Sécurité :

Récapitulatif 7 Informatique
Récapitulatif 3 Sécurité
Récapitulatif 7 Sécurité

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Sécurité de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Livret d’accueil sommaire


Sommaire d’un livret d’accueil en entreprise

livret d'accueilUne entreprise bien organisée se doit de posséder un livret d’accueil pour tout nouvel employé quel qu’il soit.

Le but est de faciliter son intégration dans l’entreprise en lui fournissant un maximum d’informations concernant celle-ci et concernant les conditions dans lesquelles il est reçu.

Une présentation de l’organigramme, pour que le nouveau salarié trouve sa place, les conditions de travail et la protection sociale y ont, notamment, leur place.

Voici un exemple de sommaire de livret d’accueil :

1 Aspects économiques

1.1 Le groupe / La société

1.2 Les implantations

2 Aspects sociaux

2.1 Salaires

2.2 Participation et intéressement

2.3 Conventions collectives et règlement intérieur

2.4 Charte informatique

2.5 Prévoyance

2.6 Retraite

2.7 Congés

2.8 Représentants du Personnel

2.9 Politique de communication

2.10 … (exemples : l’outil informatique, fournitures aux employés, pauses café, etc.)

2.x A qui s’adresser

Philippe Garin, plus de 20 ans de management entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le nouvel emploi sur http://www.boosteremploi.com
La charte informatique
Test congés payés à l’usage des employeurs

Guide d’observation d’une visite d’entreprise
Devise 033 : ça ne fait pas de mal de flatter son patron
Main chaude = Succès à l’entretien d’embauche, Recrutement assuré ?

Autres Management :

Récapitulatif 3 Management

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Guide méthodologique de mon organisation du travail personnelle


Guide méthodologique de mon organisation du travail personnelle

question check-listVoici une liste de questions que vous pouvez vous poser lorsque vous voulez être plus efficace et gagner du temps au travail, mais que vous ne savez pas par quoi commencer.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour être accompagné (e) dans votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Prendre des mesures, les cinq types de mesures
Idéaux personnels, objectifs, stratégies & mesures définitions et descriptions
Objectifs et Priorités Modes d’emploi

Organisations de son travail personnel
Comment je me facilite le travail de routine au moyen de listes de contrôle ou check-lists
Comment s’assurer que toutes les tâches prévues ont bien été menées

Autres Organisation :

Récapitulatif 2 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Méthode de rédaction de la documentation utilisateur


Méthode de rédaction de la documentation utilisateur

mode d'emploi des toiletts japonaisesEn informatique, c’est souvent le développeur qui est chargé de rédiger la documentation à l’usage des utilisateurs.

C’est une ERREUR fondamentale.

Documentation passive

En effet, par exemple, le programmeur à tendance à indiquer que dans telle zone, il est possible de saisir tel ou tel code, paramètre ou information.

Parfois, il ajoute la compatibilité entre les zones à saisir dans un écran. C’est la DOCUMENTATION PASSIVE.

Il ne faut cependant pas supprimer entièrement ce type de documentation car il est ainsi possible de créer une table des fonctions informatisées par ordre alphabétique, avec l’indication des domaines fonctionnels où elles sont utilisées.
Cette table permet de retrouver rapidement les documentations utilisateurs actives pour les modifier lorsqu’un processus ou un programme est modifié.

Documentation active

La documentation utilisateur doit être rédigée par un utilisateur, un organisateur ou une personne du service qualité. Bref, par une personne qui connaît bien le fonctionnement de l’entreprise ou du service où le programme sera utilisé.

C’est cette personne qui sera à même de positionner le nouveau programme à l’intérieur du processus fonctionnel.

C’est pourquoi, la documentation sera rédigée pour décrire les PROCESSUS.

C’est la DOCUMENTATION ACTIVE

Le sommaire, ou table des matières, de la documentation, comprendra des phrases avec un verbe d’action, en utilisant le vocabulaire fonctionnel, de telle façon que l’utilisateur sache COMMENT faire.

Exemple de table des matières d’une documentation utilisateur

Pour chacune des fonctions du processus, un texte explicatif indiquera à l’utilisateur de qu’il doit faire et comment le faire, que la fonction soit informatisée ou pas.

Dans un magasin :
A)      Le client se présente (ou téléphone) pour un besoin de marchandises

A1)     Vous savez exactement quel est le produit à remettre ainsi que la quantité

A11)   Le client veut enlever la marchandise immédiatement

A12)   Le client veut être livré ou passera enlever la marchandise plus tard

A2)     Vous ne pouvez pas définir exactement l’article que cherche le client

A21)   L’article et la quantité peuvent être précisés au magasin

A22)   Le client veut une remise de prix, un devis

A221)  Création d’un devis

A222)  Copie d’un devis en commande

A23)   Le commercial va prendre en charge le client à l’écart de la réception

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Durée d’archivage des documents
Modes de pilotage en entreprise
Texte dans un site Web : 20 Questions à se poser avant de rédiger

Processus
Méthode ACTE : Les deux définitions
Affinement pas à pas ou effet de loupe

Autres Organisation :

Récapitulatif 1 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :