Emploi : Les 20 compétences du candidat idéal


Le candidat idéal devrait posséder ces 20 compétences

capacités et compétencesUne étude du cabinet EY et de LinkedIn sur la révolution des métiers, basées sur plus de 7000 offres d’emploi révèle l’intérêt des entreprises pour un équilibre des compétences réparties entre les savoir-faire et les savoir-être.

C’est le principe de la « tête bien faite » ET de la « tête bien pleine ».

Les entreprises ont besoin de compétences techniques. Elles prêtent aussi de plus attention aux capacités personnelles des candidats à réagir dans un monde où tout va de plus en plus vite.

Les 10 compétences comportementales les plus attendues sont :

  1. La communication
  2. Les relations interpersonnelles
  3. La maîtrise des langues
  4. Le travail en équipe
  5. L’adaptabilité
  6. Le charisme
  7. L’autonomie
  8. La gestion du stress
  9. La capacité d’apprendre
  10. La capacité à résoudre des problèmes

Les 10 compétences sectorielles et techniques les plus recherchées sont :

  1. Les techniques informatiques
  2. Les capacités d’analyse
  3. La maîtrise de la bureautique
  4. Le management
  5. Les compétences financières
  6. Les connaissances réglementaires
  7. La vente et le marketing
  8. Les opérations et les processus internes
  9. Les compétences en organisation
  10. La gestion de la relation client

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Définition des critères d’exigence dans le domaine Connaissances et compétences professionnelles
Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi appliquer
Offre d’emploi : Les exigences et les souhaits dans les annonces

Le recrutement conversationnel ou social : Mode d’emploi pour les entreprises
Emploi : Exprimez vos talents
Recherche d’emploi : Pourquoi le poste vous a échappé

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Télépéage : Comment ça marche


Le télépéage en France

logo du télépéageLe télépéage est un service proposé par toutes les sociétés d’autoroute en France, regroupées dans l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroute ou ASFA.

Cependant, chacun d’elles propose des services à des prix différents, dans l’utilisation du système de télépéage.

Le télépéage est composé d’un boitier physique, appelé badge, que le conducteur fixe sur son pare-brise, à l’intérieur de son véhicule, généralement entre la vitre et le rétroviseur intérieur.

Ce boitier émet un signal, qui, capté par une borne à l’entrée et à la sortie de l’autoroute, fait lever la barrière, sans avoir à s’arrêter, ni à suivre la procédure classique du paiement sur place.

En plus de faire lever la barrière, le signal émis est transmis électroniquement à un ordinateur, qui enregistre les passages et génère la facturation, selon les services accordés préalablement au conducteur au moment où il a commandé son badge de télépéage.

Moyennant un abonnement mensuel, l’abonné reçoit son badge. Cet abonnement a pour objet de couvrir les frais de fonctionnement du télépéage.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les autres avantages du télépéage

Un seul télépéage pour toutes les autoroutes de France

Dès qu’un conducteur a souscrit à une offre de télépéage, il peut l’utiliser sur toutes les autoroutes, quelle que soit la société d’autoroute qui les gère ou celle chez qui il a commandé son badge.

Les voies réservées

Les portiques d’entrée et de sortie d’autoroute, signalés avec le logo du télépéage sont réservées aux automobilistes qui disposent du boitier de télépéage.

Le fonctionnement de la barrière est différent de celui des autres portiques, en 2 points, au moins :

  1. L’ouverture se déclenche par la proximité du badge, généralement lorsque la vitesse du véhicule descend juste au-dessous de 30 km/h. Alors que pour les autres portiques, le véhicule doit s’arrêter pour permettre le paiement.
  2. La fermeture de la barrière est très rapide, pour éviter qu’un autre véhicule se glisse au travers du passage ouvert.

Le passage aux portiques « T » ralentit beaucoup moins la circulation : Gain de temps.

Gain de carburant également grâce à la fluidité du passage.

Le paiement différé

Le paiement est mensuel.

Selon les sociétés d’autoroute, il peut y avoir un délai de paiement supplémentaire accordé, jusqu’à 45 jours.

La gestion en ligne

Un accès à Internet permet à l’abonné de connaître exactement la situation de ses frais de péage, à tout moment. Ceci tant pour les factures que pour les frais en cours.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Des conditions et avantages selon le fournisseur du télépéage

Des parkings

Le télépéage peut servir aussi à payer plusieurs centaines de parkings en France, y compris dans certains aéroports. Il s’agit principalement des parkings gérés par des sociétés d’autoroute.

Frais de gestion du badge gratuit

Les frais mensuels de gestion du télépéage peuvent être réduit, selon l’abonnement et des conditions à remplir, par exemple pour une entreprise qui fait passer son ou ses poids-lourds, ou pour des covoitureurs.

Dans certains cas, les frais de gestion sont reportés au mois suivant lorsque le badge n’a pas été utilisé durant le mois.

Des abonnements au choix

Là encore, selon le fournisseur, des prix réduits pour le télépéage sont accordés à des utilisateurs occasionnels de l’autoroute ou pour des utilisateurs très réguliers, poids-lourds et autres véhicules d’entreprise.

Pour ces derniers, des réductions sont accordées sur des trajets réguliers, régionaux.

Paiement par chèque-vacances

Parmi les offres, vous pouvez trouver la possibilité d’utiliser vos chèques-vacances pour payer vos trajets d’autoroute au travers d’un abonnement au télépéage.

Des factures récapitulatives pour les entreprises

Les entreprises abonnées au télépéage peuvent recevoir un récapitulatif qui facilite la gestion de leur comptabilité, sans avoir besoin d’une facture pour chaque véhicule de leurs flottes.

Limite des réductions

Attention, cependant, la directive européenne du 29 avril 2004, a fixé des limites aux réductions des télépéages européens : Elles sont applicables au véhicule et plafonnées à 13 %

Les fournisseurs de télépéage agréés

Contactez l’un des quatre émetteurs agréés par l’ASFA pour plus de renseignements et pour vous souscrire à un  abonnement télépéage

  • AXXES
    10-12 boulevard Vivier Merle
    69393 Lyon Cedex 03
    Tel.
    www.axxes.eu
  • TOTAL GR – Offre Télépéage PL
    TSA 50002
    34, quai de la Loire
    75019 PARIS
    Tel.
    www.gr.total.fr

Philippe Garin

Pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Autoroutes en Belgique et Pays-Bas
Deux-roues : Comment se protéger efficacement
Les cartes du bruit

Des radars aux feux en France
Contraventions susceptibles d’entraîner la suspension du permis de conduite
Délits susceptibles d’entraîner la suspension du permis de conduite

Autres Voyages :

Récapitulatif 14 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

10 conseils pour gérer les premiers jours de manager 2/2


Gérer les premiers jours (suite)

chef ouiii chef

 

Les 5 premiers des 10 conseils pour gérer les premiers jours d’une prise de poste de manager pour la première fois sont dans l’article précédent celui-ci.

6. L’organisation du travail, les représentants du personnel

S’il faut être à l’écoute du personnel durant les premiers jours, il faut aussi faire la part des choses : peser bien le pour et le contre des doléances et des idées soumises.

Engagez-vous sur des actions quand vous vous sentirez prêt. Ce peut être immédiatement ou remis à plus tard ou refusé. Peu importe, ce qui compte est de se tenir à vos décisions.

Rien de pire que de revenir en arrière sur une décision des premiers jours.
 

7. La communication externe

Prévoyez d’avoir à communiquer autour de vous, dans le cadre de votre nomination.

Que ce soit dans une note interne ou/et au sein de l’entreprise ou du groupe, auprès d’éventuels journalistes à l’affut d’une nouveauté ou encore au sein de la zone d’activité où se trouve votre magasin, auprès de confrères, etc.

Vous aurez à donner vos idées pour le bien de votre affaire, de la commune et de vos collaborateurs, ainsi, bien sûr que de votre politique de marque, d’actions commerciales, etc.

8. L’administratif, la gestion, le juridique

Devenir le patron de son unité implique d’avoir des tâches de paperasserie : gestion des achats et des ventes, des stocks et des statistiques, gestion du personnel, de la comptabilité et gestion, du juridique, des relations avec les autorités de tutelle, les administrations et l’enseigne.

A vous de réserver une durée suffisante pour cette partie de votre poste, qui déborde souvent.
Le plus simple, faire au fur et à mesure. C’est comme une bonne alimentation : chaque jour, un peu de tout.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

9. Votre engagement

Vous agirez en fonction de ce que vous avez prévu : changement ou continuité. Vous êtes tenu par le respect des consignes de votre hiérarchie ou comité de direction ou d’actionnaires.

Vous avez été choisi, soit pour poursuivre dans le même sens que votre prédécesseur, soit pour, au contraire, apporter des changements. Dans tous les cas, ce sera pour faire progresser le CA et la marque.

10. Votre responsabilité

Les responsabilités qui seront les vôtres ne peuvent être déléguées.

Vous pouvez déléguer des tâches à faire, et des objectifs à atteindre, vous restez le chef et devez assumer ce que vous faites et ce que vos collaborateurs font.
Il est donc impératif que vos collaborateurs, autant que ceux qui vous ont embauchés, vous respectent et respectent vos décisions.

Vous allez vous retrouver seul au sommet de votre pyramide et avec une réputation à conforter ou à défendre selon le degré d’acceptation.
La plupart des collaborateurs s’attendent à rien de particulier. Ils savent que vous êtes le chef, celui qui donne les consignes et qui vérifie que les tâches sont exécutées correctement.

Le reste dépend des personnes elles-mêmes, vous inclus.

Conclusion

Durant les premiers jours, de l’ordre de la semaine, vous devez accumuler et retenir un maximum d’informations.
C’est fatigant et indispensable.

Plus vite vous aurez compris « comment ça marche » et mieux vous vous sentirez à l’aise.

Pour le reste, lisez mon premier article.

Il y a la préparation et l’improvisation. Il est impossible d’avoir réponse à tout ce qui peut vous arriver dans un nouveau poste, quel qu’il soit, alors Bonne chance et Bon courage !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :
Guide méthodologique de mon organisation du travail personnelle
Salarié protégé : Comment le devenir
La Communication externe : Double face

Productivité : Une question de temps ou d’énergie ?
Entreprise : Charte de la parentalité
Les 3 types de Management

Autres Management, Emploi et Organisation :

Récapitulatif 15 Management
Récapitulatif 15 Emploi
Récapitulatif 15 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les 3 types de Management


3 types ou modes de management

management matriciel

management matriciel

Le dictionnaire Petit Larousse nous donne la définition du management suivante :

  • Ensemble des techniques de direction, d’organisation et de gestion de l’entreprise.
  • Ensemble des dirigeants d’une entreprise.

Chaque entreprise ou organisation décide du ou des types de management qu’elle applique pour sa gestion.

Voici quelques définitions et explications pour choisir la structure de son organisation.

Le management vertical ou hiérarchique

Le management est représenté par ceux qui dirigent l’entreprise dans une répartition hiérarchique, où chaque manager encadre des collaborateurs parmi lesquels peuvent se trouver d’autres managers encadrants, etc.

Ce type d’organisation est appelé management vertical, ou simplement management.

C’est l’organisation de base de la gestion de l’entreprise.

Le management horizontal ou transverse

Lorsqu’un projet important pour l’entreprise nécessite des compétences que l’on retrouve parmi des membres du personnel issus de différents services, la direction décide alors de regrouper, pour la durée du projet, ces personnes dans une équipe, souvent appelée équipe de projet.

Exemples de projets :

  • prospection commerciale pour des produits techniques à la demande,
  • création d’un nouvel établissement,
  • informatisation de tout ou partie de l’entreprise,
  • etc.

Pour diriger l’équipe de projet, un responsable est nommé qui sera responsable des actions des membres de l’équipe. Il s’agit uniquement des actions directement liées au projet et seulement pour la durée du projet.

Ce mode de management horizontal conduit un collaborateur d’avoir :

  • un responsable fonctionnel en tant que membre d’une équipe de projet, chargé de donner du travail et à qui le collaborateur rend des comptes
  • un responsable hiérarchique, en tant que membre de la structure de l’entreprise, généralement un chef de service, à qui le collaborateur rendra des comptes sur toutes ses actions hors projet et qui sera chargé de la gestion des congés, etc.

Le management matriciel

Le type de management matriciel est mis en place lorsque les collaborateurs sont appelés à systématiser le management horizontal à l’ensemble de leurs activités, en plus du management vertical classique.

C’est l’ensemble des activités de l’entreprise et l’ensemble des collaborateurs qui se trouve réparti dans les services en tant que management horizontal classique et dans le fonctionnement au quotidien dans un mode de management vertical.

Ainsi, le collaborateur se trouve à faire un rapport d’activités à plusieurs managers :

  • Son manager hiérarchique (type de management horizontal)
  • Son ou ses managers d’activités fonctionnelles ou de projets (type de management vertical)

Coordination et maturité

Le mode de management matriciel et le mode de management horizontal impliquent que les managers et leurs collaborateurs comprennent la logique de fonctionnement à multiples responsables.

  • Le manager doit accepter la responsabilité de collaborateurs dont il n’est pas le responsable hiérarchique.
  • Le collaborateur doit accepter des ordres de la part de plusieurs chefs.

La coordination est donc impérative pour éviter les conflits de disponibilité des collaborateurs et l’avancement des projets et autres activités fonctionnelles. C’est pourquoi, on parle de maturité du système de management.

Coordination et maturité sont sous la responsabilité directe des cadres dirigeants.

Les variantes des 3 types de management

Des variantes existent et les trois types de management peuvent coexister :

  • Certains personnels fonctionnent uniquement en management vertical. Ex : comptables, ouvriers
  • D’autres en mode de management horizontal, lors de projets non récurrents. L’ensemble du personnel est concerné.
  • D’autres encore travaillent uniquement en management matriciel. Ex : commerciaux, techniciens, informaticiens, ouvriers, RH

L’introduction de ces types de management se fait à l’initiative des dirigeants, dans la durée et s’appliquent aux entreprises qui y trouvent un avantage, ponctuel ou permanent.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Les trois temps d’une structuration interne
10 domaines d’analyse et d’activités stratégiques internes dans une entreprise
Le projet d’entreprise

Caractéristiques typiques de styles d’organisation et de management
Les 4 missions du dirigeant
Piloter, c’est …

Autres Management :

Récapitulatif 12 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Bâtir l’Expérience Client 3/3 : L’ingénierie inversée et Kaizen


L’Expérience Client L’ingénierie inversée

L'Expérience client ExcellenceUn aspect important du management par les processus est l’amélioration continue (Kaizen en Japonais). Mettre en place la philosophie de l’amélioration continue, c’est pour l’entreprise l’assurance qu’elle sera en mesure de répondre aux marchés qui évoluent sans cesse et aux aspirations des clients.

L’entreprise se doit d’apporter une évolution constante à sa relation avec le client. Elle doit articuler sa vision articuler sa vision et les stratégies qui en découlent à partir de la perception par le client, et ensuite concentrer les améliorations des processus en direction de lExpérience Client et du succès (avec les produits et services de l’entreprise).

En travaillant avec les données clients, les analyses qui en découlent, les entreprises peuvent tire profit de « l’ingénierie inversée ». C’est-à-dire partant des aspirations des différentes catégories de clients, et utiliser le résultat de ces investigations pour définir comment l’entreprise doit se comporter à travers les processus, l’organisation, la technologie, afin de délivrer une Expérience Client optimale et des résultats à succès.

En portant une attention permanente sur l’Expérience Client, l’entreprise contribuera à maintenir les collaborateurs, les processus, les pratiques, la technologie dans le cercle vertueux de l’évolution continue gage d’une excellente relation avec le Client au cours du temps.

En aucun cas, l’excellence de la Relation Client, tout comme la parfaite intégration des processus de gestion ne doivent prendre place après la réflexion sur l’exécution des tâches.

En conclusion

Peut-être, que ce que je viens d’écrire n’est pas magique du tout.
Peut-être est-ce simplement du bon sens.

Rappelons-nous simplement que nos clients sont la base de tout.
Sans client, l’entreprise n’est rien !

Lire le début :

Par Philippe Gaultier

Voir aussi :

Amélioration : 10 principes pour être efficace en entreprise et ailleurs
Actions d’amélioration au sein d’une entreprise
La méthode des 5S

Faute du recruteur : 4. Organiser un entretien improvisé à plusieurs
Faute du recruteur : 5. Suivre scrupuleusement un script pré défini
Faute du recruteur : 6 Prenez du recul
Faute du recruteur : 7. Ne pas vérifier auprès des autres

Autres Management, Emploi et Organisation :

Récapitulatif 10 Management
Récapitulatif 10 Organisation
Récapitulatif 10 Emploi

Management participatif : Nouveau projet, que faites-vous ?


On vous annonce que vous devez diriger une équipe sur un nouveau projet. Que faites-vous en premier ?

C’est la première question du sondage sur le management participatif.

a) Vous organisez une réunion avec toute l’équipe pour discuter du projet

Discuter pour discuter est inutile. Une préparation est indispensable.

Quand votre chef ou votre client vous expose le projet, vous disposez déjà d’éléments de réflexion et de discussion.

Les points à l’ordre du jour de la première réunion sont de votre ressort. Ensuite, écoutez et retenez les bonnes idées.

Ne prenez aucune décision importante sans avoir fait le tour de table avant de vous exprimer. Laissez les autres parler d’abord, après avoir exposé ce que vous avez appris sur les besoins et les conditions connues du projet.

b) Vous réunissez ceux que vous connaissez le mieux dans l’équipe pour préparer le projet

Lorsque vous connaissez bien votre équipe, vous avez déjà l’avantage de connaître leurs réactions.

Les consulter implique de donner aux autres l’impression d’avoir un ou des favoris et de les considérer comme des équipiers de seconde zone.

De plus, celle/celui qui sera consulté(e) pour la préparation du projet peut se sentir mal à l’aise ou, au contraire, valorisé. Cela dépend de son tempérament… et du vôtre.

Si vous faites des différences entre les membres de votre équipe, basez ces différences sur leurs compétences réciproques et non pas sur vos affinités avec l’un ou l’autre. Vous éviterez ainsi des conflits de personnes, toujours préjudiciables au projet et à vous-même.

c) Vous planifiez les actions et le planning avant d’en faire part aux membres de votre équipe

Dès l’exposition du projet, vous avez déjà une idée de son déroulement. Les grandes étapes vous sont connues. La date de fin du projet est donnée ou demandée. Votre équipe est composée ou à composer.

Penser que l’on peut, seul, tout planifier sans consulter, sans connaître les compétences de chaque membre, les moyens de contourner les difficultés, est inapproprié. Vos collaborateurs sont là pour vous suggérer des améliorations et vous indiquez les obstacles et les moyens de les franchir.

Leur imposer une liste d’actions à mener et une planification unidirectionnelle, c’est démotiver l’équipe.

Cela peut sembler efficace, a priori, et un gain de temps. Cependant, obtenir l’adhésion des autres procède de la motivation

La meilleure réponse est

a) Vous organisez une réunion avec toute l’équipe pour discuter du projet

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Plus de 50 ans : Comment souhaitez-vous être appelé ?

Tous les sondages de ce blog
Pratiquez-vous le management participatif ? Sondage
Pratiquez-vous le management participatif ? Les réponses

Management participatif : Vous avez la plus grande satisfaction lorsque…

Questions préliminaires liées au Management de projet
Estimez la charge de travail, le coût et l’implication à leurs justes valeurs
Mode d’emploi de la Gestion de projets

Autres Informatique et Management :

Récapitulatif 9 Management
Récapitulatif 1 Informatique
Récapitulatif 8 Informatique

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Informatique et Management de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Management de projet informatique : Neuf erreurs les plus courantes du Chef de projet


Management de projet informatique : Neuf erreurs les plus courantes du Chef de projet

  1. Prendre en compte des besoins mal définis
  2. Se précipiter au début du projet
  3. Sous estimer la charge, les moyens et les coûts
  4. Accepter des évolutions fonctionnelles demandées en cours de projet, sans révision du projet
  5. Nommer une équipe sans diversité des talents et compétences techniques (débutant, expérimentés)
  6. Rester inflexible sur une méthodologie trop lourde et trop contraignante
  7. Choisir des outils aux contraintes techniques trop rigides
  8. Choisir des technologies trop récentes et potentiellement non pérennes
  9. Ne pas suffisamment penser aux évolutions dans le temps du système d’information, objet du cahier des charges

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Voir aussi :

Règles et axiomes d’un chef de projet
Les 11 phases du déroulement d’un projet informatique
Le rôle des ressources internes dans un projet

Rôle des acteurs majeurs dans un projet
Ajouter des ressources en cours de projet ou le principe chinois
Composition d’une équipe de projet : juniors et seniors

Évolution du besoin en cours de projet
Estimez la charge de travail, le coût et l’implication à leurs justes valeurs
Pas de précipitation au début d’un projet pour respecter les délais
Bien définir son besoin

Autres Informatique :

Récapitulatif 6 informatique

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la Page Informatique

%d blogueurs aiment cette page :