Efficacité personnelle : Savoir se concentrer, comment faire


Se concentrer est parfois difficile

se concentrerDans une période d’intenses réflexions comme les révisions avant de passer des épreuves pour un diplôme ou un concours, il est nécessaire de se concentrer pour être efficace.

Seulement voilà, l’esprit vagabonde, la procrastination est toute proche. La concentration vous fuit.

Vous vous endormez le soir, avec une idée précise sur votre programme du lendemain, et, le lendemain soir, vous avez la passé la journée sans avancer vraiment.

Comment se concentrer

La concentration signifie être capable de rester actif sur une action avec l’esprit et le corps qui pensent et qui agissent uniquement sur l’action en cours.

Pour cela, il faut plusieurs éléments, liés à nos différents sens.

1 La vue

Regardez l’objet, par exemple un texte ou une image, en « oubliant » tout ce qui est autour, donc en focalisant son attention sur cet objet ou cette pensée.
Pour la pensée, fermer les yeux est une solution.

2 L’ouïe

Il faut aussi se couper des sons parasites, c’est-à-dire tout ce qui peut perturber, par exemple, la musique, la télévision, les publicités sur Internet, les bruits de la rue ou de la maison, bref de l’endroit où l’on se trouve.

Le filtre de ses oreilles doit laisser passer uniquement le son « utile ».

Dans certains cas, une musique douce, par exemple, le bruit de la pluie, de la mer, nous conditionnent à nous concentrer sur le présent.

3. Le toucher

Le toucher implique que l’on fait abstraction de la façon dont se tient.

Debout, assis, allongé, peu importe, le contact avec le corps se fait uniquement par rapport à l’objet que l’on touche volontairement et sur lequel on veut se concentrer.

La chaleur ou le froid sont également des facteurs perturbants de la concentration. Il est plus facile de se concentrer quand l’environnement est à la bonne température.

4. L’odorat

L’odorat a un rôle puissant, car il est tourné vers le passé et les souvenirs, positifs ou négatifs, qui occupent alors l’esprit.

Évitez les parfums forts, si vous êtes sensibles aux odeurs, mieux vaut des senteurs printanières, par exemple, une légère odeur de muguet ou, mieux, pas d’odeur du tout

Cela permet au cerveau de désactiver la partie qui sert à l’identification des odeurs.

5. Le goût

Le rôle du goût est moindre, sauf si l’objet de ta concentration est une recette de cuisine.

Pour la concentration, évitez les moments où vous avez faim.

Calmer sa faim permet de faire abstraction de ce facteur perturbant.

6 Le cerveau

Le plus compliqué est le cerveau et les pensées.

Parfois, faire une pause et s’occuper à tout autre chose permet de chasser de son esprit, pendant un temps, ce qui nous préoccupe.

Par exemple, faire des mots-croisés, jouer au solitaire, faire un puzzle sont des activités qui nécessitent de la concentration et qui empêchent de penser à autre chose.

Une fois, la période de détente passée, vous êtes plus à même de vous concentrer.

6 Autres conseils :

Dormir. Quand on fait une sieste, au minimum de 10 minutes, on a « vidé » le cerveau.

Vient ensuite la respiration. Assis confortablement, les bras ballants, inspirez lentement par le nez, puis expirez profondément par la bouche.
Répétez une dizaine de fois l’exercice, tout en étant dans un environnement non parasité par les autres sens.

Parfois aussi, passer sous la douche ou prendre un bain permet de détendre son corps.
Cela permet la production d’endorphines qui calment. La concentration est plus facile par la suite.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Productivité : Relaxez-vous autant que vous travaillez
Regardez des informations visuelles plutôt que tu texte
Entretien d’embauche : L’écoute pour se mettre au diapason

Résolvez vos problèmes durant votre sommeil
Une information précise est proche de l’expérience sensorielle
Maigrir Lueur d’espoir

Autres bien-être et Organisation :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Salle informatique ou salle serveur : Quel risques sanitaires ?


La salle serveurs, source de maladies

salle serveurs à risqueComme tous lieux fermés hermétiquement et accessibles uniquement par une porte étanche, la salle informatique qui contient les serveurs et autres matériels informatiques est protégée pour mettre à l’abri des données de l’entreprise ou de l’organisation.

Ces équipements de sécurité, à commencer par la salle elle-même, contient à la fois la protection et l’origine de plusieurs symptômes qui conduisent au développement de maladies.
Cela arrive peu souvent. Toutefois, lors d’un séjour prolongé dans la salle, la santé peut être mise à rude épreuve.

Les risques sanitaires dans un travail prolongé dans une salle informatique sont principalement liés aux éléments suivants :

La climatisation

La climatisation a pour objet de maintenir une température constante malgré ou à cause du dégagement de chaleur important des matériels électriques et électroniques que se trouvent dans la salle.

La température est ainsi maintenue à un niveau relativement bas, en dessous de 20°C le plus souvent.

Le premier risque sanitaire vient des écarts de températures entre l’intérieur et l’extérieur de la salle.
Chaque entrée et sortie provoque un chaud et froid brutal pour la personne qui pénètre et qui sort de la salle.

Le second risque vient tout simplement de l’exposition au froid.

Moins de 20°C est souvent 18°C. Rien de grave en soi, sauf en cas de mauvaise adaptation des vêtements à cette température.
Venant de l’extérieur, surtout en période chaude comme l’été, la personne qui travaille dans la salle est habillée pour une température plus élevée que celle de la salle.
Si elle reste trop longtemps exposée à la température de la salle sans pull, alors gare au rhume.

La sécheresse

Contrairement à ce que certains peuvent croire, il faut un apport d’eau dans une salle informatique.

Le degré d’hygrométrie soit être aussi permanent que la température.
Si cet apport d’eau est insuffisant, alors l’air devient trop sec.

C’est mauvais pour la respiration. La gorge devient irritée et les poumons fonctionnent mal.
Sans humidité, nous ne pouvons respirer.

La poussière

Attirée par les ventilateurs des appareils, notamment des serveurs, la poussière ambiante se colle sur les ventilations, faisant augmenter la température avec les risques sanitaires expliqué plus haut.

La respiration devient difficile si la poussière reste dans la salle informatique, qu’elle soit collée sur les ventilateurs ou présente dans l’air.

La poussière irrite les yeux et la gorge.

Plus une personne est sensible et plus vite elle s’expose à ces irritations.

L’électricité

Pas d’informatique sans électricité.

Les risques sanitaires proviennent de l’installation électrique à l’intérieur de la salle informatique ainsi que de la négligence des personnes.

Tous les équipements doivent être reliés à la terre. C’est un principe de base des installations électriques.
Le risque est faible car les électriciens font bien leur travail.

Cependant, si vous touchez une surface métallique sans bracelet de sécurité (prise de terre), vous risquez une bonne châtaigne et même pire.

Par ailleurs, en cas d’orage, sans parafoudre, les appareils peuvent être endommagés ou détruits.
Si vous êtes trop prêt à ce moment-là, vous risquez de graves brûlures, au minimum.

Le son

Plus insidieux est le son.

On s’habitue vite à ne plus faire assez attention du bruit continu produit par les divers appareils présents dans la salle informatique.
Ce ronronnement est plus ou moins fort selon la taille de la salle et des matériels.

Ce son provient notamment des ventilateurs et de la climatisation.

Gare donc à votre système auditif, sans vous en rendre compte, vous pouvez perdre en audition.

De plus, si la salle contient des appareils bruyants, par exemple une imprimante à marteaux, la perte d’audition est un risque sanitaire à prendre en compte.

Les câbles

Les câbles apparents sont inoffensifs quand ils sont bien posés.
Par contre, se prendre les pieds ou les mains dedans et c’est le risque de faire tomber des équipements qui peuvent vous blesser.

C’est un risque sanitaire faible, sauf pour les négligent(e)s.

Conclusion

J’espère que vous ne souffrez d’aucune pathologie.

Les risques sanitaires dans une entreprise sont à rapporter au CHSCT et/ou au médecin du travail.
Les deux sont habilités à vous fournir la liste plus exhaustive des risques, spécifiques à votre environnement.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

10 risques quand une baie de serveurs est installée hors d’une salle informatique
Protection de la salle informatique : Les mesures
Salle informatique : Quelle surface faut-il prévoir ?

Les prémices d’un plan stratégique informatique
Sécurité informatique : Supprimer les « faux positifs »
La compatibilité en informatique, c’est quoi ?

Autres Bien-être et Informatique :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Correspondance de tailles pour chapeau


Équivalence de taille pour les chapeaux

mètre ruban de couturierChapeaux, bonnets et autres couvre-chefs

Se rendre dans les pays au climat froid ou en période de froid, ou, à l’inverse, visiter un pays au climat chaud ou très chaud, ou en période de chaud implique de se protéger.

D’un côté, le bonnet est une alternative à la capuche.

De l’autre, de multiples formes de chapeaux protègent le crâne du soleil.

Enfants et adultes

Les enfants naissent avec un crâne plus gros proportionnellement au reste du corps, puis le corps grandit plus rapidement que le crâne.

Pour les enfants jusqu’à 2 ans, l’âge donne une indication sur la taille du tour de tête. Cependant, comme les enfants naissent avec des poids et des tailles différents, c’est pareil pour le tour de tête. Il faut donc le mesurer pour choisir la bonne taille du bonnet.

Adultes ou enfants, le plus simple est de prendre un mètre ruban souple, comme celui utilisé par les couturiers (ères) et de mesurer la circonférence de la boîte crânienne au niveau le plus large, là où le couvre-chef va enserrer la tête.

En cas de mesure entre deux centimètres, choisir toujours d’arrondir à la taille supérieure.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Correspondances

Vous êtes dans un pays qui utilise le pouce à la place du centimètre ?
Les tableaux ci-dessous vont vous aider.

Pour les enfants

Âge

Tour de tête
en centimètres

3 mois

42

6 mois

44

9 mois

46

12 mois

48

18 mois

50

2 à 3 ans

51 – 52

4 à 6 ans

52 – 53

7 à 10 ans

54 – 56

 > 10 ans

56 – 58

Pour les adultes

Tour de tête
en centimètres

Tour de tête
en pouces

Taille US

Taille UK

52 – 53

20 ¾

XS

6 3/8 – 6 ½

54 –55

21 – 21 ½

S

6 5/8 – 6 ¾

56 – 57

22 – 22 ½

M

6 7/8 – 7

58 – 59

22 ¾ – 23

L

7 1/8 – 7 ¼

60 – 61

23 ½ – 24

XL

7 3/8 – 7 1/5

62 –63

24 3/8 – 24 7/8

XXL

7 5/8 – 7 ¾

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Télépéage : Comment ça marche
Chicoutimi, Saguenay, au Québec, Canada
Cotonou au Bénin

Taille des pantalons : équivalence américaine
Correspondance des tailles des gants
Conversion taille de soutien-gorge

Autres Bien-être et Voyage :

Récapitulatif 15 Bien-être
Récapitulatif 14 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Main chaude = Succès à l’entretien d’embauche, Recrutement assuré ?


La preuve a été apportée que, si le recruteur a la main chaude alors il donnera un avis favorable

main chaude

Dimanche 06 janvier 2013, une émission de télévision sur une chaîne allemande, a proposé un test.

La question était de savoir quel était le sens le plus développé dans l’espèce humaine : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût ou le sens du toucher.

Le sens du toucher permet de reconnaître plus de 2 millions de sensations.

On peut vivre, aveugle, sourd, sans sensation de goût ou sans odorat, mais l’être humain ne peut vivre sans le sens du toucher !

Le test de l’entretien d’embauche

Un acteur s’est fait passer pour un candidat. Il a passé 40 entretiens d’embauche dans le même bureau.

En face de lui, les organisateurs de l’émission ont invité 40 recruteurs professionnel de tout horizon.

Le soi-disant Directeur des Ressources Humaines a accueilli personnellement chacun des recruteurs, l’a conduit jusqu’à l’ascenseur. Les mains pleines, il a demandé au recruteur, homme ou femme, de prendre son gobelet. Pendant 30 secondes, le temps de monter à l’étage et de rendre le gobelet pour s’installer et procéder à l’entretien avec le soi-disant candidat. Puis, le pseudo DRH est sorti et l’entrevue a démarré.

Chaque recruteur a reçu un même questionnaire pour évaluer le candidat, grâce à des cases à cocher, à remplir dès la fin de l’entretien.

Jusque là, rien de particulier. Sauf que…

…le gobelet contenait, dans 20 cas, une boisson froide, avec des glaçons. Dans les 20 autres cas, le gobelet contenait un café chaud. La distribution soit du gobelet chaud, soit du gobelet froid, a eu lieu d’une manière complètement aléatoire.

Le pseudo candidat étant un acteur, a répété les réponses et les a donné de la même manière. En quelque sorte, pour lui, c’était 40 représentations de la même pièce de théâtre. Comme tous les entretiens ont eu lieu dans la journée, les entretiens ont été courts.

Les résultats sont édifiants !!

Main froide

Sur les 20 recruteurs ayant reçu un gobelet avec une boisson froide, glacée, 40% ont été prêts à recruter le candidat

Sur les 20 recruteurs ayant reçu un gobelet avec une boisson chaude, très chaude, le pourcentage est étonnant : 100% ont considéré que le candidat convenait au poste.

La raison donnée par un scientifique

La sensation de chaud, que chacun connaît déjà dans le ventre de sa mère, est une sensation positive, qui met le recruteur dans un état d’esprit favorable avant même de démarrer l’entretien.

La sensation de froid dérange le recruteur et le met sur la défensive. Il aborde l’entretien en étant déjà mal à l’aise.

Conclusion

Chauffez-vous la main qui va vous servir à serrer celle de votre ou vos interlocuteurs, juste avant l’entretien d’embauche, sans atteindre, cependant, la main moite ou trop chaude. Ce conseil pratique est surtout valable en période froide. Dans ce cas, portez simplement des gants pour retenir la chaleur des mains, c’est suffisant.

Et… enlevez les gants avant de serrer la main !

Serez-vous recruté(e) grâce à cela ?

Mettre à l’aise le recruteur est déjà un point positif allant dans ce sens. Le reste dépend de vous.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Entretien d’embauche : 10 bons gestes = 10 bons atouts
Humour en entretien d’embauche : A manier avec précaution
Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche

L’empathie, c’est…
Ne passe pas de temps à la recherche d’un obstacle
Soyez positif – Ne dites pas, dites

Autres Bien-être et Emploi :

Récapitulatif 2 Bien-être
Récapitulatif 9 Bien-être
Récapitulatif 4 Emploi
Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et la page Bien-être de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le timbre de la voix


Le timbre de la voix

timbre de la voixQuelques conseils pour mieux maîtriser le timbre de votre voix.

Platon : « Parlez, afin que je vous connaisse;
tant il est vrai que la voix décèle le caractère. »

Le timbre naturel

  • Si vous avez un timbre de voix dur : adoucissez–le.
  • Si votre timbre de voix est aigu : voilez-le.
  • Votre voix est menue ou efféminée et cela vous dérange : affermissez-là

Vous ne savez rien de tout cela : Enregistrez votre voix.

Au début, en entendant votre voix, vous aurez l’impression que ce n’est pas la vôtre. C’est parce que vous avez l’habitude de l’entendre « de l’intérieur », c’est-à-dire au travers votre boîte crânienne et non pas au travers de vos oreilles externes.

La souplesse et l’élasticité des cordes vocales sont indispensables pour parvenir à corriger les défauts de votre voix. Surveillez votre respiration et apprenez à inspirer et à expirer.

Un changement momentané

Votre voix s’éraille

C’est que vous parlez de la gorge. La place d’une voix, c’est la bouche : Parlez dans le masque en projetant votre voix vers les lèvres.

Les cordes vocales prennent leur forme dans la bouche sous l’action conjuguée de la langue, du palais, des dents set des lèvres. Les consonnes sont réparties quatre catégories : linguales (langue), palatales (palais), dentales (dents), labiales (lèvres)

Vous vous sentez une voix ingrate

Apportez à vos propos un ton convainquant, voire passionné. Essayez de transmettre vos émotions.

Votre voix est épuisée

Posez votre voix ; c’est-à-dire, sachez la soutenir pendant la durée du discours et lui donner l’ampleur et l’intensité nécessaire.

Réglez les temps de pause. Un très court arrêt entre les phrases donne le rythme de votre discours.

Problèmes chroniques

Si vous avez des problèmes chroniques avec votre voix jusqu’à devenir aphone : Évitez l’abus de tabac, les poussières, l’humidité et le froid.
Toutes ces influences externes s’attaquent aux muqueuses du pharynx et du larynx.

L’aphonie est parfois un réflexe purement de nervosité chez un débutant ou une personne impressionnable. C’est le raidissement des cordes vocales dû au trac.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

La monotonie du débit de la voix
La prononciation, que faire contre le bégaiement, le balbutiement, le bredouillement
Les généralisations et les règles pour mieux se faire comprendre

La communication non verbale : le message total
La voix pour bien communiquer en entretien d’embauche et ailleurs
Quand phonèmes et graphèmes rendent la langue française difficile

Autres Communication :
Récapitulatif 5 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :