Salaire : Comment chercher son salaire


Où et comment chercher son salaire

Chercher son salaire sur Internet

Amené à effectuer une recherche d’information sur les niveaux de revenus est une démarche indispensable, pour les personnes :recherche de son salaire

En premier, Pôle emploi donne des indications sur des fourchettes de salaire pour les professions dont elle a enregistré les fiches métiers.
D’autres sites d’offres d’emploi font de même.

Le salaire apparaît dans certaines offres d’emploi.
Plus de niveau de qualification demandé est élevé et moins cette information est disponible.
A la place, on trouve : « salaire : À définir » ou « selon expérience ».

Cependant, en enregistrant les salaires visibles pour des postes équivalents dans le secteur géographique où vous chercher, vous parviendrez rapidement à vous faire une idée de la fourchette salariale du marché.

Pour chercher le salaire d’un métier particulier, il y a aussi les moteurs de recherche qui vous donne accès à des sites qui vous donne la réponse que vous cherchez par les mots clés : « salaire » et le titre du poste ou du métier.

Attention aux études où les chiffres sont donnés par les salariés eux-mêmes.
En effet, les salariés dont les salaires sont en-dessous de la fourchette théorique évitent de répondre et la fourchette est toujours plus élevée que la réalité.
Seuls ceux qui ont un bon salaire répondent aux sondages.

De même, les fourchettes évoluent d’une année sur l’autre.

La conjoncture influence fortement sur ce que les employeurs sont à même de proposer aux candidats.

Chercher ailleurs que sur Internet

La recherche des niveaux de salaire passe aussi par une interrogation de professionnels.
Il s’agit de :

  • Conseillers de Pôle emploi, APEC (association pour l’emploi des cadres) et autres entreprises d’intérim ou recruteurs
  • Professionnels exerçant ce métier, de préférence à un poste équivalent à celui pour lequel vous postulez
  • Les syndicats disposent de chiffres précis et à jour

Pas de confusion

Le salaire est une partie de la rémunération. Il est généralement fixe.
Il peut aussi contenir une part de variables, c’est-à-dire une prime en fonction d’objectifs fixés par votre hiérarchie et que vous aurez atteints pour avoir le droit de toucher cette prime.

Les avantages en nature, la mise à disposition de matériels font partie de la rémunération.

Les négociations salariales portent toujours sur le salaire brut.
Celui à partir duquel les cotisations patronales et les cotisations salariales dont calculées.

Plus le salaire est élevé et plus le pourcentage de cotisations est élevé.
Il est généralement admis qu’un salarié touche un salaire net environ 77 % du salaire brut.

Par contre, pour l’employeur, un salarié coûte environ 150 % du salaire brut.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Parler salaire durant un entretien d’embauche : Les risques
La salaires en Allemagne 2/4 : Le revenu moyen de 26 professions
Des offres d’emploi trop belles

Chômage, argent et restrictions
Aide à domicile : Quelles heures ? Payées comment ?
VAE : Les financements

Autres Emploi et Management

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Parler salaire durant un entretien d’embauche : Les risques


Entretien d’embauche : Les risques de parler des revenus

négociation salarialeDans la phase de recrutement de l’entrevue d’embauche, il y a une partie à laquelle tout le monde et garde pour la fin de l’entretien.

Le candidat attend que le sujet soit abordé par le recruteur. Peut-être celui-ci indiquera qu’un second entretien d’embauche est prévu, et ne souhaitera pas évoquer la question au premier entretien. Dans ce cas c’est au candidat d’avancer cette question, à la fin de l’entretien, sinon c’est au recruteur de le faire.

Si aucun second entretien n’est évoqué et que la question du revenu est omise par le recruteur et par le candidat, alors il est probable que le recruteur choisisse un autre candidat.

Pour le candidat

L’objectif est d’obtenir un salaire qui correspond à ses attentes. Après s’être renseigné sur sa « valeur » sur le marché de l’emploi, le (la) futur salarié (e) espère que le salaire qu’il (elle) va demander sera acceptable pour l’entreprise.

Trop peu, l’entreprise risque de croire que le candidat est insuffisamment informé ou bien, qu’il demande un salaire sous-évalué de crainte de ne pas faire l’affaire.

Trop élevé, le candidat peut craindre que l’entreprise va donner le poste à un autre candidat qui demande moins. Dans le contexte de concurrence entre candidats, la loi du marché est en faveur de l’entreprise.

A contrario, un profil de candidat très spécifique et qui correspond aux besoins de l’entreprise, se voit conforté dans sa demande d’un salaire confortable pour le poste. La rareté rend plus cher. Encore faut-il être sûr de sa réussite et du peu de concurrence.

Pour déterminer la fourchette de salaire et l’annoncer au recruteur, sachez

Pour l’entreprise

L’intérêt pour l’entreprise est d’avoir un candidat qui va rapporter plus qu’il ne va coûter. Il acceptera d’autant plus volontiers de payer un salaire élevé que l’apport du candidat sera élevé.

Un salaire au rabais signifie, pour l’employeur :

  • Des dépenses salariales globales basses
  • Des salariés dont la motivation sera autre que le seul salaire, ce qui est aussi un critère de choix parmi les candidats au poste à pourvoir
  • Un risque de départs volontaires accrus parce que les salariés partiront pour un salaire plus élevé ailleurs. Encore faut-il que les écarts de salaires proposés par la concurrence soit réellement significatifs pour le salarié.

Lorsque le recruteur est l’employeur lui-même, alors il se pose aussi la question du salaire qu’il est prêt à verser à son (sa) futur (e) salarié (e).

Lorsqu’il s’agit d’une création de poste, il doit lui-même :

  • Déterminer les critères de sa politique salariale, en complément aux critères de choix du (de la) meilleur (e) candidat (e)
  • Chercher le salaire du poste à pourvoir

La recherche d’une fourchette acceptable pour l’employeur et correspondant au poste à pourvoir est identique à la cherche de son futur salaire pour un salarié.

Il dispose, en plus, d’un réseau de partenaires autour de son entreprise, qui peuvent lui apporter des informations plus précises :

  • Ses collègues et concurrents
  • Son syndicat patronal ou ses clubs professionnels, les chambres consulaires
  • Ses client, ses fournisseurs et partenaires : assurances, commissaire aux comptes, expert-comptable, avocats, etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Salaire : Critères de variation des salaires
Salaire : Comment chercher son salaire
Partir pour travailler chez le concurrent

Êtes-vous prêt à quitter votre emploi en 25 questions
Contrats en alternance : Les rémunérations
Motiver un individu, une équipe

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :