A quoi sert le plus petit orteil


On se le rappelle avec douleur

petit orteil pied droit hématomeLa fonction du petit doigt de pied
 
est de trouver

les meubles dans le noir !

 

 

Source : Brigitte.de (Magazine allemand)

Traduction par Philippe Garin
phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Vous ne pouvez pas vous laver les yeux avec du savon
Qui a le plus de boulots ?
Pas peur de se tromper

Les 10 premières choses sur les 20 qui arrivent quand tu viens d’avoir un bébé
Se faire ouvrir des portes dans la vie
Heureusement qu’elle s’est mariée

Autres Humour :

Récapitulatif 20 Humour

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Mieux travailler en équipe ou Introduction au TMS Team Management System


Les préférences dans le travail

margerison et mc'cannFin des années 80, Charles Margerison et Dick McCann ont étudié le comportement des équipes dirigeantes d’entreprises équivalentes entre elles, aux États-Unis.

Ce fut le point de départ d’un système d’analyse des comportements au sein d’une équipe qu’ils ont nommé TMS pour Team Management System.

Le TMS a consisté à identifier les tâches-clés qui doivent être réparties au sein d’une équipe pour que celle-ci devienne performante.

Les fonctions-clés dans une équipe

Ce modèle identifie 9 fonctions-clés qui sont communes à toutes les équipes, quel que soit le contenu de leurs activités :

  1. Conseiller
  2. Innover
  3. Promouvoir
  4. Développer
  5. Organiser
  6. Produire
  7. Inspecter
  8. Maintenir
  9. Coordonner

L’Index TMS

Dans un lieu de travail, il y a quatre questions fondamentales qui sont au cœur de la gestion des différences. Celles-ci sont les suivantes :

  • Quels sont les types de relations que les gens préfèrent établir ?
  • Comment les gens préfèrent-ils recueillir et utiliser l’information ?
  • Comment les gens préfèrent-ils prendre leurs décisions ?
  • Comment les gens préfèrent-ils s’organiser et organiser les autres ?

Ces quatre questions fondamentales révèlent des préférences dans le travail.

  1. Dans une relation interpersonnelle, nous sommes extravertis ou introvertis.
  2. Nous préférons être créatifs ou pratiques dans la recherche et l’utilisation d’informations.
  3. Nous sommes très analytiques ou nous prenons nos décisions sur des convictions
  4. Nous avons une organisation flexible ou structurée.

La Roue TMS

La Roue TMSParmi les membres d’une équipe qui fonctionne bien, certains se ressemblent et d’autres ont des comportements opposés.

Dans les équipes avec des résultats moins bons, tout le monde se ressemble.
Le principe du clone ou « je ne veux voir qu’une seule tête » produit une bonne ambiance et de mauvaises performances. C’est raté.

Les antagonismes provoquent souvent des heurts, des frictions, des jugements négatifs.
Ils provoquent aussi, avec une prise de conscience de ses préférences au travail et de celles des autres, une meilleure écoute les uns des autres, un rendement meilleur.

Les résultats obtenus à partir de l’index TMS désignent le secteur de la Roue qui représente la préférence majeure d’une personne et deux autres secteurs qui représentent ses rôles connexes ou de « soutien ».

Ainsi, par exemple, quelqu’un peut exprimer sa préférence majeure pour le secteur Créateur-Innovateur avec des rôles connexes dans les secteurs Propulseur-Organisateur et Finaliseur-Producteur, ou encore se montrer Contrôleur-Inspecteur avec des rôles connexes Finaliseur-Producteur et Supporteur-Mainteneur.

Les équipes qui « marchent » sont celles qui recouvrent toute la Roue et qui acceptent le point de vue des autres.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Manager une équipe, c’est en être le coordinateur
Productivité : Demandez à votre Némésis : La compétition motive
Réussir Accueil et Intégration du nouvel embauché

Le MBTI pour mieux se décrire en quelques mots
Se connaître, trouver son mode de fonctionnement
Comment reconnaître mon propre comportement de fuite au travail

Autres Organisation et Management :

Récapitulatif 19 Organisation
Récapitulatif 19 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

TPE, PME : Comment préparer votre prochain recrutement


Pas l’habitude de recruter, voici quelques conseils

ici on recruteDur, dur de recruter ?

C’est le lot de la plupart des petites et moyennes entreprises, celles qui n’ont pas les moyens financiers de faire appel à un cabinet spécialisé.

Que vous faut-il pour trouver les talents dont vous avez besoin ?

Quelques conseils pour vous en sortir :

La description de poste

Avant de commencer à rédiger une annonce, vous devez écrire les tâches majeures que votre futur (e) salarié (e) va exécuter et quelles vont être les responsabilités que vous lui confier.

Plus le poste sera complexe par la multiplicité des tâches et plus il faut être précis sur ce que vous attendez d’un (e) futur (e) collaborateur (trice).

Réfléchissez d’abord par grand thème avant de détailler :

  • Fonctions supports : Comptabilité, Paye, Qualité, Informatique, etc.
  • Fonctions commerciales : Commercial, Vente, Administration des ventes, etc.
  • Fonctions de production : Fabrication, Stockage, Livraison, etc.

Les compétences

En face de chaque tâche détaillée à exécuter, écrivez les compétences que vous attendez.

Il s’agit de :

  • connaissances, voire de diplôme (s),
  • de profession (s) déjà exercée (s) et de la durée minimum d’expérience requise,
  • de résultat (s) obtenu (s),
  • de la qualité du travail effectué,
  • etc.

Vous pouvez vous inspirer des descriptions des fiches métiers mis à disposition sur le site de Pôle emploi, par exemple, pour compléter votre imagination.

Les attitudes comportementales ou softs skills

Les traits de caractère des candidats varient de l’un à l’autre.

Vous envisagez de travailler pendant un certain temps avec votre futur (e) salarié (e), il est donc très important de bien s’entendre avec lui ou elle.
De plus, si vous avez déjà des salariés, il convient que le nouvel arrivant s’entende également bien avec l’équipe en place.

Plus l’équipe est petite et plus les attitudes comportementales prennent de l’importance.

Listez-les.

Les aspects administratifs et financiers

La convention collective dont vous dépendez, quand c’est le cas, vous donne des indications sur le statut, le niveau, la grille de salaire selon les diplômes et l’ancienneté de vos salariés.

Elle doit s’appliquer également à celle ou à celui qui va vous rejoindre.

Vous devez donc définir le statut, cadre ou employé (e), par exemple, ainsi que la composition de la rémunération, fixe et éventuellement variable.

Fixez-vous deux limites :

  1. Le salaire que vous ne dépasserez jamais car trop important au regard de vos moyens financiers,
  2. Le salaire, inférieur au précédent, qui vous paraît raisonnable pour attirer le talent que vous attendez.

Les conditions de travail

De plus en plus, les nouvelles générations de salariés, Y ou millénials, tendent à privilégier les conditions de travail à salaire égal.

Vous devez donc définir ces conditions, car vous en aurez besoin, surtout si vous avez des particularités comme la pénibilité, la mobilité, le travail en extérieur, des horaires décalés, etc.

Vous en aurez besoin aussi pour la rédaction de votre offre d’emploi

Les critères de sélection

À priori, le (la) salarié (e) idéal (e) doit correspondre à 100% de vos critères de sélection.

Cependant, le mouton à 5 pattes, celui ou celle qui sait tout faire, bien, pour un salaire bas, sans rechigner, et qui restera fidèle, est une utopie.

Il faut donc définir vos critères de sélection des candidats en 2 groupes :

  • Les critères indispensables, qui permettent l’élimination immédiate ; Par exemple, le salaire, la formation de base
  • Les critères nécessaires, parmi lesquels l’un ou l’autre devra être compensé, par une formation, par exemple, ou un apprentissage au contact d’un membre de votre équipe ou de vous-même

Attention, ces critères doivent être légaux.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pourquoi les recruteurs s’intéressent-ils aux soft skills ou savoir-être ?
Les sources de stress du recruteur
Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche

Recrutement : 21 raisons illégales de refuser un candidat
Le coût d’un recrutement et de l’intégration
Réussir son premier recrutement

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Management : Définition et Particularités


Le management est défini par ses caractéristiques

Lorsque vous cherchez à savoir ce qu’est le management, vous êtes confronté à une multitude de définitions qui passent par les caractéristiques du management.

On peut définir chaque métier, selon ses caractéristiques.

Par exemple, un travail est

  • Manuel ou intellectuel,
  • Propre ou salissant,
  • Intéressé ou bénévole,
  • Seul ou en groupe,
  • En usine, dans les champs ou dans un bureau,
  • etc.
définition du management

source : pxhere

Pourtant, dans toutes ces endroits et ces types de métier, il y a des manageurs, des chefs d’entreprise, des chefs d’équipe, des chefs de chefs, etc.
Certains sont des cadres, d’autres des agents de maîtrise ou ont un statut quelconque.

Le management est une manière d’atteindre un objectif à plusieurs

Plus qu’un ensemble de fonctions, c’est une distribution de responsabilités à l’intérieur d’un groupe, d’une équipe, car, pour fonctionner un groupe a besoin d’un manager.

« Fixer des objectifs » est une « fonction » propre au management.
Il en est de même pour

Ce sont des tâches qui sont dévolues au manager et uniquement à lui.

Management ou Organisation

On parle de management quand il y a des personnes et des actions à coordonner pour atteindre un objectif commun.

On parle d’organisation, dans ce cas également et aussi lorsqu’il s’agit d’une seule personne, sans lien hiérarchique, même provisoire pour la durée du projet, entre les différents acteurs.

Même s’il y a des objectifs à atteindre, on est seul pour y parvenir et on fait appel à des prestataires, fournisseurs, membres d’administrations, etc.

Les compétences nécessaires à l’organisation du travail se retrouvent parmi celles nécessaires au management.

La principale différence vient du type de relations entre les participants :
Le lien hiérarchique dans une équipe implique que le pouvoir de décision est une tâche et responsabilité du manager, alors que dans une simple organisation, chaque participant décide pour sa partie.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Caractéristiques typiques de styles d’organisation et de management
Quels sont les caractères spécifiques de la structure par projet ?
10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision

Management participatif : Comment ça marche, points forts, points faibles
Premier poste de manager : L’angoisse du premier jour
Organisation : Attention, prêt, partez !

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 18 Management
Récapitulatif 19 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Quels sont les caractères spécifiques de la structure par projet ?


Une structure par projet se définie par

L’objectif

La première caractéristique spécifique d’une structure par projet est l’objectif donné.

Dans une structure sans projet, on a une fonction et les objectifs déterminés par la description du poste que l’on occupe.
Ils sont fixes, en théorie, pour tout le temps que l’on passe dans l’entreprise à ce poste.

Dans une structure avec projet, on a une mission et les objectifs sont déterminés par le but de la mission.
Chaque mission est différente et sa place dans la mission est fixe pour la durée de la mission.

profil chef de projet

L’équipe

Une autre caractéristique d’une structure par projet est la composition de l’équipe de projet.

Une fois que le chef de projet est nommé, il nomme à son tour ses équipiers en fonction des compétences et des affinités, sans se préoccuper de leur position hiérarchique.

Une équipe « qui marche » est une équipe équilibrée pour la partie connaissance et savoir-faire et dont les membres s’entendent suffisamment bien pour travailler de concert pour le bien commun, celui de l’entreprise et le sien propre, car si l’équipe échoue, ce sont tous les membres qui sont pénalisés et pas seulement le responsable, comme dans une structure verticale ou sans projet.

Les moyens

La projet a un objectif, une équipe et des moyens.

L’objectif doit être atteint dans une période qui commence par la nomination du chef de projet et se termine quand il est atteint ou quand la date de fin prévue est atteinte.

Les moyens humains sont regroupés et oeuvrent soit du début à la fin du projet, soit ponctuellement en fonction du besoin au cours du projet.

Les moyens matériels et financiers sont également limités.
Un budget est alloué pour réaliser le projet et les dépenses doivent le respecter.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :
9 conseils pour atteindre et tenir ses objectifs
Mode d’emploi de la Gestion de projets
Rôle des acteurs majeurs dans un projet

Le Cloud computing : un nouveau business modèle pour réduire le TCO informatique
Crise : pistes pour une réduction des coûts informatiques
A savoir sur la gestion des ressources pour un chef de projet

Autres Management :

Récapitulatif 17 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Compétences : Création de contenu numérique


Compétences : Création de contenu numérique

Contenu numérique

source : famfamfam

Les moteurs de recherche ont évolué depuis les deux décennies, seulement, qu’existe Internet pour le grand public.

La notion de référencement est apparue. Les résultats affichés privilégient les sites ayant du contenu numérique.

Chacun est libre de chercher, et surtout de créer du contenu, qui sera trouvé par les autres internautes.

Être capable de créer du contenu est une des compétences demandées dans le CV européen.

Voici une grille pour découvrir comment vous vous en sortez.

Utilisateur élémentaire

  • Je peux créer du contenu numérique simple (textes, tableaux, images ou fichiers audio, etc.) dans au moins un format, en utilisant les outils numériques.
  • Je peux apporter des modifications de base aux contenus créés par d’autres.
  • Je sais que le contenu peut être protégé par des droits de reproduction.
  • Je peux appliquer et modifier des fonctions et paramètres de base des logiciels et des applications que j’utilise (par ex. modifier les paramètres par défaut).

Utilisateur indépendant

  • Je peux produire du contenu numérique dans différents formats simples (textes, tableaux, images ou fichiers audio, etc.).
  • Je peux utiliser les outils ou éditeurs pour créer une page web ou un blog, en utilisant des modèles (WordPress, etc.).
  • Je peux appliquer un formatage de base (insérer une note de bas de page, un graphique, un tableau, etc.) à un contenu créé par moi ou par quelqu’un d’autre.
  • Je sais comment faire référence et réutiliser un contenu protégé par des droits de reproduction.
  • Je connais les bases d’un langage de programmation.

Utilisateur expérimenté

  • Je peux produire ou modifier des contenus multimédia complexes dans différents formats, à l’aide de diverses plateformes, outils et environnements.
  • Je peux créer un site web en utilisant un langage de programmation.
  • Je peux utiliser des fonctions avancées de différents outils (fusion de courriels, fusion de documents de différents formats, utilisation de formules et macro complexes, etc.).
  • Je sais comment appliquer les licences et les droits de reproduction.
  • Je peux utiliser plusieurs langages de programmation.
  • Je sais concevoir, créer et modifier des bases de données à l’aide d’un outil informatique.

Source : Europass

Les niveaux de compétences des 5 domaines du numérique :

  1. Traitement de l’information
  2. Création de contenu
  3. Communication
  4. Résolution de problème
  5. Sécurité

Pour vous aider à autoévaluer votre propre niveau, cliquer sur les liens pour accéder aux grilles

Philippe Garin

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Règles 7 – 9 pour être mieux vu par les moteurs de recherche
Site Web : Responsabilité de l’entreprise éditrice et des personnes
Forum de discussion : Règles ou Conditions d’utilisation d’un site Web

Signalez un mail frauduleux
Employeurs trop curieux : Ils veulent accéder à votre page Facebook
Les projets dérapent sur les délais, les coûts ou/et le contenu

Autres Emploi et Informatique :

Récapitulatif 16 Emploi
Récapitulatif 16 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le CV africain de l’UA


Le CV de l’Union Africaine

L’Union africaine regroupe la quasi-totalité des pays africains. Plusieurs institutions africaines, comme la CEMAC et la CEDEAO la composent. Un pays peut adhérer à un ou plusieurs institutions internationales, ce qui complique la lecture des imbrications de ces institutions.

Cela dit, le continent africain est très grand et de multiples tentatives de coopérations entre pays se sont succédées ou ont évoluées en parallèle. Quoi qu’il en soit, l’Union africaine existe bien.

L’Union Africaine dispose d’un site web sur lequel elle propose des offres d’emploi. Pour y répondre, un formulaire en ligne est disponible et permet de créer son CV selon des normes identiques pour toute l’Afrique.

Les 4 langues officielles de l’UA sont l’anglais, le français, l’arabe, le portugais.

Les informations demandées sont réduites au plus petit dénominateur commun pour rendre le CV le plus universel au niveau de toute l’Afrique, comme il existe le CV européen.

site de recrutement de l'Union Africaine

LE CV africain de l’UA

DONNÉES INDIVIDUELLES

Qualité, Prénom (s), Nom, Sexe, Date de naissance et Nationalité

Adresse fixe et domicile actuel

E-mail et téléphone

Catégorie et site internet

FORMATION

Institution d’enseignement

Date de début et Date de fin, Pays, Ville

Catégorie de formation et Niveau de diplôme

Domaine d’enseignement, Titre du diplôme ou de la Qualification

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

Employeur

Date de début et Date de fin, Pays, Ville

Secteur d’activité et Domaine fonctionnel

Niveau de hiérarchie

Désignation de fonction et Description

Philippe Garin

Pour un CV efficace, contactez-moi : phgarin@gmail.com

D’autres CV Africains :

Pour en savoir plus :

En complément :

Le CV : L’obsession ?
Conseils pour présenter les formations sur son CV
CV Les embuches du parcours professionnel

Mobilité : Oser déménager pour (re)-trouver du travail
Développement durable : Les 17 objectifs de l’ONU
Définition du chômage au sens du Bureau International du Travail

Autres Emploi :

Récapitulatif 16 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le CV africain de la CEMAC


Le CV africain de la CEMAC

Après avoir présenté le CV européen, voici le CV africain.

Pour être plus précis, il s’agit du modèle de CV demandé par la Commission de la CEMAC, pour travailler dans la zone de cet autre « marché commun ».

La CEMAC est l’une des Institutions de l’Union Africaine.

La Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale regroupe 6 pays, à savoir le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Équatoriale, la République de Centrafrique et le Tchad.

Le modèle de CV défini est plus complet que le CV européen.
On y trouve, notamment, salaires et motif de départ.
Les responsables hiérarchiques (superviseurs) et les références sont aussi obligatoires.

Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale

Le CV de la CEMAC se compose ainsi :

INFORMATIONS PERSONNELLES

Nom et Prénom, Sexe
Date et lieu de naissance, Nationalité
Adresse permanente et adresse actuelle
Téléphone fixe et/ou mobile, Adresse mail
Situation de famille

CONNAISSANCE DES LANGUES

Langue maternelle, Langue de travail

Autre (s)  langue (s) :

Lisez-vous

Écrivez-vous

Parlez-vous

Très Bien

Bien

Passable

Très Bien

Bien

Passable

Très Bien

Bien

Passable

ÉTUDES

Enseignement supérieur

Nom de l’Établissement – Ville-Pays

Période

Diplôme Obtenu

Sujet d’étude Principal

De

à

Enseignement secondaire ou technique

Établissement – Ville – Pays

Genre d’Enseignement

Période

Certificats ou diplôme obtenus

De

à

Formation professionnelle

Nom et lieu de l’Institut de Formation

Type de formation

Période

Certificats ou Attestations

De

à

APTITUDES EN INFORMATIQUE

Logiciels utilisés couramment

PUBLICATIONS

ASSOCIATION OU CORPS PROFESSIONNEL

FONCTIONS EXERCÉES

De…à, Salaire mensuel Début et Actuel,

Désignation exacte de l’emploi occupé

Nom et titre du Superviseur hiérarchique

Nombre et catégorie des personnes sous vos ordres

Nom et adresse de l’employeur, Genre d’activité de l’employeur

Motif du départ

Description des tâches, responsabilités et accomplissements

RÉFÉRENCES

Nom, adresse mail et/ou téléphone, Activité ou profession

Philippe Garin

Pour un CV efficace, contactez-moi : phgarin@gmail.com

D’autres CV Africains :

Pour en savoir plus :

En complément :

Un CV ou des CV
CV rejeté : Pourquoi ?
CV, lettre de motivation : Le format des pièces jointes

Fêtes nationales des pays en Afrique
Liste Pays Afrique
Quitter la France pour partager ses compétences : Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)

Autres Emploi :

Récapitulatif 16 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Un CV ou des CV


Faut-il modifier son CV à chaque candidature ?

C’est une question récurrente et dérangeante.le plus long CV du monde : Mathusalem

UN seul CV

Vous avez votre « parcours de vie », vos expériences sont uniques puisque ce sont les vôtres. En théorie, vous devriez avoir un seul CV, puisque vous n’avez eu qu’une vie professionnelle : postes occupés et employeurs.

Écrire votre CV est un exercice, généralement, peu fréquent. Vous pensez qu’il est nécessaire de le mettre à jour à chaque changement d’emploi et inutile pendant que vous êtes en poste.

Ce que vous avez fait est écrit dans du marbre, votre passé est ce qu’il est, il ne peut être changé.

Vous mettez du temps à rédiger votre curriculum vitae et êtes satisfait (e) de sa présentation, quitte à la revoir de temps en temps selon les conseils des uns et des autres, lus ou entendus.

Et puis, vous vous lancez et envoyez votre CV à des recruteurs, cabinets de recrutement ou directement aux futurs employeurs.

Hélas ! Les retours sont rares et négatifs. Alors vous refaites votre CV, en insistant sur la forme puisque vous pensez que le fond est invariable.

Cette vision du CV est tournée vers vous. Quand vous rédigez votre CV, vous pensez à tout ce que vous avez fait et mettez l’ensemble de vos expériences et savoir-faire, vos diplômes et loisirs.

PLUSIEURS CV

Rédiger plusieurs CV, c’est se positionner vis-à-vis du marché de l’emploi, des offres d’emploi auxquelles vous allez postuler.

Qu’est-ce qui peut changer dans un CV ?

  • Le titre : il reprend les termes de l’annonce, à la condition que ce soit identique ou proche d’une des fonctions que vous avez exercées, de préférence la dernière
  • La phrase sous le titre : elle permet d’indiquer certains traits de caractère ou/et son projet professionnel. Il vaut mieux que cela corresponde le plus possible aux qualités demandées et au poste à pourvoir
  • Le choix des expériences professionnelles : choisissez jusqu’à 4 réalisations dans chaque poste qui soient le plus en adéquation avec ce que l’on vous demande dans la description du poste
  • Les mots dans le CV : la sélection pour un poste se fait d’abord par les mots présents dans les CV, il faut donc retrouver les mots de l’annonce en remplacement de ceux que vous avez utilisés, sous réserve qu’ils signifient la même chose ou presque.

Tous ces changements sont des modifications mineures. Ils vous permettent d’avoir un CV tourné vers l’entreprise et le poste à pourvoir. Chaque CV ainsi créé est une variante de votre CV de base, celui qui est tourné d’abord vers vous.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

CV : Que mettre dans l’entête ?
Le CV : l’obsession?
CV astuces 2/2 pour Internet

Mon aide directe : Votre participation

Le parcours professionnel dans un CV est plein d’embûches
Les mots dans le CV
CV « arrangé » : Même aux postes les plus importants, ils se font prendre

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Méthode Yourdon Eléments des schémas


Méthode Yourdon Eléments des schémas

La méthode Yourdon permet de représenter les flux d’informations d’un système dans une organisation, c’est-à-dire les données en entrée et en sortie ainsi que les traitements des données.

Utilisation des schémas

Les schémas montrent les processus, appelés aussi fonctions, et leurs enchaînements.

Chaque fonction se décompose en plusieurs fonctions plus élémentaires formant une unité cohérente de traitements.

Chaque niveau, dans cet effet de zoom, est représenté séparément.
Il en est de même pour chacune des fonctions et sous-fonctions.

Toutes les données en entrée dans un processus entrent dans tous les diagrammes de niveaux inférieurs.

De même, tous les traitements produisent des données de sorties qui sortent dans tous les diagrammes de niveaux supérieurs.

Le grand avantage de ces représentations sous forme graphique est la simplicité de compréhension tout en permettant une conception exhaustive des processus étudiés.

Quel que soit le niveau du diagramme étudié, il est facile de descendre ou de remonter de niveaux pour une meilleure compréhension par une vue plus générale ou plus détaillée.

Les éléments de base pour la construction des schémas

Le cercle : représente une fonction. Chaque fonction peut se décomposer en fonctions plus élémentaires. Ce sont les traitements.

Le carré : représente les entrées et les sorties. Lorsque les données en entrée viennent d’un système extérieur, le carré est en bleu et porte le nom du système externe. Lorsque les données viennent d’une autre fonction à l’intérieur de la fonction décrite alors le carré est en rouge.

La flèche : représente le flux ou le support du flux d’information. Matériel ou immatériel, comme une feuille de papier ou une communication verbale.

Le rectangle ouvert sur la droite : représente les fichiers ou ensemble de données stockées provisoirement entre deux traitements. Ce sont des fichiers informatiques ou des dossiers physiques.

Exemple :

clip_image001

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Introduction à la méthode MERISE
Méthode Jackson de développement
Méthode SCORE ou Chercher les causes profondes

Roue de Deming ou Méthode PDCA
Méthode Lean ou supprimez l’inutile : Gestion de la qualité
Méthode Six sigma

Autres Informatique et Organisation :

Récapitulatif 5 Informatique
Récapitulatif 5 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Merise Méthode de gestion de projet obsolète


Merise Méthode de gestion de projet obsolète

La merise est le fruit d’un cerisier appelé merisier.

C’est aussi le nom que porte une méthode de gestion de projet, destinée principalement aux grands projets.

Les systèmes informatiques ont évolué avec le temps et la méthode Merise est devenue inadaptée et obsolète. Elle est, de fait, remplacée par d’autres méthodes.

merisier prunus avium

La caractéristique principale de cette méthode est la séparation des données et des traitements, quelle que soit la phase du projet dans laquelle on se trouve.

De nos jours, les données sont associées à des traitements intrinsèques aux données. Il ne viendrait à l’idée de personne de programmer un traitement pour vérifier que le 30 février est une date inexistante, par exemple.

Tout, cependant, n’est pas à jeter et certains éléments de la méthode, lorsqu’ils sont bien assimilés peuvent servir dans la compréhension et l’approche d’un projet.

Tout d’abord, les trois phases de Merise sont :

1) L’étude préalable

2) L’étude détaillée

3) L’étude technique

L’étude préalable

permet de modéliser les besoins en termes de traitements et de données avec :

  • MCT ou Modèle conceptuel des traitements
  • MLT ou Modèle logique des traitements
  • MCD ou Modèle conceptuel des données
  • MLD ou Modèle logique des données

Le fait de décrire les traitements principaux puis détaillés séparément des données permet une représentation intellectuelle qui permet de savoir de quoi on parle. Bien sûr, les traitements inhérents aux données ne seront plus représentés et laisseront la place aux traitements d’interactions entre les flux.

L’étude détaillée

La deuxième phase permet de détailler chacune des fonctions à traiter.

A retenir dans cette phase pour les projets actuels est la séparation entre les spécifications fonctionnelles décrites par la maîtrise d’ouvrage, plus générales, que celles décrites par la maîtrise d’œuvre qui doit aller dans le détail le plus fin.

L’étude technique

La troisième et dernière phase permet de définir les moyens techniques à mettre en œuvre.

Là encore, les matériels et systèmes ont évolués. Leur nombre est réduit. Seules quelques systèmes de base de données et quelques langages de programmation ont survécus.

Néanmoins, il convient toujours de s’intéresser aux dispositifs informatiques qui vont prendre en charge les données et les traitements. Les procédés de programmation restent toujours à décrire ainsi que la formalisation des textes d’aide, de support utilisateur ainsi que l’environnement technique.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Introduction à la méthode MERISE
Approche Bottom-up
Approche Top-down

Données
Langage
Base de données

Java un langage et non une danse
Projet pierre fondamentale de l’informatique
Programmation Quick and Dirty

Autres Informatique :

Récapitulatif 4-1 Informatique
Récapitulatif 4-2 Informatique
Récapitulatif 5 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Bien définir son besoin


Bien définir son besoin

bien définir son besoinLa première cause de retard d’un projet informatique (ou autre d’ailleurs) est un besoin mal défini.

Le cahier des charges n’existe pas, est trop ou pas assez développé sur des points précis

Le périmètre est parfois même difficile à comprendre.

Par exemple,

  • un site web à créer sera-t-il un site vitrine, un site marchand, un blog d’entreprise ?
  • Son but sera-t-il de faire parler de l’entreprise, de ses produits et services, de ses dirigeants, de son savoir-faire ?
  • Sa cible sera-t-elle le grand public, un public spécialisé, d’autres entreprises ? Etc.

Vous n’allez pas rédiger un cahier des charges pour la création d’un site web comme celui d’un ERP (=PGI, Progiciel de gestion intégré), une salle informatique, un développement spécifique, etc.

La première chose à faire est de se fixer les idées en donnant un titre au projet et une brève description pour savoir de quoi on parle.
Elles doivent être clairement exprimées de telle façon qu’elles soient compréhensibles par tous, en interne dans l’entreprise et en externe par ceux qui vont le lire et y répondre.

Il faut aussi se poser les bonnes questions.
La première étant : « qu’est-ce que je veux ? »,
Puis : « qu’est-ce que je ne veux pas ? ».

Ensuite, viennent la définition du besoin, c’est-à-dire, le vocabulaire de l’entreprise, les règles de gestion, les fonctions à trouver, les contraintes, les modalités de réponse, etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Estimez la charge de travail, le coût et l’implication à leurs justes valeurs
Évolution du besoin en cours de projet
Quelles sont les techniques utilisées pour un cahier des charges

Exemple 1 de rubriques de cahier des charges
Exemple 2 de cahier des charges
Plan compte rendu Comité de projet

Autres Informatique :

Récapitulatif 2 Informatique
Récapitulatif 5 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Critères fonctionnels de choix d’un progiciel


Critères fonctionnels de choix d’un progiciel

choix_parmi_trois_optionsPremière des 3 catégories de critères pour choisir un progiciel est l’ensemble des critères fonctionnels, c’est à dire qui répondent au besoin des utilisateurs

 

Critères de choix fonctionnels

Couverture fonctionnelle du produit
.
Produit de 80% à 120% des besoins En deçà renoncer au produit
Modularité fonctionnelle, options Important si montée en charge de l’application est progressive
.
Produit dans une gamme Capital dans l’optique d’une gestion intégrée notamment
.
Jeu de paramètres Trouver le juste milieu entre le « pas assez » et le « tout paramétrable »
.
Le langage de dialogue pour les définitions, consultations, créations, modifications, annulations des traitements de données
.
Souplesse du langage, simplicité
Puissance du langage
.
Langage de définition de l’application
.
Langage en langue française (pour les francophones)
.
Les contrôles Paramétrages des contrôles
.
Niveaux de contrôles
.
Modalités d’apparition des anomalies
.
Examen du nombre de messages et de leur lisibilité
.
Recyclage des anomalies
.
États et affichage en standard
.
États et affichage paramétrables Important notamment si le produit ne couvre que 80% des besoins
.
Qualité des états et affichages
.
Affichage en langue française
.
Générateur de grilles d’écran
.
Générateur d’états
.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Comment choisir un progiciel ?
Critères techniques de choix d’un progiciel
Critères commerciaux de choix d’un progiciel

Méthode de choix de progiciel
Check-list pour l’achat de progiciel
Un Cahier des charges pour éviter des conflits entre client et fournisseur

Autres Informatique :

Récapitulatif 1 informatique
Récapitulatif 5 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Fonction Analyste Programmeur


Fonction Analyste Programmeur

Grace Hopper a inventé le COBOL

Grace Hopper

Plus tôt dans ma carrière, alors que l’informatique était réservée aux entreprises, on me demandait ce qu’était un analyste-programmeur.

De nos jours, avec l’évolution du langage informatique, on dirait développeur, car, dans le détail, si les outils ont changés la fonction reste la même.

J’ai retrouvé une description de fonction Analyste Programmeur, que voici :

Fonction générale

  • Responsable de l’analyse et de la programmation des systèmes et de l’exploitation de l’ordinateur
  • Participe à la mise en place de nouvelles applications informatiques

Fonctions détaillées

A – Analyse

  • Recense les informations à obtenir et à mettre en œuvre (genre, longueur, dessin d’enregistrement ou d’état, fichiers), les volumes et la périodicité
  • Informe des contraintes que peuvent rencontrer des utilisateurs
     
  • Prévoit les procédures de traitement, de contrôles et de rejets d’informations
  • Prévoit les incidents de fonctionnement et les procédures de reprise

B – Programmation

  • Écrit, met au point et documente des programmes de manière à ce que le travail puisse être repris par une tierce personne n’ayant pas participé à l’étude originale
  • Créé des jeux d’essais (fichiers dupliqués) afin de tester les programmes
     
  • Assure la maintenance des manuels de consignes d’exploitation, en tenant compte des standards et procédures
  • Assiste dans la mise en place des nouvelles chaînes d’exploitation et des nouvelles versions du système
     
  • Assure une assistance technique auprès des utilisateurs
  • Effectue la mise à jour des manuels utilisateurs
     
  • S’assure de la mise en place des maintenances et nouveaux programmes
  • Tient à jour le manuel des maintenances effectuées

C – Autres responsabilités

  • Rend compte fréquemment à sa hiérarchie des travaux effectués et des projets envisagées afin de décider de leur urgence
  • Maintient et développe les procédures de sécurité internes et externes suivant les standards informatiques (sauvegardes, accès par mot de passe, etc.)
     
  • Maintient et développe la fiabilité de toutes les applications existantes
  • Assure de manière absolue qu’aucun enregistrement confidentiel concernant les affaires ou la technologie de la société ne sera révélé à personne
     
  • Élabore le budget des imprimés informatiques et, après approbation, s’assure de sa gestion et du respect de l’évaluation
  • Assure la gestion des stocks d’imprimés et matériels informatiques, informe les responsables des nouvelles commandes et de leurs tarifs
     
  • Maintient d’étroites relations avec les fournisseurs de matériel informatique et les sociétés utilisatrices de systèmes identiques (dépannage, conseils, etc.)
  • S’informe régulièrement des développements et améliorations des matériels et logiciels
     
  • Tient les statistiques de charge par ordinateur avec information mensuelle des responsables
  • Met à jour le relevé d’interventions sur ordinateurs
     
  • Assure l’exploitation de l’ordinateur lors des traitements avec mise à jour d’un journal de pupitre spécifique
  • Joue le rôle de back-up en interne

Alors ? Quoi de neuf dans cette définition aujourd’hui ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Fonction de développeur
Ce que doit faire un responsable hiérarchique, tâches du manager
Les rôles du manager Que fait un manager

Loi de Heare des grands programmes
Enregistrement et repérage des modifications apportées dans les programmes
Les étiquettes professionnelles ou « t’es pas fait pour ça »

Autres Management :

Récapitulatif 2 Management
Récapitulatif 5 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Analyse structurée sur le Lexique informatique de Philippe Garin


Analyse structurée

analyse structurée utilisée pour la création d'une entrepriseEn informatique, comme en organisation en entreprise, l’analyse structurée permet de déceler des imperfections, des dysfonctionnements

Cela demande d’utilisation de plusieurs outils, techniques et méthodes

Autres définitions :

CASE
Décomposition fonctionnelle
Définition du besoin

Diagramme de contexte
Données
Méthode

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour an savoir plus, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Analyse de dysfonctionnements et réduction de coûts cachés en 10 étapes
Fonction en informatique, biologie, économie
Affinement pas à pas ou effet de loupe

10 domaines d’analyse et d’activités stratégiques internes dans une entreprise
Méthode d’Analyse de problème
Analyse thème ajouté dans mon Lexique informatique

Autres Informatique :

Récapitulatif 4-1 Informatique
Récapitulatif 4-2 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter