Les accords toltèques : Explications


Les 5 accords toltèques

guerriers toltèques Un peu de philosophie ancienne et qui est, pour une fois, ni chinoise, ni grecque.

Les Toltèques étaient un peuple dans l’actuel Mexique vivant entre 900 et 1200 ans avant notre ère.
Les Aztèques se considéraient comme leurs descendants.

Miguel Ruiz, auteur mexicain, a publié un livre, intitulé « Les quatre accords toltèques » en 1997 et « Le cinquième accord toltèque » en 2010.
On évoque alors les 4 accords toltèques alors qu’ils sont 5.

En réalité, seul le mot « toltèque » est commun entre ces vues de l’esprit et l’Histoire. Aucune découverte archéologique ne corrobore de lien. (Source : Wikipedia).

Il s’agit de 5 conseils de développement personnel dont l’objectif est d’aider à se comporter d’une manière bienveillante les uns envers les autres.

À retenir :

1. « Que votre parole soit impeccable »

2. « Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle »

3. « Ne faites pas de suppositions »

4. « Faites toujours de votre mieux »

5. « Soyez sceptique, mais apprenez à écouter »

1. « Que votre parole soit impeccable »

D’autres ont dit : « Le poids des mots ».

Tout ce que l’on écrit et tout ce que l’on dit a un impact sur ceux qui nous lisent ou/et qui nous entendent.

C’est pourquoi, il est important d’user d’un langage positif quand on s’adresse aux autres, tant dans sa vie professionnelle que dans sa vie personnelle.

Même les critiques doivent être positives : Aider l’autre à comprendre ce qu’il a mal fait, lui indiquer ce qu’il a encore comme progrès à faire, sont des propos encourageants, contrairement à une attaque destructrice qui montre les points faibles de la personne, souvent sous la forme d’une attaque personnelle.

Le mensonge, les commérages sont à l’inverse d’une parole impeccable.

2. « Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle »

C’est un réflexe que l’on nous a inculqué : Nous prenons à cœur d’être parfait et de considérer que chaque critique émise nous est destinée.
Pourtant, tout n’est pas de notre faute.

Certains combattent les critiques par le stoïcisme, qui est une philosophie grecque, la prise de recul par rapport à la façon dont la critique est exprimée, ou l’analyse des causes et des effets des actions critiquées ou des attaques reçues.

Or les propos tenus peuvent l’avoir été sous le coup de l’émotion, pour lâcher du lest et combattre le stress ou l’exaspération d’une situation dont la personne qui les entend est totalement ou seulement partiellement innocente.

3. « Ne faites pas de suppositions »

Préjugés et jugements hâtifs sont les cibles de cette maxime.

Une source d’erreur de jugement est de supposer connaître la, le ou les « coupables », avant de connaître les causes des actions mises en cause.

Pire, les idées toutes faites sur l’origine d’une anomalie ou d’une personne, sont la source de conflits et d’erreurs, qui mènent de la banale fâcherie aux génocides, en passant par des ruptures familiales, entre amis ou au travail, en passant par des tribunaux ou des guerres, entre individus ou entre groupes d’individus.

Mieux vaut interroger que de critiquer sans savoir ou sans tout savoir et éviter peur, colère et imagination débordante.

4. « Faites toujours de votre mieux »

Penser que l’on peut échouer est la meilleure manière d’échouer ou de repousser l’action que l’on souhaite mener.

Le droit à l’erreur existe, la tolérance existe.

Confier ses difficultés est un signe d’intelligence au contraire de la faiblesse, à condition d’avoir, en retour, la bienveillance et l’aide nécessaire à surmonter ces difficultés.

Il y a une différence fondamentale entre le bien et le mieux.
La perfection existe aussi, certains y arrivent plus facilement que d’autres. Les premiers sont censés aider les seconds à progresser.

C’est contre l’inaction, la procrastination, qu’il faut lutter.

5. « Soyez sceptique, mais apprenez à écouter »

Être sceptique, c’est se faire sa propre opinion en prenant le temps d’analyser les faits et les propos.

Même les déficients mentaux savent ce qu’est le mensonge.

La bienveillance inclue de faire la part entre les erreurs et les mensonges, l’interprétation et la réalité.

L’écoute permet d’intégrer les informations transmises par d’autres. C’est la compilation des informations de sources diverses qui valide une vision des faits, des attitudes, etc.

Un peu d’intelligence fait toujours du bien à tout le monde.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Critiquer sans blesser : Mode d’emploi
Force et découragement
Motiver un individu, une équipe

Règles pour un manager pour des phases difficiles de communication
Les 7 systèmes de valeurs personnelles
Comment est-on un mauvais manager

Autres Management

Récapitulatif 20 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les 3 éléments d’une bonne candidature


CV, lettre de motivation et entretien d’embauche

recherche d'emploi CV à distribuerDans l’ordre des utilisations, les trois outils principaux de la recherche d’emploi sont le CV, la lettre de motivation ou lettre de candidature et l’entretien ou les entrevues d’embauche.

Tous sont codifiés, plus ou moins formellement.
S’il y a différentes formes de CV, de lettre de motivation et d’entretien, certaines règles sont toujours les mêmes.

En voici quelques-unes.

Le CV

Une présentation en 3 colonnes est la pire de toutes.

Un recruteur lit en diagonale, de haut à gauche vers le bas à droite.
Donc, il ne voit, dans un premier temps, qu’une seule colonne et risque donc de passer à côté d’informations intéressantes plus en adéquation avec ce qu’il recherche.

Or, s’il ne trouve pas, en 5 secondes, ces éléments, il élimine le CV et la candidature s’arrête là.

La tendance est plus à deux colonnes, de taille inégale, dont l’une avec un fond de couleur ou l’écriture du titre des rubriques en couleur. Le bleu est la plus utilisée.

La taille des caractères doit être suffisamment grande, 11 minimum.
A vouloir tout faire rentrer sur une seule page, on perd en lisibilité et en clarté.

Le problème avec les CV, c’est qu’on l’on cherche a en même beaucoup trop. Ce « parcours de vie » est une sorte d’affiche publicitaire ou une page dans un diaporama : quand il y a trop de chose dessus, on ne voit rien.
La première impression est importante.

Une erreur courante est d’y mettre trop de texte, beaucoup trop, mal placé et surtout, il faut faire des choix, quitte à faire plusieurs CV selon le poste visé.

Une accroche à placer en dessous du titre est de plus en plus attendue par le recruteur.

La lettre de motivation

La structure de la lettre de motivation varie peu : VOUS, MOI, NOUS.

En fait, ce sont surtout les mots choisis et les tournures de phrases, la taille des paragraphes et la façon dont vous présentez les choses qui donnent un aspect d’attirance.

Il faut démontrer que vous avez les qualités et l’expérience requises pour assumer les responsabilités et exécuter les tâches liés au poste pour lequel vous souhaitez un rendez-vous.

C’est beaucoup plus compliqué qu’un CV qui a des règles, alors que la lettre doit refléter votre style d’écriture donc votre façon d’être et de travailler.

De plus, on écrit différemment à un recruteur externe qui traite pour son client, le futur employeur, qu’à un membre du personnel du futur employeur.

Dans le premier cas, on peut se permettre quelques erreurs de style car le recruteur externe en a l’habitude et passe assez facilement les petits défauts, sauf le « fôtes » de français.

Dans le second, le jugement de la personne du service RH ou le chef sera plutôt sans pardon, car on a affaire à un(e) futur(e) collègue.
Son appréciation se poursuivra et rendra la période d’essai plus ou moins facile.

L’entretien d’embauche

Votre principal argument est votre solidité et votre socle de compétences.
Un employeur cherche quelqu’un d’opérationnel le plus vite possible.

Selon le niveau du poste à pourvoir, cadre, maîtrise, technicien, ouvrier, l’entretien sera plus ou moins court.

Plus le poste est élevé dans la hiérarchie ou plus les spécificités techniques sont pointues et plus les exigences seront fortes.
Plusieurs entrevues sont alors la règle et la durée du processus de recrutement augmente avec la position à prendre.

Conclusion

Ce sont :

  1. vos forces que l’on doit retrouver dans votre CV,
  2. votre adéquation avec le job dans la lettre de motivation et
  3. vos faiblesses durant un entretien d’embauche.

C’est ce que le recruteur cherche à découvrir.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Un trou dans le CV fait-il disparaître des compétences ?
Lettre de motivation : Sa structure la plus classique
Comment se déroule une entrevue ou entretien d’embauche

LE CV européen
Autre structure de la lettre de motivation
Réussir son entretien d’embauche au téléphone

Autres Emploi et Juridique:

Récapitulatif 18 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Points faibles et points forts : Pourquoi le recruteur pose la question en entretien d’embauche


Pourquoi la question des points faibles est systématiquement posée par les recruteurs ?

point faible point fortAinsi que son corollaire :  » Quels sont vos points forts ?  »

Trouver ses points forts et ses points faibles, c’est pouvoir répondre aux recruteurs qui posent la question.

Il y a deux motifs principaux à cette question :

Pour le recruteur

La première raison est de voir si le candidat ou la candidate a préparé ses réponses. partant du principe qu’une personne qui prépare une réponse à cette question, a, vraisemblablement préparé aussi des réponses aux principales questions lors d’un entretien.
Le recruteur va se sentir obligé d’aller plus à fond dans son questionnement pour découvrir la personnalité du candidat afin de se faire une idée de ses réactions spontanées. Il orientera l’échange vers des questions du genre  » que feriez-vous si…  »

Le deuxième objectif de cette question est de voir si le candidat ou la candidate se connaît suffisamment bien pour faire valoir ses atouts (points forts) à mettre en avant pour montrer à quel point il serait dommage de  » perdre  » ces atouts pour l’entreprise ou pour l’éventuel futur responsable hiérarchique en laissant échapper le candidat.
Et surtout, comment le candidat va se dépêtrer pour exposer des points faibles sans compromettre sa candidature.

L’effet surprise est aussi très attendu dans la mesure où le recruteur entend toujours la même réponse et qu’il espère, enfin, avoir une réponse suffisamment originale pour se souvenir du postulant ou de la postulante.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Pour le (la) candidat (e)

Pour le candidat ou la candidate, il faut être en mesure de répondre avec plus ou moins de spontanéité, mettre en avant ses connaissances, ses qualités, ses envies et minimiser des faiblesses dans sa candidature sans se pénaliser.

L’enjeu est important car en dire trop risque de passer pour orgueilleux (se) ou vantard (e) ou en dire trop peu risque de montrer un désintérêt pour le poste ou une incompétence à se jauger soi-même.
De plus, il faut être à même de minimiser ses points faibles et mettre ses points forts en avant.

La banalité aura de forte chance de déplaire au recruteur aussi.

De fait, il s’agit d’une des questions les plus courantes et dont la réponse va conditionner la bonne ou la mauvaise impression que le recruteur aura du candidat ou de la candidate.

Philippe Garin

Pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

6 faiblesses positives pour l’entretien d’embauche
Orthographe, grammaire, conjugaison … ; Points forts ou points faibles
Le mode de questionnement du recruteur

Plus de questions à poser à un recruteur
Les noms et les verbes pour améliorer un entretien par les bonnes questions
La question la plus importante

Autres Emploi :

Récapitulatif 16 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Points faibles à citer en entretien de recrutement 5/6 : Trop expérimenté ?


Points faibles à citer dans un entretien d’embauche 5/6 : Trop d’expérience

Prix Nobel Marie Curie

Prix Nobel Marie Curie

A l’opposé du manque d’expérience, certains candidats en ont trop. « Trop » aux yeux du chargé de recrutement.

Sommaire

6 faiblesses positives pour l’entretien d’embauche :

  1. Mort de trac
  2. Échecs professionnels
  3. Avoir un défaut, et alors ?
  4. Le manque d’expérience
  5. Trop d’expérience
  6. Pas de diplôme ou pas le bon diplôme

Il est tout aussi curieux de savoir pourquoi le candidat a changé plus de 7 fois d’entreprises, et pourquoi le candidat, ayant une carrière aussi longue ou variée, postule pour ce poste.

De nos jours, faire une longue carrière dans la même entreprise est presque devenu une exception. A l’inverse, nombreux sont les moins de 45 ans qui ont utilisé les services d’une entreprise d’intérim ou/et qui ont accepté des postes en CDD ou même en CDI. Rappel : 8 embauches sur 10 se font en CDD de nos jours.

Fort de ce constat, et du départ progressif des baby-boomers, les chargés de recrutement, se tournent aussi vers des personnes expérimentées pour occuper des postes à pourvoir.

Une personne expérimentée, un « senior« , comme on appelle ceux qui dépassent les 45 ans, sont capables de partager leurs savoirs.
Ils maîtrisent toutes les situations, car

« ce n’est pas à un vieux singe, qu’on apprend à faire la grimace »

Ils sont fidèles, beaucoup par crainte du chômage après 50 ans. Et, ils connaissent la Valeur « Travail » : ils se relèvent les manches et ne baissent pas les bras.

Philippe Garin

Entreprises, chercheurs d’emploi, facilitez-vous le recrutement avec un accompagnement personnalisé contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Expérimenté(e) : Dire ce qu’il faut
Baby boomer : Afficher sa force tranquille
50 ans et toujours dans la course : 10 astuces pour booster votre recherche d’emploi

Manager une équipe : L’équipe est composée de…
Senior Les entreprises qui vous recrutent
Secrétaire une vocation

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Points faibles à citer en entretien 3/6 : Un défaut, et alors ?


Points faibles à citer dans un entretien d’embauche 3/6 Avoir un défaut, et alors ?

un point faible peut se transformer en point fort

Point faible Point fort

Plus généralement, les 3 ou 5 défauts que le recruteur demande au candidat, se traduisent par une ou deux faiblesses tellement banales qu’elles le laissent froid et l’incite à pousser le candidat à en citer d’autres.

Sommaire

6 faiblesses positives pour l’entretien d’embauche :

  1. Mort de trac
  2. Échecs professionnels
  3. Avoir un défaut, et alors ?
  4. Le manque d’expérience
  5. Trop d’expérience
  6. Pas de diplôme ou pas le bon diplôme

Dans la quasi-totalité des cas, ce sont des défauts de sa personnalité que le candidat exprime. Dans de rares cas, il citera des points faibles dans l’exercice de son métier ou des postes précédemment occupés.

il existe aussi des défauts tellement évidents que le candidat les oublie alors que le chargé de recrutement les voit tout de suite, parfois même avant l’entretien d’embauche.

C’est le cas des fautes de français, écrites ou parlées. Le vocabulaire choisi par le candidat, et son attitude durant l’entretien renseignent énormément le recruteur, qui, lui, sait, si l‘intégration dans la nouvelle équipe se fera facilement ou difficilement.

Choisir un vocabulaire très châtié, un peu précieux, inusité, sans accent régional, est tout aussi pénalisant que d’utiliser un argot, de manger ses mots, de sentir mauvais ou de faire 12 fautes par ligne.

Dans le premier cas, c’est un atout pour un poste de cadre de direction d’une grande entreprise, alors que c’est une faiblesse dans une start-up où la moyenne d’âge des collaborateurs tourne autour de la trentaine ou moins.

Plus courant, le second cas risque de couper court à la poursuite du processus de recrutement, sauf pour des emplois parmi les moins qualifiés où l’apparence et le langage sont un aspect secondaire du poste à pourvoir.

Avouer des faiblesses n’est pas un défaut, sous réserve que le candidat puisse annoncer les mesures prises ou envisagées pour compenser ses points faibles et les mesures d’amélioration de sa situation.

Exemples : utiliser un correcteur d’orthographe, prendre des cours de diction ou de grammaire, s’inscrire à un cours de théâtre.

Philippe Garin,

Pour mieux se connaître et se donner toutes les chances dans un entretien d’embauche, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Points faibles en entretien d’embauche : Pourquoi et comment ?
Point faible ou point fort : Le narcissisme
Être timide et réservé : point faible ou point fort

Exemples de Points faibles présentés comme des points forts
Points forts points faibles : les connaître, pourquoi ?
Définition Points faibles Points forts

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Points faibles à citer 2/6 : Les échecs professionnels


Points faibles à citer dans un entretien d’embauche 2/6 : Les échecs professionnels

la plus grande victoire n'est pas de ne pas tomber, mais de se relever à chaque foisAu pluriel ou au singulier, faire part de ses échecs est toujours un moment difficile à passer, une faiblesse que l’on aimerait bien passer sous silence.

Sommaire

6 faiblesses positives pour l’entretien d’embauche :

  1. Mort de trac
  2. Échecs professionnels
  3. Avoir un défaut, et alors ?
  4. Le manque d’expérience
  5. Trop d’expérience
  6. Pas de diplôme ou pas le bon diplôme

Seulement voilà, un banal contrôle de référence peut mettre le candidat en porte-à-faux vis-à-vis du chargé de recrutement. C’est alors pire que d’avouer avoir subi des échecs dans sa carrière.

Le recruteur sait que, la carrière de beaucoup de candidats est émaillée d’échecs divers. Sa curiosité est naturelle dans la mesure où il a besoin de savoir si le faux-pas est susceptible de se reproduire, s’il confie le poste au postulant assis devant lui (ou elle).

Les plus importants dans la description d’un échec est de traduire les leçons que le candidat en a tirées. S’il faites l’apologie du « ce n’est pas ma faute ! », la tension du chargé de recrutement va monter.

Par contre, si le candidat explique qu’il a retenu pour éviter de reproduire l’erreur alors il montrera un esprit d’analyse, de synthèse, ainsi que le sens de la responsabilité et de l’amélioration continue. Le candidat montre ainsi, aussi, son pragmatisme.

Philippe Garin

Pour rebondir après un échec par un accompagnement personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Période d’essai interrompue : Faire son deuil
Les recettes magiques vers l’échec
Recherche d’emploi : Pourquoi le poste vous a échappé

Des mots pour se définir
Devise 019 : Satisfaction n’est pas garantie
Je peux le faire !  ou motivation personnelle en 8 étapes

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

6 faiblesses positives pour l’entretien d’embauche


6 Points faibles à citer dans un entretien d’embauche

Point faible : Mannequin ET trisomique

Madeline Stuart : Mannequin ET trisomique


La question des points faibles est des plus récurrentes, et qui prend la tête autant aux candidats qu’aux recruteurs.

Sommaire

  1. Mort de trac
  2. Échecs professionnels
  3. Avoir un défaut, et alors ?
  4. Le manque d’expérience
  5. Trop d’expérience
  6. Pas de diplôme ou pas le bon diplôme

Les premiers pèchent pas manque d’imagination ou la trouille d’énoncer des faiblesses qui pourraient leur coûter le job.
Les autres sont saturés des « perfectionnistes » et autres banalités tellement peu originales.

Cependant, il existe des points faibles que l’on peut très bien énoncer lors d’une entrevue d’embauche, qui conviennent assez bien pour les deux parties.

Philippe Garin

Entreprises, chercheurs d’emploi, facilitez-vous le recrutement avec un accompagnement personnalisé,contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Recruteurs : 7 conseils pour évaluer les candidats
Entretien d’embauche : avant de partir au rendez-vous
Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche

9 conseils pour atteindre et tenir ses objectifs
Les raisons de l’échec à l’embauche
Emploi Entretien de recrutement : Des trous dans son CV

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Organisation : Attention, prêt, partez !


Démarrez seulement lorsque vous êtes vraiment prêt

démarrer quand vous êtes prêtAller – Retour, aller – retour. Ce va-et-vient entre l’avancement dans votre travail et le retour en arrière à cause d’une mauvaise préparation est le lot de beaucoup de salariés, d’écoliers ou étudiants.
Même dans la vie privée, les hésitations, le manque d’informations, le manque de préparation font que l’on revient sur des décisions ou que les actions durent plus longtemps que prévues, quand elles ont été planifiées.

Sommaire :

  1. Principe de Pareto ou principe des 80-20
  2. Si être productif signifie être égoïste, alors soyez égoïste
  3. Ce n’est pas une question de temps, c’est une question d’énergie
  4. Démarrez seulement lorsque vous êtes vraiment prêt
  5. Laissez-vous guider par sa paresse permet de trouver le chemin le plus facile
  6. Faites ce qui permet d’avoir un résultat le plus rapidement
  7. Ralentissez quand vous pensez qu’il faut le faire
  8. Finissez rapidement, souvent, sans rechercher la perfection

Que signifie être prêt ?

Être prêt à l’action, est le moment où toutes les conditions prévues pour le démarrage de l’action sont réunies de telle sorte que l’action puisse se dérouler sans devoir être remise en question, sans dépassement de temps au coût et dans la qualité prévue. Parmi ces conditions, il faut compter les aspects humains, c’est-à-dire la disponibilité des personnes qui vont mener l’action, que celle-ci soit individuelle ou commune à plusieurs personnes.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Question de culture ?

Cet état d’esprit est particulièrement fort dans la culture des entreprises orientales. La productivité et l’efficacité des entreprises japonaises se traduisent par des produits de bonne qualité, fiables et sûrs, recherchés.

Les entreprises occidentales, européennes ou américaines, ont aussi un taux de productivité important et leurs produits sont tout aussi de bonne qualité, fiables et sûrs, recherchés.

Pourtant, la grande différence entre les deux tient essentiellement à la préparation. Dans une entreprise japonaise, le temps de préparation est souvent deux à trois fois plus long que celui d’une entreprise européenne. Le temps d’exécution de l’action est, par contre, raccourci d’autant.

La différence se fait au niveau des entreprises entre elles. C’est ainsi que certains secteurs professionnels ont une meilleure réputation dans certains pays que dans d’autres.

Ou de management ?

Il est à rappeler qu’en termes industriels, ce sont les japonais qui ont donné le nom de Kanban à cette technique qui segmente les tâches de telle façon que la suivante démarre seulement lorsque la précédente est terminée.

De même, c’est au Japon que les spécialités du rendement, de l’organisation et de la qualité, comme Juran, américain, ont développé et mis en pratique leurs principes. Principes repris, par la suite, dans les entreprises du monde entier.

Au niveau de chaque individu

Le démarrage de l’action suit la préparation.

Une personne en recherche d’emploi qui se lance sans être préparée éprouvera plus de difficultés à trouver l’emploi qui lui convient qu’une personne bien préparée. Avoir mis au point son CV, ses lettres de motivations, savoir se présenter et connaître ses forces et ses faiblesses, sont autant d’atout qui lui serviront dans un entretien d’embauche, puis au travail.

Que vous soyez en poste ou en recherche d’emploi, démarrer une action après avoir réuni les conditions nécessaires et indispensables pour réussir votre action.

Par exemple, si vous organiser un déplacement, utilisez une check-list, qui contiendra les conditions préliminaires : temps, argent et actions préliminaires pour le trajet, le lieu d’arrivée, l’hébergement, les horaires, les moyens de transports, les documents à emporter, etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Mesures à prendre en cas d’écart dans le planning d’un projet
Comment présenter un avantage ou un inconvénient
CV pour un premier emploi : meubler est inefficace

Incompétence ou 10 conseils pour faire face aux critiques
Les étiquettes professionnelles ou « t’es pas fait pour ça »
AVANT la conception son site Web

Autres Organisation :

Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Point faible, Axe de progrès, Faiblesse, Entretien d’embauche


Mots-clé NEGATIFS utilisés dans les entretiens d’embauche

Autre volet avec vos points forts, voici les mots et expressions suivantes régulièrement utilisés au cours d’un entretien d’embauche. Il est bon d’en connaître la définition afin de les utiliser à bon escient, dans la mesure où ils sont évoqués. Ne provoquez pas votre interlocuteur à commençant vous-même à les prononcer.

point faible boosteremploi

Progrès

évolution, progression

Synonymes : accroissement, amélioration, augmentation, développement, évolution, perfectionnement, progression

Axe de progrès

Activité, dans laquelle le (la) collaborateur (trice) ne satisfait pas entièrement aux exigences.

Défaut

Manque, insuffisance de quelque chose

Synonymes : absence, anomalie, faiblesse, faille, imperfection, insuffisance, manque, travers

Faiblesse

Défaut de qualité

Synonymes : complaisance, défaillance, défaut, déficience, insuffisance

Point faible

  • Ce que je fais moins volontiers et pas aussi bien
  • Ce que j’exécute avec un faible rendement
  • Ce qui me donne souvent un sentiment d’insécurité

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour trouvez vos points faibles et vos points forts, contactez-moi : phgarin@gmail.com
Pour en savoir plus :

En complément :

Définition Points faibles Points forts
Axe de qualification des collaborateurs
Comment minimiser un point faible ou Liste 3 des points forts et points faibles en entretien d’embauche

La loi oblige à embaucher des personnes en situation de handicap
Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts
Point faible : compensez avec des gants de cuir

Autres Emploi :

Récapitulatif 10 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Exemples de points faibles présentés comme des points forts


Exemples de points faibles présentés comme des points forts

Votre liste de points faibles établie, vous allez choisir ceux qui vous paraissent les moins négatifs pour votre prochain entretien d’embauche.

Sommaire :

Liste 1 des points forts et points faibles ou Points faibles entretien d’embauche
Liste 2 Points forts points faibles entretien d’embauche
Liste 3 des points forts et points faibles en entretien d’embauche ou Comment minimiser un point faible

Liste 5 exemples de points forts pour une entrevue ou entretien
Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche
Liste 7 d’exemples de points forts et de points faibles

Liste 8 : 20 atouts à mettre en avant dans une candidature

Ils entendent à chaque entretien les mêmes points comme, « je suis exigeant (e) » qui peut effectivement être autant un point fort qu’un axe de progrès. Ce n’est pas ça qui va vous faire remarquer parmi les très nombreux concurrents qui postulent au même poste que vous.

Les recruteurs cherchent l’originalité.Menhirs de Kergadou

Vous pouvez choisir un point faible sans rapport direct avec le travail. Par exemple : je suis gourmand (e).
Bof ! Oui, et alors ? Quel est le rapport avec le poste que le recruteur vous propose.

Coincé(e) entre le marteau et l’enclume, vous risquez de perdre vos moyens.
C’est pourquoi, voici quelques exemples pour illustrer comment il faut s’y prendre pour présenter un point faible positivement.

« Je vois les choses avec indifférence » ou « je m’en fous » (éliminatoire dès que le langage utilisé est inapproprié)
=> « Je sais me détacher des émotions pour me concentrer sur les actions »

« J’aime travailler seul (e) » (question piège : « préférez-vous travailler seul(e) ou avec d’autres ? »)
=> « Je réfléchi d’avant d’agir »

« Je suis timide » ou « On lit mes émotions sur mon visage qui devient tout rouge » (Hugh !)
=> « Je suis réservé (e) vis-à-vis des autres »

« Je me sens parfois débordé (e) » (Qui trop embrasse, mal étreint)
=> « Je gère de multiples tâches »

« J’ai parfois des moments de lassitude » (on compte les moutons ?)
=> « Je sais gérer le stress »

« Je suis perfectionniste » (LE classique du genre)
=> « J’aime bien le travail bien fait » (Tout aussi classique, il réclame souvent une explication qu’il vaut mieux illustrer avec une anecdote réelle)

« Je suis inquiet (e) de l’avenir » (Pour qui, pour quoi ?)
=> « Je sais se projeter dans l’avenir » (futurologie et non pas voyance)

« Je bafouille parfois » (Je récapépète depuis l’bédut)
=> « Je suis très imaginatif (ve), communicatif (ve) »

« Je me sens quelquefois coupable de mal faire » (Et avec ça, vous pensez être choisi pour le poste ?)
=> « J’ai à cœur de montrer mon savoir-faire »

« On dit de moi que je suis parfois arrogant (e) » (Des noms, des noms)
=> « Je ne tire aucune vanité quand on dit de moi que j’ai une capacité intellectuelle au-dessus de la moyenne » (Preuves à l’appui, ça passe)

« Je suis irritable » ou « Je ne me laisse pas marcher sur les pieds » ou encore « Je ne me laisse pas faire »
=> « Je demande le respect des autres autant que je les respecte » (Ouf !)

« Je suis sceptique de nature » (Hein, vous dites ?)
=> « J’analyse la situation avant d’agir »

« J’ai toujours raison » ou « Je rejette les autres, leurs idées » (intolérant, xénophobe, raciste même ? ou sûr(e) de soi ?)
=> « Je suis capable de dire non quand il le faut »

« Je me sens exploité (e) » (Calimero était un poussin !)
=> « Je collabore en toute confiance »

« Je me met parfois en colère » (Non mais… )
=> « Je suis franc (he) et rigoureux (se) »

Pas convaincu(e) ? Faites mieux et écrivez moi : phgarin@gmail.com

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

 

Pour en avoir plus :

En complément :

Offre d’emploi et petites annonces ne pas confondre
Soyez positif : Ne dites pas, dites
Fausses offres d’emploi

Offre d’emploi : Les exigences et les souhaits dans les annonces
Penser positif génère des résultats positifs
Points faibles à citer 2/6 : Les échecs professionnels

Autres Emploi :

Récapitulatif 6 Emploi
Récapitulatif 5 Emploi
Récapitulatif 4 Emploi
Récapitulatif 3 Emploi
Récapitulatif 1 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont regroupés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment minimiser un point faible ou Liste 3 des points forts et points faibles en entretien d’embauche


Comment minimiser un point faible ?

Question importante dans la mesure où le recruteur pose invariablement la question des points faibles, souvent il insiste en en réclamant au moins trois.

Sommaire :

Liste 1 des points forts et points faibles ou Points faibles entretien d’embauche
Liste 2 Points forts points faibles entretien d’embauche
Liste 4 des points faibles Exemples de Points faibles présentés comme des points forts

Liste 5 exemples de points forts pour une entrevue ou entretien
Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche
Liste 7 d’exemples de points forts et de points faibles

Liste 8 : 20 atouts à mettre en avant dans une candidature

Il veut que ce soit le candidat qui se dévalorise et qui indique lui-même les raisons pour lesquelles il faudrait l’éliminer.
Ceci est, du moins, le point de vue du candidat.

recharger la voiture électrique

En réalité, le recruteur souhaite surtout savoir si le candidat est clair avec lui-même, s’il connaît ses faiblesses, ses axes de progrès, en même temps que ses forces, ses atouts, selon le principe du « Connais-toi toi-même ! ».

L’un n’empêchant pas l’autre. Si en plus le candidat lui apporte, sur un plateau, des raisons pour refuser la candidature alors il gagne du temps.

La présentation d’un point faible est tout aussi importante que le point faible lui-même. Un point est faible que s’il ne correspond pas aux attentes du recruteur, aux exigences du poste.
C’est pourquoi, un point peut être considéré autant comme un point fort qu’un point faible. C’est une question de point de vue avant tout.

Un moyen de minimiser un point faible est de le juxtaposer à un point fort. Par exemple:

Pour un poste de responsable, il faut de l’autorité, mais pas d’autoritarisme. Donc : « Je suis certes autoritaire car je cherche à fédérer l’équipe que je dirige. » « J’exige le respect autant pour moi que de chacun des membres de mon équipe envers les autres, de l’équipe et au-delà. »

Voici, une nouvelle liste de points qui sont à la fois des points forts et des points faibles :

  • Aime la nouveauté
  • Altruiste
  • Approche analytique
  • Cherche à fédérer l’équipe
  • Conscience sociale
  • Délègue
  • Discret
  • Enthousiaste
  • Facilité d’écoute
  • Impulsif
  • Influençable
  • Intérêt pour les modèles et les concepts
  • Intuitif
  • Management par les objectifs
  • Participatif
  • Peut se montrer détaché
  • Pondération
  • Prédilection pour la vision à long terme
  • Privilégie l’aspect humain
  • Probe
  • Promoteur du changement
  • Réactif
  • Rigoureux
  • Spontané
  • Supervision de la conception
  • Valorise les autres
  • Aime le risque
  • Autoritaire
  • Approche globale
  • Centré sur les résultats
  • Connaissance de l’environnement et du fonctionnement de l’entreprise
  • Conservateur
  • Directif
  • Efficace
  • Expertise
  • Innovateur
  • Intérêts pour les résultats opérationnels
  • Maîtrise de soi
  • Maîtrise son domaine technique
  • Management d’équipes
  • Paternaliste
  • Patience
  • Pragmatisme
  • Privilégie la faisabilité technique
  • Privilégie les méthodes approuvées, éprouvées
  • Productif
  • Raisonnement général et fonctionnel
  • Réserve
  • Sens de l’optimisation des ressources
  • Supervision de la réalisation de projets importants

A vous de choisir les « couples » qui formeront l’association entre un point faible et un point fort.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Entretien Qualités personnelles recherchées ou points forts pour un recrutement
Recherche d’emploi : Surqualifié (e) pour le poste
Seniors : Exprimez-vous correctement

Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Les nouveaux chômeurs vous font de l’ombre ? Comment vous motiver
Changer d’emploi pour un revenu inférieur ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 5 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page : Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Définition des points forts et des points faibles


Définition des points forts et des points faibles

Questions toujours délicates lors d’un entretien d’embauche : « Quels sont vos points forts ? » et l’inévitable « Quels sont vos points faibles ? »

Plutôt que de dresser une liste qui vous ne correspondrait pas, voici la définition de ces deux points ainsi qu’une stratégie pour vous aider à trouver ceux qui vous correspondent.

Brest ses points faibles ses points forts

Points forts :

  • Ce que je fais volontiers et bien
  • Ce qui me permet d’avoir des résultats et du succès
  • Ce qui m’assure les compliments et la reconnaissance des autres
  • Ce qui me donne un sentiment d’aisance et de sécurité

Stratégie :

  • Améliorer, développer et exploiter systématiquement mes points forts.
  • Est-ce que je peux utiliser plusieurs de mes qualités dans l’accomplissement de mes principales tâches ?
  • Sinon, comment et où puis-je mieux utiliser mes qualités ?

Points faibles :

  • Ce que je fais moins volontiers et pas aussi bien
  • Ce que j’exécute avec un faible rendement
  • Ce qui me donne souvent un sentiment d’insécurité

Stratégie :

  • Diminuer, neutraliser les points faibles, déléguer si possible les tâches où je suis peu rentable
  • Je sais les points faibles que je reconnais et j’accepte intérieurement, que j’admets devant les autres, sont déjà à moitié corrigés.
  • Est-ce que plusieurs de mes points faibles m’empêchent d’exécuter mes principales tâches ?
  • Si oui, puis-je et dois-je les surmonter ou faut-il chercher d’autres tâches où je suis fort ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour définir VOS points forts et VOS points faibles, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Connaître ses points forts et ses points faibles pour un entretien d’embauche
Qualités personnelles ou points forts recherchés dans un entretien d’embauche
Liste 1 de points forts et de points faibles pour un entrevue de recrutement

Liste 2 des points forts ou points faibles pour un entretien d’embauche
Liste 3 de points forts ou comment minimiser un point faible
Liste 4 des points faibles ou comment positiver des points faibles. Des exemples pour comprendre

Autres Emploi :

Récapitulatif 1 Emploi
Récapitulatif 5 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Des mots pour se définir


Des mots pour se définir

Que ce soit pour une recherche d’emploi ou pour soi-même, voici une liste de mots représentants des valeurs.

scrable

Pour vous définir, notez tous les mots et expressions qui vous correspondent, puis retenez-en seulement 6 à 10 et classez-les par ordre de préférence.

Jouez le jeu : Ne cherchez pas à mettre en avant ce que vous voulez être ou ce que les autres attendent de vous.

Faites ressortir ce que vous ressentez vous-même, ce que vous sentez comme étant représentatif de ce que vous êtes.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Aisance Faculté d’adaptation Puissance de travail
Ambition Faculté d’écoute Qualité de communication
Assiduité Faire participer Quiétude
Autonomie Fermeté Rapidité
Autorité naturelle Fiabilité Réceptivité
Bienveillance Fierté Recherche de solutions
Capacité à prendre des risques Flexibilité Recherche du progrès
Certitude Goût du challenge Recul face aux situations
Compétence Goût du travail bien fait Résistance à la frustration, à l’échec
Compréhension Habilité Résistance au stress
Confiance en soi Humour Respect des usages sociaux
Consciencieux Imagination Rigueur d’esprit
Conseilleur Indépendance Sens de la hiérarchie
Contrôleur Influent Sens de la négociation
Convaincant Innovation Sens de la synthèse
Convictions Intuition Sens de l’efficacité
Convivialité Jeunesse Sens des réalités
Créativité Leadership Sens des responsabilités
Crédibilité Maîtrise de soi Sens du management
Diplomatie Méthodique Sens du prestige
Discrétion Metteur en œuvre Sens du travail en équipe
Disponibilité Nouveauté Sensibilité à l’opinion des autres
Efficacité Optimisme et joie de vivre Sévérité
Énergie Ordonné Spontanéité
Engagement Original Stabilité du comportement
Équilibre Passion Sûreté de soi
Esprit d’analyse Pédagogie Systématique
Esprit d’initiative Perfectionnisme Tolérance
Expérimenté Performance Volonté et persévérance
Facilité de contact Positif Voyageur

Philippe Garin
Pour booster votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

100 mots pour OSER
Comment évaluer votre niveau de connaissance d’une langue étrangère
Convaincre par les mots

Les atouts du langage
Le langage des fleurs

Plus de 50 ans : Comment souhaitez-vous être appelé ?

Autres Communication et Emploi

Récapitulatif 1 Communication
Récapitulatif 1 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Menace – Vulnérabilité – Risque


MenaceVulnérabilitéRisque

Une Menace

est un danger qui existe dans l’environnement d’un système indépendamment de celui-ci : accident, erreur, malveillance passive si elle porte sur la confidentialité, malveillance active si elle modifie le contenu de l’information ou le comportement des systèmes de traitement.
risque résiduel accepté

La Vulnérabilité

est une faiblesse du système qui le rend sensible à une menace :

  • Bogues dans les logiciels
  • Mauvaises configurations
  • Erreurs humaines
  • Services permis et non utilisés
  • Virus et chevaux de Troie
  • Saturation de la liaison d’accès à l’Internet
  • Logiciels en mode debug

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le Risque

est la probabilité qu’une menace particulière puisse exploiter une vulnérabilité donnée du système.

L’écart entre la menace virtuelle et son niveau de protection correspond au risque, accepté ou résiduel.

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, Contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Liste des Risques de sécurité informatique
Liste de Mesures de sécurité informatique
Les risques du téléchargement et quelques principes utiles

iPhone Blackberry et autre smartphones sources de danger pour la sécurité de vos informations
Risques juridiques liés à un site Web
Protection de la salle informatique : Les mesures

Autres Sécurité :

Récapitulatif 1 Sécurité
Récapitulatif 5 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter