Portage salarial : Mode d’emploi


Portage salarial : Mode d’emploi

principes du portage salarial

source : ITG

Être indépendant (e), tout en préservant des droits au chômage.

Voilà de quoi séduire celles et ceux qui veulent se mettre à leur compte tout en gardant la possibilité de rester salarié (e) s et de diminuer les risques en cas d’échec.

Ce statut est un mixte entre indépendance et salariat.

Les principes du portage

Le portage salarial est un service rendu à un indépendant par une entreprise de portage.

Un contrat est signé entre les deux parties, presque comme un contrat de travail.

Officiellement, l’entreprise embauche l’indépendant, en CDD ou en CDI. En tant qu’employeur, elle lui fournit un bulletin de salaire.

Dans la pratique, le salaire est le revenu facturé aux clients de l’indépendant, diminué de l’ensemble des cotisations salariales ET patronales, payées par l’entreprise.

De ce fait, le salaire du mois est d’environ la moitié du montant de la facturation du même mois.
Selon l’activité de l’indépendant, le montant sera variable tous les mois.

Pour les frais de gestion de l’entreprise, elle retient entre 5% et 15% du montant des facturations du mois.

Les avantages

L’indépendant garde le statut de salarié. Il bénéficie ainsi de toutes les prestations de ce statut, notamment la possibilité de recevoir une indemnité chômage en cas de cessation de son activité.

Une simple rupture du contrat avec l’entreprise de portage simplifie les démarches administratives, plus lourdes qu’un indépendant doit, autrement, effectuer, lorsqu’il s’arrête.

Congés payés et indemnités journalières en cas de maladie sont acquis.

Libre totalement de ses horaires, le salarié porté fixe ses prix, conserve sa clientèle en cas de rupture du contrat avec la société de portage.

C’est la société de portage qui prend en charge l’assurance professionnelle pour l’activité du salarié porté.

Les contraintes

Le portage salarial exclue de nombreux métiers car réservé aux activités de service, sauf les activités de négoce, réglementées ou à la personne.

La société de portage se refuse de fournir du travail à l’indépendant.
Cependant, elle peut lui suggérer des clients et servir d’intermédiaire dans leur mise en relation.

Toute la démarche commerciale jusqu’au service après-vente éventuel est du ressort de l’indépendant.

Pour bénéficier du portage salarial, le salarié porté doit avoir une qualification professionnelle, 3 ans d’ancienneté ou justifié d’un bac+2 au minimum.

Le chiffre d’affaires de l’indépendant doit répondre au minimum imposé par la convention collective du 22 mars 2017, facturer au moins 35 euros par heure ou 250 € par jour.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Dépôt de bilan : Rebondir
Embauche : 5 méthodes pour trouver un emploi
Auto-entrepreneur : Lien de subordination pour requalifier un contrat de travail

Pré-embauche : LES contrats, mode d’emploi
Risques juridiques liés à un site Web
Exonérations pour les Salariés créateurs d’une entreprise

Autres Emploi et Juridique  :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Qu’est-ce qu’un livrable, dans un projet ?


Un livrable, c’est quoi ?

cycle en v d'un projet informatiqueDans un projet informatique, il s’agit de l’état d’avancement des différentes tâches.

Un projet est un ensemble de tâches à réaliser au plus tard à la date de fin prévue.

Pour des raisons de gestion, le projet est découpé en phases qui regroupent, chacune des tâches cohérentes entre elles.

Ce découpage en phase permet également la facturation du projet au client, à raison d’une facturation partielle à chaque fin de phase ; le solde est versé à la fin de la dernière phase donc du projet.

Seulement, le client ne paye pas les yeux fermés. Il exige la preuve de l’avancement du projet sous forme de livrables.

Le livrable

D’un manière générale, un livrable est ce que le client attend, soit sous la forme physique soit sous la forme papier, des tableaux de bord par exemple.

Pour cela, l’idéal est d’utiliser un logiciel qui va produire des rapports automatiques, sur

  • le temps prévu et le temps réellement passé,
  • le nombre de programmes développés,
  • des tableaux de coûts prévus, réalisés,
  • un diagramme de Gantt pour suivre l’évolution du planning

D’autres livrables sont

  • les programmes proprement dit,
  • la documentation technique,
  • la documentation utilisateur,
  • les résultats des tests

Un rapport d’audit ou un rapport d’étonnement d’une personne extérieur au projet peut aussi servir de livrable.

Dans un projet immobilier, c’est un peu la même chose, sauf qu’à la place de programmes à livrer, ils s’agit de la construction ou de la rénovation du bâtiment.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Limites et réalités du partenariat pour un développement informatique spécifique
Phase dans un projet informatique
Rôles des acteurs majeurs dans un projet

Méthode de rédaction de la documentation utilisateur
Rédiger un rapport d’activité dans une entreprise pour la première fois
Comment construire un tableau de bord

Autres Informatique :

Récapitulatif 19 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Un Cahier des charges pour éviter des conflits entre client et fournisseur


Un cahier des charges permet d’éviter des conflits entre client et fournisseur

cahier des charges

Objectifs du client

  • Le projet doit se dérouler, si possible, dans les temps impartis
  • Le prix à payer pour le projet doit être aussi bas que possible
  • Le projet doit répondre à certaines exigences de qualité en matière de fiabilité, de normes, de convivialité, de modification et de maintenance, etc.

Les objectifs du client ont été rédigés par :

  • Le management du client
  • La direction technique du client
  • Le service Développement de logiciel du client
  • Le service du personnel (utilisateur, opérateur)
  • Personne !

Les objectifs du fournisseur

  • Le prix doit être le plus haut possible et être payé à temps
  • La charge de travail pour le projet ne doit pas dépasser l’offre calculée présentée
  • Les modifications et extensions, ajoutées au cours de l’avancement du projet doivent être reconnues et être payées par le client
  • Le client doit être satisfait, et faire effectuer la maintenance, les modifications et extensions par le même fournisseur ; d’autres contrats devraient suivre, etc.
  • Le fournisseur cherche une référence positive de son produit

Vous avez dit « Conflit » ?

Ces objectifs qui semblent contradictoires peuvent engendrer des conflits :

  • Dans les spécifications des tâches et de leur charge
  • Dans la réalisation du projet
  • Du côté de la gestion du projet

Pour réduire ces conflits, dès la création du cahier des charges et son analyse par le fournisseur les éléments suivants doivent impérativement s’y retrouver.

Mise en œuvre :

  • Quelles fonctions
  • Quelles données
  • Dans quelles conditions (environnement physique)

Restrictions :

  • Financières
  • Juridiques
  • Techniques : matériels, système d’exploitation
  • Performance : temps de réponse, capacité de stockage, réactivité du système, sauvegardes et restaurations
  • Organisationnelles : documentation, protection des données, tests, responsabilités, procès-verbal de réception des travaux

Détails de l’interface utilisateur

  • Dépenses : liste des images, des masques d’écran, messages de contrôle, supports des données,
  • Entrées: enregistrement des données, commandes, informations, masques d’écran, messages
  • Modes opératoires
  • Définition des matériels
  • Systèmes d’exploitation
  • Organisation : test, PV de réception, documentation, maintenance, responsabilités

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Exemple 1 de cahier des charges
Exemple 2 de cahier des charges
Quelles sont les techniques utilisées pour un cahier des charges

Modèle de cahier des charges
Pourquoi un schéma directeur ?
Les schémas directeurs classiques

Autres Informatique :

Récapitulatif 2 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :