4 bonnes raisons d’utiliser les réseaux sociaux dans sa recherche d’emploi


Recherche d’emploi : Pourquoi utiliser les réseaux sociaux

réseaux sociaux ou social mediaInternet étant devenu incontournable pour sa recherche d’emploi, mieux vaut savoir comment se servir des réseaux sociaux pour s’y prendre.

Avoir son CV sur Facebook a peu de chance d’être plus productif que sur Twitter ou LinkedIn, par exemple, parce qu’il s’agit d’un réseau généraliste alors que les deux autres sont plus professionnels.

Toutefois, certaines constantes existent pour tous les réseaux sociaux.

1. Pour tous les profils

Les réseaux sociaux sont disponibles aussi bien pour un débutant non diplômé que pour un senior de plus de 30 ans d’expérience.

C’est le contenu qui va les différencier.

Le premier va montrer plus facilement son envie de travailler.
Le second fera appel à son employabilité prouvée.

2. Pour être alerté

Comme les réseaux sociaux sont utilisés par les entreprises pour publier leurs offres d’emploi, tous proposent un service d’alerte.

Les annonces qui contiennent les mots-clés enregistrés enverront une alerte au titulaire du compte avec les annonces ainsi détectées.

C’est alors au candidat de décider de la suite à donner.

3. Pour créer son réseau

C’est la fonction première des réseaux sociaux sur Internet, faciliter la mise en relation des personnes qui ont des points commun, en l’occurrence un intérêt pour un métier, un poste, une entreprise.

Plus le candidat multipliera les contacts avec d’autres membres du réseau social et plus il aura un lien direct avec celles et ceux qui peuvent lui apporter des renseignements.

Les barrières, créées par les intermédiaires dans les entreprises, sont effacées par un contact direct, avec le chargé de recrutement, le responsable de l’entreprise ou d’anciens collaborateurs.
Tous peuvent donner des informations utiles au candidat lorsqu’il postule.

4. Pour être trouvé

Mieux encore que d’attendre passivement d’être alerté, les réseaux sociaux permet de montrer son CV.

Il permet surtout de démontrer par la création d’articles, ou posts, ou des photos son savoir-faire et son savoir-être.

L’époque où les réseaux sociaux servaient uniquement comme journal intime est passée.
Ils sont devenus des facteurs indispensables pour se montrer et donc faciliter la recherche des entreprises de profils professionnels qui les intéressent.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Faire une bonne impression en entretien d’embauche : Mode d’emploi
Emploi : « Avez-vous d’autres pistes ? »
Recherche d’emploi : Méthodes classiques et nouvelles

Jeune au chômage : Le PACEA ou parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie
Forum de l’emploi : Des opportunités inattendues aussi
Se renseigner sur l’entreprise qui recrute

Autres Emploi :

Récapitulatif 19 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recherche d’emploi : Méthodes classiques et nouvelles


Trouver un emploi avec des méthodes classiques et nouvelles

De 25% à 30% des emplois sont trouvés par le marché ouvert de l’emploi.
Les autres viennent du marché caché.
C’est ainsi que se trouvent répartis le remplacement et la création d’emplois.

Pour y parvenir, les méthodes classiques ont fait leurs preuves.

méthodes de recherche d'emploi

classique ou moderne ?

De nouvelles méthodes sont apparues depuis peu, avec un succès relatif, plus pour celles et ceux à l’aise avec les outils informatiques.

Méthodes classiques

Ce sont les classiques offres d’emploi, que l’on trouve sur le site de Pôle emploi et les sites d’emploi appelés aussi jobboards.

Les moteurs de recherche sur Internet et les portails d’offres regroupent les annonces des entreprises, soit pour un contact direct, soit au travers d’un cabinet de recrutement.

Les petites annonces de la Presse locale ou spécialisées donnent également des indications sur les sources potentielles d’emploi.
De même, l’affichette en vitrine de magasins pour certains types de postes.

Le bouche-à-oreille fonctionne aussi très bien, surtout lorsque l’information vient d’un (e) salarié (e) en interne.
C’est ce qu’on appelle le réseau personnel ou professionnel.

Une réponse à annonce ou une candidature spontanée permet de contacter le (la) chargé (e) du recrutement, interne ou mandaté (e) par l’entreprise qui cherche à embaucher.

Le porte-à-porte, la participation à des soirées, à des forums ou salons de l’emploi, sont d’autres méthodes classiques, avec distribution de CV ou de simples cartes de visite, permet de faire connaître sa disponibilité auprès d’un réseau que l’on cherche à étendre par un contact direct physique en face-à-face.

Méthodes nouvelles

Les réseaux sociaux

A mi-chemin entre les méthodes classiques et les nouvelles se trouvent les réseaux sociaux, qui sont de plus en plus classiques bien que récents.

Les réseaux sociaux sont une version modernisée d’étendre son réseau personnel et professionnel, donc d’augmenter les recommandations et les contacts avec des personnes qui ont ou qui donnent des indications sur des postes à pourvoir.

Plusieurs usages des réseaux sociaux aident à trouver un emploi :

Se présenter, montrer son CV et ses capacités est le premier usage.

Un second est de communiquer avec d’autres personnes, directement ou au travers de groupes, de forum, soit en posant des questions, soit en répondant aux autres, c’est-à-dire en utilisant ses savoir-faire et savoir-être pour se faire connaître.
Toute entreprise intéressée peut alors prendre contact avec le (la) candidat (e).

De plus en plus, les réseaux sociaux, Facebook en tête, proposent aux entreprises de poster des offres d’emploi.

Le matching

Le matching vient du mot match en anglais, qui signifie le rapprochement par affinité.

D’un côté, l’entreprise enregistre ses critères de sélection.
De l’autre, les candidats saisissent également leurs compétences, leurs formations, leurs centres d’intérêt, leur savoir-être.

Plus les critères sont les mêmes ou se rejoignent, plus de chances a le (la) candidat (e) à décrocher en entretien d’embauche.

Les applications

Les fameuses Apps, abréviation du mot « application« , sont développées par des entreprises, souvent des start-ups, qui ont compris l’intérêt de la population pour Internet, notamment via les smartphones.

De plus en plus de ces applications mettent en relation entreprises qui recrutent et candidats à la recherche d’un emploi.
Ce sont des outils plus que des méthodes car les apps utilisent l’ensemble des méthodes de recherche d’emploi.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Stagnation dans sa recherche d’emploi ; Se remettre en question
Recherche d’emploi : Les 5 premiers pas
En poste ET en recherche d’emploi : Prudence

50 ans et toujours dans la course : 10 astuces pour booster votre recherche d’emploi
14 pistes pour trouver un emploi en ligne
Pourquoi mon CV sur les Réseaux ne marche pas ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 18 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux


Faut-il reproduire son CV papier à l’identique dans son profil de réseaux sociaux ?

profil Viadeo vs CV papierVoilà une question que beaucoup de personnes en recherche d’emploi se posent.

Pensez-vous qu’il faille donner plus d’informations sur un réseau social que sur son CV ou moins ?

Un constat sur les réseaux sociaux

Pour Viadeo et LinkedIn, environ 60 à 70% des gens se sont inscrits pour y être. Une minorité, certes importante, utilise les profils de Viadeo pour leur promotion, les autres préfèrent surfer sur Facebook et consorts.

Dans la recherche d’emploi, ces deux premiers sites sont incontournables car ils sont la source principale pour les chasseurs de têtes.

Passer une annonce coûte cher, il en est de même pour une entreprise qui passe par un cabinet de recrutement. C’est pourquoi, les entreprises et les chasseurs de tête, commencent par regarder sur Viadeo, français, et sur LinkedIn, plus orienté international, s’il y a des profils qui conviennent, c’est-à-dire en tapant les mots-clés les plus importants des compétences des personnes qui ont rempli correctement leur profil et leur parcours professionnel.

Autant une personne en recherche d’emploi, en évolution professionnelle rédigera, du mieux qu’elle peut, son CV papier, destiné uniquement aux yeux des recruteurs à qui elle va l’envoyer, autant elle hésitera à remplir son profil dans un réseau social, qui se trouve exposé à tous les internautes.

Différences entre CV papier et profil de réseau

Cohérence

CV papier et profil dans un réseau social doivent être cohérents entre eux.

Les éléments que l’on trouve chez l’un doivent se retrouver chez l’autre.

Les dates

Les dates demandées dans les réseaux sociaux sont généralement plus précises que sur un CV où l’on peut se contenter d’indiquer le mois et l’année.
Un « trou » dans son CV se verra plus facilement sur un réseau social.

Les postes et entreprises

Le CV contient généralement toutes les entreprises et tous les postes que l’on a occupés.
Même un CV par compétences contient ces informations.

Dans un profil, les expériences professionnelles trop anciennes et non significatives peuvent être omises, sans compromettre la validité du profil.

Les chiffres

Si vous mettez des chiffres dans votre CV, pour intéresser le recruteur à qui vous allez l’envoyer, vous pouvez mettre les mêmes chiffres dans votre profil.
C’est optionnel, dans la mesure où il est rare que ces chiffres, à cause de leurs disparités, soient des éléments de recherche des chasseurs de tête et employeurs.

Les moteurs de recherche

De plus en plus de cabinets de recrutement investissent dans des robots capables de trouver une compétence recherchée parmi tous les CV de leurs CVthèques.
Une entreprise qui recrute, de temps en temps, n’en possède généralement pas.

Néanmoins, les mots-clés qui servent dans les recherches par ces robots, sont les mots utilisés dans les CV, aux rubriques parcours professionnel, loisirs, compétences, langues, etc.

Sur les réseaux sociaux, des mots-clés supplémentaires sont enregistrés à part, en nombre limité bien qu’important.
De fait, lorsqu’une recherche est effectuée sur un réseau social, votre profil apparaît alors dans la liste des profils contenant les mots-clés recherchés.

C’est au recruteur de bien définir les critères de recherche, en les combinant selon le degré d’importance pour l’entreprise : de l’indispensable au souhaitable.

Le projet

Dans un CV on indique parfois une à deux lignes pour définir son projet professionnel ou ses savoir-être.

Dans un réseau social, on a plusieurs lignes à sa disposition pour rédiger une présentation rapide de ses possibilités, expériences, formation et projets.

Le titre du poste sur un CV est très important, alors que celui d’un profil de réseau social l’est moins, puisque le titre du poste à pourvoir est probablement différent.
Celui du CV est le titre du poste que l’on vise, celui du profil est le dernier que l’on a ou que l’on a eu.

Les coordonnées

Les coordonnées sont indispensables dans un CV autant que dans un réseau social.

Cependant, l’adresse est secondaire dans un profil dans la mesure où, de base, le contact peut s’établir via la messagerie du réseau, alors que sur le CV papier, c’est surtout le téléphone qui est utilisé en premier.

On peut facilement omettre son adresse dans les réseaux sociaux. C’est même plutôt recommandé pour éviter d’être dérangé par des importuns.

La photo

La fameuse photo, que certains, dont je fais partie, préconisent d’éviter dans un CV papier afin d’éviter une discrimination au faciès, est, par contre, indispensable sur un réseau social, puisqu’un profil avec photo est visité 7 fois plus qu’un profil sans photo.

Le choix de sa photo est donc important. Elle doit mettre le profil en valeur.

Les offres d’emploi

Les offres d’emploi qui paraissent dans les sites spécialisés, nécessitent d’avoir un CV papier.
Les candidatures sont envoyées sur le site directement au créateur de l’annonce, qui va ainsi recevoir le CV en pièce jointe.

Les réseaux sociaux disposent eux-mêmes d’une fonctionnalité de rapprochement entre les profils et les offres publiées directement sur leurs sites.

De fait, avoir un profil dans les réseaux sociaux permet d’avoir une meilleure visibilité, puisque visible par tous les internautes, donc les recruteurs, et de trouver des annonces qui contiennent les mêmes mots-clés que l’on a indiqués dans son profil.

Les offres proposées sont donc, a priori, plus proches de votre profil qu’un CV papier.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Le sourcing dans le recrutement 2.0
Pourquoi mon CV sur les Réseaux ne marche pas ?
Emploi ou Business : 10 Conseils pour sa veille concurrentielle ou pour sa recherche d’emploi

Quels réseaux sociaux sur Internet
Emploi Entretien de recrutement : Des trous dans son CV
Votre réputation sur Internet ou celle de votre entreprise

Autres Emploi :

Récapitulatif 11 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La Communication externe : L’affaire de tous


La communication externe est l’affaire de tous

Tout le monde communique avec tout le monde. Certains feraient mieux de se taire, d’autres de parler.

Sommaire :

  1. Définition et stratégie
  2. Message et Cible
  3. Moyens et Diffusion
  4. Double face
  5. L’affaire de tous

Nous sommes envahis par des milliers d’informations au quotidien, à commencer par sa boîte mail, sa page Facebook ou autres réseaux sociaux, les messages publicitaires sur Internet, dans la rue, à la radio et télévision, dans les entreprises et autres organisations.

Tout le monde communique

Une grande vigilance est de mise : Ce n’est pas parce que c’est écrit que c’est vrai ou que la vérité a été entièrement diffusée. Le message a pu être tronqué ou déformé, voire faux.

La communication externe peut s’avérer très positive et permettre le développement des affaires ou/et renforcée l’image d’une organisation.

Ou l’inverse, si les critiques sont trop nombreuses, destructrices, même injustes.
Pour en savoir plus :

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

En complément :

Internet : Les femmes ne surfent pas comme les hommes
Les 6 familles numériques selon l’Inria
Europe : Liste d’associations de consommateurs

e-réputation : modèle de lettre pour réclamer (CNIL)
Principe de l’« opt-in » ou règle du consentement préalable
Cap des 500 000 visites de mon blog https://phgarin.wordpress.com

Boosteremploi : Témoignage et remerciements de Sylvie

Autres Communication et Management :

Récapitulatif 10 Communication
Récapitulatif 10 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Facebook : Reach, Edge Rank, Newsfeed : Explications


Leçon de vocabulaire Facebook : Reach, Edge Rank, Newsfeed

FacebookFacebook est LE réseau social le plus important en nombre de membres.
On pourrait presque croire que Facebook est l’annuaire de tous les humains connectés à Internet.

C’est ainsi un média incontournable pour se faire connaître pour une entreprise autant que pour un particulier.

Facebook est une entreprise qui a inventé des dispositifs qui sont tellement courants que l’on n’y pense plus.
Un certain nombre d’entre eux n’a pas été traduit.
Voici les explications concernant le vocabulaire spécifique à Facebook.

Newsfeed

Newsfeed est un nom déposé par Facebook sous la forme d’un brevet.

C’est la méthode qui permet d’afficher sur une page personnelle d’un utilisateur les informations issues de ses « amis ».

Chaque fois qu’un de ses contacts effectue une action sur Facebook, son action est affichée dans sa propre page.
Entre particuliers, c’est pratique pour savoir que ce font ses connaissances.

Pour une entreprise, c’est le moyen de communiquer avec les prospects et les clients, sans autre effort que de les avoir sollicités pour qu’ils « suivent » l’entreprise ou une de ses marques.

Edge Rank

Là encore déposé par Facebook, l’Edge Rank est l’algorithme qui détermine ce qui apparaît dans le Newsfeed.

C’est le processus qui mène au choix des informations affichées.

Cette méthode de choix a 3 composantes :

  1. L’affinité
  2. Le poids
  3. Le timing

L’affinité

L’affinité est déterminée par l’interaction d’un internaute avec une page. A chaque fois qu’un internaute visite une page, clic sur un lien ou sur un bouton, écrit un commentaire, l’affinité augmente pour cet internaute.

De même, à chaque fois qu’un ami de cet internaute interagit avec une page alors sa propre affinité avec cette page augmente. Donc plus vous avez d’amis qui visitent une page, plus vous augmentez votre affinité avec celle-ci.

Le poids

Le poids est l’importance accordée à l’action menée sur la page par l’internaute.

C’est ainsi que rédiger un commentaire demande un effort plus important de la part de l’internaute qu’un clic sur le bouton « Like ».

Donc le poids d’un commentaire est plus grand que celui du clic sur « Like ».

Le timing

Plus le temps passe et moins l’interaction avec la page a de l’importance.

Donc, l’action menée le plus récemment a plus d’importance que les précédentes.

C’est ainsi que c’est  la dernière parution sur une page qui est choisie avant les autres pour être affichée dans la page de l’internaute, le Newsfeed

Reach

Autre notion spécifique à Facebook, bien qu’utilisée sous d’autres noms dans d’autres réseaux sociaux, le reach est le nombre de fois qu’une publication est vue par un internaute, c’est-à-dire le nombre de personnes qui ont vu un article rédigé par une personne ou une entreprise.

En quelque sorte, plus l’Edge Rank choisi votre article et plus celui-ci est diffusé, est visible.
Le Reach mesure combien de fois il est réellement vu.

Le Reach augmente aussi à chaque fois qu’un internaute partage l’article avec un autre internaute qui n’a pas vu l’article parce que cet article n’avait pas été choisi par l’Edge Rank pour ce dernier.

Source : Facebook

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quels réseaux sociaux sur Internet
Employeurs trop curieux : Ils veulent accéder à votre page Facebook
Les étapes pour acheter votre informatique

Cybersécurité : Le gouvernement français créé un groupe d’intervention rapide
Comment choisir un progiciel ?
Comment se protéger sur Facebook

Autres Informatique :

Récapitulatif 10 Informatique

Dans les articles dans ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le recrutement conversationnel ou social : Mode d’emploi pour les entreprises


Trouver des talents dont une entreprise a besoin passe aussi par le web 2.0.

comparaison web 2.0 et web 1.0Le recrutement social, ou recrutement conversationnel est un mélange de deux orientations qu’une entreprise doit suivre pour attirer les compétences qui lui manquent.

Attirer les futurs collaborateurs

Pour attirer les futurs collaborateurs, l’entreprise doit être irréprochable dans son image numérique, c’est-à-dire l’image qu’elle donne d’elle-même sur Internet, mais encore elle doit être en mesure d’échanger des propos avec ses clients et tous ceux qui travaillent ou travailleront pour elle.

Elle doit avoir un site web, pour se présenter et présenter ses produits et/ou services. Faire en sorte que celui-ci soit attractif.
Les services marketing ou de communication interne ou des sociétés spécialisées sont là pour ça, avec l’aide des informaticiens.

L’entreprise doit aussi être présente sur les principaux réseaux sociaux : Facebook, Google+, Twitter.

Elle peut aussi ouvrir un ou des blogs, selon le besoin.

Et surtout, il faut qu’elle affecte un gestionnaire de communauté ou community manager pour s’en occuper, pour animer les échanges avec les lecteurs.
C’est le point focal pour le service RH qui va alors demander d’agir pour la recherche de talents à intégrer à l’entreprise dans la deuxième orientation.

Chercher, trouver, séduire

Après avoir défini clairement et d’une manière exhaustive la liste des critères du recrutement, l’entreprise va commencer par utiliser les méthodes classiques pour recruter : sa propre CVthèque ou celles sur Internet, le bouche-à-oreille, la publication d’annonces.

Certaines de ces méthodes impliquent de disposer d’un budget de recrutement, lequel n’est pas extensible.
Les directions demandent d’en faire plus avec moins. Cela touche aussi les services RH.

C’est alors que la recherche de talent se porte sur l’utilisation des moteurs de recherche sur Internet et à l’intérieur des réseaux sociaux. Plus un réseau social contient de profils, plus l’entreprise a des chances de trouver des candidats potentiels pour pourvoir le poste en son sein.

Elle utilise les mots-clés et leurs synonymes, tels que défini dans le profil idéal et se met à surfer.

Quand une personne affiche un profil qui correspond à un ensemble suffisant de mots-clés, donc de compétences recherchées, l’entreprise contacte le potentiel collaborateur et engage une conversation.

Le contact est établi par échange de messages, puis, si le potentiel collaborateur est intéressé alors

le processus de recrutement repart plus classiquement,

par un contact téléphonique, une convocation à un entretien en face-à-face ou par vidéo.

Le CV classique, sur deux pages maximum, est moins utile que dans un processus de recrutement entièrement classique, dans la mesure où l’essentiel des compétences qui intéressent l’entreprise ont déjà été découvert par l’entreprise.

Il n’empêche que le CV est néanmoins demandé, car il permet à l’entreprise d’avoir en peu de lecture le parcours du futur collaborateur et de classer les CV dans sa propre CVthèque.

Quant à la lettre de candidature, elle est inutile puisque c’est l’entreprise qui a « chassée », à moindre frais, le candidat.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Préparation à un entretien de Réseau Social
Êtes-vous prêt à quitter votre emploi en 25 questions
Génération W ou babyboomers

Comment favoriser le renouvellement et le dynamisme des organisations
Manager une équipe : L’équipe est composée de…
Utiliser Twitter pour trouver un emploi, un candidat

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 10 Emploi
Récapitulatif 10 Management

D’autres articles vous attendent dans ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le sourcing dans le recrutement 2.0


Une technique récente dans la recherche d’emploi est le sourcing 2.0

Bref historique des moyens utilisés dans le recrutement

baguette de sourcierAuparavant, lorsqu’une entreprise cherchait à embaucher, elle passait une annonce dans le journal local ou affichait son offre d’emploi sur sa vitrine. Techniques simples et toujours efficaces, bien que limitées dans le nombre de personnes atteintes.

Ensuite, l’annonce s’est informatisée et se trouve désormais sur Internet, dans le site de l’entreprise ou/et dans des sites spécialisés de diffusion d’offres d’emploi.

En parallèle et selon le poste à pourvoir, l’entreprise fait appel à aux services d’un cabinet, spécialisé dans les Ressources Humaines, pour se charger de filtrer les candidatures et lui proposer les candidats qui répondent le mieux au cahier des charges du poste.

De même, l’entreprise informe ses différents contacts de l’existence du recrutement, en passant par le bouche à oreille, des salons de l’emploi.

Une technique récente, apparue avec l’Internet est la possibilité de trouver un candidat parmi les CVthèques, réservoir de CV que les chercheurs d’emploi remplissent, avec plus ou moins de succès selon les mots-clés employés dans le texte du CV

Le sourcing 2.0 va plus loin

C’est l’utilisation des moyens modernes d’accès aux milliards de pages d’Internet dans le recrutement et la recherche d’emploi.

Les réseaux sociaux, Facebook en tête avec ces centaines de millions de profils de candidats potentiels et qui ne le savent pas toujours, sont une source d’informations quasi inépuisable.

Les moteurs de recherche sont de plus en plus sophistiqués et permettent une sélection de plus en plus pointue de pages contenant les informations qui correspondent aux mots-clés recherchés.

Devant le nombre considérable de milliards de pages accessibles par Internet, les internautes utilisent de plus en plus des expressions ou une association de plusieurs mots pour affiner leurs recherches.

Les réseaux sociaux sont nombreux et diversifiés. Certains, comme Viadeo et LinkedIn, sont des sites de professionnels. D’autres sont plus généralistes, comme Twitter, tout en étant beaucoup utilisés par des professionnels qui font part de leurs expertises.

Blogs et réseaux sociaux contiennent donc toutes les informations utiles et nécessaires à un recruteur pour trouver des profils, des CV, des compétences, qui correspondent aux besoins de l’entreprise qui cherche à embaucher.

Ça marche dans les deux sens !

Pour se faire connaître, pour avoir l’avis des consommateurs, les entreprises utilisent les mêmes canaux de diffusion de l’information : le fameux net 2.0. C’est-à-dire les réseaux sociaux avec des pages d’entreprise et les blogs. Les deux permettent le dialogue avec les consommateurs, les clients, les prospects. Non seulement, l’entreprise peut vendre ses produits et ses services via Internet, mais aussi échanger avec les internautes.

Les gens n’hésitent plus à donner leur avis, en faveur ou à l’encontre d’un produit, d’un service, d’une entreprise.

Toutes ces données constituent aussi une source d’informations pour les personnes en recherche d’emploi.

La rencontre

Le recrutement trouve les profils qui conviennent au poste à pourvoir et le recruteur prend contact avec les candidats potentiels. C’est ce qu’on appelle aussi le chasseur de tête.

De l’autre, les candidats ont toutes les informations nécessaires pour rédiger une lettre de candidature spontanée qu’ils adressent aux entreprises qui les intéressent.

D’un côté comme de l’autre, à un moment, la rencontre se fait. L’entretien d’embauche est, à nouveau, le point convergent des différentes techniques précédentes et le processus de recrutement se poursuit, plus classiquement.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour un accompagnement adapté à votre cas, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Changement : Dix conseils pratiques pour en gérer la conduite
Embauche conseils pratiques
Utiliser Twitter pour trouver un emploi, un candidat

Quiz sur la recherche d’emploi
Préparation à un entretien de Réseau Social
Votre réputation sur Internet ou celle de votre entreprise

Autres Emploi, Informatique et management :

Récapitulatif 10 Emploi
Récapitulatif 10 Informatique
Récapitulatif 10 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Employeurs trop curieux : Ils veulent accéder à votre page Facebook


Une pratique de plus en plus dénoncée : des employeurs demandent les codes d’accès à Facebook

Facebook merci d'être passéUne pratique née aux États-Unis

Jusqu’ici, la e-réputation permettait aux (futurs) employeurs de vous connaître au travers des informations que vous diffusez sur les réseaux sociaux, Facebook en tête

De nombreuses mises en garde contre le contenu de votre blog, votre page Facebook ou votre site Web ont permis à nombre d’entre vous de mettre en place des mesures de protection sur les droits, les autorisations de consultation de vos informations à vos « amis ». L’arrivée de Google+ a introduit la notion de regroupement d’amis dans des cercles pour lesquels, vous pouvez gérer des autorisations différentes.

Oui, seulement voilà, cela ne suffit plus !

En effet, lors des entretiens d’embauche, frustrés, trop curieux et sans-gêne, des employeurs ont trouvé la parade : ils demandent carrément les codes d’accès (pseudo, compte, mots de passe) à vos informations présentes, personnelles ou non, à la liste de vos amis, à vos photos, privées, confidentielles ou non, présentes sur les réseaux sociaux.

Fini la vie privée, aussi en Europe ?

Une loi est proposée aux Etats-Unis, avec pour objectif d’interdire cette pratique et de sanctionner les employeurs qui la poursuivrait, et même qui seraient dénoncés par des employés ou candidats qui auraient fait l’objet de pression en vue de devoir fournir leurs codes d’accès

Ma proposition de solution

Que les réseaux sociaux mettent en place un système qui permet d’utiliser le même pseudo avec un deuxième mot de passe.

Ainsi, l’employeur ou/et le recruteur qui utiliserait ce second mot de passe, aurait un accès limité à des informations non confidentielles, qu’il considérerait comme confidentielle : un faux en quelque sorte.

Non seulement, il serait pris au piège de fausses informations, mais, en plus, une alerte automatique et secrète, avertirait directement un service de police de l’intrusion frauduleuse, de façon à ce que la trace numérique (ordinateur qui accéderait aux informations des fausses pages, adresse IP, voire identification de celui qui accéderait par utilisation de ce second mot de passe) soit diffusée ou/et transmise.

Bien sûr, ce système serait rapidement détourné par les contrevenants. Du moins, il permettrait de freiner ceux qui hésiteraient à se lancer à vous réclamer vos codes d’accès.

Que pensez-vous de ma proposition ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour répondre ou avoir plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment se protéger sur Facebook
Cybersécurité : Le gouvernement français créé un groupe d’intervention rapide
Même mot de passe partout : Une mauvaise idée

Recrutement en ligne : attention cheval de Troie
Google + : Le réseau social de Google
Votre e-réputation sur le Web 2.0

Autre Informatique, Juridique et Sécurité :

Récapitulatif 8 Informatique
Récapitulatif 8 Juridique
Récapitulatif 8 Sécurité

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Informatique et dans les pages Juridique et Sécurité de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi ou Business : 10 Conseils pour sa veille concurrentielle ou pour sa recherche d’emploi


Emploi ou Business : 10 Conseils pour chercher

marché caché de l'emploi ou du businessQue vous soyez à l’écoute du marché caché de l’emploi pour dénicher une opportunité de poste avant que l’entreprise passe une petite annonce, ou pour obtenir des renseignements qui vont vous permettre d’écrire une lettre de candidature,

Que vous soyez en recherche d’idées pour votre offre de services ou pour créer de nouveaux produits, pour garder un oeil sur vos concurrents et anticiper les évolutions de votre affaire,

Vous êtes confronté à la nécessité d’assurer une veille, d’écouter ce qui se passe autour de vous, de cibler les entreprises et de rassembler un maximum d’informations pertinentes avant de déclencher une action.

Pour sa veille concurrentielle ou pour sa recherche d’emploi

Voici 10 conseils pour votre veille concurrentielle ou pour votre recherche du marché caché de l’emploi

  1. Sélectionner les entreprises de votre domaine d’activités
     
  2. Chercher les personnes qui travaillent à des postes de responsabilité dans ces entreprises : patrons, directeurs ou collaborateurs, dans les réseaux sociaux, Viadeo, Facebook, LinkedIn et sur Twitter
     
  3. Mettez en place des alertes sur l’actualité de ces entreprises et de ses personnes au travers de Google Alerts
     
  4. Abonnez-vous aux Newsletters de ces entreprises pour déceler un indice vous permettant d’écrire une lettre de motivation spontanée ou vous en inspirez pour déclencher des idées de business
     
  5. Vérifier la bonne santé financière des entreprises sélectionnées
     
  6. Visitez les sites Web et les blogs des sociétés et des personnes qui y travaillent ou qui y ont travaillé
     
  7. Renseignez-vous sur la fréquentation des sites Web de ces entreprises, grâce aux services d’outils comme Dataopedia
     
  8. Fréquentez les salons où exposent les entreprises sélectionnées et récupérez leurs plaquettes commerciales, la présentation de leurs produits et services
     
  9. Allez les voir à l’occasion d’évènements qu’ils organisent : journée portes ouvertes, séminaires, etc.
     
  10. Prenez contact avec eux

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pôle emploi : Surveillez votre messagerie
Comment utiliser le succès d’un concurrent : démonstration par Microsoft
Le Titre Emploi Service Entreprise ou Tese pour simplifier les formalités d’embauche et de gestion

Carrière : Cinq conseils pour booster votre carrière
Offre d’emploi et petites annonces ne pas confondre
Les 6 défis de la modernité

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 7 Emploi
Récapitulatif 7 Management

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Google + : Le réseau social de Google


Le réseau social de Google s’appelle « Google+ »

logo de Google+ depuis 2015Google+  se veut un concurrent direct de Facebook.

Les améliorations qu’il propose, pour le moment encore uniquement en test sur invitation, visent à pallier à certains défauts ou manques de Facebook.

En particulier, Google a inventé une notion de cercles qui permettent de gérer des accès et des échanges selon les cercles, qui sont des regroupements des « fans ».

Par exemple, il sera possible d’accéder au « mur » de quelqu’un, sans que la réciprocité soit vraie.

Il sera possible de gérer son cercle de vrais « amis », différemment des autres contacts.

Nouvelle fonctionnalité : la visio-conférence jusqu’à 6 ou 10 personnes qui pourront communiquer entre elles au travers de leur webcam.

Et encore : la possibilité de visionner une vidéo prise par le téléphone portable d’un interlocuteur et de cliquer sur un bouton pour faire des photos de ce qu’il filme.

Une présentation existe, en anglais, ainsi qu’un site web en français, sur lequel j’ai laissé mon prénom et mon adresse mail pour être averti de la date de disponibilité de ce nouveau réseau social.

Pour beaucoup, ce sera l’occasion de faire du ménage parmi ses nombreux « amis » ou « fans » sur Facebook.

Beaucoup aussi éviteront de se connecter sur les deux réseaux à la fois.

C’est la guerre entre Facebook et Google. Pour le moment, c’est le premier qui tient la corde et le second qui en profite pour proposer un service amélioré, bien que des améliorations vont sûrement être aussi mises en place sur Facebook (FB pour les journalistes, depuis qu’ils n’ont plus le droit de lui faire de la pub).

On verra bien qui va gagner la bataille des réseaux !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment se protéger sur Facebook
Quels réseaux sociaux sur Internet
Préparation à un entretien de réseau social

Blog et réseaux sociaux ou comment avoir un blog sur plusieurs réseaux sociaux grâce à Google Reader
Emploi : CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux
Le baromètre de la consommation 2014 de Google

Autres Informatique :

Récapitulatif 6 informatique

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Bouton +1 ajouté dans le site www.boosteremploi.com


Le bouton +1 de Google apporte un plus au site http://www.boosteremploi.com

google+1

Depuis que Google a lancé en France son désormais fameux bouton ‘+1’, en souhaitant rivaliser avec le bouton ‘like’ de Facebook, les internautes pourront cliquer pour marquer leur intérêt pour le site dédié à la recherche d’emploi :

www.boosteremploi.com

dans lequel vous trouverez plus de 1000 sites d’emploi.

L’objectif est d’accroître son positionnement dans le référencement naturel des moteurs de recherche, Google en tête.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
CV, lettre de motivation : Le format des pièces jointes
Entretien téléphonique non planifié

Critères pour quitter son emploi
Votre e-réputation sur le Web 2.0
Recrutement : Refuser un poste

Autres Emploi :

Récapitulatif 6 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Votre e-réputation sur le Web 2.0


Votre e-réputation sur le Web 2.0

bonne ou mauvaise e-réputationSi votre entreprise possède une ou plusieurs marques alors il est important de la ou les surveiller sur les réseaux sociaux. Il en est de même pour le nom de votre société et votre nom à vous.

Le Web 2.0 est devenu incontournable pour les entreprises.

Même si vous ne souhaitez pas apparaître en tant qu’entreprise ou en tant que marque sur un réseau social quelconque, votre marque, votre société et les personnes qui y travaillent peuvent être non seulement citées sur Internet, mais aussi avoir une mauvaise réputation, jusqu’à faire l’objet d’attaques en règle.

C’est ainsi que sur les forums, les chats, les blogs, les sites de réseaux sociaux, type Facebook ou Twitter pour n’en citer que deux parmi les plus connus, et aussi sur des sites privés ou d’entreprise, dans les moteurs de recherche ou les sites de partage de photos ou de vidéos, votre marque, le nom de votre société ou votre nom font votre e-réputation.

Bonne ou mauvaise ? Telle est la question

Pour détecter tout cela, utiliser la recherche sur Internet, à commencer par la plus simple : la recherche sur un moteur de recherche.

Que ce soit sur Google, Bing, Yahoo ou un autre, tous proposent des recherches générales et spécialisées, sur le nom des sites, le contenu des pages, des images, des vidéos, des recherches sur des blogs, etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

e-réputation : modèle de lettre pour réclamer (CNIL)
Investigations ou la preuve électronique
Comment réclamer en Europe : un même formulaire pour tous les Européens

Forum de discussion Règles ou charte d’utilisation
Employeurs trop curieux : Ils veulent accéder à votre page Facebook
Piratage du nom (username spotting) en plus de l’e-réputation

Autres Juridique :

Récapitulatif 6 Juridique
Récapitulatif 6 informatique
Récapitulatif 6 Management

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Juridique de la page Autres catégories et dans les pages Informatique et Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Employeur : Recrutement difficile ?


Employeurs : Recrutement difficile

recrutement difficile candidat pas emballéDepuis quelques mois, un phénomène, de plus en plus fréquent, rend le recrutement difficile pour une entreprise.

Lorsqu’une entreprise décide d’embaucher, elle a le choix entre trois alternatives :

  1. Passer par le Pôle emploi, uniquement
  2. Passer par un cabinet de Ressources humaines, spécialisé dans le recrutement
  3. Se débrouiller seule pour trouver l’employé qui lui convient

1. Passer par le Pôle emploi, uniquement

Ce passage par le Pôle emploi a l’avantage d’être le moins onéreux possible.

Il a aussi le gros inconvénient, que le poste proposé doit « rentrer dans les clous », c’est-à-dire, être catégorisé avec un seul code ROME. Ce référentiel des métiers est, certes, exhaustif et il existe plusieurs moyens de parvenir à trouver le code qui correspond.

Mais, quand les tâches à accomplir par le futur employé sont diverses et répartis entre plusieurs codes ROME, il faut bien en choisir un.

Ensuite, il va falloir expliquer aux candidats que le poste est plus large que la description du code ROME et plus restreint puisque toute la description ne correspond pas au travail à effectuer.

2. Passer par un cabinet de Ressources humaines, spécialisé dans le recrutement

Les cabinets de recrutement procèdent de plusieurs façons :

  • Chercher, parmi les CV déjà à leur disposition, un ou plusieurs candidats pourraient faire l’affaire
  • Chercher sur Internet, dans les sites d’emploi, dans les réseaux sociaux et autres sites professionnels, de nouveaux CV en ligne. C’est le principal outil des chasseurs de têtes
  • Passer une annonce. De moins en moins dans la presse écrite, de plus en plus sur Internet, dans des sites d’emploi, généralistes et/ou spécialisés, et/ou dans des sites de réseaux sociaux, Facebook, Viadeo et LinkedIn en tête.

Le phénomène signalé au début de cet article provient justement de la manière de rédiger une petite annonce.

D’un côté la concurrence est rude entre les cabinets de recrutement, de l’autre les candidats sont de plus en plus avertis et habiles sur Internet.

Le risque, pour un cabinet de recrutement, est de se faire souffler l’affaire.
Il doit faire vite pour trouver les candidats qu’il va présenter à son client, avant que ce dernier trouve par lui-même ou qu’un autre cabinet de recrutement le double en proposant des candidats à sa place, s’il n’a pas de contrat d’exclusivité.

De plus, les candidats, eux-mêmes, cherchent à éviter les cabinets de recrutement, pour s’adresser en pseudo candidature spontanée, directement, à l’entreprise.

C’est la raison pour laquelle, les annonces sur Internet sont vagues, très vagues. Nombreuses sont maintenant les annonces qui indiquent « société leader sur son marché », ou/et « En Ile-de-France » ou « Est de la France ».
C’est-à-dire que les indications qui permettraient de découvrir le nom, la branche professionnelle ou la situation géographique de l’entreprise cliente, sont absentes ou inutilisables.

En conséquence de quoi,

  1. le cabinet reçoit des candidatures superflues car ne correspondant pas aux critères
  2. des candidats hésitent à postuler, ne sachant pas où la galère pourrait les amener
  3. l’employeur a des difficultés à trouver le candidat ou la candidate qui occupera le poste qu’il propose

3. Se débrouiller seule pour trouver l’employé qui lui convient

Lorsqu’une entreprise décide de se débrouiller seule, c’est principalement pour économiser sur les prestations des cabinets de recrutement, pas sur le prix des annonces.

Si l’employeur dispose d’un service RH ou service du personnel, c’est son responsable qui rédigera une annonce, sinon il l’a rédigera lui-même.

Auparavant, il aura sollicité son réseau professionnel, des collègues, des voisins, pour savoir s’ils auraient reçu des CVs qui pourraient convenir.

Il consultera aussi les CVs dans les sites d’emploi et dans les réseaux sociaux, sous réserve de savoir s’y prendre et de passer relativement peu de temps, en fonction du poste à pourvoir.

  • Il « ratissera » court
  • Il aura moins de candidatures
  • Les candidatures seront peut-être moins qualifiées
  • Il devra passer du temps à analyser les CVs et les lettres de motivation ainsi qu’à recevoir les candidats
  • Il retiendra la personne qui lui conviendra sans avis d’un professionnel

Comme il se nommera dans l’annonce ou contactera des candidats potentiels, le recrutement sera moins coûteux et globalement plus court.

Le recrutement direct par un employeur est souvent utilisé pour des postes de non cadres, et/ou avec une proximité géographique très proche.

Si vous êtes employeur, racontez-nous vos difficultés de recrutement ?

Si vous êtes candidat (e), que mettez-vous dans votre lettre de motivation, en l’absence d’indication sur l’entreprise ?

Venez visiter notre site dédié à la recherche d’emploi,

où vous trouverez plus de 1000 liens vers des sites d’emploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Offre d’emploi et petites annonces ne pas confondre
Quiz sur la recherche d’emploi
Embauche conseils pratiques

Préparation à un entretien de réseau social
La prise du nouveau poste, du nouvel emploi
Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche

Autres Emploi :

Récapitulatif 6 Emploi

Tous les articles de la catégorie se trouvent regroupés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment se protéger sur Facebook


Comment se protéger dans les réseaux sociaux ?

rgpd protègeAvec la multiplication des réseaux sociaux, on a tendance à négliger la sécurité, parce que cela demande d’investir un peu de temps sur chacun d’eux.

Oui, mais voilà ! Le risque en vaut-il la chandelle ?

Certainement pas. Quelques conseils pour mieux se protéger :

  1. Ajustez votre configuration de données personnelles sur Facebook et autres réseaux locaux
  2. Évitez de cliquer sur les liens
  3. N’acceptez que les amis que vous connaissez
  4. Les données circulent pour toujours
  5. Soyez prudent quand vous installez des applications
  6. Réfléchissez avant de cliquer

Source et détails : itrnews

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les risques du téléchargement et quelques principes utiles
Bonnes pratiques de navigation sur Internet
Même mot de passe partout Une mauvaise idée

Déposer plainte sur Internet pour escroquerie
Propos déplacés sur votre site web : Que faire ?
Emploi ou Business : Googelisation et e-réputation

Autres Sécurité et autres Juridique :

Récapitulatif 5 Sécurité
Récapitulatif 5 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Même mot de passe partout Une mauvaise idée


Même mot de passe partout ? Une bien mauvaise idée !

remise à zéro du mot de passe
D’après une étude récente,

47% des internautes utilisent le MÊME mot de passe
pour TOUTES les connexions qu’ils effectuent sur le Web !

Si vous faites partie de ces malheureux, apprenez que des pirates ont récemment réussi à découvrir les mots de passe d’Internautes sur des sites de réseaux sociaux, Facebook ou Twitter.

Ces réseaux sont mal protégés et les internautes ont peu d’imagination en matière de mot de passe.
Non seulement ils utilisent le même mot de passe partout, mais encore ils le gardent et ne le changent jamais.

Résultat : avec les mots de passe craqués, les pirates ont pu très simplement pénétrer par la grande porte d’autres sites, en particulier de vente par Internet et de banques. Les codes étant corrects, ils ont permis de vider les comptes bancaires en toute simplicité.

Ah oui ! Le mot de passe le plus utilisé au Monde : password

qui signifie « mot de passe » en anglais

Avouez qu’il y a de quoi se faire peur, non ?!

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Moyens mnémotechniques de création de mots de passe
Bonnes pratiques de navigation sur Internet
Moyens de protection d’accès à mon PC

Comment se protéger sur Facebook
Grooming : Attention les jeunes !
Internet : Composer votre guide des bonnes pratiques vous-même à partir du site info-familles.netecoute.fr

Autres Sécurité :

Récapitulatif 3 Sécurité
Récapitulatif 5 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter