Un salon sur Internet, c’est quoi ?


Salons, foires, expositions

salon foire expositionDepuis la nuit des temps, les échanges des produits de l’agriculture et de l’artisanat se sont fait sur les marchés. Puis, ce furent les produits industriels. De nos jours, les services s’y sont rajoutés.

Du quotidien à l’hebdomadaire, les rencontres entre producteurs ou distributeurs et les clients potentiels ont lieu lors d’événements, généralement annuels, dont la dénomination change selon son contenu.

La foire

La foire reste le terme le plus ancien pour un marché annuel, où les exposants cherchent à vendre leurs produits directement aux consommateurs. Ce sont des produits manufacturés ou agricoles.

C’est le plus connu des événements marchands.

La foire est aussi l’occasion de s’amuser à diverses attractions, qui, parfois, occupent toute la place, alors qu’initialement, elles permettaient de faire venir le chaland sur la place du marché. Il nous est resté l’expression « Faire la foire ».

L’exposition

L’exposition permet de présenter des objets, utilitaires ou artistiques, contemporains ou anciens, d’ici ou de là-bas. L’objectif principal est de montrer le savoir-faire des créateurs des objets exposés.

Parfois, l’exposition est aussi ouverte à la vente, surtout lorsqu’il s’agit d’Art.

L’exposition peut être permanente, et rappelle un musée. Généralement, l’exposition est ponctuelle, et, quelquefois, elle est même itinérante.

Le salon

Le salon permet aux exposants de présenter leurs produits et leurs services sur un thème commun aux professionnels qui exposent.

Le salon peut être ouvert au grand public ou réservé à des visiteurs professionnels.

La vente indirecte s’ajoute à la vente directe. Se faire connaître permet de générer des commandes, même en dehors de l’exposition.

L’objectif principal pour un exposant est de développer son activité, en se faisant connaître auprès de prospects et de fidéliser sa clientèle. Il augmente sa notoriété et fait parler de lui.

Le salon sur internet

Depuis l’arrivée de l’Internet et sa diffusion dans la plupart des foyers, le salon sur Internet remplit les mêmes objectifs que le salon en présentiel.

La principale différence est la disparition des déplacements, tant pour l’exposant que pour le visiteur. Cela génère une économie importante des frais occasionnés par le salon physique et du temps passé.

Merci de répondre à ce sondage sur le nom à donner à un tel salon

Philippe Garin

Pour échanger sur le sujet traité, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Salons de l’emploi 3 types d’exposants
La relation commerciale : source d’insatisfactions
Emploi ou Business : 10 conseils pour sa veille

Les cartes du bruit
Loi Chatel pour le développement de la concurrence au service des consommateurs
La Communication externe : Double face

Autres Communication:

Récapitulatif 16 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Salons de l’emploi : Préparation et repérage


Préparez votre salon de l’emploi

préparation et repérage

Préparation + Repérage

La préparation

Avant de partir à un forum, carrefour ou salon de l’emploi, mieux vaudrait savoir quels sont les exposants et ce qu’ils proposent.

En dehors des salons où Pôle emploi vous a « invité » et qu’il est donc indispensable de se faire pointer comme visiteur, il est parfois tentant de penser que toutes les offres sont hors de votre champ de recherche et de renoncer à se déplacer.

En fait, le titre d’un poste est secondaire. Rappelez-vous, vous venez pour décrocher un entretien d’embauche, pas un job, sauf, peut-être un job d’été sur un salon dédié à cela.

Quand vous avez repéré quelques opportunités, vous saurez vers quels stands vous diriger. Vous paraîtrez plus attentionné et moins « touriste ».

Le repérage

À l’entrée du salon de l’emploi, vous serez accueilli. Généralement, vous recevrez un questionnaire de satisfaction à remplir avant de quitter le salon.

Parfois, vous y trouvez un plan, surtout si le nombre de stands est important. Sinon, le plan est affiché à l’entrée.

Plan ou pas plan, mieux vaut faire un tour d’horizon, tranquillement, votre liste des entreprises à rencontrer à la main. Il se peut que certaines annonces se soient ajoutées au dernier moment, alors un tour d’horizon permet de les repérer.

Regardez la longueur des files d’attente. Vous avez toujours le choix :

  1. Faire la queue là où la file d’attente est la plus longue, pour être sûr de passer avant la fermeture, au risque de manquer de temps pour d’autres stands.
  2. Vous présenter là où la file d’attente est la plus courte, voire inexistante, pour passer devant un maximum de recruteurs et postuler au plus grand nombre de postes proposés
  3. Faire un mixte des deux, en fonction de l’attrait du poste et de l’entreprise, en commençant par ceux et celles qui vous attirent le plus

Vous y êtes, alors installez-vous dans la file et suivez ces conseils.

Philippe Garin

Pour réussir votre prochain salon de l’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Salons de l’emploi 3 types d’exposants
Recherche d’emploi : Pourquoi le poste vous a échappé
Stagnation dans sa recherche d’emploi : se remettre en question

8 embauches sur 10 se font en CDD
Contrats en alternance : Les rémunérations
Entretien d’embauche : importance du lieu

Autres Emploi :

Récapitulatif 15 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Salons de l’emploi : 3 types d’exposants


Trois types d’exposants sur un salon de l’emploi

salon de l'emploi et de la formationCeux qui embauchent

A priori, il s’agit d’abord des entreprises, en majorité les employeurs ou les sociétés d’intérim, en recherche de profils pour répondre à plusieurs postes à pourvoir.Participer à un salon pour une ou deux offres est ridicule car trop coûteux.

Elles sont très sollicitées et les files d’attente sont les plus longues devant leurs stands.

Ceux qui prévoient

Il y a aussi des entreprises qui participent, plus par habitude peut-être, pour compléter leurs bases de données de CV, leurs CVthèques, pour les éventuels postes à pourvoir dans le futur.

Elles anticipent les besoins. Ce sont celles qui sont en forte croissance ou qui ont un fort turn-over, c’est-à-dire que les nouveaux employés les quittent rapidement.

Ceux qui aident

Le troisième type d’exposants regroupe tous les autres.

On y trouve les institutionnels comme Pôle emploi. ainsi que des organismes divers de formation ou de soutien aux personnes en recherche d’emploi ou qui souhaitent créer leur propre emploi, par la création d’une entreprise, par exemple.

Philippe Garin

Pour réussir votre prochain salon de l’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Salon Emploi : Tout l’intérêt pour le chercher d’emploi
Salon Emploi : tout l’intérêt pour l’employeur
Quand une candidature spontanée n’est pas vraiment spontanée

Job dating ou speed recruiting : Faire une bonne impression
Préparation à un entretien de Réseau Social
Démission : SurenchèreS au départ du salarié

Autres Emploi :

Récapitulatif 15 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :