VIE ou Volontariat International en Entreprises : Une autre façon de travailler à l’Etranger


VIE ou Volontariat International en Entreprises : Une autre façon de travailler à l’Etranger

mappemonde dessinPartir travailler hors de France, sans être expatrié(e), c’est possible

Si vous êtes étudiant(e) ou diplômé(e) en recherche d’emploi, vous pouvez être « détaché(e) » dans un autre pays au Monde.

Pour une mission de 6 à 24 mois, renouvelable une fois sans excéder 24 mois au total, vous pouvez travailler au titre du Volontariat International en Entreprises ou VIE, selon les conditions décrites par la loi du 14 mars 2000.

Durant la période du VIE, le volontaire bénéficie d’un statut public, sous la tutelle administrative de la Mission Économique de l’Ambassade de France du pays d’accueil.

L’allocation versée au volontaire se situe entre 1200 et 2800 Euros / mois, selon le pays et les contraintes de la mission

Une pré-inscription est obligatoire via le téléservice dédié.

Des aides pour les entreprises

Le volontaire va exercer sa mission au sein d’une des entreprises françaises agréées par l’État.

Il est toujours délicat pour une entreprise d’envoyer un(e) jeune collaborateur (trice) dans une mission à l’Étranger. C’est pourquoi, des aides financières et pratiques sont proposées par la COFACE et par des organismes d’accompagnement tel que Ubifrance

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quitter la France pour trouver un emploi ?
Tour de taille Comparaison France International
Emploi : apprenez l’allemand ou le néerlandais plutôt que l’espagnol

Pays riches = PIB Niveau de vie = PIB/habitant
Mesures anglaises avec conversion métrique
Comment évaluer votre niveau de connaissance d’une langue étrangère

Autres Emploi et Voyage :

Récapitulatif 1 Emploi
Récapitulatif 8 Emploi
Récapitulatif 1 Voyage
Récapitulatif 5 Voyage
Récapitulatif 8 Voyage

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et la page Voyage de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Quitter la France pour trouver un emploi ?


Faut-il quitter la France pour trouver un emploi ?

  • Des Français ?France Régions et blasons
  • Oui, il y en a ici, comme partout dans le Monde

Ce bref dialogue se produit tous les jours à l’Étranger puisque deux millions de Français travaillent hors de France, en Europe et dans le reste du Monde.

La tendance est à l’augmentation : Les expatriés français seront 1 million de plus d’ici 2010

Source : PricewaterhouseCoopers

Un motif récurrent …

Quand on est jeune et que l’on souhaite améliorer son CV, alors il est de bon ton d’y faire figurer une expérience à l’Étranger.

Cela montre son ouverture aux Autres, à d’autres modes de vie et de penser.

Expérience toujours enrichissante, quel que soit le résultat de ce séjour de travail hors de France

Si, en plus, la langue de travail est l’anglais ou une autre langue que le français, alors, à compétences égales, un recruteur choisira plus volontiers celle ou celui qui aura ainsi prouvé un niveau de langue appliqué au quotidien dans le monde du travail : « do you speak fluent english ? »

… et une raison nouvelle

Trouver un travail, surtout pour les trentenaires, la génération Y, devient de plus en plus difficile, alors qu’ils devraient connaître le plein emploi

Ils ne sont ni trop jeunes, ont souvent une première expérience, ni trop vieux (mais est-on vieux à plus de 40 ans ?)

Cependant, ils subissent depuis des années, une série de boulots décrochés en intérim ou en CDD, sans compter ceux qui se retrouvent sans travail à cause de la crise économique mondiale

Alors la Terre promise à l’Étranger leur fait franchir le pas : L’Allemagne, les États-Unis, la Chine, d’autres pays riches arabes ou est-asiatiques, sont autant de destinations très tentantes

Reviendront-ils ?

Feront-ils profiter la France de leurs expériences ou reviendront-ils après un échec vers la France, pays où la protection sociale est inégalée dans la plupart des autres pays ?

Ou bien, resteront-ils définitivement dans leur nouveau pays, heureux et comblés ?

A eux de répondre !

Et vous ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les autres sondages de ce blog

VIE ou Volontariat International en Entreprises : Une autre façon de travailler à l’Étranger
Un Visa spécial (VVT) pour le Programme Vacances-Travail (PVT) dans 6 pays
Sécurité sociale des Français à l’Étranger

Le chômage au sens du Bureau International du Travail : Définition
Lettre de motivation : Canada vs Europe
Entretien d’embauche en France vs entrevue d’embauche au Canada

Autres Emploi et Voyage :

Récapitulatif 8 Emploi
Récapitulatif 8 Voyage

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Voyage de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : à savoir pour un entretien d’embauche en Suisse


Quelques particularités sur la Suisse à connaître quand on postule à un travail

La législation du travail dépend du canton

Il faut savoir que la législation du travail dépend exclusivement du canton. C’est-à-dire que toutes les lois et règles qui s’appliquent dans un canton ne s’appliquent pas aux autres cantons. Si vous obtenez un diplôme de médecin à Genève, vous ne pouvez pas exercer à Lausanne et réciproquement.

swiss_map_of_canton_in_french

Un diplôme étranger n’est pas reconnu en Suisse, il faut passer les épreuves en Suisse. La seule concession est que vous êtes dispensé d’y suivre les études avant de se présenter aux épreuves.
Selon le canton, certains diplômes peuvent être reconnus. Il faut se renseigner auparavant.

En Suisse, on parle plusieurs langues,

mais chaque canton a sa langue officielle.

Bien que l’apprentissage d’une autre langue nationale soit encouragé et parfois obligatoire dans certains cantons, ce n’est pas un avantage.

Parler l’anglais est souvent la seule possibilité de se faire comprendre, même entre suisses.

Par contre, la loi fédérale autorise chacun à parler sa propre langue, quel que soit le canton. C’est parfois la cacophonie, mais les suisses sont des gens très pondérés.

Deux éléments sont très importants pour travailler en Suisse : La propreté et la ponctualité

La propreté

Si vous avez une seule tache alors tant pis pour vous. C’est éliminatoire.

Votre tenue, à tout moment, et particulièrement dans un entretien d’embauche, doit être impeccablement propre. Pas une seule tâche, même de sueur.
Prenez le temps pour ne pas arriver en nage.

La ponctualité

« Avant l’heure ce n’est pas l’heure et après l’heure ce n’est plus l’heure ». Cet adage est une règle fondamentale pour les Suisses.

Vous devez arriver pile à l’heure, demandez de combien de temps vous disposez et respecter impérativement cette durée, ni moins ni plus. Et ceci à la minute près.
Ce sont des maniaques de la ponctualité, au moins autant que de la propreté.

La politesse

Quand on dit bonjour, on ajoute toujours le nom de la personne. Il faut donc connaître le nom de son ou ses interlocuteurs : « Bonjour Madame Machin, bonjour Monsieur Truc » ! Pas de « bonjour » seul, ni de ‘bonjour monsieur » ou « bonjour madame », sans le nom.

Les Suisses sont fiers de l’être

Les Suisses considèrent tous les Étrangers de la même manière, du moment que vous soyez non Suisse.
Vous serez considéré(e) de la même manière quelle que soit votre nationalité, sauf si vous êtes Suisse (où là d’autres particularités existent)

Les Suisses sont très fiers d’avoir l’un des tous premiers niveaux de vie au Monde. C’est cependant un tabou dans les conversations, surtout entrevue d’embauche.

Il ne faut cependant pas faire l’erreur de se baser uniquement sur le salaire annoncé, beaucoup plus élevé que dans les autres pays, car la vie aussi est très chère et les Douanes suisses sont très efficaces dans la chasse aux resquilleurs sur ce qu’il est autorisé d’importer en Suisse pour la vie courante, surtout envers les frontaliers.

Les Suisses ne sont pas lents

Ils sont très pragmatiques. Ils réfléchissent avant de parler, ce qui donne parfois l’impression qu’ils sont lents, d’où la légende.
Généralement, ce ne sont pas des impulsifs.

Ils ne coupent jamais la parole et s’attendent à ce que leurs interlocuteurs respectent ces règles.

Comme beaucoup, ils sont procéduriers. Chacun parle à son tour, avec des phrases construites et réfléchies.

Ces règles s’appliquent à tous, même aux Suisses et même en dehors des entretiens d’embauche.

Philippe Garin

Faites-vous accompagner , contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Emploi : apprenez l’allemand ou le néerlandais plutôt que l’espagnol
Quelques conseils avant un entretien d’embauche

Jours fériés aux Pays-Bas, en Suisse
Indicatifs en Suisse téléphoniques interurbains
Langues : Le référentiel européen commun

Autres Emploi et Voyage :

Récapitulatif 1 Emploi
Récapitulatif 7 Emploi
Récapitulatif 1 Voyage
Récapitulatif 5 Voyage
Récapitulatif 7 Voyage

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Voyage de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le nouvel emploi sur www.boosteremploi.com


Le nouvel emploi sur http://www.boosteremploi.com

Voici une des dernières rubriques Le nouvel emploi

Elle a été remplacée par la page Emploi de ce blog

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

La communication dans www.boosteremploi.com
Candidature spontanée sur mon site www.boosteremploi.com
Liste 2 : Points forts points faibles entretien d’embauche

Nouvel emploi : Bien s’intégrer pour réussir sa période d’essai
La prise du nouveau poste, du nouvel emploi
La fatigue durant la période d’essai

Autres Emploi :

Récapitulatif 4 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Sécurité sociale des Français à l’Etranger


Sécurité sociale des Français à l’Étranger

sécurité sociale des expatriésPour les Français qui sont expatriés, il existe la possibilité de gérer une Sécurité Sociale des Français à l’Étranger

Pour la maladie :

Il existe de nombreux pays qui n’ont signé aucune convention avec la France, et même pour un séjour de courte durée, sans expatriation, vous devez alors prendre une assurance personnelle pour vous faire rapatrier sanitaire et vous faire soigner en France.

Il est préférable à se faire soigner sur place, où votre assurance personnelle ne prendra pas les frais en charge puisque le rapatriement sanitaire aura leur préférence.

Pour l’assurance vieillesse :

Si vous décidez de vous expatriez à l’Étranger, certaines règles sont à respecter.

Par exemple, vous pouvez cotiser volontairement à la Sécurité Sociale par l’intermédiaire de la Caisse des Français de l’Étranger.

C’est utile dans deux cas :

  • Vous ne savez pas si ou quand vous retournerez en France,
  • Vous resterez plus de six ans en tant que résident à l’Étranger

Dans l’un ou l’autre des cas, au retour en France, vous avez la possibilité de rattraper les trimestres de cotisations pour vos droits à la retraite.

Le montant est déductible des impôts, en plusieurs fois, sachant que vous paierez 10% sur la somme à déduire restante après chaque année. A vous de faire vos calculs préliminaires pour savoir s’il vaut mieux payer 10% de plus et diminuer les impôts plusieurs années consécutives ou bien payer tout en une seule fois.

En tout état de cause, la Sécurité Sociale n’accepte le rattrapage que de 6 ans maximum

Pour les caisses de retraite complémentaire, c’est pareil : rattrapage possible sous certaines conditions. Comme ces organismes sont nombreux, renseignez-vous avant de partir auprès de votre caisse habituelle.

Caisse des Français de l’Étranger

BP 100 – 77950 Rubelles – France
Tél. : 01 64 71 70 00
Fax : 01 60 68 95 74
http://www.cfe.fr/

Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales
102 rue de Miromesnil – 75008 – Paris – France
Tél. : 01 44 95 01 50
Fax : 01 45 61 91 37
http://www.cnavpl.fr/

Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Travailleurs Salariés
Il y en a une par département, dont en voici une :
Cnav Ile de France
75951 Paris Cedex 19
Avec pour toute la France : 0821 10 12 14 pour les renseignements retraite, paiements et action sociale
http://www.retraite.cnav.fr

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Décès : Démarches à effectuer
Tour de taille Comparaison France International
Indicatifs téléphoniques internationaux

Le pourboire en et hors Europe
Décalages horaires par Pays et Villes 1
Décalages horaires par Pays et Villes 2

Autres Voyage :

Récapitulatif 1 Voyage
Récapitulatif 3 Voyage

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Voyage de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter