Ponctuation : Les règles


Se servir correctement de la ponctuation

de l'importance de la ponctuationLa ponctuation dans le français écrit est indispensable pour une bonne communication. Encore faut-il savoir à quoi ça sert et l’utiliser à bon escient.

Les règles suivantes vont sembler inutiles pour bien des francophones.

Et pourtant, il suffit de regarder textos (SMS), mails ou commentaires sur Internet pour se rendre compte que beaucoup ont besoin de les apprendre.

Le point

Le point « . » est le signe qui permet d’indiquer la fin d’une phrase.

Deux autres signes de ponctuation ont cette fonction : le point d’exclamation « ! » et le point d’interrogation « ? ».

Le point « . » se place derrière le dernier caractère du dernier mot de la phrase, sauf s’il s’agit d’un autre point.
Il est suivi d’un espace.
La première lettre du premier mot qui suit le point et l’espace se met en majuscule.

Le point a une seconde fonction : il permet d’indiquer que le mot qu’il suit est une abréviation.
Le meilleur exemple est « etc. », qui signifie « et cetera » ou « et caetera », ce qui veut dire « et la suite ».

Attention aux faux amis : L’abréviation, en français de « monsieur » est « M. » alors qu’en anglais c’est « Mr », sans point.

Le point de suspension

Ils sont appelés aussi « les trois points » ou « les trois petits points ».

Il s’agit d’une série de trois points « », qui, comme le point, termine une phrase et indique en même temps qu’il y a une suite.

Cette suite est souvent absente ; c’est donc au lecteur de se l’imaginer.
Quelquefois cette suite est indiquée, séparée du début de la phrase par un espace pour marquer une pause un peu plus longue qu’une virgule.

La virgule

C’est une coupure qui sépare des parties cohérentes de phrases.

Ces parties sont des phrases à l’intérieur d’une phrase, qui complètent la partie principale de la phrase. Dans ce cas, la partie après la virgule comment par un adverbe et contient, au moins, un autre verbe.

La virgule « , » sert aussi à séparer les mots dans une liste de mots, toujours à l’intérieur d’une même phrase. Les mots ainsi séparés peuvent être les adjectifs, les verbes, adverbes, etc., par exemple.

Dans tous les cas, la virgule marque une petite pause dans la lecture. C’est à passant au-dessus d’une virgule que l’on prend une inspiration, plus courte que pour un point.

Comme pour le point, la virgule est accolée au dernier mot et est suivie par un espace.

Les deux-points

Les deux-points servent à indiquer que ce qui suit est une liste, une énumération, des mots ou expressions, en cohérence entre eux.

C’est aussi avec un deux-points que l’on donne un exemple qui illustre la partie principale qui précède le deux-points.

Les deux-points « : » sont précédés et suivis par un espace. La première lettre, qui suit les deux-points, est à mettre en majuscule.

Le deux-points est particulièrement utile pour remplacer une liste, mise, autrement, entre parenthèses.

Les parenthèses

Il y en a deux : La parenthèse qui ouvre « ( » et la parenthèse qui ferme « ) ».

Les parenthèses contiennent une information qui complète l’information de la phrase principale.
Le principe est que la phrase garde tout son sens si l’on supprime de la lecture tout ce qui est contenu entre les parenthèses.

Pour des raisons de facilité de lecture, beaucoup se trompent et mettent des mots entre parenthèses au lieu d’utiliser les deux-points, lorsqu’il s’agit d’une liste. C’est le cas, en particulier, dans les CV.

Devant la parenthèse qui ouvre, on met un espace, ainsi que derrière la parenthèse qui ferme, sauf si cette dernière est suivie d’un point.
Le premier mot après la parenthèse qui ouvre devrait être écrit avec une majuscule pour débuter. Cette règle est souple et il est accepté que cette première lettre soit une minuscule !
Par contre, il n’y a aucun espace derrière la parenthèse qui ouvre ni devant la parenthèse qui ferme.

Les guillemets

Comme les parenthèses, il y a deux guillemets : Le guillemet qui ouvre « » « et le guillemet qui ferme » » ».

Les guillemets servent à signaler que ce qui est écrit entre les guillemets est une citation, c’est-à-dire des mots écrits ou prononcés par une personne différente de l’auteur.

Contrairement aux parenthèses, il faut mettre un espace devant et derrière le guillemet qui ouvre et seulement devant celui qui ferme.
La première lettre qui suit le guillemet qui ouvre est toujours à mettre en majuscule.

Attention à nos amis anglo-saxons et à nos claviers : Les guillemets sont confondus avec la double-côte «  » ».
La double-côte a la même fonction que les guillemets, sauf qu’il n’y a aucun espace derrière la double-côte qui ouvre, ni devant celle qui ferme.
C’est un signe de ponctuation anglais et non français.

Le point-virgule

Le point-virgule « ; » est de moins en moins utilisé.

Il sert à séparer des phrases en plusieurs phrases dont l’ensemble forme un tout.
La respiration est plus longue qu’avec une virgule

En général, soit ces phrases sont séparées par des points, soit par des virgules ou encore apparaissent sous forme de liste verticale.
Toutes ces solutions alternatives permettent une meilleure lisibilité qu’avec des points-virgules.

Si vous utilisez un point-virgule, c’est devant et derrière qu’il faut systématiquement mettre un espace.
La première lettre qui suit un point-virgule est généralement une minuscule, mais peut aussi être une majuscule.

Autres signes de ponctuation

Il existe d’autres signes de ponctuation, comme les crochets « [] », les accolades « {} », le tiret ou trait d’union « », l’apostrophe « » et des emprunts à la ponctuation anglo-saxonne comme la simple côte « » ou le slash « / ».
Écrivez-moi, si vous avez envie d’un article sur ces autres signes de ponctuation, svp.

Il est possible que certains signes de ponctuation vous apparaissent à l’écran différemment de ce qu’ils sont à cause de transposition automatique avec des signes de ponctuation anglo-saxonne

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Communication : Convention et référentiel commun indispensables
Braille : Ponctuation et signes
La dictée de Mérimée : Combien de fautes ?

Orthographe, grammaire, conjugaison … : Points forts ou points faibles
Quand phonèmes et graphèmes rendent la langue française difficile
Leçon de français aux francophiles

Autres Communication :

Récapitulatif 18 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Open space : Des solutions matérielles


Des solutions contre les nuisances dues à l’aménagement

Open space des années 2010

Open space des années 2010

L’éclairage et les matériaux

Dans l’idéal, un open space dispose d’un éclairage naturel, avec des puits de lumière au-dessus des bureaux individuels.

Or, l’un des avantages d’un open space est la capacité de l’employeur de pouvoir bouger les meubles, par exemple, pour inclure un nouveau collaborateur dans cet espace.

Sommaire :

Les puits de lumière ne changent pas de place, les collaborateurs si. Dans ce cas, pour chaque bureau, une lampe permet d’éclairer le plateau du bureau de telle façon que le collaborateur puisse travailler sans avoir d’ombre générée par sa lampe.

Il existe plusieurs matériaux qui permettent de diminuer le bruit, que ce soit pour le sol ou le plafond.

La disposition des meubles

L’emplacement des armoires de rangement permet un cloisonnement entre les bureaux, de même que des panneaux séparateurs. Les choisir de préférence, suffisamment haut pour créer l’illusion d’avoir un pseudo bureau individuel et surtout d’empêcher les collaborateurs de se voir ou même de s’entendre. Ce dernier point est l’une des causes de stress et donc de mauvais rendement et de mauvaise qualité du travail.

Quand la surface le permet et quand l’organisation du travail le permet, il est préférable que les bureaux soient disposés de telle façon que les collaborateurs ne soient pas face-à-face, lorsqu’ils sont assis à leur place. La nature est telle que nous avons toujours l’œil attiré par le mouvement autant que par le son, si minimes soient-ils.

De même, il est préférable d’organiser les chemins de passage entre les bureaux, pour éviter que le trajet de la porte au poste de travail ressemble à un déplacement dans un labyrinthe, à une course d’obstacles, parsemé de dérangements des autres collaborateurs à chaque pas.

L’espace individuel

Pour plus de confidentialité, le travail en commun et les échanges entre collègues se font à l’extérieur de l’open space dans une salle de réunion proche et séparée.

Installer des plantes entre deux bureaux permet de délimiter un espace personnel, de cacher l’autre et d’agrémenter la décoration de l’open space par des éléments de décor apaisants.

Plus l’espace individuel au milieu de l’open space est réduit et plus le collaborateur se sentira mieux et sera efficace dans son travail.

Autre point à mi-chemin entre des solutions physiques et des solutions liées aux personnes, les sonneries des téléphones et de tous autres équipements sonores, comme une cafetière ou un copieur, l’alarme des agendas ou de l’arrivée d’un mail, soient choisies comme produisant un son faible, voire aucun son, sauf le téléphone bien évidemment, qu’il est néanmoins préférable de mettre sur vibreur.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Efficacité : Isolez-vous phoniquement
Pause cigarette encadrée
Actions d’amélioration au sein d’une entreprise

Mieux téléphoner c’est possible : Des tuyaux pour m’aider
La pénibilité au travail : Les facteurs de pénibilité
L’impact des couleurs sur le subconscient

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Open space : Nuisances et solutions


Open space : Nuisances et solutions

open space années 30

open space années 30

L’open space est ce vaste espace où plusieurs personnes vont travailler, chacune à son poste de travail, à des tâches qui sont généralement individuelles.

Cet aménagement de l’espace de ce grand bureau permet à l’entreprise d’économiser de la surface louée ou achetée, et d’avoir un nombre d’employés au m2 plus important que s’ils étaient dans des bureaux séparés.

Sommaire :

Les nuisances

Si l’open space représente un avantage pour l’entreprise, y travailler implique 2 types de nuisances :

  1. Les nuisances liées à l’aménagement physique de l’open space
  2. Les nuisances liées à celles et ceux qui y travaillent

Dans un bureau individuel, on y trouve :

  • La table,
  • Le siège du collaborateur, voire plus s’il est amené à recevoir des visiteurs internes ou externes à l’entreprise,
  • L’équipement de bureau,
  • Des rangements pour les flux physiques d’informations

Dans un open space, on y trouve les mêmes objets, à ceci près que l’équipement de bureau peut-être partagé entre plusieurs personnes et que les rangements le sont aussi.

La taille de l’open space importe peu sur le comportement des employés. Il suffit qu’un seul ne respecte pas les règles de savoir-vivre en open space pour que la vie des autres soit perturbée pendant les heures communes de présence.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Un effet bénéfique de l’Open space
En poste ET en recherche d’emploi : Prudence
Les causes des dysfonctionnements

Télétravail : La Loi Warsmann adoptée le 29 février 2012
Présumé professionnel est l’usage d’Internet sur le lieu de travail
Conséquences de l’absence de déclaration à la CNIL d’un système de badgeage

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le Code Morse international (Alphabet Morse) a trois composantes


Trois composantes pour le code Morse !

Contrairement à l’idée que s’en fait la très grande majorité des gens, le code morse a trois composantes :

  • Le point ou ti,
  • Le tiret ou taah, équivalent en durée à 3 points
  • L’espace

Une invention du 19ème siècle

En 1837, Samuel Morse invente avec Alfred Lewis Vail, le code qui sera remplacé en 1999 par les communications satellitaires.

L’invention du code va de pair avec l’invention par Morse du télégraphe électrique, basé sur l’utilisation d’un électro-aimant.

L’idée est de pouvoir transmettre un message en représentant lettres et signes, autres caractères et symboles par des impulsions électriques possibles grâce à un électro-aimant.

Le code Morse international

Après différentes variantes issues du code original, l’ITU instaure le code Morse international, appelé souvent Alphabet Morse par erreur puisque l’alphabet n’a que 26 lettres.
Code Morse international

Des durées différentes

Pour cela, les impulsions ont des durées différentes. La combinaison des impulsions courtes, longues et l’absence d’impulsion détermine le signe représenté.

  • Le point est une impulsion courte
  • Le tiret est une impulsion longue, dont la durée est trois fois celle du point
  • L’espace est l’absence d’impulsion dont la durée est variable :
    • Séparation entre deux signes d’un même caractère : la durée est identique à celle d’un point,
    • Séparation entre deux caractères, lettres ou chiffres : la durée est identique à celle de 3 points ou d’1 tiret,
    • Séparation entre deux mots : la durée est généralement identique à 7 points, parfois 5.

Exemple :

La lettre S est représentée par trois points avec un espace d’une durée d’un point entre chacun des trois points, la durée du message représentant la lettre S est donc de 5 :
1 impulsion courte pour chacun des trois points + 2 absences d’impulsion pour les espaces entre les points

La lettre O est représentée par trois tirets avec un espace d’une durée d’un point entre chacun des trois tirets, la durée du message représentant la lettre O est donc de 11 :
1 impulsion longue d’une durée de 3 points pour chacun des 3 tirets + 2 absences d’impulsion pour les espaces entre les tirets.

Le fameux SOS (Save Our Saouls, Sauvez nos âmes)    (ti ti ti taah taah taah ti ti ti) a donc une durée équivalente à 27 points :

  • 5 pour le premier S +
  • 3 pour séparer le S du O +
  • 11 pour le O +
  • 3 à nouveau, pour séparer le O du second S +
  • 5 pour le second S

La durée d’une impulsion d’un point diffère selon l’opérateur, c’est-à-dire de la personne qui utilise le code Morse. La vitesse commune est de 20 mots à la minute. A vous de faire le calcul !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Alphabet Braille français ; tout sur les lettres et les chiffres
L’origine du français et de son orthographe
Leçon de français aux francophiles

PNL Code de représentation VAKO
Norme ISO 3166 Codes YATA des Pays – 1 –
Codes ISO 4217 des monnaies de AED à ETB

Autres Communication

Récapitulatif 10 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Efficacité : « Laissez-moi tranquille » ou « Fichez-moi la paix »


« Laissez-moi tranquille » ou « Fichez-moi la paix », selon votre tempérament et votre solliciteur

Sommaire :

ne pas déranger
N’allez pas à des réunions

7 règles pour rester concentrer sur son travail

Fermer sa messagerie
Laissez le téléphone sonner

Efficacité : Ne surfez plus avec votre smartphone, tablette ou PC
Isolez-vous phoniquement
Abandonnez votre vie privée au vestiaire de votre entreprise

Rien de pire que l’arrivée inopinée d’une personne, chef, collègue ou subordonné dans votre espace de travail, au moment où vous êtes concentré sur votre tâche, car il est impossible de les ignorer.

  • Affichez un panneau « Ne pas déranger » sur votre porte ou votre bureau, va vous permettre de couper court à certains dérangements
  • Faites le tri dans les premières secondes du discours de votre importun et décidez s’il faut lui répondre immédiatement ou va devoir patienter
  • Signifiez à celui ou celle qui vient vous déranger que vous êtes occupé et qu’il ou elle devra revenir plus tard vous exposer sa demande. Invitez-le, la, à vous transmettre sa demande ou son information par écrit, un simple courriel suffit souvent
  • Rappelez aux personnes qui viennent sans invitation, qu’il est préférable d’éviter les plages horaires que vous leur indiquez et que vous réservez à vos tâches

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Facteurs perturbants dans un bureau
Quelques bonnes résolutions à partir de maintenant
Stress technologique : comment le maîtriser

Questions clés à propos des quatre méthodes d’Analyse
Organisations de son travail personnel
Fiche pour le suivi de l’action

Autres Organisation :

Récapitulatif 4 Organisation
Récapitulatif 7 Organisation

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le sommeil fractionné


Le sommeil fractionné

sommeil fractionné
C’est un phénomène bien connu des marins sur leurs bateaux de courses.

Ils dorment par tranches de quelques minutes, variables de 10 à 20 minutes.

Leur vigilance pendant ces brèves périodes de sommeil est accrue, au début, car le moindre son inhabituel les réveille.

Le même phénomène existe, dans une moindre mesure, pour les jeunes parents, et particulièrement pour les jeunes mères.
Le corps enregistre les sons. Il fait une différence entre un son « inoffensif » comme le bruit de la rue, et un son qui mérite de réveiller le corps : les pleurs de bébé.
Généralement, dès que bébé cesse de pleurer, le parent qui s’est levé se recouche et se rendort.

Avec la répétition toutes les nuits, ou presque, la fatigue s’accumule. Le sommeil devient peu à peu un sommeil fractionné, bien que les périodes de sommeil soient plus longues que pour les marins de compétition.

Un repos réparateur est un repos qui ne dépend pas de la durée du sommeil mais de sa qualité.

Une courte pause, en fermant les yeux, d’un maximum de 20 minutes, sur une aire de repos le long d’une route ou d’une autoroute, fait plus d’effet qu’une sieste d’une heure ou deux où l’on se sent encore très fatigué en se réveillant.

Le sommeil fractionné est pratiqué aussi par les hommes et femmes qui vont dans l’espace.

La pesanteur ayant disparu, le corps a des besoins différents et moindres. Les astronautes doivent pratiquer des exercices physiques intenses, non seulement pour ne pas perdre leurs muscles, mais aussi pour se fatiguer. Ils dorment rarement plus de quatre d’heures d’affilées.

Comme pour les parents de bébés, les marins et les cosmonautes, le sommeil fractionné est suivi de périodes d’éveil plus courtes.

Malgré les bienfaits d’un sommeil de très courte durée, celui-ci ne suffit pas à reposer son corps correctement.

Toutes les personnes qui subissent ou/et qui pratiquent le sommeil fractionné, ont aussi besoin, de « vrai » sommeil sur des périodes plus longues.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Les 10 principes du Pacte Mondial des Nations-Unies
Critères de planification de ma situation personnelle
C’était le bon temps, celui où l’on vivait selon le calendrier

Règles pour être un humain
La méthode Coué
Règle du dimanche

Autres Bien-être :

Récapitulatif 5 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Principaux éléments des structures d’une organisation


Une organisation est caractérisée par ses structures

PHYSIQUES

structures d'une organisation

TECHNOLOGIQUES

  • Degré de vétusté, d’ancienneté des équipements
  • Sophistication, complexité, degré d’automatisation
  • Adaptabilité des équipements aux besoins de l’activité
  • Incidences sur l’adéquation formation – emploi
  • Nuisances liées aux matériels

ORGANISATIONNELLES

  • Organigramme
  • Sociogramme
  • Division du travail
  • Méthodes opératoires
  • Horaires et rythmes de travail
  • Procédures et système qualité
  • Système de communication
  • Système d’informations opérationnelles et fonctionnelles

DÉMOGRAPHIQUES

  • Ajustement des effectifs
  • Pyramide des âges et structure de la population
  • Instances de représentation et de concertation
  • Bassin d’emploi
  • Structures des formations initiales
  • Formations continues
  • Structures des qualifications
  • Filières professionnelles et promotionnelles internes
  • Politique de recrutement

MENTALES

Cette liste peut varier d’une organisation à l’autre, surtout s’il s’agit d’une organisation gouvernementale ou humanitaire dont les motivations et les raisons d’être sont différentes de celles d’une entreprise

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 6 défis de la modernité
Structure (définition)
Comment structurer une entreprise ou une organisation

La deuxième mission du dirigeant : Structurer
Télécommunication facteur déterminant des infrastructures
La structure des potentialités d’une entreprise

Autres Management :

Récapitulatif 5 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :