Un trou dans le CV fait-il disparaître des compétences ?


Plusieurs mois ou plusieurs années en dehors du monde du travail

interruption de l'asssitance médicaleSe remettre à la recherche d’un emploi paraît plus compliqué quand on a un trou dans son CV.

Parmi les personnes concernées, on trouve celles et ceux qui …

  • …se sont occupés des enfants en bas âge ou de personnes malades ou âgées,
  • …ont repris des études, pour se perfectionner ou changer de métier,
  • …ont fait en séjour en prison ou dans un hôpital,
  • …se sont expatriés ou qui viennent de l’étranger,
  • …se sont mis au vert, ont profité de leurs rentes ou se sont retrouvés longtemps demandeurs d’emploi
  • …etc.

En plus de devoir expliquer la ou les raisons de votre de vos trou (s) dans le CV, vous avez l’impression d’avoir tout oublié, notamment le savoir-faire que vous possédiez.

Vrai ou faux problème ?

Comme la très grande majorité des personnes qui ont un « trou » dans leur CV, vous vous focalisez trop sur cette période de votre vie.

Elle n’intéresse le recruteur que dans la mesure où il veut savoir si vous avez toujours les capacités et le savoir-faire dont a besoin d’entreprise. C’est SA priorité.

Quand vous savez ça, vous mettrez l’accent, durant l’entretien, sur le fait que vous avez toujours votre personnalité, qui s’est renforcée par les épreuves que vous avez subit.

Par exemple, Si vous avez longtemps un proche, le travail en équipe, la discipline, l’intérêt pour le client, qui sont des mots du vocabulaire des ressources humaines, qui sont issues, dans l’ordre, de votre intégration dans l’équipe du personnel soignant, de la rigueur nécessaire aux gestes à apporter à une personne handicapée; malade ou âgée, et l’intérêt que vous avez porté à aider votre proche et donc d’autres personnes que vous-même, comme les clients ou les collègues de votre future entreprise.

Une question de présentation

Quand vous avez réellement perdu certaines capacités, par exemple, la résistance à la fatigue, ou certains savoir-faire, comme la pratique d’une langue, il faut rassurer l’employeur.

Pour cela, montrez votre bonne volonté pour apprendre les pratiques au sein de l’entreprise, leurs façons de faire.
Ce sont des marques d’intérêt que tous les candidats devraient montrer. En vous y intéressant, vous passerez devant un candidat qui ne s’y intéresse pas.

Cela compensera en partie la perte ou l’absence de savoir-faire.

De plus, pour l’anglais ou une autre langue, vous devrez montrer que vous êtes prêt (e) à reprendre des cours.

Même si vous ne le faites pas, le fait de montrer votre envie et votre volonté de le faire, vous fera gagner des points.
Pour cela, renseignez-vous sur les possibilités d’apprendre l’anglais près de chez vous, en préparation à cet entretien.

L’idéal est de raconter durant l’entretien que vous vous êtes renseignée, que vous connaissez le coût et le lieu.

Pensez que le recruteur sait bien que pour garder un niveau de langue, il faut pratiquer. Cela peut se faire aussi hors du milieu du travail.
S’il vous a convié à un entretien, c’est qu’il vaut savoir si vous avez le niveau requis ou en combien de temps vous pouvez l’acquérir ou le retrouver.

Il est évident que, si d’autres candidats ont des compétences plus adaptées au poste proposé, la différence et le choix peuvent se faire en fonction de votre capacité à vous intégrer dans l’entreprise.
Le savoir-faire ne suffit pas. Vous avez aussi des qualités personnelles à mettre en avant.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Orthographe, grammaire, conjugaison … : Points forts ou points faibles
Recherche d’emploi : Atout et qualité
Employeur : Les Aides à la Préparation Opérationnelle à l’Emploi ou POE

Penser positif génère des résultats positifs
PNL : Découvrez votre dominante par ce test
Pôle emploi : Les services pour le plus de 50 ans

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : La mise en situation


Pénurie de candidats

Besoins de Main d'Oeuvre par Pôle emploiHé oui ! Certaines branches professionnelles sont à cours de candidatures.

Des offres sont en attente et il est difficile de trouver des candidats adéquats. Il s’agit ici d’emplois qui demandent une qualification sans aller jusqu’à la nécessité d’avoir un diplôme de niveau supérieur.

La plupart de ces offres sont des emplois que la grande majorité des demandeurs d’emplois et des autres connaissent mal ou jugent inappropriés. C’est un a priori.

Ces offres impliquent une reconversion, donc un changement d’orientation professionnelle que les demandeurs d’emploi hésitent à prendre. Ils laissent passer des opportunités.

Par exemple, peu de gens souhaitent devenir boucher – désosseur. Travailler sur des carcasses d’animaux, devoir les dépecer, être dans un environnement à basse température, se tenir debout toute la journée de travail, sont des conditions qui rebutent autant que l’image de cette profession.

Quelles solutions pour trouver des candidats ?

Ces employeurs se proposent de financer la formation; leurs recrutements sont tels que l’offre est plus importante que la demande.

Pôle emploi leur permet de trouver des candidats, sous réserve que ces candidats soient volontaires et de bonne volonté. Aucun diplôme, aucun CV, le passé est occulté. Seul le présent et le futur compte.

Jeunes à la recherche d’un premier emploi, chômeurs de longue durée (> 1 an), seniors qui se croyaient incapables de retrouver un emploi, salariés en mal de reconversion, ex-délinquants pour se réintégrer dans la société, sont les cibles de la mise en situation.

Le recrutement se fait en deux temps

D’un côté, un entretien permet de vérifier les motivations du candidat. Il apprend alors les conditions de travail, les tâches à effectuer, les conditions de revenus, les avantages sociaux.

De l’autre côté, le candidat effectue un stage, de quelques heures à une journée, généralement, dans l’entreprise qui recrute, pour tester ses facultés d’adaptation, son sens du travail en équipe, son habilité manuelle. Il peut alors montrer sa volonté de réussir et ses qualités personnelles durant cette mise à l’épreuve.

Ensuite, les deux parties se mettent d’accord et un contrat de travail est alors signé.

Les entreprises concernées recherchent de « vrais » profils pour en faire des professionnels, qu’elles vont garder. Aussi font-elles le maximum en faveur de leurs employés et futurs employés. Elles ne font pas dans le social, ce sont de « vrais » emplois. La motivation du candidat et son aptitude à apprendre et à maîtriser son nouveau métier sont primordiaux pour la réussite d’un tel recrutement.

Les 10 métiers les plus recherchés en 2014

source : BMO de Pôle emploi

  • Agents d’entretien de locaux, compris ATSEM, agent spécialisé des écoles maternelles
  • Aides à domicile et aides ménagères
  • Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine
  • Aides-soignants : médico-psycho., auxiliaire de puériculture, assistants médicaux…
  • Ingénieurs, cadres études et Recherche & Développement informatique, responsables informatiques
  • Attachés commerciaux : techniciens commerciaux en entreprise
  • Secrétaires bureautiques et assimilés : y compris secrétaires médicales
  • Professionnels de l’animation socioculturelle : animateurs et directeurs
  • Serveurs de cafés, de restaurants, y compris commis
  • Artistes : en musique, danse, spectacles, y compris professeurs d’art

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les aides à l’embauche d’une personne en situation de handicap
Cadremploi : Speed recruiting pour décrocher un job en 7 minutes
VAE : Le processus de la Validation des Acquis de l’Expérience

Reconversion : Manque d’expérience, comment convaincre
Reconversion professionnelle ou évolution de carrière
3 métiers dans sa vie ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 11 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :