Le ghosting ou quand le candidat est aux abonnés absents


Où sont passés les candidats ?

ghosting dans le recrutementIl existe un phénomène qui entre dans le cadre des recrutements difficiles.

Il fait perdre du temps et de l’argent aux entreprises qui cherchent à recruter et qui peinent à pourvoir à leurs besoins.

Il s’agit de la disparition du candidat en cours du processus de recrutement.

C’est la loi du marché et quand le marché est inversé ce sont les entreprises qui payent les pots cassés.

Depuis des dizaines d’année, le nombre d’offres d’emploi est bien inférieur au nombre de candidats.
La conséquence à ce phénomène est qu’un nombre important de candidats postulent pour le même poste.

Tous sont loin de répondre aux critères demandés par le recruteur.
Cependant, le candidat tente sa chance, en espérant que, sur un malentendu ou sur sa force de conviction, il puisse être embauché.

Il y a tellement de candidats que les organisations font, parfois, appel à des cabinets spécialisés dans le recrutement pour éliminer la plupart des candidats et pour recevoir uniquement les trois derniers finalistes.

Le ghosting

Seulement voilà, quand le job est peu attrayant ou quand il est très spécialisé, les candidats sont peu nombreux, voire absents.

Il faut alors de gros efforts pour recruter et pour conserver les nouveaux embauchés.

Entre les deux, le candidat se sent comme une diva.

Ce phénomène est accru avec la génération des millénials, ceux qui arrivent sur le marché du travail.
Ils ont l’habitude de zapper à toute vitesse. Ils se font désirer.

Les candidats disparaissent comme des fantômes (ghost en anglais)

En plus du manque de candidats ou d’un nombre trop faible, l’entreprise se trouve confrontée aux candidats qui :

  • décrochent le téléphone, confirment leur intérêt et s’arrêtent là ;
  • envoient un CV et s’arrêtent là ;
  • sont convoqués à un rendez-vous pour un entretien d’embauche et s’arrêtent là ;
  • reçoivent une proposition d’embauche et s’arrêtent là ;
  • ont signés un contrat de travail et sont absents dès le premier jour de travail

Sans compter ceux qui démarrent puis disparaissent durant la période d’essai sans respecter le délai de prévenance.

De plus, après un, deux ou trois ans, ils quittent l’entreprise pour aller voir ailleurs.

À vous dégoûter de recruter, n’est-ce pas ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Employeur : Réussir Accueil et Intégration du nouvel embauché
Recrutement : Mensonges et réalité
Les valeurs d’entreprise : Pourquoi ?

Les 6 raisons principales des recrutements difficiles
Un trou dans le CV fait-il disparaître des compétences ?
Attirer des candidats par la RSE

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Contrôle de référence, côté recruteur


La vérification des références est prioritaire

Quand contacter les référents ?contrôle de référence dans un recrutement

Plus le poste proposé est élevé dans la hiérarchie et plus la vérification des références devient indispensable pour un recruteur, professionnel ou employeur direct.

Lorsque vous contactez un candidat ou une candidate pour un poste de cadre, et à plus forte raison, pour un poste de cadre supérieur, il est préférable d’annoncer la couleur tout de suite : Vous voulez des références.

Vous pouvez l’annoncer dès le premier appel téléphonique, celui qui vous permet de vous assurer que la personne contactée est vraiment intéressée par votre proposition de poste.
Procéder ainsi vous permettra d’éviter de perdre votre temps à rencontrer le (la) candidat (e), si elle ou il refuse de vous donner des noms et des coordonnées de personnes à contacter.
il en est de même en cas d’hésitation ou tout autre réaction de sa part qui provoquerait un doute.

Vous pouvez aussi attendre le premier entretien d’embauche, celui qui va vous permettre de retenir les candidats intéressants et perdre moins de temps à contacter les référents.

Pas de décision hâtive

Souvent, le contrôle de référence a pour objet de confirmer la décision que vous avez prise sur le choix du futur collaborateur ou future collaboratrice.

En fait, le contrôle de référence fait partie du processus de recrutement au même niveau de l’entretien d’embauche ou l’examen du CV et de la lettre de motivation, quand elle existe.

C’est pourquoi, il vaut mieux réserver son choix pour après le contrôle de référence de tous les candidat (e) s.

Téléphone ou mail

L’avantage du téléphone est d’avoir un échange direct avec le référent.
L’inconvénient est de parvenir à la joindre, ce qui est toujours compliqué car les référents sont souvent des cadres supérieurs peu disponibles.
De plus, La durée d’une conversation téléphonique reste limitée.

L’avantage du mail est que vous pouvez écrire, tout de suite et en quelques mots, le motif de votre prise de contact, en signalant que vous souhaitez évoquer l’expérience de celle ou celui qui vous envisagez de recruter, pour quel poste et avec quelles responsabilités.

L’autre avantage du mail est que la réponse est également, généralement, donné par écrit en retour de mail.
Elle est souvent courte et vous permet de savoir si un appel téléphonique vaut la peine pour en savoir plus.

Sur quels points insister ?

Le pire pour un employeur est de se tromper sur son futur collaborateur, celui ou celle, avec qui il va travailler au quotidien et qui va le représenter auprès des autres salariés de l’entreprise ou de l’organisation.

C’est pourquoi, après s’être assuré de l’expérience du candidat, il faut poser la question de ses points faibles à la personne de référence, avec délicatesse.

Il est préférable de demander conseil sur les améliorations à apporter au comportement ou aux savoir-faire du candidat (e), plutôt que de foncer tête baissée dans la demande d’une liste de faiblesses à compenser.

Recoupez vos informations

Plusieurs référents sont nécessaires pour se faire une idée précise de votre futur (e) collaborateur (trice).

Il y a ceux qui sont cités par le candidat lui-même et les autres.
Les autres sont ceux que vous trouvez dans les réseaux sociaux, anciens chefs ou collègues, voire anciens collaborateurs, ou ceux qui continuent de travailler avec elle ou lui.

Foin de complaisance, vous aurez ainsi confirmation des avis des personnes de référence citées par le (la) candidat (e), ou sujet à réflexion, dans le cas contraire.

Dans les louanges ou les critiques, il vous reste à faire la part des choses, car les unes et les autres sont soumis à l’appréciation du référent et à ses relations personnelles avec le candidat.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche
Recrutement : Contrôle de référence, mode d’emploi
Les sources de stress du recruteur

Les 6 raisons principales des recrutements difficiles
Recrutement : Difficile de choisir entre les 2 finalistes
Le coût d’un recrutement et de l’intégration

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : Contrôle de référence, mode d’emploi


Qu’est-ce que le contrôle de référence ?

Lorsqu’un candidat postule pour obtenir un poste, le recruteur ou l’employeur a besoin d’en savoir plus sur lui.
Un des moyens est de contacter une ou des personnes, dites de référence.

Le contrôle de référence consiste, pour le recruteur, à contacter ces référents et à les interviewer sur votre compte.Téléphoner à un référent

Le contrôle de référence est loin d’être systématique. Seuls les candidats les plus intéressants ou pour des postes élevés dans une hiérarchie, peuvent faire l’objet d’une recherche d’informations.
La plupart des candidats ne feront jamais l’objet d’un contrôle de référence. Pour les autres, mieux vaut lire la suite de cet article.

Qui sont les référents ?

Les référents sont des anciens chefs, anciens employeurs, qui sont sollicités pour parler du candidat, de votre travail et surtout de son comportement durant la période où le candidat a travaillé avec eux.

Que doit faire le candidat ?

Pour le candidat, il est important que ces personnes parlent « en bien » d’eux.
C’est pourquoi, il est préférable d’établir une liste de référents qui lui soient favorables, avant de postuler, voire même avant de quitter l’entreprise où ils travaillent ensemble.

Le candidat informe le référent qu’il peut être amené à témoigner, afin que ce dernier ne soit pas surpris.
Il est aussi préférable, car très important, de s’assurer de la bonne volonté et de la tenue de propos positifs à son égard.

Le candidat devrait être en mesure de fournir deux ou trois noms de référents au recruteur à la demande de ce dernier.
En cas d’absence de noms à fournir, il sait que le recruteur se débrouillera pour avoir des renseignements par d’autres intermédiaires, pas toujours bien intentionnés à son égard.

Que doit faire le recruteur ?

Demander le nom et les coordonnées de référents au candidat et prendre contact avec eux.

Le recruteur doit préparer une liste de questions, ouvertes, de façon à laisser parler le référent le plus longtemps possible, sans pour autant que cela ressemble à un interrogatoire.

L’important est de « lire entre les lignes ». Des propos trop élogieux ou l’absence de critiques peuvent paraître suspects.

Demander aussi le nom d’anciens collègues ou le nom d’autres personnes ayant travaillées avec le candidat peut s’avérer une source d’informations, non prévue par le candidat et donc, a priori, plus spontanées.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche
Partir pour travailler chez le concurrent
Employeur : Recrutement difficile ?

Contrôle de référence aux abonnés absents
Règles pour un manager pour des phases difficiles de communication
Prise de décision 10 méthodes

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 10 Emploi
Récapitulatif 10 Management

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et la page Management de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment rater son entretien d’embauche


Que faut-il faire pour rater son entretien d’embauche ?

Pas envie d'aller à un entretien d'embauchePôle emploi vous oblige à vous rendre à un entretien d’embauche.

Le poste, l’entreprise, ne vous emballent vraiment pas.

Comme vous souhaitez conserver vos indemnités de chômage, vous vous rendez à cette entrevue de recrutement, avec la ferme intention de faire tout rater. (!?)

A contrario, si vous souhaitez réussir votre entretien d’embauche, ne suivez aucun de ces conseils suivants

  1. Dites du mal de votre ancien chef ou de vos anciennes entreprises
  2. Soyez irrespectueux envers le recruteur
  3. Ayez l’air d’être la personne indispensable

Philippe Garin

Pour préparer ET réussir votre entretien d’embauche, contactez-moi : phgarin@gmail.com
Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Présidentielles 2012 : un entretien d’embauche ?
Les étiquettes professionnelles ou « t’es pas fait pour ça »
Entretien d’embauche : importance du lieu

Entrevue ou entretien d’embauche : Pour laisser une mauvaise impression
Mauvaise réputation sur Internet : C’est gênant quand on cherche un emploi
Image de Marque personnelle : Définition et concept

Autres Emploi :

Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

S’habiller « comme il faut » pour un entretien d’embauche


Pour réussir son entretien d’embauche : S’habiller « comme il faut »

S'habiller comme il fautVêtements propres, cheveux coiffés, chaussures propres, conforme au code vestimentaire de l’entreprise qui embauche ou du domaine professionnel.

Inutile de venir en tablier de boucher pour un poste de boucher, un simple costume cravate, ou sans cravate si c’est la canicule, suffit.
Sombre pour un métier du tertiaire, uni pour tous.

Pour les femmes, la simplicité est aussi de rigueur, sac-à-main qui n’attire pas l’œil, maquillage léger ou pas de maquillage, tailleur, robe qui cache le genou ou pantalon, clair pour les femmes rondes ou à forte poitrine, sombre pour les autres.

Pour tous, pas de bijou ou d’accessoire trop voyant, pas de déodorant pénétrant, ne pas arriver en sueur, ni avoir les mains moites.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Connaître ses limites
Raconter son CV
Échanger durant l’entretien d’embauche

Comment s’habiller pour un entretien d’embauche
Entretien d’embauche : Erreurs de look flagrantes
Humour en entretien d’embauche : A manier avec précaution

Autres Emploi :

Récapitulatif 7 Emploi
Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entretien d’embauche : Soyez vous-même !


Soyez vous-même en entrevue d’embauche !

être soi-mêmeIl est plus facile de répondre que vous ne savez pas, plutôt que d’inventer une réponse.

D’un autre côté, n’esquivez pas les questions, parce que vos réponses vous dérangent.

Préparez votre entretien, sans perdre de la spontanéité.

Sachez prendre le temps de répondre pour réfléchir sans être systématique.

Il y a toujours une ou plusieurs questions qu’un recruteur va vous poser et que pour laquelle vous n’avez pas préparé de réponse, alors autant apprendre à communiquer avec le plus de naturel possible, selon votre tempérament.

Philippe Garin

Pour bien préparer votre entrevue de recrutement, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Votre corps parle
Mentir en entrevue ou se sentir mal à l’aise
Panique à bord

Pourquoi cacher les trous de son parcours professionnel ?
Surtout gardez votre calme
Présidentielles 2012 : un entretien d’embauche ?

Approche pour la construction d’une atmosphère de sympathie dans le cadre d’un entretien
Être à l’aise avec soi pour bien parler

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 8 Communication
Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Faut-il avoir peur des tests de personnalité informatisés ?


Bien interpréter les tests de personnalité

test de personnalité

exemple

Une lettre de candidature écrite à la main est devenu une pratique complètement dépassée depuis des années.

Si le recruteur utilise encore la technique de la graphologie, alors il va vous demander d’écrire un texte lors de votre entretien, au début ou à la fin, ou encore lors d’une séance de tests.

La graphologie est rarement utilisée, elle aussi, remplacée par des tests informatisés.

Autant d’interprétation d’une écriture est confiée à des spécialistes, les graphologues, autant l’analyse des résultats d’un test de personnalité informatisé est établi par un robot.

Cela suffit-il ?

Bien évidemment non !

En tout cas, c’est un élément qui vous permet de faire la différence entre un bon et un mauvais cabinet de recrutement.

En tant que candidat, vous ne pouvez pas le savoir, sauf lors de la présentation des résultats du test.

Par contre, c’est très important pour l’entreprise qui va confier une mission de recrutement à un cabinet.

Une très grande entreprise aux États-Unis a utilisé un logiciel pour sélectionner les meilleurs candidats parmi toutes les candidatures.
Lorsque le dirigeant a demandé pourquoi aucun des plus de 10 000 candidats n’avait été convoqué pour un entretien, les responsables du recrutement avaient laissé la machine faire sans prendre la peine de jeter un œil sur les résultats.

Comme le candidat « idéal », le mouton à cinq pattes, la personne qui remplit tous les critères d’une manière parfaite n’existe pas, le robot a éliminé tout le monde.

Après le licenciement des incompétents, le processus d’analyse des candidatures a été repris d’une manière plus classique et le logiciel a été mis de côté, définitivement lui aussi.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Définition des critères d’exigence dans le domaine Connaissances et compétences professionnelles.
Critères pour quitter son emploi
Voyez-vous bien les couleurs ? Le test de Diana Derval

Comment choisir un progiciel ?
Check-list pour l’achat de progiciel
Questionnaire recrutement

Autres Emploi, Informatique et Management ;

Récapitulatif 7 Emploi
Récapitulatif 9 Emploi

Récapitulatif 5 Informatique
Récapitulatif 8 Informatique

Récapitulatif 1-1 Management
Récapitulatif 1-2 Management
Récapitulatif 9 Management

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Emploi, Informatique et Management de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :