Docteur, je suis allergique à ma femme


Diagnostic d’un allergique

acarien terrestreC’est l’histoire de ce jeune homme, qui, depuis sa tendre enfance, souffrait d‘allergies multiples.
Son allergologue le connaissait bien et réciproquement.

Ce jeune homme a grandi, fréquenté une jeune femme. Puis, ils se sont mariés.

Peu de temps après le mariage, le jeune homme s’est précipité chez son allergologue et s’est écrié tout perplexe :

« Docteur, je suis allergique à ma femme ! »

Inutile de préciser que le praticien a trouvé des plus bizarres l’affirmation de son patient.

Il a commencé à poser des questions pour son propre diagnostic.
Toutes les réponses de son patient tendaient à soutenir la version du jeune homme.

Chaque fois qu’il faisait l’amour avec sa femme, il avait une crise d’allergie.
Il avait beau faire, c’était toujours après une relation intime qu’il souffrait. Pas d’interférence extérieure.

Aucun changement apparemment n’était intervenu. Il avait même gardé son lit et sa literie, sa lessive.
Il continuait à fermer et à ouvrir sa fenêtre aux mêmes heures, etc.

Le seul changement était la présence de sa femme

Les tests sur cette dernière pour la recherche de substances allergisantes se sont avérés négatifs. Pas de parfum, pas de phéromones particulières. Rien.

Jusqu’à ce que le bon diagnostic fut découvert :

Tant qu’il était célibataire, le jeune homme était sage dans son lit.
Avec ses ébats amoureux, il agitait sa literie et respirait les acariens qui s’y trouvaient.

Au grand soulagement des jeunes époux, le mari n’était pas allergique à sa femme, mais aux acariens soulevés à chaque ébat.
En changement de lit et de literie a suffi à régler leurs problèmes.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pour faire durer le mariage
MMS en amour
Au bord de la folie

Comment on parle à une femme
Couple : Le droit à la parole
Lettre de Georges Sand à Alfred de Musset

Autres Humour :

Récapitulatif 18 Humour

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Mais docteur, faire du sport ?


Le sport pour maigrir, mais

Gourmand une oeuvre de Henri BrispotDu sport ? Docteur,
je perds déjà mon souffle

quand je mange trop vite !

Source : Brigitte.de

Traduction par Philippe Garin
phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Perdre du poids grâce au yoga
Un gros effort de volonté
Déstresser autrement

Conversion taille de soutien-gorge
La courte histoire d’amour de Nopécu
Le parapluie de Jean

Autres Humour :

Récapitulatif 17 Humour

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :