Bien préparer une réunion de travail


Réunion de travail : Une bonne préparation

bien préparer une réunion de travailSommaire :

À quoi sert une réunion de travail

Bien préparer une réunion de travail

Réussir l’animation d’une réunion de travail

Le rapport ou compte-rendu de réunion

La préparation des participants

Lorsque l’on est invité ou convoqué à une réunion, surtout une réunion de travail, il est préférable d’être prêt afin de rester concentré sur son sujet, sans se disperser en évoquant d’autres sujets que ceux de l’ordre du jour. Ceux-ci feront l’objet d’une ou d’autres réunions.

Si le participant a reçu un document de l’organisateur, il en prendra connaissance avant la réunion.

S’il doit, lui, produire un ou des documents, il le préparera, également avant la réunion. Idem pour des réponses à un questionnaire reçu.

Si, au contraire, la réunion de travail doit être une réunion de créativité commune, alors ce sont les interactions entre les idées émises des uns et des autres au cours de la réunion qui donneront un résultat, impossible à prévoir à l’avance.

Le lieu et le moment

Avant de choisir le lieu et de planifier la réunion, l’animateur choisira la langue de travail durant la réunion, dans le cas où les participants pratiqueraient des langues différents, par exemple à l’international ou en Suisse.

Le lieu sera choisi en fonction :

  • du nombre des participants,
  • des moyens techniques de communication, tels que projecteur, écran, caméra, vitesse de la connexion Internet, tableau blanc, etc.
  • de l’accessibilité : proximité de la salle de réunion, parking, etc.
  • de la durée de la réunion : debout pour une réunion de quelques minutes ou fauteuils confortables pour une réunion de plus d’une heure

Le moment sera choisi :

  • en fonction des disponibilités des participants, dans la mesure où la présence de chacun est impérative,
  • en évitant les périodes de moindre attention, entre 14:00 et 16:00
  • en évitant les moments difficiles dans les déplacements lorsque la réunion a lieu à l’extérieur
  • suffisamment à l’avance pour permettre aux participants de se préparer, surtout s’il leur ait demandé de produire un document

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Efficacité : N’allez pas à des réunions, si vous pouvez l’éviter
Messagerie professionnelle : 20 conseils pour un meilleur usage
Pour bien parler : Respirez correctement

La première mission du dirigeant : Planifier
9 conseil pour atteindre et tenir ses objectifs
Surmenage au travail, comment s’organiser pour déléguer

Autres Organisations :

Récapitulatif 19 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Vous achetez ? 10 points à vérifier


Comment bien choisir son fournisseur

carte de rationnement 1939 1945

achat réglementé

Quand on fait ses courses, vous avez le choix entre la grande surface la plus proche de chez vous, le petit magasin spécialisé ou le marché, ou encore Internet et la livraison à domicile.

Les habitudes font que l’on se rend toujours aux mêmes endroits ou que l’on procède de la même façon, sans se poser de questions.

Dans le domaine des achats au sein d’une entreprise, les critères précédents sont insuffisants.
Il s’agit d’acheter au mieux, c’est-à-dire en tenant compte des 10 points suivants qu’il faut comparer avec ses critères de choix.

Et si pour sa vie privée, on utilisait les mêmes ?

Les10 critères de choix dans un achat

01. Le canal de distribution

02. La proximité

03. La pérennité

04. Les agréments

05. La qualité de la gamme

06. Les délais de livraison

07. La compétence technique

08. Les services proposés

09. La disponibilité

10. Les références

Alors ? Pour vos courses ? Vous allez où, maintenant ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Check-list pour l’achat de progiciel
La gestion de la réclamation
Un sourire ne coûte rien

Candidature : Comment choisir entre deux réponses positives
Licenciement économique : Comment dresser la liste des salariés concernés
10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision

Autres Bien-être et Management :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

CV : Quoi mettre dans les « Centres d’intérêt »


Les thèmes à mettre dans la rubrique « Centres d’intérêt » du CV

maquette d'une cathédrale

30 ans et quelques allumettes

On l’appelle aussi Loisirs ou Hobbies, ou encore Divers. En fait, c’est une sorte de rubrique fourre-tout que l’on trouve en fin du CV.

Son utilité semble douteuse à tel point que beaucoup préfèrent l’omettre parce qu’ils ne savent pas y mettre, ni à quoi elle sert.

Et pourtant, elle a toute son importance.

Qu’est-ce qu’on y trouve ?

A priori, on peut y mettre n’importe quoi. En réalité, c’est faux.

Plusieurs possibilités existent :

  • Sport
  • Loisirs
  • Culture
  • Social

Sport

Le sport est un des éléments les plus utilisés dans cette rubrique.

On y trouve un simple intérêt pour un sport que l’on suit à la télévision ou la pratique d’un ou de plusieurs sports en tant qu’amateur, en dehors ou à l’intérieur d’un club sportif.

La notion de sport est vaste puisqu’on y trouve les échecs, la course automobile en plus du football ou du jogging, par exemple.


Loisirs

Les loisirs sont l’un des thèmes les plus ouverts, puisqu’il reflète à la fois ce qu’on fait en dehors de son travail. Ça va de se reposer en regardant la télévision jusqu’à la collection de timbres en passant par les balades en famille ou la pratique de jeux vidéo.

On y trouve aussi les voyages, en France et à l’Étranger.

C’est le thème le plus ouvert de tous.


Culture

Avoir une activité culturelle ou artistique, pratiquer la musique ou le théâtre, ou simplement s’intéresser à la lecture de magazines scientifiques ou autre, est un thème très ouvert et proche des loisirs. Souvent, il y a confusion entre les deux, et comme la rubrique Centres d’intérêt est une rubrique composite, c’est très bien comme ça.


Social

Faire partie d’un club non sportif est un thème moins fréquent dans cette rubrique. Le bénévolat ou la prise de responsabilité au sein d’une association, même non culturelle est une manière d’occuper son temps libre. C’est une sorte de loisir particulier.


Autres thèmes

Dans la rubrique Centres d’intérêt ou Divers, on trouve aussi des informations qui concernent :

  • des compétences linguistiques, si l’on n’ pas utilisé précédemment une rubrique « langues » ou « Formations et langues »
  • les zones géographiques de la recherche d’emploi, si elles sont absentes de l’entête du CV
  • la liste des permis de conduire et autres permis, engins de chantier, bateau, hélicoptère, avion, etc.
  • les dates de disponibilité ou indisponibilité
  • des prix ou/et des participations à des concours
  • des titres de publications dont le candidat est l’auteur ou co-auteur
  • des faits marquants comme des interviews données à des journalistes ou la participation à des évènements
  • etc.

La réponse à la question À quoi sert la rubrique « Centre d’intérêt » ? dans l’article suivant.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Valeurs et motivations : Le portrait chinois
Des mots pour se définir
Emploi : Se renseigner sur l’entreprise qui recrute

A qui appartient le zèbre et qui boit de l’eau
Points faibles en entretien d’embauche : Pourquoi et comment ?
Harmonisation des objectifs professionnels et privés

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Candidature : Et si la réponse dépasse 3 semaines


Les cas où il faut plus de 3 semaines

calendrier cochéAprès avoir déposé sa candidature, il faut prendre patience. Les délais sont variables, bien que dans la majorité des cas, il faille attendre 3 semaines avant d’avoir une réponse de la part du chargé de recrutement.

Au delà des trois premières semaines après la parution d’une annonce d’offre d’emploi, les espoirs sont encore présents, car dans certains cas les délais s’allongent.

Déception

Si les candidats de la « short-list » ont déçu ou s’il y a trop peu de candidats finalistes alors le cycle va recommencer.

D’abord, les CV de la pile « au cas z’où » vont être analysés, avec leurs lettres de candidature. Le même processus de la troisième semaine reprend. Si c’est insuffisant, alors c’est le cycle complet qui recommence avec la prolongation de l’offre annoncée.

Indisponibilité

Il peut y avoir des variantes à ce scénario qui tient compte du nombre de candidats et de la disponibilité des intervenants, notamment chez l’employeur.

Le manque de disponibilité un problème fréquent car les employeurs mettent le recrutement après les affaires courantes, sans compter les congés, etc. D’où un délai d’une semaine supplémentaire possible.

Très rarement, le délai dépasse 4 semaines avant un premier contact avec un candidat.

Philippe Garin

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Entretien d’embauche : Entre déception et espoir
Autopsie du discours d’un candidat malheureux
Relancer le recruteur : Mode d’emploi

Pour une image positive : abandonnez vos tics de langage
Recrutement : Attirer les talents façon 21ème siècle
Les bonnes questions pour se fixer ses priorités

Autres Emploi :

Récapitulatif 15 Emploi
Récapitulatif 15 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

PCA et PRA : L’analyse des enjeux et des besoins


PCA et PRA : L’analyse des enjeux et des besoins

analyse des enjeux et des besoinsPour mettre en place un PCA, Plan de Continuité d’Activité ou un PRA, Plan de Reprise d’Activité, il faut décrire les besoins et les enjeux pour l’entreprise.

Chaque entreprise, même au sein d’une même branche, a des besoins et des enjeux différents des autres entreprises.

Certes, elles ont des points communs : par exemple, les entreprises de distribution alimentaire ont besoin d’avoir au moins une caisse enregistreuse en bon état de marche en permanence. Toutefois les enjeux sont différents selon qu’il s’agisse d’une boulangerie ou d’une épicerie, sans parler des grandes surfaces qui disposent de nombreuses caisses.

L’analyse des besoins et l’analyse des enjeux sont deux analyses qui vont de pair pour définir la criticité et l’impact d’un dysfonctionnement du système d’information sur le fonctionnement de l’organisation.

L’analyse des besoins

L’analyse des besoins permet de découper l’organisation en plusieurs principaux processus métiers, par exemple vente au comptoir, stockage, fabrication, comptabilité, site internet de e-commerce, etc.

Pour chacun d’eux, l’analyse des besoins informatiques par la méthode DIC, permet de lister les éléments de l’infrastructure informatique et les besoins en informatisation des processus fonctionnels, selon les critères de disponibilité, d’intégrité et de confidentialité du système d’information.

L’analyse des enjeux

L’analyse des enjeux permet de :

Définir les scénarii de risques. Par exemple : épidémie de grippe parmi le personnel, impossibilité de connexion à Internet, piratage de données clients,

D’évaluer l’impact de chaque scénario sur le fonctionnement de l’entreprise. Par exemple : Production en baisse, perte du CA ou non conversion d’un prospect en client.

Besoins et enjeux ensemble

La convergence des besoins en informatique (physique) et informatisation (données et programmes) avec les enjeux pour les dirigeants de l’entreprise et les responsables de service, va associer :

Chaque besoin DIC aux éléments concernés de l’infrastructure informatique et des applications

Chaque enjeu pour l’organisation à des besoins de sécurisation de ces mêmes éléments du système d’information

En résultat, on obtient pour chaque élément de l’infrastructure informatique et de télécommunication, un degré de criticité, plus ou moins important selon les enjeux pour le bon fonctionnement de l’organisation.

C’est alors que la phase suivante de la définition d’un PCA ou/et d’un PRA peut démarrer : L’audit des vulnérabilités

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour des conseils en sécurisation de votre système d’informations, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Lexique informatique
Identification Exigence de conservation des données
Choix par évaluation de projet

Vérification des comptabilités informatisées (code des impôts)
Open space : des solutions matérielles
Démission d’un salarié = fuite d’informations : Comment s’en prémunir

Autres Informatique, Management, Organisation et Sécurité :

Récapitulatif 14 Informatique
Récapitulatif 14 Management
Récapitulatif 14 Organisation
Récapitulatif 14 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Description des besoins : La Méthode DIC


Méthode DIC de description des besoins

Méthode DICPour tout projet informatique, il est indispensable de bien décrire les besoins afin de trouver la solution, achat, développement ou un mixte des deux, qui va répondre aux besoins.

Encore faut-il que les besoins soient bien décris et compris.

La méthode DIC est une aide à la rédaction des besoins informatiques :

DIC = Disponibilité, Intégrité, Confidentialité

Disponibilité

C’est la qualité d’une ressource informatique à être utilisable à la demande.

La disponibilité permet aux utilisateurs, selon leur niveau d’autorisation, d’accéder aux ressources du système d’information, tant informatiques (réseau, imprimante, etc.) que des informations (fichiers, programmes, etc.) et aux moments qu’ils ont choisis.

La disponibilité suppose la suppression de toute panne ou la mise en place de relais en cas de panne : PCA et PRA

Intégrité

C’est la qualité d’une ressource informatique à résister à l’altération, à la destruction par accident ou malveillance. C’est l’assurance que les données sont inchangées durant le transport ou dans le fichier d’origine.

Exemples : L’intégrité des données permet de s’assurer que les données d’un tableau de bord de pilotage sont correctes et bien issues des bases de données que l’on souhaite.

Confidentialité

C’est la qualité d’une ressource informatique à être connue uniquement par les personnes autorisées

Seules les personnes autorisées ont accès à l’information d’origine ou transmise au destinataire.

Les deux techniques les plus utilisées sont l’accès par mot de passe et le chiffrement des données avec clé de décryptage connue seulement de l’émetteur et du récepteur (messagerie, accès à distance, etc.)

Finalité de la méthode DIC

Le principe de la méthode DIC est de poser les questions relatives à la disponibilité, à l’intégrité et à la confidentialité d’un point de vue purement informatique.

Le champ d’application de cette méthode est large.

D’un côté, la description des besoins fonctionnels est indépendante de la description des besoins DIC. Tous les projets qui touchent à l’informatique ou/et au système d’information sont concernés, quel que soit de domaine fonctionnel de l’entreprise.

De l’autre, la description des besoins par la méthode DIC permet de rédiger des cahiers des charges pour des logiciels ou progiciels, des études de risques et de sécurité informatique (physique) et de systèmes d’information (immatériel).

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Lexique informatique
Identification Exigence de conservation des données
Choix par évaluation de projet

Vérification des comptabilités informatisées (code des impôts)
Open space : des solutions matérielles
Démission d’un salarié = fuite d’informations : Comment s’en prémunir

Autres Informatique, Management, Organisation et Sécurité :

Récapitulatif 14 Informatique
Récapitulatif 14 Management
Récapitulatif 14 Organisation
Récapitulatif 14 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Efficacité : Fermer sa messagerie


Efficacité : Fermer sa messagerie

Si, Si ! C’est possible !

fermer_sa_messagerieQuand l’information est vraiment urgente, c’est par le téléphone que vous serez averti.

La messagerie est là pour recevoir de l’information et la consulter quand on est disponible, pas pour être averti à chaque mail qui entre !

Sommaire :

Laissez le téléphone sonner

7 règles pour rester concentrer sur son travail

Ne surfez plus avec votre smartphone, tablette ou PC
« Laissez-moi tranquille » ou « Fichez-moi la paix »

N’allez pas à des réunions
Isolez-vous phoniquement
Abandonnez votre vie privée au vestiaire de votre entreprise

La dictature du courriel existe si vous êtes à l’affut et si vous regardez sans arrêt si vous avez reçu un nouveau mail. Alors

  • Enlevez la sonnerie et l’avertissement visuel de l’arrivée d’un message
  • Ouvrez votre messagerie à heures fixes, au début de demi-journée et à la fin de la journée par exemple
  • Réservez-vous des plages horaires pour répondre et pour rédiger vos propres courriels
  • Ne paniquez pas, la probabilité que vous « perdiez » un mail et/ou que vous ne soyez pas averti « à temps » est très, très faible.

Comment faisait-on avant, quand il n’y avait que sa bonne boîte aux lettres physique ou le courrier papier interne dans l’entreprise ?

Une réponse ? : contactez-moi : phgarin@gmail.com

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour en savoir plus :


En complément :

Faire face à un contact agressif au téléphone
Le principe d’Eisenhower
Les bonnes questions pour se fixer ses priorités

Le Webmail Qu’est-ce que c’est ?
Mail bloqué : Explications
Mot de passe : en changer tous les combien ?

Autres Organisation :

Récapitulatif 1 Organisation
Récapitulatif 7 Organisation

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Conditions pour restaurer ses données


Conditions pour restaurer ses données

restaurer ses données d'un i-phoneLorsque l’on subit un sinistre, même limité à un seul fichier perdu ou inaccessible, la copie du support de sauvegarde vers le disque dur, sensé contenir le fichier perdu, s’appelle une restauration.

La Reprise d’activité commence donc par la sauvegarde qui permet d’effectuer une restauration des données.

Et encore, faut-il avoir répondu à certaines conditions :

  1. Le système et le programme qui a permis la sauvegarde est-il toujours opérationnel ?
     
  2. Existe-il toujours un lecteur qui accepte de lire le support de sauvegarde ?
    Ex : les données sont sur une bonne vieille disquette, mais le lecteur ne lit que des DVD !
     
  3. La donnée a-t-elle été correctement et entièrement sauvegardée ?
     
  4. Si la donnée  est répartie sur plusieurs supports, sont-ils tous là ?
    Et dans quel ordre devront-ils être introduits dans le lecteur ?
     
  5. Le support de sauvegarde a-t-il conservé les données en bon état ?
    Lumière, chaleur, radiation, poussière, froid, humidité, oxydation, sont tous des phénomènes qui endommagent les supports de sauvegarde.
     
  6. Le mode de fonctionnement du logiciel de restauration est-il oublié ?
    Sa documentation, son fournisseur existent-ils encore ?
     
  7. Le support de sauvegarde est-il accessible ?
    Mis à la banque, la banque est fermée.
    Mis dans votre tiroir, celui-ci a brûlé en même temps que votre table.
    Mis dans un coffre ignifuge, les pompiers vous interdisent l’accès au bâtiment !
     
  8. Votre ordinateur, votre tablette, votre PM3 ou PM4, votre appareil photo, votre téléphone, sont-ils toujours disponibles sur le marché pour vous permettre d’acheter le matériel de remplacement et d’utiliser la même version de système et la même version du logiciel de sauvegarde que sur votre appareil qui vient de vous lâcher ?
     
  9. Vous y connaissez-vous suffisamment pour vous débrouiller par vous-même alors que votre informaticien maison, votre voisin, votre collègue, celui qui « sait » est parti en vacances à l’autre bout du monde ou a quitté l’entreprise ?
    Plus les logiciels utilisés sont complexes et plus les procédures de restauration sont aussi complexes.
     
  10. Les données sont sauvegardées sur Internet.
    Votre ligne de télécommunication a-t-elle été reconstruite ?
    A-t-elle un débit suffisant pour la restauration ?
     
  11. Vous faut-il tout restaurer alors que vous n’avez besoin que d’un seul fichier ?
    Et sur lequel des nombreux supports se trouve-t-il donc ?
     
  12. La sauvegarde incrémentale s’est parfaitement déroulée.
     
  13. Il faut reprendre la dernière sauvegarde intégrale et toutes les sauvegardes incrémentales qui ont eu lieu depuis, les restaurer les unes après les autres dans l’ordre pour reconstituer les données perdues ou endommagées.
     
  14. Tous les supports sont-ils là, numérotés, documentés, accessibles, en bon état ?
     
  15. Le virus qui a endommagé vos données, se trouve-t-il aussi sur la dernière sauvegarde ? La précédente  ?
    De quand date la dernière sauvegarde intacte et avec des données pas trop anciennes pour être exploitables ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Sauvegarde : Premiers pas vers la Reprise d’Activité (PRA)
Sauvegarde : Comment les données sont-elles sauvegardées ?
Les règles d’or de la sauvegarde

Schéma général d’un Plan de Reprise d’Activité
H1N1 Définitions de PRA et de PCA, Plan de Reprise d’Activités et Plan de Continuité d’Activités
Différences entre PRA et PCA, Plan de Reprise d’Activités et Plan de Continuité d’Activités

Autres Sécurité :

Récapitulatif 5 Sécurité
Récapitulatif 7 Sécurité

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Sécurité de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

CV : Que mettre dans l’entête ?


CV : Que mettre dans l’entête ?

réflexion sur soiDécidé (e), vous vous mettez devant votre page blanche et vous vous lancer dans la rédaction de votre CV.

Première chose, commencer par le début, c’est-à-dire l’entête du CV. Mais…

Que faut-il mettre dans l’entête du CV ?

Le titre du CV

Mettez un titre qui vous positionne par rapport au poste recherché.
Pas de « Mon CV » ou « Le CV de monnom ». Pas non plus de « Curriculum Vitae ». Ce serait ridicule !
=> Mettez un intitulé de poste.

Le titre du CV peut varier. Vous pouvez y mettre le titre du poste proposé s’il figure dans l’annonce à laquelle vous souhaitez répondre.

L’accroche

Dessous le titre, une à deux lignes, pas plus, pour donner quelques caractéristiques qui vous définissent. Votre personnalité, votre slogan, votre offre de services, vos leitmotivs.

Comme ce sont, peut-être, les seules lignes qui seront lues,
vous devez être très attentif  (ve) à leur rédaction.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Vos coordonnées

En haut à gauche,

  • Prénom et Nom, impérativement dans cet ordre, avec une majuscule pour la première lettre du ou des prénoms, le nom est tout en majuscules
     
  • Numéro, rue, puis, code postal et ville, la rue en minuscule sauf la première lettre, la ville entièrement en majuscules
    Si vous habitez à l’Étranger, alors le code du pays se met devant le code postal. Ex : B – 1000 Bruxelles. 1
    NB : L’adresse postale peut être un handicap si vous pensez changer de région, car les entreprises cherchent avant tout localement, pour minimiser les déplacements quotidiens des employés et, accessoirement, pour éviter de rembourser un déménagement ; Si vous êtes dans ce cas là, omettez l’adresse postale.
     
  • Numéro de téléphone, portable. Le numéro de téléphone fixe est à mettre seulement si vous n’avez pas de téléphone portable.
    Attention : Certaines entreprises d’Île-de-France éliminent les candidatures avec un numéro de téléphone qui ne commence pas par 01 !
     
  • Votre adresse e-mail, une seule et de préférence évitez un pseudo. tarzan @ xxx.com ne fera pas sourire, mais vous fera éliminer.
    Choisissez plutôt une adresse de type prénom.nom @ xxx.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Options

A. Votre nationalité

Si vous avez un nom à consonance étrangère, il est parfois souhaitable de l’indiquer.
Ce besoin est renforcé si votre prénom aussi a une consonance étrangère.
Par contre, si votre prénom est typique du pays dans lequel vous postulez alors c’est selon l’entreprise à laquelle vous allez envoyer votre CV

B. Votre état marital

Avec, parfois le nombre d’enfants, si vous pensez que cela apporte un plus pour que votre CV soit retenu. C’est une information à éviter en général.
Une jeune femme célibataire ou mariée, sans enfant, est plus susceptible d’avoir des arrêts pour grossesse qu’une femme moins jeune ou/et avec déjà plusieurs enfants. Cette dernière aura plus de chance d’être retenue que la première dans certaines entreprises.
Si vous êtes un homme, cette option n’a que peu d’intérêt, a priori, sauf si cela peut apporter un plus par rapport au poste à pourvoir.

C. Votre âge

Seulement si c’est une condition indiquée dans l’annonce. Sinon, il ne sert à rien, si ce n’est à servir de critère d’élimination.
NB : Jamais de date de naissance ! Le recruteur ne fera aucun effort pour calculer votre âge. Le CV est donc a révisé chaque année.

D. Langues

Si vous êtes bilingue naturel, ou plus, c’est un plus qui peut vous faire retenir, dès l’entête du CV, si la notion de langue est importante pour la candidature. Un bilingue anglais – français est plus porteur qu’un bilingue arabe – français, sauf si l’entreprise à laquelle vous allez envoyer votre CV, est en relation directe avec un pays arabophone, par exemple.

E. Mention  » Permis de conduire « 

avec le type de permis, à indiquer si le poste convoité nécessite des déplacements professionnels ou s’il exige de détenir un permis spécial.

F. La mention  » Mobile géographiquement « 

avec une précision sur l’ampleur de cette mobilité, comme « sur la région » ou « sur toute la France« , est indispensable si vous envisagez de changer de lieu d’habitation pour vous rapprocher du lieu de travail.

G. L’indispensable  » Libre de suite « 

est utilisé uniquement si c’est vraiment le cas.
Si vous êtes en poste, ne l’utilisez jamais, même si vous savez pouvoir négocier le raccourcissement de votre préavis de départ.

H. L’URL (http://)

de votre blog, de votre site Web, d’un article paru dans un journal en ligne qui parle de vous ou que vous avez écrit, à condition de la page existe toujours et que vous présentiez une e-réputation irréprochable !
Ce sont des plus, à condition, de se limiter en nombre pour ne pas assommer le lecteur et que cela a un rapport avec votre candidature.
Si cela a un rapport avec un loisir, donnez alors ce(s) lien(s) dans la rubrique de bas de CV et non pas dans l’entête

I. Photo ou pas photo ?

=> Pas photo !
Les critères visuels sont tellement subjectifs et irrationnels que vous ignorez si la photo sera utile pour être retenu (e) ou pour être éliminé (e)
La seule exception concerne les métiers du spectacle vivant, les métiers de présentation au contact direct avec le public, comme hôtesse de l’air, mais inutile pour une hôtesse de caisse !

Pour en savoir plus, venez visiter notre site dédié à la Recherche d’emploi :

www.boosteremploi.com

Vous y trouverez plus de 1000 liens vers des sites d’offres d’emploi

Philippe Garin

Pour un CV efficace, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Offre d’emploi et petites annonces : ne pas confondre
Définition Points forts Points faibles
CV Les embuches du parcours professionnel

CV Conseils pour présenter ses Formations
CV rejeté : Pourquoi ?
Les mots dans le CV

Autres Emploi :

Récapitulatif 6 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Nom de domaine Réservation Disponibilité


Nom de domaine Réservation Disponibilité

extensions de noms de domaineLes mêmes règles de disponibilité des marques s’appliquent aux noms de domaine.

Un nom de domaine ne doit pas porter atteinte à un droit antérieur détenu par un tiers.

Avant de réserver un nom de domaine, vous devez rechercher si le nom n’a pas déjà été réservé ou utilisé pour éviter tout litige.

La recherche d’antériorité d’un nom de domaine passe, entre autres, par la recherche :

  • d’une marque
  • d’une dénomination géographique
  • d’un nom commercial

Si vous découvrez un droit d’antériorité, vous devez, soit abandonner et choisir un autre nom de domaine, sous réserve qu’il ne soit pas assimilé à un plagiat, soit demander l’autorisation au propriétaire d’utiliser le nom de domaine par une cession de droit.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Site Web Responsabilité de l’entreprise éditrice et des personnes
Site Web Obligation légale et Dispenses de déclaration auprès de la CNIL
Conditions d’utilisation d’un site Web

Site marchand ou e-commerce Conditions générales de vente
Identification Exigence de conservation des données
Données de trafic de télécommunication Exigence de conservation des opérateurs

Autres Informatique et Juridique :

Récapitulatif 5 Informatique
Récapitulatif 5 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Évolution de l’informatique dans l’entreprise


Évolution de l’informatique dans l’entreprise

stratégie de l'entreprise gr$ace à son évolution informatiqueConnaître son stade d’informatisation aidera l’entreprise à formuler sa stratégie.

Le chef d’entreprise utilisera l’outil informatique à ses fins selon le degré d’évolution atteint par les moyens qu’il aura mis en oeuvre pour la récolte et de traitement des informations.

1. L’informatique de productivité

L’informatique de productivité a pris en charge les grandes procédures administratives, celles qui traitent de façon répétitive de larges volumes de données.

Elle a permis de réaliser des gains de productivité considérable, c’est pourquoi elle peut être définie comme une informatique de moindre coût.

Les caractéristiques de l’informatique de productivité sont les suivantes :

  • Elle traite une information passée dont la disponibilité rapide n’est pas critique
  • Elle a conçu par un traitement par lot
  • Elle crée les fichiers dont elle a besoin pour ses traitements, mais les liens entre ces fichiers sont peu nombreux

2. L’informatique d’efficacité

Il s’agit d’assister les responsables de gestion qui ont la charge des prévisions, des opérations et des contrôles.

La décision n’est plus liée aux seules économies directes réalisées mais orientées plutôt vers les avantages, en termes de profits, l’entreprise pourrait tirer d’une meilleure gestion.

C’est pourquoi l’informatique d’efficacité peut être définie comme l’informatique de plus grand profit.

Les caractéristiques de l’informatique d’efficacité sont les suivantes :

  • Elle s’appuie sur l’informatique courante dont la disponibilité est primordiale
  • Les saisies se font au niveau des utilisateurs qui traitent leurs propres informations.
  • Elle est conçue pour un traitement en temps réel
  • Elle fait appel aux techniques de base de données car il y a interaction entre les fichiers

3. L’informatique stratégique

Plus évolués, l’informatique stratégique a deux objectifs :

  • Maîtriser le pilotage de l’entreprise à la mise à disposition rapide d’informations condensées et exprimées sous forme de ratio, de tendance, de graphiques, etc.
  • Accroître la qualité des décisions stratégiques dans la simulation et par la comparaison des hypothèses diverses.

Les caractéristiques de l’informatique stratégique sont les suivantes :

  • Elle traite les informations condensées, passées, présentes et prévisibles, internes et externes à l’entreprise.
  • Elle est développée et traitée par les planificateurs, les analystes financiers l’entreprise, qui utilisent des langages de haut niveau, en dehors des informaticiens traditionnels
  • Elle utilise des micro-ordinateurs et des logiciels adaptés.

Les trois stades de l’informatisation dans une entreprise se superposent même si, dans le temps, ces informatiques se développent en général à la suite l’une de l’autre.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Indicateurs d’activité exemples
Plan d’un rapport d’audit en entreprise
Les étapes pour acheter votre informatique

Objectifs pour définir un plan stratégique informatique
Plan d’actions de mise en oeuvre d’un projet IIS système d’information interne
Définition du tableau de bord

Autres Informatique et management :

Récapitulatif 3 Informatique
Récapitulatif 3 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Choix par évaluation de projet


Choix par évaluation de projet

choix par évaluation de projetUne variante à la méthode de choix de projet par la moyenne pondérée est le tableau ci-joint où critères et pondération sont pré-définis, dans l’entête du tableau.

Il suffit d’attribuer une note, par projet, de calculer la moyenne pondérée et de comparer les résultats des chances de succès des demandes et de succès des réalisations.

Il est demandé d’utiliser les Directives pour la notation des projets indiquées après le tableau
 

Projets

Succès des
demandes

Succès des
réalisations

Moyenne Vital
pour
réalisa-tion
des
objectifs
Rentabilité Total
pondéré
Réalisation du
problème
Disponibilité
utilisateur
Coûts
de
dévelop-pement
Support
multiple
Total pondéré
0.6 0.4 0.6 0.4 0.2 0.2

Projet
1

Projet
2

 

Directives pour la notation des projets :

Succès des demandes

Vital pour la réalisation des objectifs

5 = vital pour la survie de l’entreprise
0 = sans impact pour la survie de l’entreprise

Rentabilité

5 = ROI supérieur à 40%
3 = ROI de 15 à 20%
0 = ROI inférieur à 5%

Succès des réalisations

Résolution du problème

0 = si l’utilisateur et le SI ne savent pas comment résoudre le problème
5 = si les deux parties savent exactement comment

Disponibilité de l’utilisateur

0 = si l’utilisateur est difficilement disponible, peu motivé ou peu familiarisé avec l’informatique
5 = si l’utilisateur responsable du projet est un ancien informaticien ou a déjà participé avec succès à un tel projet

Coût de développement

0 = si le temps est d’environ un mois
5 = si le temps est supérieur à 18 mois

Support multiple

0 = si le projet n’est que pour un service
5 = s’il concerne plus de 3 services ou départements

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Règles et axiomes d’un chef de projet
Merise Méthode de gestion de projet obsolète
ITIL CMM Méthode de gestion de projet libération ou contrainte

Choix de projets : Méthode de la moyenne pondérée
Choix de projets : Méthode de la rentabilité
Liste des Coûts et Produits des projets informatiques

Autres Informatique :

Récapitulatif 3 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

De combien de temps est-ce que je dispose ?


Combien de temps est-ce que je dispose ?

mois de l'annéeA priori 24 h par jour, 7 jours par semaine, 12 mois par an, 365 jours par an (trois fois sur quatre).

En réalité, moins que cela. Il vous arrive de dormir, de manger et de vous reposer.

La législation du travail dit que l’horaire hebdomadaire est de 35 heures voire plus selon les métiers et la taille de l’entreprise, ou le statut du collaborateur.

Si vous êtes cadre ou à votre compte, ces limites vous font sourire… jaune.

Qu’en est-il vraiment ?

Pour commencer, vous avez un certain temps à passer à exécuter des tâches de routine journalières, des travaux imposés par votre hiérarchie ou/et par des personnes extérieures.

Ensuite vous avez des actions que vous avez prévu de mener pour réaliser vos propres objectifs.

Faites votre bilan : Ce mois :

Nb de jours déjà fixés d’avance :

Nb de jours imposés par la hiérarchie :

Nb de jours pour des réunions, conférences :

Nb de jours pour des déplacements :

Nb de jours pour la formation :

Nb de jours d’inactivité (congés, RTT) :

Total Nb de jours déjà programmés :

(A)

Nb de jours disponibles ce mois :

(B)

Nb de jours planifiables :

(B-A)

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment je me facilite le travail de routine au moyen de listes de contrôle ou check-lists
Facteurs chronophages ou pourquoi je perds du temps
40 pièges pour perdre du temps

Avant d’entreprendre un travail, je me demande
J’abrège mes entretiens
Analyse de mes habitudes de travail

Autres Organisation :

Récapitulatif 1 Organisation
Récapitulatif 2 Organisation

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

A savoir sur la gestion des ressources pour un chef de projet


A savoir sur la gestion des ressources pour un chef de projet

ressources dans un projet

distribution des tâches du projet

La seule « vraie » méthode de conduite de projet est l’expérience.

La gestion de projet dépend donc étroitement du niveau de maturité de l’entreprise.

Certains projets peuvent être exécutés par une seule personne dans une petite structure. Dans des entreprises plus importantes ou pour un projet plus important, des dizaines de personnes seront alors impliquées.

Par exemple pour la mise en place d’un ERP, ou PGI en français, ou de refonte complète d’un système d’informations, c’est toute l’entreprise qui est concernée : tous les services, tous les niveaux hiérarchiques à commencer par le plus haut.

La complexité augmente de façon exponentielle avec le nombre de personnes impliquées dans le projet.

Le nœud de la gestion de projet est celui des ressources

C’est-à-dire de l’affectation de la bonne personne à la bonne place.

Cela suppose que connaître les qualités et les connaissances des collaborateurs et de veiller à ne demander que ce que chacun soit en mesure d’exécuter la tâche confiée.

Il faut avoir une équipe de collaborateurs qui croient en vous, qui croient au plan de qualité adapté au projet.

Pour motiver une équipe, on a intérêt à donner une durée adaptée à chacune des tâches à exécuter par chaque personne.

Plus il y a de personnes impliquées dans le projet, plus il est long.

C’est une erreur très répandue dans la gestion de projet. Ce n’est pas en augmentant les ressources que l’on diminue les délais d’une manière systématique.

Par exemple, une femme met neuf mois à faire un bébé, ce n’est pas en mettant neuf femmes sur le sujet que le bébé viendra au bout d’un mois.
Bien sûr cette analogie est fausse, et n’a pour seul but que de faire réfléchir.

Dans la gestion de projet, en affectant une personne supplémentaire à une tâche, vous diminuez, peut-être, le temps d’exécution de la tâche.
Par contre, vous augmentez la durée de coordination, de transmission des instructions, du contrôle de la qualité de l’exécution, etc. ainsi que les coûts.

Une personne ne travaille jamais à 100%.

Il y a toujours une durée d’indisponibilité. La disponibilité constatée au cours de mes nombreux projets est autour de 50%. Dans le meilleur des cas, 70% pour des personnes spécialement isolées du reste du contexte.

Parmi les facteurs d’indisponibilité, vous trouverez :

  • les réunions,
  • le rangement du bureau,
  • les appels téléphoniques,
  • les autres projets,
  • les problèmes de matériels,
  • les difficultés personnelles des collaborateurs,
  • les maladies,
  • les erreurs d’exécution,
  • les changements d’avis de la direction ou du donneur d’ordres,
  • les dépassements de budget qui nécessitent des modifications du cahier des charges.

La liste est malheureusement non exhaustive.

Chemin critique

La gestion des ressources passe donc par l’affectation des tâches, comme si la personne était disponible à 70% et d’ajouter un tampon de 30% dans le planning. Comme les 70% ne seront jamais atteints, le projet sera présenté avec un taux de dépassement de 20% qui constituent une marge correcte dans la mesure où les inévitables imprévus n’impactent pas fortement le chemin critique du projet.

Définition : Le chemin critique d’un projet est celui qui modifie la date de fin du projet lorsqu’une des tâches du chemin critique a une durée réelle effectuée différente de la durée prévue.

Rotation du personnel

Un facteur perturbateur supplémentaire dans un long projet, c’est-à-dire d’au moins deux ans, est celui de la rotation du personnel.
Bien sûr, vous pouvez perdre des ressources à tout moment. Le risque augmente cependant de façon exponentielle avec le temps. Ceci explique pourquoi certains très longs projets n’aboutissent pas.

Lors des comptes-rendus réguliers et écrits des collaborateurs, tenir compte des remarques pour réagir.
Lorsqu’un collaborateur sait qu’il peut s’exprimer, quelque soit l’issue de ses remarques, il en sera d’autant plus motivé, surtout s’il sait que son rapport d’activité ne sert pas à le juger mais simplement à faire part de l’état d’avancement des tâches qui lui ont été confiées.

Si un collaborateur n’est pas d’accord sur la durée de la tâche qui lui est affectée, alors il faut ouvrir une discussion pour revoir l’estimation de la durée la tâche.
Si les arguments présentés ne vous semblent pas suffisamment convaincants alors demandez-lui de démarrer la tâche avec la durée telle que prévue initialement et que vous ré-estimerez, ensemble, ou non, après 10% d’exécution.

C’est à vous de définir une ligne de conduite dans la conduite du projet et de vous y tenir. Vous-même avez les contraintes que votre hiérarchie ou votre client vous a fixées.

Dernier conseil :

Ne jamais penser que l’on est irremplaçable.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Contraintes Priorités et rapports dans la gestion de projets
De la planification d’un projet
Organisation de la Gestion de Projet

Questions préliminaires liées au Management de projet
Dessiner avec la touche « alt »
Ajouter des ressources en cours de projet ou le principe chinois

Autres informatique :

Récapitulatif 1 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter