Productivité : Douchez-vous quand vous voulez réfléchir


Douchez-vous pour réfléchir au calme

pommeau de doucheL’effet physique

Une « bonne douche » nettoie, en premier lieu.

Être propre permet d’éliminer le facteur olfactif qui pourrait perturber la réflexion.

L’effet de la douche stimule la peau. Mettre sa tête sous le pommeau de la douche, c’est placer son cerveau au plus près des jets d’eau qui massent ainsi la peau du crâne. Le sang est activé et stimule les neurones.

En dehors de l’effet physique d’une eau ni trop chaude, ni trop froide, se trouver sous la douche implique de se consacrer à cette tâche d’une manière exclusive. Impossible de faire quoi que ce soit d’autre de physique.

L’effet intellectuel

C’est parfait lorsqu’il faut se mettre à réfléchir, quel que soit l’objet de sa réflexion, puisque c’est la chose que l’on puisse faire.
Le summum de la concentration.

Bien sûr la douche sert aussi à se relaxer. Là, le bain est plus efficace.

Chercher des idées, trouver des solutions, envisager un scénario, imaginer le futur.
Tout le temps passé sous la douche à faire abstraction de l’activité physique est alors consacré à réfléchir.

Bien entendu, on peut réfléchir en dehors de la douche.
Par contre, à cet endroit, les perturbations sont taboues : personne ne vient vous déranger, le téléphone sonne sans que vous décrochiez, vous êtes libre… et propre.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour une meilleure organisation dans votre travail, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les bases de la productivité 3/4 : L’hygiène de vie

Monoxyde de carbone : quoi, où, les dangers
Le brainstorming ou remue méninges, une méthode pour trouver des idées en groupe
Un miroir bien intentionné

Prise de décision : 10 méthodes
Démarche en 7 étapes pour la résolution de problèmes
Comment faire pour ne pas être dérangé au travail et gagner du temps

Autres Organisation :

Récapitulatif 16 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Productivité : Ignorez les « mange temps »


Productivité: Ignorez les gens qui n’en n’ont rien à faire de votre temps

Il paraît queQuand, pendant que vous travaillez, vous êtes dérangé (e), non seulement vous interrompez votre action en cours, mais encore vous devez vous reconcentrer pour reprendre votre travail là où vous vous êtes arrêté.

Les clients, prospects, fournisseurs, partenaires sont des sources de dérangement que l’on peut canaliser, en fixant des plages dans son agenda pour les recevoir, les visiter ou leur téléphoner.

Sommaire :

Les habitudes dans la productivité

  1. Une seule action à la fois
  2. Tenez compte de vos préférences au travail
  3. Travaillez tous les jours, même durant les vacances, sans exception
  4. Il faut 30 jours pour prendre une habitude
  5. Agir régulièrement pour se sentir bien
  6. La force de volonté est limitée, pensez-y quand elle s’épuise
  7. Acceptez un nouveau projet, quand votre esprit et votre cœur vous disent oui, tous les deux
  8. Ignorez les gens qui n’ont rien à faire de votre temps

Pour les collègues, lorsque les contacts font partie du travail et des actions en cours, alors le temps employé peut être optimisé par une organisation de son emploi du temps.

Outre la possibilité de mettre une pancarte « Ne pas déranger » sur son bureau ou sur sa porte, mal venue si elle arrive sans avoir préparer son entourage, il est difficile de repousser les dérangements de sa hiérarchie, sauf à faire comprendre à ses chefs, avec diplomatie ou selon le caractère de ses relations interpersonnelles avec eux, qu’ils obtiendront de vous une meilleure productivité s’ils vous laissent tranquille durant les horaires où vous êtes concentré dessus.

Quant aux collègues, qui n’en rien à faire de votre temps, ignorez-les ou demandez-leur de passer plus tard, et ils s’habitueront à votre façon de travailler.

Il y a aussi ceux avec qui vous devez travailler ensemble. Là, il faut faire taire les bavards et ramenez avec insistance conversation et actions sur la tâche à effectuer en commun. Votre ou vos collègues vont bien se mettre à travailler et se faire à l’idée qu’il vaut suivre votre rythme plutôt que le leur. Enfin… espérez-le !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour plus de conseils :

En complément :

Quelques règles pour bien planifier ses actions dans le temps
Découpage du temps de travail
Le bûcheron qui n’a pas le temps

Management : Être informé à temps pour agir (vu par Machiavel)
De combien de temps est-ce que je dispose ?
Le cercle des règles de la gestion du temps

Autres Organisation :

Récapitulatif 14 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Efficacité : « Laissez-moi tranquille » ou « Fichez-moi la paix »


« Laissez-moi tranquille » ou « Fichez-moi la paix », selon votre tempérament et votre solliciteur

Sommaire :

ne pas déranger
N’allez pas à des réunions

7 règles pour rester concentrer sur son travail

Fermer sa messagerie
Laissez le téléphone sonner

Efficacité : Ne surfez plus avec votre smartphone, tablette ou PC
Isolez-vous phoniquement
Abandonnez votre vie privée au vestiaire de votre entreprise

Rien de pire que l’arrivée inopinée d’une personne, chef, collègue ou subordonné dans votre espace de travail, au moment où vous êtes concentré sur votre tâche, car il est impossible de les ignorer.

  • Affichez un panneau « Ne pas déranger » sur votre porte ou votre bureau, va vous permettre de couper court à certains dérangements
  • Faites le tri dans les premières secondes du discours de votre importun et décidez s’il faut lui répondre immédiatement ou va devoir patienter
  • Signifiez à celui ou celle qui vient vous déranger que vous êtes occupé et qu’il ou elle devra revenir plus tard vous exposer sa demande. Invitez-le, la, à vous transmettre sa demande ou son information par écrit, un simple courriel suffit souvent
  • Rappelez aux personnes qui viennent sans invitation, qu’il est préférable d’éviter les plages horaires que vous leur indiquez et que vous réservez à vos tâches

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Facteurs perturbants dans un bureau
Quelques bonnes résolutions à partir de maintenant
Stress technologique : comment le maîtriser

Questions clés à propos des quatre méthodes d’Analyse
Organisations de son travail personnel
Fiche pour le suivi de l’action

Autres Organisation :

Récapitulatif 4 Organisation
Récapitulatif 7 Organisation

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le brainstorming ou remue méninges, une méthode pour trouver des idées en groupe


Le brainstorming ou remue méninges : une méthode pour trouver des idées en groupe

remue méninges ou brainstormingRien ne vaut une bonne séance de brainstorming ou remue méninges pour trouver des idées sur un sujet précis.

C’est une des méthodes de créativité les plus utilisées car des plus efficaces.

Quelques règles pour bien mener une réunion de brainstorming :

  1. Une présentation claire du problème par l’animateur
  2. La taille raisonnable du groupe : de 4 à 8 participants
  3. Avoir un groupe hétérogène
    • Fonctionnels : logisticien, économiste
    • Figures : praticien, théoricien
    • Comportements : intravertis, introvertis

     

  4. S’isoler, ne pas être dérangé
  5. Fixer la durée à l’avance : maximum 90 minutes
  6. Placer la réunion à un moment de créativité : de préférence en début de matinée
     
  7. Pas de règles pour exprimer les idées : toutes les idées sont bonnes a priori
  8. Bien séparer le moment pour trouver et exprimer les idées et le moment pour les évaluer
  9. Pas de grand parleur dominant dans le groupe
     
  10. Documenter les idées au fur et à mesure, de préférence par un visuel qui va générer d’autres idées, solliciter l’imagination
  11. Avoir une atmosphère détendue
  12. Abandonner la notion de hiérarchie entre les membres du groupe durant la réunion
     
  13. Expression spontanée des idées, surtout aucune réserve
  14. Transformer les idées en objectifs pour stimuler l’imagination par des associations d’idées

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Méthodes et outils de résolution de problèmes
Les différentes Méthodes d’innovation
Méthode d’Analyse de situation comment fixer des priorités

Méthode SCORE ou Chercher les causes profondes
Je peux le faire ! ou motivation personnelle en 8 étapes
Les différentes Méthodes d’innovation

Autres Organisation :

Récapitulatif 2 Organisation

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :