Passage de la douane avec un ordinateur 4/4 : Après le séjour


Au retour de l’étranger avec son ordinateur bloqué au retour à la douane

Sommaire :

1) Changez vos mots de passe.

Si avant de partir, vous avez pris la précaution de choisir des mots de passe qui seront valables uniquement pour la durée du voyage, changez-les dès votre retour.

Même si vous pensez avoir échappé à une inspection, un espionnage plus discret peut avoir eu lieu, y compris par la concurrence étrangère.

2) Analysez ou faite analyser vos équipements.

Avant même de vous reconnecter au réseau de votre organisation ou personnel, utilisez des logiciels anti-virus et anti-malware pour analyser vos disques durs et autres supports de données.

3) Récupérez vos données.

Avec du matériel « propre », téléchargez et décryptez les données que vous avez sauvegardées chiffrées dans votre boîte spéciale, lors de votre séjour à l’étranger.

Puis, supprimez cette boîte à usage unique.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pour créer un mot de passe sécurisé : Quelques règles
Même mot de passe partout : Une mauvaise idée !
Keylogger : Espionnage facile de votre PC

Point de restauration sur votre PC
Les risques du téléchargement et quelques principes utiles
Conditions pour restaurer ses données

Autres Informatique, Sécurité et Voyage  :

Récapitulatif 19 Informatique
Récapitulatif 19 Sécurité
Récapitulatif 19 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Passage de la douane avec un ordinateur 3/4 : Pendant le séjour


Une fois sur place avec son ordinateur à l’étrangerinterdictions des autorités locales à l'étranger

Sommaire :

1) Gardez vos appareils sur vous.

Gardez vos appareils, vos supports sous vos yeux. Cela implique de les mettre dans les bagages à main dans les avions et de les transporter partout où vous allez.

Éviter de les laisser dans un bureau ou dans votre chambre, même si celle-ci possède un coffre.

2) Carte SIM et batterie

Dans certaines circonstances, il vous est impossible de conserver votre smartphone, retirez la carte SIM et la batterie, que vous conservez avec vous.

3) Chiffrement

Si vous avez à vous servir de votre appareil durant le voyage, utilisez un logiciel de chiffrement, tant pour les données que pour la voix.

Pour une transmission chiffrée de la voix, votre interlocuteur doit également avoir mis en œuvre le même logiciel de chiffrement.

4) Effacez vos historiques

Effacez tous vos historiques d’appels et de navigation sur Internet :

  • Données en mémoire cache,
  • Cookies,
  • Fichiers temporaires,
  • Mots de passe d’accès aux sites web, qui, par ailleurs auront été appris par cœur sans aucune trace écrite

5) En cas d’inspection par les autorités, de perte ou de vol

Certains pays sont réputés pour inspecter les ordinateurs et smartphones juste au moment de l’embarquement du retour.
Vous avez le choix entre manquer votre vol ou partir sans votre appareil.

Dans ces pays ou dans les autres, à la douane ou à n’importe moment de votre séjour, les autorités inspectent ou saisissent les appareils.
Elles se retirent avec votre appareil, le temps qu’il leur faut pour copier le disque dur ou la carte SIM.

Si elles vous réclament les mots de passe ou clés de chiffrement, vous devez les donner.

C’est pourquoi, vous devez avoir, sur vous, un papier sur lequel vous avez préalablement écrit les numéros de téléphones de votre ambassade ou consulat le plus proche, et de votre employeur.
Ils doivent être prévenus immédiatement dès la demande des autorités locales.

Pour les vols ou la perte de matériel ou d’information, suivez les instructions des autorités consulaires.

6) Méfiez-vous des cadeaux

Une clé USB offerte et c’est peut-être un virus espion qui vous a été offert.

Tout appareil ou support reçu doit être vérifié avant une première utilisation.

7) Des connexions sûres

Si vous branchez votre clé USB sur un appareil dans lequel vous manquez de confiance, considérez-la comme devenue inutilisable car elle peut avoir été infectée par un logiciel malveillant.

C’est pourquoi, pour les échanges, prévoyez des clés USB dédiées à cela.

8) Retrouvez vos données sensibles

Uniquement quand vous en avez besoin et seulement au travers d’une liaison sécurisée, vous pouvez récupérer vos données sensibles, préalables stockées sur une boîte sur Internet.

A la fin de l’utilisation que vous en avez faite, ou après avoir créé ou modifié des données, transférez-les à nouveau dans cette boîte, toujours chiffrées, puis effacez-les de votre ordinateur ou smartphone.

Utilisez de préférence un logiciel d’effacement.

9) Effacez vos traces

Remettez votre appareil dans l’état où il était pour le voyage de l’aller en effaçant vos historiques, d’appels et de navigations.

Lire la suite : Après le séjour

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Sécurité des données en entreprise : Les 12 bons réflexes
Smartphone : Autodestruction dans 5 secondes
iPhone Blackberry et autres smartphones sources de danger pour la sécurité de vos informations

BYOD ou AVEC : Définition et limites
Réseau LAN ou WAN ralenti : Comprendre 1/2
Parefeu ou firewal: ; Définition

Autres Informatique, Sécurité et Voyage  :

Récapitulatif 19 Informatique
Récapitulatif 19 Sécurité
Récapitulatif 19 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Passage de la douane avec un ordinateur 2/4 : Avant de partir


Avant de partir avec son ordinateur à l’étranger

filtre écran de confidentialité

source : vista-protect

Sommaire :

1) Prenez connaissance de la législation locale.

Chaque pays a ses règles, en particulier, sur le cryptage des données.
Certains pays limitent la longueur de la clé de cryptage de telle façon qu’ils puissent décrypter les vôtres rapidement.

D’autres interdisent totalement le chiffrement des données.
Entrer dans ces pays avec des données dont le chiffrement est illégal, c’est risquer de se faire arrêter.

2) Pas de données sensibles.

Le plus sûr moyen d’éviter de se faire espionner, c’est de n’avoir que des données banales, voire aucune donnée, dans son appareil.

Des informations comme des photos, des vidéos, ou des œuvres numériques sont soumis à la législation et aux mœurs du pays de votre destination.

3) Sauvegarder vos données

Pour être certain de retrouver ses données emportées au retour, une sauvegarde s’impose juste avant de partir.

Une sauvegarde complète du disque dur est encore plus sûre.

4) Copier les données sensibles

Puisqu’il est préférable d’éviter de transporter des données sensibles avec soi, copiez-les, dont vous allez avoir besoin durant votre séjour à l’étranger, sur la Toile, cryptées dans une boîte spécialement dédiée à votre voyage.

Elle ne contiendra aucune autre donnée, puisqu’elle aura été créée spécialement pour ce séjour extraterritorial.

5) Un filtre de protection

Un filtre de protection est à placer sur votre écran durant toute la durée du trajet, afin d’éviter que les curieux lisent vos documents par-dessus votre épaule ou un regard en biais.

De toutes tailles, pour tous les types d’écrans, on les trouve parfois intégrés à l’écran, comme ceux des distributeurs de billets des banques.

6) Un signe distinctif

Sur votre appareil ET sur sa housse, mettez un signe distinctif.
Par exemple, un badge, un dessin, une pastille de couleur.

Ce signe permet de réduire le risque d’échange de votre appareil ou votre bagage par un autre identique, car votre signe manquera à ce dernier.

Lire la suite : Pendant le séjour

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

10 conseils pour atténuer les effets du décalage horaire
Retraite : Avant de s’expatrier
Gestion des risques : Le tableau ROAM

CNIL et données personnelles
Moyens de protection d’accès à mon PC
Les niveaux de classification de la Défense nationale

Autres Informatique, Sécurité et Voyage  :

Récapitulatif 19 Informatique
Récapitulatif 19 Sécurité
Récapitulatif 19 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Passage de la douane avec un ordinateur 1/4 : Des menaces


Des menaces au passage de la douane avec un ordinateurdes menaces au passage de la douane

Sommaire :

Un smartphone est un ordinateur miniature avec des fonctions multiples. C’est pourquoi ce guide du passage à la douane avec un smartphone est le même qu’avec un ordinateur.

Il en est de même pour tout support comme les disques durs externes, les clés USB, etc.

Parmi les informations qui y sont stockées ou accessibles, certaines peuvent présenter une sensibilité importante, tant pour nous-mêmes que pour l’organisation pour laquelle nous œuvrons.

Il faut donc les protéger, tout particulièrement lors de nos déplacements à l’étranger.

Ce guide a pour vocation de présenter des règles simples pour réduire les risques et les menaces ou en limiter l’impact.

Source : ANSSI, Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information

Des menaces

Dans de nombreux lieux, la confidentialité des données est mise à mal, notamment :

  • Cybercafés, accès sans protection
  • Hôtels, fouille des chambres
  • Bureaux loués, micros, caméras pointées sur l’écran
  • Réseaux téléphoniques et Internet, écoute permanente

Lire la suite : Avant de partir

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quelles sont les menaces qui pèsent sur une entreprise
Menace – Vulnérabilité – Risque
Gestion des risques : Le tableau ROAM

Les 5 types de risques dans un projet pro ou perso
Devise 079 : Méfie-toi de l’avidité de connaissances des vulcains
Parefeu : Utilité et risques

Autres Informatique, Sécurité et Voyage  :

Récapitulatif 19 Informatique
Récapitulatif 19 Sécurité
Récapitulatif 19 Voyage

 

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

10 conseils pour atténuer les effets du décalage horaire


Un voyage lointain, ça se prépare

zones horaires mappemondeAh ! Prendre des vacances dans un pays chaud quand l’hiver arrive !

A moins que vous ne voyagiez pour votre entreprise, auquel cas le déplacement professionnel peut vous amener loin, loin !

Avec un décalage horaire important, viennent des signes gênants pour la vie quotidienne puisque vous n’êtes pas en phase avec les habitants du lieu de destination.

Manger, dormir, travailler sont des actions qui changent votre biorythme et vous obligent à vous adapter.

Rien de meilleur qu’une bonne préparation physique et psychologique pour supporter le décalage horaire, tant à l’aller qu’au retour.

10 conseils, pour tout le monde

  1. Avant de partir, décalez de 2 heures le moment de vous endormir, plus tôt si vous allez vers l’Est, plus tard vers l’Ouest
  2. Préparez-vous psychologiquement en pensant à l’adaptation qui va venir
  3. Prévoyez d’arriver pendant la période de jour
  4. Durant le voyage, ne buvez que de l’eau et éviter les excitants
  5. Voyagez de préférence en faisant des escales
  6. Dès le départ, changez l’heure de votre montre pour y mettre celle de votre destination
  7. Privilégiez les repas légers et aux horaires de votre pays d’arrivée
  8. Surtout, pas de somnifère, à cause des risques en avion et l’effet d’amplification des troubles
  9. A l’arrivée, restez éveillé le plus longtemps possible pour vous endormir à l’heure locale
  10. Sortez et laissez le soleil aller sur votre peau, sans aller jusqu’aux coups de soleil

Source : Magazine Géo

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Décalages horaires par Pays et Villes 1
Décalages horaires par Pays et Villes 2
4 astuces pour se préparer correctement au jet lag

Insomnie vs sommeil fractionné
Pays et territoires : 10 questions pour les « forts » en géographie
Dubrovnik en Croatie

Autres Bien-être et Voyage :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : Quels sont les différents types de mobilité ?


Être mobile, ça veut dire quoi ?

mobilité déplacementDéplacement

La mobilité est d’abord associée aux déplacements.

En premier, on pense aux commerciaux et autres métiers pour lesquels le travail se fait en se rendant chez un client ou un fournisseur.

Et aussi ceux qui se rendent sur leur lieu de travail comme un chantier ou une mission de sécurité.

Déménagement

La mobilité d’emploi ou le changement d’emploi conduit parfois à déménager.

C’est être mobile géographiquement. Notion qu’il vaut mieux signaler dans l’entête de son CV en précisant l’étendue de la zone géographique à l’intérieur de laquelle on accepte un travail.

On peut être aussi amené à déménager pour regroupement familial.

Mobilité hiérarchique

Être mobile, c’est aussi rester dans la même entreprise tout en changeant de position dans la hiérarchie.
Si rétrograder est impossible, il est, par contre, possible d’évoluer au sein d’une organisation.

La promotion permet de grimper les échelons de la hiérarchie.

Les concours, surtout administratifs, donnent aussi l’opportunité de monter en grade, qu’ils soient internes, c’est-à-dire réservés aux salariés, ou externes, c’est-à-dire, ouverts à de futurs nouveaux salariés.

Changement d’employeur

Entre démission et licenciement, entre volonté de valoriser une expérience récente et motivations personnelles, les motifs de changement d’employeur sont multiples, divers et propres à chacun.

Que ce soit volontaire ou non, dû à la crise, une mauvaise gestion ou une ambition personnelle, changer d’employeur s’appelle aussi mobilité.

Reconversion

Un changement de métier complet est plus rare qu’une évolution d’un métier vers un autre.

Une ou des formations à la clé aident à réussir sa reconversion, encore faut-il avoir les capacités personnelles, le savoir-faire et le sens de la persuasion pour convaincre un employeur pour se faire embaucher ou une clientèle si l’on choisit de se mettre à son compte.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Mobilité : Oser déménager pour retrouver du travail
Emploi : Trop mobile ? Expliquez !
Zone de confort et Chômage : Évolution obligatoire

CFE pour les autoentrepreneurs à payer même sans CA
Démission : SurenchèreS au départ du salarié
Jurisprudence : Rupture conventionnelle et licenciement

Autres Emploi :

Récapitulatif 18 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Offre d’emploi : Les exigences et les souhaits dans les annonces


Examen d’une offre d’emploi

offre d'emploiDans toute annonce d’offre d’emploi, il y a des critères clairement exprimés et d’autres moins.

Ce peut être sur l’entreprise, lorsque son nom figure dans l’annonce ou que l’on peut deviner de qui il s’agit grâce à la combinaison de plusieurs indices dans l’annonce.

Les exigences et les souhaits du recruteur

Certaines caractéristiques sur le niveau de formation, de langue, de connaissances numériques ou d’expérience, sont accompagnées de qualificatif comme « impératif » ou « souhaitable ».
Là tout est clair.

Pour les autres, les indications manquent.
En général, le site Internet de l’entreprise ou du domaine dans lequel l’entreprise évolue, suffit à se faire une idée du degré d’exigence.

Un appel téléphonique au standard de l’entreprise ou au service RH permet aussi de poser la question avant même de postuler.

Appeler pour se renseigner est bien vu car cela montre l’intérêt du candidat pour le poste et l’examen de sa candidature en sera facilité.

Par contre, d’autres entreprises refusent de répondre au téléphone, surtout quand le personnel a une charge de travail très importante. Les appels dérangent et l’effet est alors inverse à celui escompté.

C’est un « pile ou face ». Le choix de téléphoner dépend surtout des informations recueillies préalablement sur l’entreprise et sa culture.

Comparer son profil et ses propres critères

Avant de lire une annonce, il faut d’abord que le candidat sache sur quels critères personnels il va se baser.

Par exemple : accepter de déménager, rémunération minimale, déplacements courts dans le temps ou/et géographiquement, les conditions matérielles de travail, etc.

En comparant ces indications, lorsqu’elles figurent dans l’annonce ou après un premier entretien téléphonique, le candidat décidera de poursuivre et d’envoyer sa candidature ou passera à une autre offre.

De même, le poste peut plaire, encore faut-il que l’expérience, les connaissances, les diplômes, etc. soient identiques ou compatibles avec ceux demandés dans l’annonce.
Lorsqu’il y a des différences, alors mieux vaut se poser la question de l’intérêt de répondre à l’offre d’emploi.

Vaut-il mieux une candidature de qualité, quitte à envoyer peu de candidatures, ou postuler tous azimuts en prenant le risque de se griller le jour où une annonce pour le poste idéal vous passera devant les yeux ?

A vous de voir !

Philippe Garin

Pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment décrypter une petite annonce 1/2
Être mobile pour trouver un emploi = déménager ?
CV : Correspondance des diplômes français et allemand

CV : 5 critères éliminatoires
Reconversion : Motivation et décision, le mode d’emploi
10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision

Autres Emploi :

Récapitulatif 16 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :