Le chargé de recrutement veut vous imposer


Une impression désagréable à l’issue de l’entrevue de recrutement

mal au ventreVotre entretien d’embauche vient de se terminer. Cela s’est bien passé puisque le chargé de recrutement vous a annoncé qu’il allait présenter votre candidature à son entreprise cliente, s’il fait partie d’un cabinet externe, ou à d’autres personnes de la société, s’il en fait partie lui-même.

Pourtant, vous avez, vous, l’impression d’un décalage avec ce que vous pensez de votre discours durant l’interview de recrutement et le discours du recruteur.

Vous avez des doutes

Vous êtes, certes, content (e), de la suite que le chargé de recrutement vous a annoncé, puisque le processus se poursuit.
Et pourtant, vous vous sentez mal à l’aise.

  • Vous avez des doutes sur votre capacité à tenir le poste
  • Le poste est différent de ce à quoi vous vous attendiez
  • L’entreprise vous paraît moins attractive qu’au début de votre candidature
  • Les conditions de rémunération, de progression, de formation, de trajet, etc. contiennent des contraintes que vous avez découvertes durant l’entretien seulement
  • Vous ne savez pas dire d’où vient cette sensation désagréable

Alors vous vous demandez :

« Pourquoi veut-il imposer ma candidature ? »

Il existe de multiples raisons pour lesquelles un recruteur cherche à poursuivre le processus de recrutement avec vous.

Vis-à-vis de vous

Votre interviewer peut avoir déceler des possibilités que vous n’avez pas vu vous-même. Vous vous êtes sous-estimé ou vous disposez de qualités qui pourraient servir à l’entreprise à un autre poste, par exemple à la place d’une personne qui va bientôt quitter l’entreprise, volontairement ou non.

Vous considérez certains points comme des points faibles alors qu’il s’agit de points forts pour l’entreprise. Tout est relatif. Vous avez mal cerné le poste.

Le recruteur peut avoir considéré que certains de vos critères sont mineurs alors qu’ils sont importants pour vous. Par exemple, le besoin d’un déménagement.

Vis-à-vis de l’entreprise en interne

Lorsque le chargé de recrutement appartient à l’entreprise qui embauche, il se doit de montrer sa capacité à trouver des candidats qui pourraient « faire l’affaire ».

Il sait que l’oiseau rare est difficile ou impossible à trouver alors il présentera à sa hiérarchie des candidats « moyens » et qui conviendraient, malgré certaines faiblesses.

Il justifie ainsi son poste et ses propres compétences de recruteur.

Vis-à-vis de l’entreprise cliente

C’est tout l’intérêt du cabinet d’imposer un de ses candidats car c’est sa source de revenus. Sa crédibilité est en jeu, comme un chargé de recrutement interne, sauf qu’il peut multiplier le nombre de contrats pour les futurs postes à pouvoir.

Certains cabinets,même, acceptent le deal avec leur client et ne sont payés que si le client embauche un des candidats présentés, voire même à la fin de la période d’essai.

Dans tous les cas,

Les encouragements du recruteur servent uniquement à convaincre le (la) candidat (e) qu’il (elle) a une chance d’être choisi (e).

De plus, il repasse à d’autres la décision finale, en « refilant le dossier » aux vrais décideurs.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recruteur : La présélection des candidats
Entretien d’embauche : La prise de notes par le recruteur
Connaître ses limites face à un recruteur en entretien d’embauche

Mon aide directe : Votre participation

Faute du recruteur : 3/7 Avoir la certitude que 5 ou 6 « OK » = « extra ordinaire »
Seniors Vos points forts auprès des recruteurs
A savoir sur le recruteur et le CV

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : Mais pourquoi le recruteur avait dit oui ?


Vous étiez le (la) favori(te) et pourtant le poste vous a échappé

Vous avez décroché votre entretien d’embauche. Cela s’est très bien passé. Pedro Calderon de la Barca
Le recruteur vous a dit que vous étiez au-dessus de la pile ou, même, qu’il vous a choisi.

Malgré tous ces encouragements, le poste vous a échappé.

Pourquoi avoir dit « oui » au (à la) candidat (e) ?

Le chargé du recrutement était convaincu que l’entreprise allait vous embaucher. Il vous a dit qu’à compétences égales votre savoir-être était beaucoup plus en adéquation avec la société et le poste.

Vous y croyiez vraiment et vous pensiez que vous alliez être choisi (e). D’autant plus, que votre interlocuteur de l’entreprise vous a dit, à la fin de votre entretien d’embauche qu’il vous mettait au dessus de la pile.

Quand les gens disent que vous êtes sur le dessus de la pile, c’est vrai, au moment où ils le disent.

Sauf que, cela n’a de sens que :

    • si ses paroles sont prononcées par le décideur,
    • que tous les candidats ont vraiment été vus et entendus,

et que personne ne parvient à lui faire changer d’avis avant la signature.

Et encore! Même avec le contrat de travail

En interne, si un influenceur est contre le choix du décideur, il fera tout pour que la période d’essai se termine prématurément pour placer son favori.

C’est pourquoi on peut parler de recrutement réussi seulement après une période d’essais réussie.

Quand les finalistes sont aussi compétents les uns que les autres, le choix se fait sur d’autres critères, comme le feeling entre les personnes ou autres critères de choix plus ou moins justes. Il faut bien décider et choisir.

Il n’y a qu’un seul gagnant, bien que, si la période d’essai se termine mal ou que le gagnant renonce alors le dauphin à sa chance.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recherche d’emploi : Pourquoi le poste vous a échappé
Les étiquettes professionnelles ou « t’es pas fait pour ça »
CV rejeté : Pourquoi ?

Mon aide directe : Votre participation

Période d’essai : Fin prématurée, les risques
Cadremploi : Speed recruiting pour décrocher un job en 7 minutes
La période d’essai : Pour faire ses preuves

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recherche d’emploi « en vacances » : mauvaise ou bonne idée


Interrompre sa recherche d’emploi pendant les périodes de vacances est une mauvaise idée

job_vacances_marinQue ce soit pendant les « grandes » vacances, de juillet ou août, ou encore entre Noël et le Premier de l’An, les périodes sensées être des périodes où il est inutile de poursuivre sa recherche d’emploi est une idée qui ne tient pas la route.

Lorsque la majorité des entreprises mettaient la clé sous la porte et tous les employés et ouvriers en vacances en même temps, cela représentait un sens puisque tout le monde partait en même temps.

C’est une pratique qui a disparue depuis des années du paysage économique de nos pays.

Les effectifs sont réduits parce que les entreprises restent en activité en effectuant des mises en congés partielles de ses employés de façon à assurer un roulement des vacances et une permanence des activités.

De plus, si les décideurs aussi prennent des congés et partent en vacances, il est rare, qu’ils fassent un break complet sans se soucier de la bonne marche de leurs entreprises. Les décideurs sont « connectés » par Internet ou par téléphone, au moins une fois par jour quand ils ne le sont pas beaucoup plus.
Leurs vacances se résument à un changement de lieu, à des activités récréatives, studieuses, sportives, de loisirs, mais avec des appels, des messages vocaux ou écrits, sur leur ordinateurs, tablettes ou smartphones.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les périodes de vacances sont favorables aux embauches !

Les moments de vacances sont propices au recrutement.

Les décideurs sont plus détendus, plus à l’écoute des candidatures, surtout spontanées.

Ils aiment bien aussi savoir avec qui ils vont travailler quand ils rentreront de vacances.
Certes, un recrutement peut être lancé à n’importe quel moment de l’année.
Cela se fait en fonction des besoins de l’entreprise, à l’occasion d’un départ à la retraite d’un(e) employé(e), d’une démission ou d’un licenciement.

Mais la décision d’embaucher se fait en dehors des clous, c’est-à-dire à l’occasion d’une réflexion du décideur sur ses perspectives de remplacement de personnel ou d’augmentation de ses effectifs.

Un employeur en « vacances » est un employeur dont l’esprit est (devrait) être plus détendu et qui prend, enfin !, le temps de réfléchir sur son marché, ses idées de développement, sur l’avenir de son entreprise, donc aussi sur les embauches.

Donc, partir aussi en vacances en même temps que les employeurs n’est pas une bonne idée.

Bien sûr, il est regrettable de ne pas profiter de quelques jours de repos, de moments d’une pause dans sa recherche d’emploi.
Cela ne signifie pas, non plus, de passer 12 h par jour à sa recherche d’emploi, 7 jours sur 7.
Il faut se ménager des moments de loisirs et des moments consacrés à sa recherche d’emploi.

Choisir pour cela le mauvais prétexte que les entreprises sont « en vacances » est un mauvais choix.

Alors quand se mettre en congés ? C’est à chacun de décider pour soi.

Cependant, mieux vaut entrer en relation avec un recruteur, chasseur de tête, ou un employeur, pendant qu’il est disponible pour cela que pendant le plein boum de ses activités, donc quand il est en plein travail.

L’appeler sur son téléphone cellulaire, sur son lieu de vacances, est aussi une mauvaise idée, alors que l’envoi d’un message électronique, un courriel, peut s’avérer payant, sous réserve qu’il soit bien rédigé et qu’il corresponde à un besoin de l’entreprise.

Philippe Garin
Pour améliorer vos outils de recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

En complément :

Un Visa spécial (VVT) pour le Programme Vacances-Travail (PVT) dans 6 pays
Protéger son habitation pendant les vacances quelques conseils de bon sens
Quitter la France pour trouver un emploi ?

Pôle emploi : Surveillez votre messagerie
Calendrier scolaire 2014 2015
Poste de travail vacant : Les causes

Autres Emploi :

Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Microsoft Days 2011 en France


Les 4e Microsoft Days auront lieu dans 7 villes de France

Microsoft days 2011

  • 27 et 28/09/2011 : Nantes
  • 12 et 13/10/2011 : Strasbourg
  • 19 et 20/10/2011 : Lille
  • 04/10/2011 : Paris (1 seul jour)
  • 02 et 03/11/2011 : Marseille
  • 08 et 09/11/2011 : Lyon
  • 14 et 15/11/2011 : Bordeaux

Durant ces journées, plusieurs conférences sont organisées :

Au programme :

Un tour d’horizon des fonctionnalités de la dernière version de Windows phone
Une présentation de la dernière version orientée Cloud de System Center 2012
Un aperçu de toutes les possibilités offertes par Office 365 et de nombreuses autres nouveautés… !

source : Microsoft

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

IOI Olympiades Internationales d’Informatique : 2 médailles pour la France
Intégration de Microsoft space.live dans WordPress
Prise de décision 10 méthodes

WBEM ou l’ancêtre du Cloud Computing ?
Conseils pour l’utilisation du téléphone fixe au travail
Sécurité Smartphone : Danger avec les paiements par téléphone

Autres Informatique :

Récapitulatif 7 Informatique

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Stratégie de présentation en six points


Stratégie de présentation en six points

présentation en 6 poins sur tableau blancAvant de se lancer dans une présentation, il faut la préparer.

Rien de mieux que de se poser les bonnes questions.
Celles de cette check-list :

1. Qu’est-ce que je veux dire ?

2. Comment est-ce que je veux le dire ?

3. Qui pourrait être contre ?

Causes et argumentation

4. Conception

Coordination (test)

5. Élaboration finale

Présentation convaincante

Élocution (si possible 2 personnes pour animer)

Fiche technique détaillée

6. Qui est le décideur ?

Rendez-vous planifié

Aide demandée

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les cinq clés de la communication
Les quatre attitudes de base de la négociation
Règles d’interactions pour bien mener une réunion de groupe

10 conseils pour votre prochaine courte présentation
Présentation 7 Modèles
Déperdition de l’information : Pourquoi

Autres Communication :

Récapitulatif 1 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter