Résolvez vos problèmes durant votre sommeil


La nuit porte conseil

la nuit porte conseil même durant halloweennUne bonne nuit de sommeil est indispensable pour remettre ses idées en place.

C’est le moment où le cerveau se met à classer toutes les informations recueillies durant la période d’éveil : Images, sons, odeurs, goûts, sensations, sentiments, agilité intellectuelle.
Ce super-ordinateur, que la nature nous a donné, compile des milliers d’informations, les trie et les classe.

Dans leur plus grande majorité, ces informations passeront dans la catégorie « à oublier », afin de garder dans le conscient uniquement les informations dont nous avons vraiment besoin.

C’est valable aussi pour les problèmes qui se posent à nous durant la journée. Petits ou grands, ils sont là. La solution est généralement instantanée.
Par exemple, j’ai soif, que dois-je faire ? Réponse : boire. C’est plus ou moins facile selon l’endroit où nous nous trouvons.

Parfois la solution à un problème nécessite une intense réflexion et des recherches d’informations complémentaires.
Par exemple : Comment être plus performant en entretien d’embauche ? Réponse : faire appel à Philippe Garin, sinon … ?

La solution vient toute seule ?

Oui et non. Dans de nombreux cas, le cerveau, durant sa phase de tri et de classement des informations, va retrouver d’anciennes informations qu’il pensait avoir oubliées. Elles sont là parmi les centaines de milliers d’informations stockées dans nos neurones.

L’association d’informations stockées auparavant avec les nouvelles informations va produire des associations d’idées, un rapprochement entre le problème à résoudre et la solution à trouver.

De fait, au réveil, la solution paraît s’être trouvée toute seule, après une bonne nuit de sommeil. Ce qui était inconsciemment présent dans son cerveau est passé du côté conscient.

L’effacement de la mémoire d’informations secondaires a libéré de la place, comme dans une mémoire d’ordinateur, pour effectuer la recherche de la solution.

Ce phénomène est antédiluvien, puisqu’il existe depuis que la vie existe sur la Terre.

Quel bel outil que le cerveau !

Quand la solution est absente au réveil, c’est qu’elle nécessite encore plus de réflexions, seul ou en groupe, et d’informations à découvrir

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour une meilleure organisation dans votre travail, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le sommeil fractionné
Apnée du sommeil : Masquez vos ronflements
Méthode des 5 M pour la résolution de problème

7 conditions de réussite pour la résolution de problème
Open Space : Nuisances et solutions
L’analyse de décision orientée objectifs (ADOO)

Autres Organisation :

Récapitulatif 16 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Je peux le faire ! ou motivation personnelle en 8 étapes


Se motiver est un mécanisme qui fonctionne par étapes

mouvement du yo-yoSelon l’étape dans laquelle on se trouve, on peut progresser et franchir l’étape suivante. On peut aussi régresser et retomber à l’étape précédente.

Ce mécanisme de yo-yo est assez courant, dans la vie.

On peut passer d’une étape à une autre avec une vitesse fulgurante qui ne mesure en une fraction de secondes ou avec une lenteur extrême qui prend des années.

Il s’agit du mécanisme qui déclenche l’action.

Ce n’est pas une question de but à atteindre, d’objectifs que l’on se serait fixés et qui nécessitent de se lancer dans l’action après une analyse, une formation, un stage, etc., jusqu’à l’obtention de sa satisfaction d’avoir atteint son but.

Vous pouvez vous lancer dans une action, aussi simple soit-elle que de décrocher le téléphone et d’appeler des prospects, sans y réfléchir, sans a-priori, et sans penser ni au succès ni à l’échec.

Vous pouvez aussi vous trouver bloquer avant l’action, être incapable de décrocher le téléphone, sans savoir pourquoi, faire une analyse thérapeutique auprès d’un psy ou de ses ami(e)s, chercher toutes sortes de raison et ne rien trouver de satisfaisant.

Se motiver est à la frontière entre le conscient et le subconscient

Vous savez que vous devez vous lancer dans l’action (par ex. téléphoner), parce que… des tas de raisons à commencer par apporter une réponse à ses besoins primaires (voir la pyramide de Maslow) et pourtant vous « sentez inconsciemment » que… pour tout un tas de raisons plus ou moins valables, vous tergiversez et vous ne faites rien.

La peur aussi paralyse

Si la motivation est partagée entre l’inconscient et le conscient, la peur a le même effet.

Sous l’emprise de la peur, certains vont agir, par exemple en fuyant ou en combattant alors que d’autres vont rester sur place, sans bouger, complètement paralysés.

Les étapes de la motivation personnelle

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Tous les Sondages

Fiche pour le suivi de l’action
Comment reconnaître mon propre comportement de fuite au travail
Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi appliquer

Critères de planification de ma situation personnelle
Objectifs et Priorités Modes d’emploi
Quelques bonnes résolutions à partir de maintenant

Autres Bien-être et Organisation :

Récapitulatif 1 Bien-être
Récapitulatif 9 Bien-être
Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 8 Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Organisation et dans la page Bien-être de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

L’impact des couleurs sur le subconscient


L’impact des couleurs sur le subconscient

impact des couleurs sur le subconscientLes couleurs des murs et du mobilier dans une pièce ont une influence, un impact sur le subconscient qui fait que l’on se sent bien ou moins bien au travail ou ailleurs.

De plus, l’éclairage met en valeur les couleurs des meubles et accentue les impressions ressenties en présence d’une couleur chaude ou d’une couleur froide.

Couleur Distance Impression de température Stimulation psychique
Bleu éloignement froid calme
Vert éloignement très froid, neutre très calme
Rouge proximité chaud très excitant
Orange grande proximité très chaud stimulant (rend communicatif)
Jaune proximité très chaud stimulant
Marron, brun grande proximité neutre stimulant
Violet grande proximité froid agressif, décourageant

Avec les couleurs, on peut compenser le bruit

Vert olive, gris vert, marron foncé, pour diminuer les sons clairs et très aigus

Jaune, orange, vert clair, pour les sons graves et sourds

Tout dépend aussi de l’orientation de la source de la couleur

Couleur Du haut Du côté Du bas
Jaune stimule l’esprit réchauffe élève l’esprit
Rouge (foncé) élégance forte puissant solide
Vert (clair)

Bleu (clair)


élève l’esprit

froid

stimule le mouvement
Violet pesant triste dévorant

Les couleurs claires donnent une impression de propreté et facilitent le nettoyage

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Encombrement de la table de bureau
Quels sont les éléments qui composent un bureau bien conçu
Quels sont les différents procédés de rangement

Pour assurer le bon fonctionnement des CD DVD et Disquettes
Stress technologique : comment le maîtriser
Le langage des fleurs

Autres Organisation :

Récapitulatif 2 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :