Puis-je prendre des notes en entretien d’embauche ?


Risques et avantages de prendre des notes pendant un entretien d’embauche

Vous savez que vous devez être souriant (e), regarder le recruteur dans les yeux ou juste à côté pour éviter un regard trop rigide.

Seulement voilà, vous hésitez à sortir votre carnet ou votre cahier pour prendre des notes.

Vous risquez de perdre le contact des yeux. Aîe aïe aïe !
A moins, de prendre des notes sans regarder ce que vous écrivez, au risque de ne pas pouvoir vous relire après. Vous donneriez ainsi une image d’une personne pas suffisamment attentionnée aux propos du recruteur. Oufff !

Cela va augmenter votre stress. Brr !

Vous pensez perdre vraiment le fil de la conversation, de donner une image d’un scribe qui note tout pour éviter de perdre ou d’oublier une information. Euhh !

Prendre des notes

Cessez de paniquer !

Ce scénario est purement dans votre tête.

Ce que vous devez faire :

  • préparez papier et crayon ou stylo, attention à la panne d’encre ou au crayon dont la mine casse. Prévoyez du matériel de remplacement.
  • demandez l’autorisation de prendre des notes, par politesse
  • écrivez vos notes en style télégraphique, utilisez des mots-clés au lieu de phrases construites, de façon à pourvoir comprendre vos notes au calme, après l’entretien
  • écrivez sur votre jambe si vous avez un support solide ou sur la table, sans être ni envahissant(e) ni trop timide
  • notez les informations chiffrées, les noms nouveaux : service, personnes et leurs rôles, produits, etc.
  • notez les autres informations vraiment pertinentes et que vous pensez pouvoir oublier, celles qui sont importantes et seulement celles-là
  • écrivez proprement

Aucun recruteur ne vous refusera de prendre des notes. Au contraire, cela montre votre intérêt pour le poste et l’entreprise.

Votre attitude,

pendant la prise de note fournie des renseignements précieux sur votre comportement au travail, au recruteur observateur.

Vous devez écrire calmement, sans casser le rythme de l’entretien, au risque de mettre l’interlocuteur mal à l’aise, quitte à laisser passer quelques informations.

Par contre, si vous les considérez comme importantes, alors demander de « répétez, s’il vous plaît« , et éviter de le faire trop souvent, sinon le recruteur se posera des questions sur votre capacité à prendre des notes au travail.

La part du temps consacré à la conversation doit être supérieure à celle de la prise de notes.

Votre style d’écriture,

la forme de vos lettres sont autant d’indicateurs pour le recruteur. Avec une belle écriture, vous augmentez vos chances.

Mieux vaut éviter d’utiliser un stylo qui bave !

Une autre langue ?

Si vous la possibilité d’utiliser une autre langue européenne, en rapport avec votre origine, vous avez le droit de prendre vos notes dans votre langue.

Les autres langues sont un pari sur la curiosité ou/et la tolérance du recruteur.

Si vous utilisez le chinois ou le thaïlandais, l’impact sera différent que l’hébreu ou l’arabe. C’est un constat, pas une critique. En cas d’hésitation, restez au français. Bien sûr, s’il s’agit d’un poste avec des relations dans les pays qui utilisent ces langues, l’effet sera bénéfique.

Pouvoir écrire dans une langue demandée par l’emploi est un plus très positif : anglais, russe, allemand, italien, espagnol, sont des exemples qui font mouche.

Philippe Garin
Pour booster votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

En complément :

Langues : Le référentiel européen commun
Pourquoi le français est une langue difficile pour les étrangers
Congruent Définition Communication verbale et non verbale

Retenir, classer dans sa mémoire pour mieux restituer quand vous prenez la parole
Entretien d’embauche : Erreurs de look flagrantes
PENDANT l’entretien d’embauche

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 5 Communication
Récapitulatif 8 Communication
Récapitulatif 3 Emploi
Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

L’entretien individuel annuel : conseils pour le salarié pour déstresser


Un premier entretien individuel annuel est souvent un moment de stress pour le salarié

se ronger les ongles ou déstresser

Démystifions l’entretien individuel annuel

C’est une procédure codifiée, obligatoire, qui est souvent combinée avec un autre entretien obligatoire pour les plus de 50 ans et qui s’appelle « entretien de seconde partie de carrière ».

Dans les deux cas, il s’agit d’un entretien en tête-à-tête avec son chef. C’est le moment où le manager s’exprime sur la façon dont son collaborateur a rempli ses objectifs de l’année passée et fixe les objectifs de l’année en cours. Il donne son appréciation du travail du collaborateur.

C’est aussi le moment pour le collaborateur de s’exprimer librement sur ses conditions de travail, de commenter l’appréciation du manager, surtout si la vision qu’il a de votre travail est différente de la vôtre, et aussi de faire le point sur les besoins en formation.

Les sujets à éviter sont :

  • critique du chef, bien qu’il soit possible de dire que certains de ses comportements sont dérangeants (seulement si c’est le cas d’une manière répétitive et vraiment pénalisante pour le travail, et à condition d’avoir des arguments précis),
  • salaire car les augmentations éventuelles sont discutées à un autre moment de l’année (quand une discussion est ouverte selon l’entreprise),
  • collègues car il s’agit de s’exprimer uniquement sur les objectifs personnels du collaborateur

Un support papier, de plusieurs pages, est préparé par le manager et est rempli durant l’entretien avec tous les points passés en revue. C’est très codifié.

A la fin de l’entretien, le collaborateur et son chef signent le document rempli manuellement. Une copie est conservée par chacun et un troisième exemplaire est remis aux RH. Il servira alors à préparer le prochain entretien (un an plus tard) où l’évaluation des objectifs de l’année sera effectuée avant de passer aux objectifs de la nouvelle année, etc.

Les différents responsables reçoivent le formulaire avant l’entretien. C’est obligatoirement le même pour tous les collaborateurs de l’entreprise, à tous les niveaux hiérarchiques. C’est le contenu qui est différent car les objectifs sont personnels.

Selon l’entreprise, et souvent selon le statut (cadre, non cadre), une prime sur objectif peut dépendre du résultat de cet entretien. Cela dépend de chaque entreprise, si elle distribue de type de prime qui est souvent réservée aux cadres.

Mes recommandations pour vous préparer à cet entretien

et aussi à l’autre car les points à évoquer pour l’entretien de seconde partie de carrière sont les mêmes en grande partie, sont de vous remémorer les objectifs que l’on vous a fixé pour l’année passée, ainsi que toutes les actions positives, pour faire valoir votre travail, et aussi moins favorables, afin d’expliquer les éventuelles baisses de régime, maladresses, etc., que vous avez pu avoir.

C’est un entretien que les managers n’aiment pas mener

car il est très répétitif, chaque année et chaque collaborateur.

Comme cet entretien est cadré par son formalisme. Vous serez à l’aise pour écouter et pour faire vos remarques, que le responsable doit écrire, même s’il n’est pas d’accord.

Les termes utilisés dans la rédaction doivent être choisis avec l’accord du salarié. Si celui-ci est en désaccord alors il peut l’écrire à la fin du document juste avant sa signature.

C’est pourquoi, cet entretien était aussi appelé « expression libre » dans les entreprises qui ont mis ce mécanisme en place avant que l’entretien individuel annuel soit généralisé toutes les entreprises.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Bien démarrer l’entretien individuel annuel avec un collaborateur
Axe de qualification des collaborateurs
Critères de jugement du personnel

L’entretien individuel annuel : préparations, déroulement et commentaires
L’entretien individuel : un exercice difficile pour le manager
Formations continues pour donner un second souffle à votre carrière

Autres Management :

Récapitulatif 8 Management

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Management de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :