Le MBTI pour mieux se décrire en quelques mots


Un test pour décrire son mode de fonctionnement

C’est important pour son orientation professionnelle et sa carrière.

Lire l’article précédent pour comprendre pour c’est aussi important pour soi.

Par principe, vous serez plus heureux (se) et efficace si votre orientation, votre métier est en adéquation avec votre mode de fonctionnement.

Le MBTI, Myers Briggs Type Indicator, permet de se décrire en quatre mots, ou encore en quatre lettres.

Bien sûr, chacun de nous a un mode de fonctionnement qui est une combinaison de toutes les lettres, même si nos tendances naturelles sont représentées pas 4 d’entre elles, d’après ce test.

Il est rare que le sentiment soit absent d’une décision après l’avoir analyser, par exemple. Ou encore, de jeter tous ces catalogues de fournitures et de listes de prix, péniblement rassemblés, pour décider sur un coup de cœur.

Les mots-clé de la personnalité

Les huit préférences du MBTI sont issues des réponses aux questions aux grandes questions suivantes :

1. Par quoi êtes-vous le plus attiré ?

Extraversion (E) : par le monde extérieur

Introversion (I) : par le monde intérieur

2. À quoi vous attachez-vous pour recueillir de l’information ?

Sensation (S) : aux faits, au concret

Intuition (N) : aux nouvelles possibilités

3. Comment prenez-vous vos décisions ?

Pensée analytique (T, Think en anglais) : de façon logique et rationnelle

Sentiment (F, Feel en anglais) selon vos valeurs personnelles

4. Quel est votre mode de vie idéal ?

Jugement (J) : organisé, voire routinier

Perception (P) : souple, adaptable

Combinaisons

Avec toutes les combinaisons possibles votre profil s’adaptera facilement, ou non, aux études que vous allez poursuivre et au travail que vous allez exercer.

Alors , choisissez bien !

MBTI est une marque déposée de OPP

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

pourquoi les recruteurs s’intéressent-ils aux soft skills ou savoir-être ?
Offre d’emploi : Les exigences et les souhaits dans les annonces
Prise de décision : Comment est-elle prise ?

Qualités personnelles recherchées ou points forts pour un recrutement
Points faibles et points forts : Pourquoi le recruteur pose la question en entretien d’embauche
Réorientation, reconversion : Faites ce que vous aimez ?

Autres Bien-être et Communication :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

6 Facteurs de diminution de la déperdition d’un message


Plusieurs facteurs minimisent la déperdition d’un message

discussion à deuxImaginez deux personnes qui discutent. L’une raconte une histoire personnelle à l’autre, avec beaucoup de détails et de précision, durant une heure, sans prise de notes.

Comment la seconde personne va-t-elle rapporter ce qu’elle a entendu par écrit avec suffisamment de fidélité au récit initial ?

Là, commence la mémoire à fonctionner d’une manière sélective.
Certains facteurs entrent alors en jeu pour permettre un rapport plus précis en diminuant la déperdition de l’information ordinaire.

1. L’attention

Il parait évident que plus la seconde personne va prêter attention à ce que dit la première, plus elle retiendra d’informations dans sa mémoire.

La concentration sur les paroles attendues augmentera la mémoire.

2. Le savoir

Le savoir du passé, que l’on appelle aussi connaissance, est un facteur qui favorise la mémoire.

Si les deux personnes se connaissent bien, la seconde a, peut-être, des connaissances sur le passé de la première, ce qui lui permettre de rapporter plus tard des circonstances ou des éléments qui ont été répétés durant cette conversation.

De plus, si la seconde personne a elle=même, des connaissances sur le sujet raconter, elle sera susceptible de retenir plus d’informations que si elle découvrait le sujet pour la première fois.

3. L’objectif ou intérêt

Savoir que l’on va avoir un résumé à rédiger, ou, plus généralement, que l’on va avoir à rapporter des paroles que l’on a attendu, favorise la mémoire.

Si l’enjeu du rapport est en lien direct avec un objectif important pour la deuxième personne, elle retiendra plus d’informations.

4. Le réflexe professionnel

Il y a le facteur appelé un mécanisme professionnel.

En effet, certaines professions sollicitent la mémoire, à titre professionnel, ce qui l’active plus que pour d’autres professions. Exemples : forces de l’ordre, journalistes, comédiens, ou … élève, etc.

5. Le talent oratoire

La première personne a un talent oratoire plus ou moins développé qui va retenir, plus ou moins, l »intérêt de son auditoire.

Par exemple, une histoire dramatique, effrayante ou cocasse sera plus facilement retenue qu’une histoire banale du quotidien.

6. Le non-verbal et l’ancrage

Encore un autre facteur, les autres sens que l’ouïe. Une association peut se faire entre un son ou une odeur et l’histoire entendue.

Par exemple, si l’histoire racontée l’a été autour d’une tasse de thé avec un gâteau forêt-noire dans le salon à la décoration à grosses fleurs sur la tapisserie, au milieu de meubles de style normand avec une pendule qui a marqué seize heures par 4 coups de gong et son tic-tac, il se passe alors un phénomène d’ancrage.

Se retrouver dans des conditions similaires et la mémoire revient d’un seul coup grâce à ces stimuli avec plus de détails que sans ancrage.

La combinaison de plusieurs facteurs

La combinaison de deux facteurs ou plus parmi ceux cités augmente le pourcentage d’informations retenues dans la mémoire ou, plus précisément, va les faire revenir plus facilement dans la mémoire consciente au moment de rédiger un rapport du récit entendu.

La déperdition de l’information sera fortement diminuée.

Merci à ma lectrice, qui a inspiré cet article.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Déperdition de l’information : Pourquoi
La communication non verbale : Le message total
Convention et référentiel commun indispensables

Congruent Définition Communication verbale et non verbale
Compréhension dans la communication
La quantité d’informations transmises par un message

Autres Communication :

Récapitulatif 17 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Quelles normes pour les équipements de sécurité des deux-roues motorisés ?


Les normes des équipements de sécurité pour les deux-roues motorisés

Sécurité routière : tous responsablesLes deux-roues motorisés : en 2010, c’est moins de 2 % du trafic mais 1/4 des tués

5 raisons de se sentir vulnérable

  1. Une absence de carrosserie : pas d’habitacle naturellement protecteur
  2. Un équilibre instable : la surface de contact au sol très faible (seulement : d’appui)
  3. Une capacité de freinage : bien inférieure à celle des voitures
  4. Une faible détectabilité : les deux-roues motorisés sont de petits gabarits
  5. Une très forte capacité d’accélération : elle peut surprendre les autres usagers

La législation sur les équipements des deux-roues motorisés

Le marquage « CE » de la norme européenne est obligatoire sur tous les équipements de protection individuelle.

Pour les différentes protections, veillez à ce qu’elles comportent les normes suivantes :

  • Casques : ECE 22-05 :
    • suivi de la lettre « P », il s’agit d’un casque intégral qui, s’il est modulable, ne peut pas être porté dans la circulation en position ouverte ;
    • suivi des lettres P/J, il s’agit d’un casque modulable utilisable en position fermée ou ouverte
  • Protections corporelles (épaules, coudes, hanches, genoux) : EN 1621-1
  • Gants : EN 13594
  • Bottes : EN 13634
  • Blouson, pantalon, combinaison : EN 13595
  • Protection dorsale : EN 1621-2
  • Protection haute visibilité (gilet, baudrier et brassard) : EN 471, EN 1150 ou EN 13356

Le législateur édicte les règles et les normes des produits.

N’acheter que des produits marqués CE.

Optez de préférence pour des équipements neufs, surtout en ce qui concerne le casque qui peut être abîmé sans que cela se voit.

Source : Délégation à la sécurité et la circulation routières

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Correspondance des tailles des gants
Taille de pantalons : équivalence américaine
S’habiller « comme il faut » pour un entretien d’embauche

Chômage et handicap : L’Adapt
Secourir 1/5 : Les bons gestes
Autoroute en Allemagne : Attention particulière

Autres Sécurité :

Récapitulatif 14 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Productivité: Une seule action à la fois


Productivité: Une seule action à la fois

chiffre 1Pour certains, cela semble une hérésie ou impossible, pour d’autres une évidence : une seule action à la fois mène pourtant à une amélioration de sa productivité personnelle.

L’analyse d’une action a permis, depuis l’avènement de l’industrie, un découpage des tâches. L’arrivée de la mécanisation, puis de l’électronique, a réduit la durée de l’action et amélioré la qualité de la production en diminuant les erreurs humaines.

Sommaire :

Les habitudes dans la productivité

  1. Une seule action à la fois
  2. Tenez compte de vos préférences au travail
  3. Travaillez tous les jours, même durant les vacances, sans exception
  4. Il faut 30 jours pour prendre une habitude
  5. Agir régulièrement pour se sentir bien
  6. La force de volonté est limitée, pensez-y quand elle s’épuise
  7. Acceptez un nouveau projet, quand votre esprit et votre cœur vous disent oui, tous les deux
  8. Ignorez les gens qui n’ont rien à faire de votre temps

D’ailleurs, une machine n’effectue qu’un mouvement à la fois. Son travail est linéaire, même lorsqu’il est répétitif.

Les prémices et conséquences

Il est rare qu’une action soit isolée. Une autre action ou plusieurs autres actions la précédent. Un ou plusieurs autres actions la suivent. La réflexion porte aussi sur les différentes options, c’est-à-dire des actions alternatives selon le résultat de l’action que l’on va mener.

Les prémices

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le temps de la réflexion

Juste avant l’action proprement dite, il y a le temps de la réflexion. La durée de la réflexion est fonction de la complexité de la tâche à accomplir et de la concentration de celle ou celui qui y réfléchit.

le temps de la réflexion

Complexité et combinaisons

Mener plusieurs réflexions et plusieurs actions en parallèle conduit à multiplier les combinaisons et la complexité du processus de réflexion avec le risque de mélanger l’intégration dans la réflexion d’éléments du passé autant que les actions à mener.

En gros, le chaos est proche. Plus on veut mener d’actions en parallèle et plus il y a d’interférences dans la réflexion et dans l’action.

Réflexe et combinaison

Les interférences dans les processus rendent la durée de réflexion plus importante que la somme des durées de chaque processus de réflexion, ne serait-ce que parce qu’il faut se concentrer à nouveau sur un sujet à la fois, même si en arrière-plan de son cerveau, les autres réflexions continuent.

Un seul processus à la fois

De plus, la concentration est plus importante et donc le temps de la réflexion est plus court, lorsque l’esprit a un seul sujet à traiter à la fois

un seul processus

La qualité de l’action

Lorsque le temps de l’action est venu, l’ensemble des ressources physiques et intellectuelles se concentre sur son exécution. L’attention que l’on y porte est entière et le résultat plus conforme aux attentes.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Management participatif : Votre plus grande satisfaction
Réflexions pour une orientation professionnelle
Productivité : Un résultat rapidement

Le Kaizen : Difficile à mettre en place ?
Dégradation de la relation personnelle avec le responsable hiérarchique
Le grizzly affamé

Autres Organisation :

Récapitulatif 14 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le CLAVIER


Le CLAVIER

1. Types de clavier

Le terme « AZERTY » (en rapport avec les 6 premières touches alphabétiques du clavier) désigne un type de clavier, équipant la quasi-totalité des ordinateurs des pays francophones

Le clavier « QWERTY » du clavier désigne un type de clavier, équipant la quasi-totalité des ordinateurs des pays non francophones.

clavier qwerty

Sur un clavier « AZERTY » Il peut arriver, que l’on se retrouve en mode Qwerty (clavier anglais).
En ce cas, il faudra trouver la touche correspondante :
A = Q et inversement
Z = W et inversement

2. Description du clavier AZERTY

clavier azerty

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

3. Les touches du clavier

Touche Description
{Entrée} ou {Return} Permet d’aller à la ligne, de créer un nouveau paragraphe
{Retour arrière} Efface le caractère avant le curseur
{Impr Ecran} Imprimer la page affichée à l’écran
{Ctrl} Associée à d’autres touches, elle est utilisée pour les raccourcis clavier de Windows. Cf. le paragraphe suivant ‘Les raccourcis clavier’
{Maj} Maintenez la enfoncée et appuyer sur une lettre alphabétique et vous l’obtiendrez en majuscule. Cf. le paragraphe suivant ‘Les raccourcis clavier’

Cette touche sert également pour les touches ayant 2 symboles, à obtenir le symbole du haut.

Exemple : Pour obtenir le point, maintenez la touche MAJ enfoncée et appuyez sur la touche POINT VIRGULE ( ; )

{Verr Maj} ou CAPS LOCK bloque le clavier en position majuscule
{Tab} Elle permet d’ajouter des tabulations dans un texte ou de passer d’une cellule à l’autre dans un chiffrier. Dans une boîte de dialogue, elle permet souvent de sauter d’une option à l’autre.
{Windows} Elle permet d’ouvrir le menu Démarrer

Cf. le paragraphe suivant ‘Les raccourcis clavier’

{Alt} Combinée avec d’autres touches.

Cf. le paragraphe suivant ‘Les raccourcis clavier’

Barre d’espace Elle permet d’insérer un espace
{Alt Gr} Elle permet de sélectionner certains caractères du clavier (ceux situés dans le coin inférieur droit de la touche).

Cf. le paragraphe suivant ‘Les raccourcis clavier’

Exemple : Si vous maintenez la touche ALTGR enfoncée et que vous tapiez le chiffre 5 (au-dessus des touches R et T) ; vous obtiendrez le crochet ( [ ).

Flèches de direction
4 flèches permettent de se déplacer à l’intérieur d’un texte
Pavé numérique
Ces touches fonctionnent en deux modes. Lorsque la touche Verr Num est enfoncée, on y retrouve les chiffres de 0 à 9. Dans le cas contraire, elles jouent le rôle des flèches de direction.
Bloc d’édition
PgUP et PgDN – Page suivante et Page précédente permettent déplacement par bloc plus haut ou plus bas dans la page
Touche {Origine} Représentée par la flèche oblique – permettent respectivement d’aller en début de ligne.
Touche {Fin} permettent respectivement d’aller en fin de ligne.
Touche {Inser} Permet d’insérer du texte avant le curseur. Si vous désactiver le mode insertion, les caractères tapés écraseront ceux qui existent
Touche {Suppr} permet de supprimer le caractère qui suit le curseur
Touches de fonction F1 à F12
{F1} Cette touche sert habituellement pour l’aide
{F2} à {F12} Elles permettent de réaliser rapidement certaines tâches qui peuvent varier selon les programmes.

Exemple avec la touche située à gauche de la touche ENTREE :
Avec SHIFT : £
Sans SHIFT : $
Avec ALT GR : ¤

4. Les raccourcis clavier

Combinaison avec la touche {ALT}

{ALT} + {TAB} basculer vers une autre application ouverte
{ALT} + {MAJ} Basculer d’un clavier AZERTY vers un clavier QWERTY
{ALT} + {F4} fermer un programme ou une fenêtre

Combinaison avec la touche {Windows}

{WINDOWS} dérouler le menu Démarrer
{WINDOWS} + {E} ouvrir l’Explorateur Windows

Combinaison avec la touche {CTRL}

{CRTL} + {N} créer un Nouveau document, ouvrir une nouvelle fenêtre
{CRTL} + {O} Ouvrir un document
{CRTL} + {S} Sauvegarder le document en cours,
{CRTL} + {Q} Quitter un programme
{CRTL} + {Z} annuler la dernière commande
{CRTL} + {X} couper la partie sélectionnée
{CRTL} + {C} Copier la partie sélectionnée
{CRTL} + {V} coller le contenu du presse-papiers

Cette petite leçon d’informatique vous est offerte par :

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Où poser ses doigts sur un clavier d’ordinateur
Point fort point faible ou comment les doigts dérapent sur le clavier
La blonde et la souris

Keylogger : Espionage facile de votre PC
Alphabet Braille français : tout sur les lettres et les chiffres
TMS troubles musculo squelettiques : Comment les éviter

Autres Informatique :

Récapitulatif 14 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Dessiner avec la touche « alt »


Dessiner avec la touche « alt »

touche altDans un traitement de texte ou autre logiciel de notes, il est parfois utile de pouvoir dessiner des traits verticaux, horizontaux, des croisements de toutes sortes.

Pour cela, et dès les anciennes versions DOS, il est possible d’utiliser la touche du clavier alternative ou « alt », juste à la gauche de la barre d’espace.

En appuyant sur cette touche, puis en formant un numéro avec les touches du pavé numérique, il est possible de faire apparaître les traits.
En combinant ces traits, il est possible de former toutes figures souhaitées, comme des encadrés.

L’avantage d’utiliser la touche « alt » pour dessiner, est que ces combinaisons de touches sont entièrement indépendantes du logiciel utilisé et donc de pouvoir dessiner avec un logiciel qui ne permet normalement pas d’encadrer du texte.

Ces combinaisons sont les suivantes :

alt » + le nombre donnent le signe qui suit le nombre :

179  │

180  ┤

191  ┐

192  └

193  ┴

194  ┬

195  ├

196  ─

197  ┼

217  ┘

218  ┌

D’autres numéros peuvent fournir d’autres signes, mais attention, car certaines combinaisons peuvent aussi avoir une signification négative pour votre système. C’est pourquoi je vous recommande de n’utiliser expressément que les nombres indiqués ci-dessus.

Un exercice ?

Dessinez un terrain de tennis, uniquement avec la touche « alt »

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Infographie
Présentation 1 Modèles
Stratégie de présentation en six points

10 conseils pour votre prochaine courte présentation
Schéma de la déperdition de l’information
Déperdition de l’information : Pourquoi

Autres Informatique :

Récapitulatif 1 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :