Emploi : 14 pistes pour trouver un emploi en ligne


C’est quoi « trouver un emploi en ligne ? »

trouver un emploi en ligneInternet est incontournable dans sa recherche d’emploi, car c’est là que se trouvent les offres d’emploi.

C’est aussi là que les chercheurs d’emploi vont :

  • trouver des informations sur le marché caché de l’emploi,
  • montrer leurs savoirs, savoir-faire et personnalité,
  • établir des contacts avec des personnes qui vont les conduire jusqu’aux opportunités d’emploi.

Oui et comment ?

14 pistes pour trouver un emploi en ligne

  1. Créer un CV numérique, à réutiliser à chaque candidature
  2. Rédiger dans un site de forum en ligne, répondre aux questions ou/et poser des questions professionnelles
  3. Créer son propre site vitrine pour exposer sa carrière et son expérience
  4. Parler de ses compétences, de son métier dans son propre blog
  5. Faire appel à un coach en ligne pour réviser son CV ou sa lettre de motivation
  6. S’inscrire à plusieurs sites de réseaux sociaux professionnels généralistes ou spécialisés par secteur d’activité
  7. Lire la Presse locale, régionale, nationale ou/et internationale en ligne
  8. Télécharger une ou des applications mobiles dédiées à la recherche d’emploi sur son smartphone
  9. Utiliser des moteurs de recherche spécialisés dans les offres d’emploi, qui regroupent les offres des autres sites
  10. Utiliser les alertes des moteurs de recherche généraliste avec les mots-clés que l’on trouve dans les offres
  11. S’inscrire sur les sites d’emploi (jobboards)
  12. Utiliser les services des sites des cabinets de recrutement
  13. Participer à des événements en ligne : salons, visioconférences, débats, etc.
  14. Converser en ligne avec les recruteurs

Bon courage !

Philippe Garin

Pour améliorer votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

CV : Le chasseur de têtes
Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts
Lettre de motivation : 8 conseils pour réussir

Règles 7 – 9 pour être mieux vu par les moteurs de recherche
Mauvaise réputation sur Internet : que faire quand on cherche un emploi ?
Plus de questions à poser à un recruteur

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réussir sa transition entre l’école et le monde du travail


Entre l’école et le monde du travail

« La personne qui trouve un emploi rapidement
n’est pas nécessairement celle qui a le plus de compétences
mais celle qui en connaît le plus sur le recrutement

cf Richard Bolles

Vous allez être nouveau sur le marché du travail

En bien ou en mal, les jeunes tirent souvent des conclusions partielles ou erronées à partir des premiers résultats, souvent négatifs, de leur démarche de recherche d’emploi.

Il est évident que :

  • Votre choix de carrière ne dépend aucunement de votre diplôme
  • Vous souhaitez un travail idéal, motivant par son contenu et sa rémunération
  • Vous savez que le job idéal est exercé par un trop petit nombre de personnes, et vous espérez en faire partie

Savez-vous où vous irez ?

  • Grande, une moyenne ou une petite société ?
  • Grand groupe, Administration ou Organisation, PME-PMI, TPE ou Créateur d’entreprise ?

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les techniques de recherche d’emploi

Le CV et la lettre de motivation sont les deux premiers éléments de la recherche d’emploi. Ils sont loin d’être les seuls.

Quelques exemples :

Votre conseiller emploi

Depuis 2009, Philippe Garin est coach en évolution professionnelle et, depuis 2015 recruteur. Il met à disposition plus de 1000 liens vers des Sites d’emploi, sur son site www.boosteremploi.com

Après une formation en mathématiques et informatique, en France et en Suisse, Philippe Garin a exercé comme Consultant en Organisation et Management, Directeur de services, Manager d’équipes pluridisciplinaires.

Ses projets et sa mobilité l’ont amené à bien connaître le fonctionnement des entreprises, PME, PMI, françaises et internationales et plusieurs cultures.

Philippe s’est tôt intéressé aux femmes et aux hommes qui sont les forces vives des entreprises, à leurs relations interpersonnelles, à leurs motivations et modes d’actions, à leurs points forts et leurs points faibles, tant en formation continue qu’en application au quotidien, comme auprès de ses clients.

Son expertise s’exerce dans l’accompagnement des personnes, en recherche d’emploi, qu’elles soient en poste ou au chômage, ou à la recherche du premier emploi

Son approche est positive, systémique et entrepreneuriale.

Son savoir-faire lui permet de mettre en œuvre des prestations spécifiques, accessibles pour partie à distance.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Conseils pour bien s’intégrer dans une nouvelle entreprise
Nouvel emploi : une réprimande met-elle l’intégration en danger ?
Débutant : 6 conseils pour réussir son entrée sur le marché du travail

Jeunes diplômés et premier emploi : Lâchez la pression
Jeunes et sans diplôme : Les écoles de la seconde chance ou E2C
CV pour un premier emploi : meubler est inefficace

Autres Emploi :

Récapitulatif 15 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recruteurs : 7 conseils pour évaluer les candidats


7 conseils pour analyser les candidats à l’usage des recruteurs

Les recruteurs

recruteur atypique

source : Arte

Contrairement aux idées reçues, les recruteurs font aussi des erreurs. Les entretiens d’embauche demandent autant de préparation du côté du recruteur que du côté des chercheurs d’emploi.

Sommaire :

1 La passion et l’enthousiasme

2 La richesse de la personnalité
3 La curiosité de bon aloi
4 Tout est dans le détail

5 La lumière intérieure et extérieure
6 Audace, ambition ou provocation
7 Les bonnes questions

Pendant un entretien d’embauche, le candidat stresse. La peur de mal faire, d’être mal jugé, de faire des erreurs, est présent dans son esprit.

Par contre, un entretien d’embauche est un exercice fréquent pour un recruteur. Pour un recruteur occasionnel, d’un service des ressources humaines d’une entreprise, le nombre de recrutements est limité au besoin de l’entreprise. Il est plus fréquent que pour un candidat.

Pour un recruteur professionnel, d’un cabinet de recrutement, ce sont plusieurs entretiens d’embauche qu’il mène quotidiennement.

Les risques

Malgré cela, les enjeux pour les recruteurs sont aussi importants que pour les candidats. L’enjeu de la carrière d’un candidat peut se jouer durant l’entretien. C’est aussi le cas pour le chargé de recrutement. S’il choisit des candidats qui ne conviendront pas pour le poste à pourvoir, il sera mis à mal.
Dans l’entreprise, il risque sa place.
Dans un cabinet de recrutement, il risque sa carrière de recruteur.

Des conseils utiles

C’est pourquoi, il m’a semblé important de fournir aux recruteurs quelques conseils. Quant aux candidats, ils ne peuvent que profiter aussi de connaître les soucis et les méthodes utilisées par les recruteurs.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour an savoir plus, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche
Recruteur : La présélection des candidats
Questionnaire recrutement

Les salaires en Allemagne 1/4 : Comparez, c’est possible
Recrutement : Refuser un poste
Analyse de poste

Autres emploi et management :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Mon aide directe : Votre participation


Aidez-moi à aider les chercheurs d’emploi

en poste ou au chômage


Participez à mon sondage en seulement 3 minutes


Philippe GarinJuillet 2008, premier article dans ce blog, rempli de conseils gratuits sur l’Emploi, entre autres.

Février 2009, j’ai créé le site www.boosteremploi.com dédié à la recherche d’emploi et à l’évolution professionnelle.

Juillet 2011, la perte de mon emploi me donne envie de partager, encore plus, mon savoir-faire acquis depuis ma rencontre avec une experte en outplacement fin 2001, Nathalie.

Octobre 2014, création de la première Newsletter totalement gratuite.


Novembre 2014, j’ai besoin de votre participation à ce sondage pour mieux définir mes prestations pour Vous permettre de trouver ou de retrouver un emploi, dans les meilleures conditions.

Si vous n’êtes pas concerné (e) directement, il y a autour de vous de personnes confrontées au choix de quitter leur emploi ou qui sont déjà en pleine recherche d’un nouvel emploi.

Répondez à leur place ou, pour les aider partagez ce sondage


Pour vous remercier

Je vous offre mon

« Guide d’observation d’une visite d’entreprise »

pour répondre à la question :

« Ai-je envie de travailler pour cette entreprise ? »

Alors n’oubliez pas de répondre à mon questionnaire. Cela ne vous prendra que 3 minutes.

Philippe Garin

Contactez-moi : phgarin@gmail.com


Pour en (s)avoir plus :


En complément :

Bien-être
Communication
Emploi

Humour
Informatique
Juridique

Management
Organisation
Science-Fiction

Sécurité
Voyages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : Contrôle de référence, mode d’emploi


Qu’est-ce que le contrôle de référence ?

Lorsqu’un candidat postule pour obtenir un poste, le recruteur ou l’employeur a besoin d’en savoir plus sur lui.
Un des moyens est de contacter une ou des personnes, dites de référence.

Le contrôle de référence consiste, pour le recruteur, à contacter ces référents et à les interviewer sur votre compte.Téléphoner à un référent

Le contrôle de référence est loin d’être systématique. Seuls les candidats les plus intéressants ou pour des postes élevés dans une hiérarchie, peuvent faire l’objet d’une recherche d’informations.
La plupart des candidats ne feront jamais l’objet d’un contrôle de référence. Pour les autres, mieux vaut lire la suite de cet article.

Qui sont les référents ?

Les référents sont des anciens chefs, anciens employeurs, qui sont sollicités pour parler du candidat, de votre travail et surtout de son comportement durant la période où le candidat a travaillé avec eux.

Que doit faire le candidat ?

Pour le candidat, il est important que ces personnes parlent « en bien » d’eux.
C’est pourquoi, il est préférable d’établir une liste de référents qui lui soient favorables, avant de postuler, voire même avant de quitter l’entreprise où ils travaillent ensemble.

Le candidat informe le référent qu’il peut être amené à témoigner, afin que ce dernier ne soit pas surpris.
Il est aussi préférable, car très important, de s’assurer de la bonne volonté et de la tenue de propos positifs à son égard.

Le candidat devrait être en mesure de fournir deux ou trois noms de référents au recruteur à la demande de ce dernier.
En cas d’absence de noms à fournir, il sait que le recruteur se débrouillera pour avoir des renseignements par d’autres intermédiaires, pas toujours bien intentionnés à son égard.

Que doit faire le recruteur ?

Demander le nom et les coordonnées de référents au candidat et prendre contact avec eux.

Le recruteur doit préparer une liste de questions, ouvertes, de façon à laisser parler le référent le plus longtemps possible, sans pour autant que cela ressemble à un interrogatoire.

L’important est de « lire entre les lignes ». Des propos trop élogieux ou l’absence de critiques peuvent paraître suspects.

Demander aussi le nom d’anciens collègues ou le nom d’autres personnes ayant travaillées avec le candidat peut s’avérer une source d’informations, non prévue par le candidat et donc, a priori, plus spontanées.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche
Partir pour travailler chez le concurrent
Employeur : Recrutement difficile ?

Contrôle de référence aux abonnés absents
Règles pour un manager pour des phases difficiles de communication
Prise de décision 10 méthodes

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 10 Emploi
Récapitulatif 10 Management

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et la page Management de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Motifs de départ : papillon ou pas de bol


La question des motifs de vos départs

Retrouver des collèguesQuand dans votre CV, le nombre d’entreprises pour lesquelles vous avez travaillé dépasse le nombre, dit « raisonnable » d’une entreprise tous les 5 à 7 ans de carrière, alors le recruteur commence à se poser des questions sur vos motivations et votre capacité à conserver un emploi.

Vous ne couperez alors pas à la question des motifs de départ des différentes entreprises.

Papillon ?

Le recruteur vous mettra dans la catégorie « papillon » si c’est vous qui avez quitté des entreprises par démission.

Une démission est volontaire. Que ce soit parce que l’herbe était plus verte ailleurs, pour des raisons de proximité, de conditions de travail ou de salaire, ou que ce soit pour changer de métier ou d’orientation professionnelle, c’est vous qui avez décidé.

Il faut donc assumer et expliquer pourquoi vous avez quitté chacun des postes.

Un conseil : ayez de solides arguments pour convaincre le recruteur que vous avez décidé de poser vos valises et de rester dans l’entreprise qui propose le poste à pourvoir.

Il vous déclarera aussi « papillon » si vous changez d’emploi trop rapidement, c’est-à-dire si vous restez dans un emploi moins de 3 ans.

Un conseil : Dans la mesure du possible, tenez bon durant au moins deux ans, trois seraient encore mieux.

Pas de bol ?

Un licenciement économique, une entreprise qui ferme, un patron qui disparaît après une maladie ou un accident, sont des motifs de départ d’un poste qui vous tenait à cœur, ou pas.

Peu importante, la malchance vous poursuit. Vous faites, peut-être, partie de ces gens que les assureurs repèrent bien vite, car, bien que jamais responsables d’accident, ils accumulent les indemnisations.

Là encore, la malchance est un motif irrationnel qui peut faire peur à un recruteur ou à un futur employeur.

Un conseil : vérifier la bonne santé économique de l’entreprise en consultant le greffe du tribunal de commerce où elle dépose ses bilans, si tant est qu’elle respecte la loi en le faisant.

Se préparer est indispensable

Quelles que soient les raisons qui font que vous avez quitté vos emplois précédents, il est nécessaire de procéder à un recensement de ces motifs, de façon à pouvoir les exposer à un recruteur, s’il en fait la demande.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Courriels échangés entre collègues : Attention au licenciement
Licenciement économique : Le CSP est obligatoire, Contrat de Sécurisation Professionnelle
Faute grave : Définition juridique

Licencié pour avoir cherché à effacer ses connexions sur des sites porno
Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Démission : Les cas où des indemnités chômage sont versées

Autres Emploi :

Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Méthode ACTE : Les deux définitions


La Méthode ACTE

La méthode ACTELa recherche de solutions à des problèmes de tout ordre passe par un dialogue.

C’est une méthode d’interview, d’interrogations et d’échange avec la personne qui a un problème à résoudre, que celui-ci soit d’ordre personnel ou professionnel.

La méthode ACTE s’adresse à ceux ou celles qui se sentent coincés, qui ne parviennent pas à avancer dans leur projet, pour développer leurs affaires ou trouver un emploi, par exemple.

C’est l’une des techniques utilisées par un coach pour faire progresser le raisonnement et aider la personne à conseiller.

ACTE est un acronyme :

  • A = Accepter, accompagner le raisonnement de la personne interrogée, faire preuve d’empathie
  • C = Creuser, aller plus loin en posant des questions, ouvertes ou fermées, découvrir le besoin
  • T = Traiter, prendre en compte le besoin et échanger sur les solutions adaptées au besoin
  • E = Enchaîner, éviter de répéter, conclure, lister les actions à mener et démarrer

La méthode ACTE est aussi utilisée dans certains processus de vente où

  • A = Assez de tergiversation, on revient à ce que le vendeur propose
  • C = Continuer en élargissant l’argumentaire
  • T = Temporiser jusqu’à ce que le client accepte la proposition
  • E = Expédier rapidement la conclusion en faisant signer la proposition

Personnellement, je préfère la méthode ACTE appliquée au Conseil en évolution professionnelle

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Les 10 qualités d’un coach
Méthode SCORE ou Chercher les causes profondes
Caractéristiques d’un bon conseil en informatique SSII

Démarche en 7 étapes pour la résolution de problèmes
Les étapes et les principes de la Méthode d’Analyse de problème
Les actes héroïques de nos ancêtres

Autres Organisation et Emploi :

Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 5 Organisation
Récapitulatif 8 Organisation
Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Organisation et dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :