Emploi : 14 pistes pour trouver un emploi en ligne


C’est quoi « trouver un emploi en ligne ? »

trouver un emploi en ligneInternet est incontournable dans sa recherche d’emploi, car c’est là que se trouvent les offres d’emploi.

C’est aussi là que les chercheurs d’emploi vont :

  • trouver des informations sur le marché caché de l’emploi,
  • montrer leurs savoirs, savoir-faire et personnalité,
  • établir des contacts avec des personnes qui vont les conduire jusqu’aux opportunités d’emploi.

Oui et comment ?

14 pistes pour trouver un emploi en ligne

  1. Créer un CV numérique, à réutiliser à chaque candidature
  2. Rédiger dans un site de forum en ligne, répondre aux questions ou/et poser des questions professionnelles
  3. Créer son propre site vitrine pour exposer sa carrière et son expérience
  4. Parler de ses compétences, de son métier dans son propre blog
  5. Faire appel à un coach en ligne pour réviser son CV ou sa lettre de motivation
  6. S’inscrire à plusieurs sites de réseaux sociaux professionnels généralistes ou spécialisés par secteur d’activité
  7. Lire la Presse locale, régionale, nationale ou/et internationale en ligne
  8. Télécharger une ou des applications mobiles dédiées à la recherche d’emploi sur son smartphone
  9. Utiliser des moteurs de recherche spécialisés dans les offres d’emploi, qui regroupent les offres des autres sites
  10. Utiliser les alertes des moteurs de recherche généraliste avec les mots-clés que l’on trouve dans les offres
  11. S’inscrire sur les sites d’emploi (jobboards)
  12. Utiliser les services des sites des cabinets de recrutement
  13. Participer à des événements en ligne : salons, visioconférences, débats, etc.
  14. Converser en ligne avec les recruteurs

Bon courage !

Philippe Garin

Pour améliorer votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

CV : Le chasseur de têtes
Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts
Lettre de motivation : 8 conseils pour réussir

Règles 7 – 9 pour être mieux vu par les moteurs de recherche
Mauvaise réputation sur Internet : que faire quand on cherche un emploi ?
Plus de questions à poser à un recruteur

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réussir sa transition entre l’école et le monde du travail


Entre l’école et le monde du travail

« La personne qui trouve un emploi rapidement
n’est pas nécessairement celle qui a le plus de compétences
mais celle qui en connaît le plus sur le recrutement

cf Richard Bolles

Vous allez être nouveau sur le marché du travail

En bien ou en mal, les jeunes tirent souvent des conclusions partielles ou erronées à partir des premiers résultats, souvent négatifs, de leur démarche de recherche d’emploi.

Il est évident que :

  • Votre choix de carrière ne dépend aucunement de votre diplôme
  • Vous souhaitez un travail idéal, motivant par son contenu et sa rémunération
  • Vous savez que le job idéal est exercé par un trop petit nombre de personnes, et vous espérez en faire partie

Savez-vous où vous irez ?

  • Grande, une moyenne ou une petite société ?
  • Grand groupe, Administration ou Organisation, PME-PMI, TPE ou Créateur d’entreprise ?

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les techniques de recherche d’emploi

Le CV et la lettre de motivation sont les deux premiers éléments de la recherche d’emploi. Ils sont loin d’être les seuls.

Quelques exemples :

Votre conseiller emploi

Depuis 2009, Philippe Garin est coach en évolution professionnelle et, depuis 2015 recruteur. Il met à disposition plus de 1000 liens vers des Sites d’emploi, sur son site www.boosteremploi.com

Après une formation en mathématiques et informatique, en France et en Suisse, Philippe Garin a exercé comme Consultant en Organisation et Management, Directeur de services, Manager d’équipes pluridisciplinaires.

Ses projets et sa mobilité l’ont amené à bien connaître le fonctionnement des entreprises, PME, PMI, françaises et internationales et plusieurs cultures.

Philippe s’est tôt intéressé aux femmes et aux hommes qui sont les forces vives des entreprises, à leurs relations interpersonnelles, à leurs motivations et modes d’actions, à leurs points forts et leurs points faibles, tant en formation continue qu’en application au quotidien, comme auprès de ses clients.

Son expertise s’exerce dans l’accompagnement des personnes, en recherche d’emploi, qu’elles soient en poste ou au chômage, ou à la recherche du premier emploi

Son approche est positive, systémique et entrepreneuriale.

Son savoir-faire lui permet de mettre en œuvre des prestations spécifiques, accessibles pour partie à distance.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Conseils pour bien s’intégrer dans une nouvelle entreprise
Nouvel emploi : une réprimande met-elle l’intégration en danger ?
Débutant : 6 conseils pour réussir son entrée sur le marché du travail

Jeunes diplômés et premier emploi : Lâchez la pression
Jeunes et sans diplôme : Les écoles de la seconde chance ou E2C
CV pour un premier emploi : meubler est inefficace

Autres Emploi :

Récapitulatif 15 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recruteurs : 7 conseils pour évaluer les candidats


7 conseils pour analyser les candidats à l’usage des recruteurs

Les recruteurs

recruteur atypique

source : Arte

Contrairement aux idées reçues, les recruteurs font aussi des erreurs. Les entretiens d’embauche demandent autant de préparation du côté du recruteur que du côté des chercheurs d’emploi.

Sommaire :

1 La passion et l’enthousiasme

2 La richesse de la personnalité
3 La curiosité de bon aloi
4 Tout est dans le détail

5 La lumière intérieure et extérieure
6 Audace, ambition ou provocation
7 Les bonnes questions

Pendant un entretien d’embauche, le candidat stresse. La peur de mal faire, d’être mal jugé, de faire des erreurs, est présent dans son esprit.

Par contre, un entretien d’embauche est un exercice fréquent pour un recruteur. Pour un recruteur occasionnel, d’un service des ressources humaines d’une entreprise, le nombre de recrutements est limité au besoin de l’entreprise. Il est plus fréquent que pour un candidat.

Pour un recruteur professionnel, d’un cabinet de recrutement, ce sont plusieurs entretiens d’embauche qu’il mène quotidiennement.

Les risques

Malgré cela, les enjeux pour les recruteurs sont aussi importants que pour les candidats. L’enjeu de la carrière d’un candidat peut se jouer durant l’entretien. C’est aussi le cas pour le chargé de recrutement. S’il choisit des candidats qui ne conviendront pas pour le poste à pourvoir, il sera mis à mal.
Dans l’entreprise, il risque sa place.
Dans un cabinet de recrutement, il risque sa carrière de recruteur.

Des conseils utiles

C’est pourquoi, il m’a semblé important de fournir aux recruteurs quelques conseils. Quant aux candidats, ils ne peuvent que profiter aussi de connaître les soucis et les méthodes utilisées par les recruteurs.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour an savoir plus, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche
Recruteur : La présélection des candidats
Questionnaire recrutement

Les salaires en Allemagne 1/4 : Comparez, c’est possible
Recrutement : Refuser un poste
Analyse de poste

Autres emploi et management :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Mon aide directe : Votre participation


Aidez-moi à aider les chercheurs d’emploi

en poste ou au chômage


Participez à mon sondage en seulement 3 minutes


Philippe GarinJuillet 2008, premier article dans ce blog, rempli de conseils gratuits sur l’Emploi, entre autres.

Février 2009, j’ai créé le site www.boosteremploi.com dédié à la recherche d’emploi et à l’évolution professionnelle.

Juillet 2011, la perte de mon emploi me donne envie de partager, encore plus, mon savoir-faire acquis depuis ma rencontre avec une experte en outplacement fin 2001, Nathalie.

Octobre 2014, création de la première Newsletter totalement gratuite.


Novembre 2014, j’ai besoin de votre participation à ce sondage pour mieux définir mes prestations pour Vous permettre de trouver ou de retrouver un emploi, dans les meilleures conditions.

Si vous n’êtes pas concerné (e) directement, il y a autour de vous de personnes confrontées au choix de quitter leur emploi ou qui sont déjà en pleine recherche d’un nouvel emploi.

Répondez à leur place ou, pour les aider partagez ce sondage


Pour vous remercier

Je vous offre mon

« Guide d’observation d’une visite d’entreprise »

pour répondre à la question :

« Ai-je envie de travailler pour cette entreprise ? »

Alors n’oubliez pas de répondre à mon questionnaire. Cela ne vous prendra que 3 minutes.

Philippe Garin

Contactez-moi : phgarin@gmail.com


Pour en (s)avoir plus :


En complément :

Bien-être
Communication
Emploi

Humour
Informatique
Juridique

Management
Organisation
Science-Fiction

Sécurité
Voyages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : Contrôle de référence, mode d’emploi


Qu’est-ce que le contrôle de référence ?

Lorsqu’un candidat postule pour obtenir un poste, le recruteur ou l’employeur a besoin d’en savoir plus sur lui.
Un des moyens est de contacter une ou des personnes, dites de référence.

Le contrôle de référence consiste, pour le recruteur, à contacter ces référents et à les interviewer sur votre compte.Téléphoner à un référent

Le contrôle de référence est loin d’être systématique. Seuls les candidats les plus intéressants ou pour des postes élevés dans une hiérarchie, peuvent faire l’objet d’une recherche d’informations.
La plupart des candidats ne feront jamais l’objet d’un contrôle de référence. Pour les autres, mieux vaut lire la suite de cet article.

Qui sont les référents ?

Les référents sont des anciens chefs, anciens employeurs, qui sont sollicités pour parler du candidat, de votre travail et surtout de son comportement durant la période où le candidat a travaillé avec eux.

Que doit faire le candidat ?

Pour le candidat, il est important que ces personnes parlent « en bien » d’eux.
C’est pourquoi, il est préférable d’établir une liste de référents qui lui soient favorables, avant de postuler, voire même avant de quitter l’entreprise où ils travaillent ensemble.

Le candidat informe le référent qu’il peut être amené à témoigner, afin que ce dernier ne soit pas surpris.
Il est aussi préférable, car très important, de s’assurer de la bonne volonté et de la tenue de propos positifs à son égard.

Le candidat devrait être en mesure de fournir deux ou trois noms de référents au recruteur à la demande de ce dernier.
En cas d’absence de noms à fournir, il sait que le recruteur se débrouillera pour avoir des renseignements par d’autres intermédiaires, pas toujours bien intentionnés à son égard.

Que doit faire le recruteur ?

Demander le nom et les coordonnées de référents au candidat et prendre contact avec eux.

Le recruteur doit préparer une liste de questions, ouvertes, de façon à laisser parler le référent le plus longtemps possible, sans pour autant que cela ressemble à un interrogatoire.

L’important est de « lire entre les lignes ». Des propos trop élogieux ou l’absence de critiques peuvent paraître suspects.

Demander aussi le nom d’anciens collègues ou le nom d’autres personnes ayant travaillées avec le candidat peut s’avérer une source d’informations, non prévue par le candidat et donc, a priori, plus spontanées.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche
Partir pour travailler chez le concurrent
Employeur : Recrutement difficile ?

Contrôle de référence aux abonnés absents
Règles pour un manager pour des phases difficiles de communication
Prise de décision 10 méthodes

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 10 Emploi
Récapitulatif 10 Management

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et la page Management de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Motifs de départ : papillon ou pas de bol


La question des motifs de vos départs

Retrouver des collèguesQuand dans votre CV, le nombre d’entreprises pour lesquelles vous avez travaillé dépasse le nombre, dit « raisonnable » d’une entreprise tous les 5 à 7 ans de carrière, alors le recruteur commence à se poser des questions sur vos motivations et votre capacité à conserver un emploi.

Vous ne couperez alors pas à la question des motifs de départ des différentes entreprises.

Papillon ?

Le recruteur vous mettra dans la catégorie « papillon » si c’est vous qui avez quitté des entreprises par démission.

Une démission est volontaire. Que ce soit parce que l’herbe était plus verte ailleurs, pour des raisons de proximité, de conditions de travail ou de salaire, ou que ce soit pour changer de métier ou d’orientation professionnelle, c’est vous qui avez décidé.

Il faut donc assumer et expliquer pourquoi vous avez quitté chacun des postes.

Un conseil : ayez de solides arguments pour convaincre le recruteur que vous avez décidé de poser vos valises et de rester dans l’entreprise qui propose le poste à pourvoir.

Il vous déclarera aussi « papillon » si vous changez d’emploi trop rapidement, c’est-à-dire si vous restez dans un emploi moins de 3 ans.

Un conseil : Dans la mesure du possible, tenez bon durant au moins deux ans, trois seraient encore mieux.

Pas de bol ?

Un licenciement économique, une entreprise qui ferme, un patron qui disparaît après une maladie ou un accident, sont des motifs de départ d’un poste qui vous tenait à cœur, ou pas.

Peu importante, la malchance vous poursuit. Vous faites, peut-être, partie de ces gens que les assureurs repèrent bien vite, car, bien que jamais responsables d’accident, ils accumulent les indemnisations.

Là encore, la malchance est un motif irrationnel qui peut faire peur à un recruteur ou à un futur employeur.

Un conseil : vérifier la bonne santé économique de l’entreprise en consultant le greffe du tribunal de commerce où elle dépose ses bilans, si tant est qu’elle respecte la loi en le faisant.

Se préparer est indispensable

Quelles que soient les raisons qui font que vous avez quitté vos emplois précédents, il est nécessaire de procéder à un recensement de ces motifs, de façon à pouvoir les exposer à un recruteur, s’il en fait la demande.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Courriels échangés entre collègues : Attention au licenciement
Licenciement économique : Le CSP est obligatoire, Contrat de Sécurisation Professionnelle
Faute grave : Définition juridique

Licencié pour avoir cherché à effacer ses connexions sur des sites porno
Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Démission : Les cas où des indemnités chômage sont versées

Autres Emploi :

Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Méthode ACTE : Les deux définitions


La Méthode ACTE

La méthode ACTELa recherche de solutions à des problèmes de tout ordre passe par un dialogue.

C’est une méthode d’interview, d’interrogations et d’échange avec la personne qui a un problème à résoudre, que celui-ci soit d’ordre personnel ou professionnel.

La méthode ACTE s’adresse à ceux ou celles qui se sentent coincés, qui ne parviennent pas à avancer dans leur projet, pour développer leurs affaires ou trouver un emploi, par exemple.

C’est l’une des techniques utilisées par un coach pour faire progresser le raisonnement et aider la personne à conseiller.

ACTE est un acronyme :

  • A = Accepter, accompagner le raisonnement de la personne interrogée, faire preuve d’empathie
  • C = Creuser, aller plus loin en posant des questions, ouvertes ou fermées, découvrir le besoin
  • T = Traiter, prendre en compte le besoin et échanger sur les solutions adaptées au besoin
  • E = Enchaîner, éviter de répéter, conclure, lister les actions à mener et démarrer

La méthode ACTE est aussi utilisée dans certains processus de vente où

  • A = Assez de tergiversation, on revient à ce que le vendeur propose
  • C = Continuer en élargissant l’argumentaire
  • T = Temporiser jusqu’à ce que le client accepte la proposition
  • E = Expédier rapidement la conclusion en faisant signer la proposition

Personnellement, je préfère la méthode ACTE appliquée au Conseil en évolution professionnelle

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Les 10 qualités d’un coach
Méthode SCORE ou Chercher les causes profondes
Caractéristiques d’un bon conseil en informatique SSII

Démarche en 7 étapes pour la résolution de problèmes
Les étapes et les principes de la Méthode d’Analyse de problème
Les actes héroïques de nos ancêtres

Autres Organisation et Emploi :

Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 5 Organisation
Récapitulatif 8 Organisation
Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Organisation et dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Démission, réorientation professionnelle : la problématique du choix


Que fais-je vraiment ici ?

à ma place au Père LachaiseSuis-je à ma place à ce poste, dans cette entreprise, dans cette branche ?

Voilà des questions que peuvent se poser des salariés en poste, des étudiants en formation, des jeunes dans leur premier emploi ou des personnes en recherche d’emploi et qui se posent la question d’une réorientation professionnelle.

Les critères du choix sont multiples

  • L’envie, la vocation, l’image de la profession, du métier
  • La nécessité de choisir le moindre entre deux maux
  • Les valeurs qui vous animent
  • Les intérêts financiers en jeu pour vous
  • Le coup de tête, le coup de foudre
  • L’adéquation avec certains points de votre personnalité
  • Les compétences que vous possédez
  • Les capacités intellectuelles mises ou à mettre en œuvre
  • L’influence de la famille, faire pareil ou tout son contraire qu’un modèle familial
  • Le défi pour prouver votre capacité à suivre cette voie
  • Les préjugés pour ou contre un métier, issus du passé ou d’événements vécus indirectement ou directement

Votre choix de l’époque ne correspond plus à vos besoins actuels ?

Il est alors temps de se remettre en question

  • Faites le tour de vos expériences acquises depuis votre orientation initiale
  • Dressez la liste de vos formations continues
  • Faites le point sur votre situation personnelle actuelle
  • Rêvez à nouveau
  • Lisez et écoutez des articles sur les sujets qui vous préoccupent ou qui vous intéressent
  • Échangez avec des personnes de confiance

Assumer son choix

Quel que soit votre choix initial ou celui que vous avez à prendre, vous trouverez des exigences, des contraintes, des côtés désagréables.

La question est de savoir si vous pouvez vous en accommoder pour vous sentir bien, ou mieux.

Voici quelques sujets pour alimenter votre réflexion :

  • Incertitude de l’avenir
  • Performances demandées ou résultats à atteindre
  • Compétition
  • Autonomie
  • Compétences et connaissances à acquérir ou à perfectionner
  • Capacité d’innovation, de communication, de résistance au stress
  • Aspirations, envie, rêve, objectifs personnels de réussite professionnelle
  • Changement dans sa vie personnelle et harmonisation avec la vie professionnelle

Ne laissez pas vos idées dans votre tête

Les meilleures idées viennent de la confrontation avec les idées des autres.
A plusieurs, on est plus fort.

N’hésitez pas à faire appel à un coach pour vous aider dans vos cogitations.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Questions pour s’orienter ou se réorienter
L’analyse de décision orientée objectifs (ADOO)
Se reconvertir ou changer d’employeur ?

Recrutement : Refuser un poste
Questions clés à propos des quatre méthodes d’Analyse
Créativité : Le pouvoir du “Ou bien”

Autres Emploi et Organisation :

Récapitulatif 10 Emploi
Récapitulatif 10 Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Emploi et Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Chômage : Sortez de votre indécision


Demandeurs d’emploi : Un coach pour vous accompagner

Vous avez beaucoup réfléchi sans être parvenu à prendre une décision

Vous avez recherché des informations sur Internet, des conseils auprès de vos proches.

Et pourtant, vous n’avez toujours pas pris de décision.

Quand vous êtes en poste, vous pouvez vous sentir mal sans vous remettre en cause obligatoirement.

Quand vous êtes au chômage, vous avez peu de choix, vous devez vous remettre en cause.

Après plusieurs mois de recherche infructueuse, de rebuffades durant les entretiens d’embauche, d’absence de réponse à vos candidatures, vous voyez arriver, avec effroi, la fin de vos droits.

Vous êtes en proie aux doutes.

Et pourtant, vous hésitez à vous faire aider.

Les difficultés en cause

Ce qui vous détourne d’une prise de décision concernant votre future carrière a probablement pour origine l’une des causes suivantes :

Vous avez une image floue de ce que vous êtes et de ce que vous voulez devenir

Vous vous faites une idée de ce que sont vos points forts, vos points faibles et du métier, du poste, de la carrière que vous souhaitez.

Vous êtes prêt (e) à prendre n’importe quoi, dans n’importe quelles conditions, et ça ne marche pas.

Vous avez une faible estime de vous-même

Vous vous dévalorisez. Vous ne savez pas de dont vous êtes capable ou vous pensez ne pas être capable vous adapter.

Vous croyez que votre âge ou votre absence de diplôme, ou pire avoir trop de qualifications, sont des handicaps pour trouver un nouveau travail.

Vous avez peur de conséquence de votre choix pour

une filière, un domaine, une région, une reconversion, une orientation, un coach, etc.

Vous craignez d’être rejeté, de gagner moins que votre conjoint, de perdre vos amis ou l’estime de vos enfants, de ne pas vous acclimatez, de ne pas vous intégrer dans le nouveau poste, de ne pas réussir votre période d’essai,

Vous êtes anxieux (se), stressé (e), déprimé (e), paralysé (e)

Votre incertitude de vos capacités, de vos moyens financiers, de votre futur, est renforcée par l’échec de vos tentatives de retrouver un travail ou de définir un projet professionnel.

Bref ! Vous vous sentez mal.

Philippe Garin 96x96

Philippe Garin

Faites-vous aider par Philippe Garin

Quelle que soit votre situation, il y a de l’espoir. Votre situation est unique parce que vous êtes unique.

Chacun d’entre nous a la capacité de faire évoluer son point de vue sur sa situation présente, passée et future.

Ce qui compte est d’y croire et d’être accompagné, d’avoir le soutien d’un coach, comme Philippe Garin. Il ne vous jugera pas sur ce que vous êtes. Il vous apportera de l’espoir, une vue positive sur vos savoir-être et savoir-faire, et des techniques de recherche d’emploi.

SON objectif est de raccourcir VOTRE période de chômage.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Boosteremploi : Témoignage et remerciements de Sylvie
3 métiers dans sa vie ?
Les nouveaux chômeurs vous font de l’ombre ? Comment vous motiver

Faut-il avoir peur des tests de personnalité informatisés ?
Nouveaux sur le marché du travail
Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un

Autres Emploi :

Récapitulatif 10 Emploi
Récapitulatif 9 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision


avoir un doute sur le bon choixQuelques temps après avoir décidé et pris une décision,

Vous commencez à douter d’avoir fait le bon choix

La décision de poursuivre ou de laisser tomber, de remettre en cause la décision initiale, mérite une analyse.

  1. Identifiez les signes révélateurs de votre doute pour éviter de les négliger
  2. Posez-vous la question de savoir si le doute est conjoncturel ou structurel
  3. Reprenez les critères qui vous ont fait prendre la première décision et comparez-les avec la situation actuelle
  4. Doutez des critères sélectionnés du choix initial, ne doutez pas de vous ni de votre propre jugement. Vous êtes intrinsèquement la même personne
  5. Donnez-vous du temps. Fixez une date pour prendre la décision d’abandonner ou de poursuivre
  6. Donnez-vous le droit d’être incertain (e). Ne cherchez pas la perfection.
  7. Accordez-vous le droit à l’erreur, sans culpabiliser
  8. Agissez pour redresser la barre, raccourcir les délais, acquérir les compétences manquantes, renforcer votre vision positive de votre environnent et de vos relations avec les autres
  9. Faites appel à des personnes de confiance, famille, amis, collègues, coach
  10. Contactez-moi : phgarin@gmail.com

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Prise de décision : Comment est-elle prise ?
Troisième des trois étapes de la Méthode d’Analyse de décision Le respect des règles de l’exécution
Choix par évaluation de projet

Choix de carrière : Suivre sa passion
Questions clés à propos des quatre méthodes d’Analyse
Management participatif : Le chef décide après

Autres Emploi, Organisation :

Récapitulatif 9 Emploi
Récapitulatif 8 Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Emploi, Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Cadremploi : Speed recruiting pour décrocher un job en 7 minutes


Aurélie Tachot a interviewé Philippe Garin sur le speed recruiting

7_minutesSon article est paru le 18 janvier 2012 dans le site de cadremploi.fr :

Speed recruiting : embauché en 7 minutes chrono

Quoique controversé, le speed recruiting gagne du terrain en France. Pour effectuer une première sélection, les recruteurs sont désormais nombreux à avoir recours à ces entretiens éclair, sur un salon ou un évènement. Un exercice que les cadres sont pourtant loin de maîtriser.

« Vous avez sept minutes pour convaincre ». C’est ainsi qu’ont débuté les entretiens d’embauche du Crédit Agricole du Finistère le 10 décembre dernier. Apparues en France sous l’impulsion des SSII et des banques, ces opérations de recrutement fonctionnent sur le même principe que le speed-dating : une salle informelle, des duos attablés qui se regardent dans le blanc des yeux et… sept, dix ou quinze minutes pour convaincre de la pertinence de son profil.

Un timing plutôt serré lorsqu’il s’agit de résumer une carrière professionnelle de vingt ans à un recruteur. « L’exercice est stressant pour les candidats, reconnait Philippe Garin, coach en recherche d’emploi. Toutefois, il permet aux recruteurs de sourcer un maximum de candidats en un minimum de temps et de faire une première sélection sur le savoir-être avant de convier les meilleurs profils à des entretiens plus approfondis. »

Pas de place pour l’impro !

Pour que l’échange soit le plus fructueux possible, une visite du site web de l’entreprise s’impose en amont de l’entretien.

Informez-vous notamment sur ses activités, son positionnement sur le marché et ses postes à pourvoir. Pour réussir à aiguiser la curiosité du recruteur le jour J, pensez également à préparer un « pitch » court et accrocheur retraçant votre parcours professionnel. « Celui-ci doit être synthétique et uniquement mettre en relief les compétences clés du candidat par rapport au poste brigué », insiste Pierre-Yves Le Gall, chef du service « Développement, carrières et compétences » du Crédit Agricole du Finistère.

« Le but n’est pas d’assommer le recruteur d’informations peu pertinentes comme celles relatives aux diplômes et aux formations, qui figurent déjà sur le CV, explique pour sa part Philippe Garin. Mais plutôt d’aller droit au but et de débuter sa présentation par ce qu’on a compris du poste. »

Du concret, rien que du concret

Exit les questions pièges du type « Quelles sont vos qualités et vos défauts ? » ou « De quoi êtes-vous le plus fier dans votre carrière ? ». En speed-recruiting, les RH axent leurs questions sur les expériences professionnelles du candidat et leur motivation. Point barre.

Si d’aventures le recruteur vous invite à poser des questions, restez à votre tour dans le concret. Interrogez-le sur l’autonomie que requiert le poste, le type de responsabilités confiées, la liberté de décision… Quoiqu’il en soit, gardez la tête dans le guidon. Car si certaines sessions de speed-recruiting se déroulent dans les locaux des entreprises, d’autres se tiennent dans des lieux aux antipodes de l’ambiance confinée d’un bureau de recruteur : bars, restaurants, salles de concert… Le challenge ? « Rester concentré et de ne pas se laisser distraire par un environnement inhabituel », explique Philippe Garin. Veillez également à ne pas accélérer votre débit de parole à mesure que les minutes passent. Et ce même si votre interlocuteur a les yeux rivés sur sa montre jusqu’au gong final.

Aurélie Tachot © Cadremploi.fr

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Philippe Garin

Pour réussir votre entretien d’embauche, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Boosteremploi : la barre des 700 sites d’emploi atteinte pour démarrer la nouvelle année 2012   Plus de 1000 aujourd’hui
Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Entrevue ou entretien d’embauche : Pour laisser une mauvaise impression

CV astuces 1/2 pour Internet
CV astuces 2/2 pour Internet
Les aides à l’embauche d’une personne en situation de handicap

Autres Emploi :

Récapitulatif 5 Emploi
Récapitulatif 6 Emploi
Récapitulatif 8 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les 10 qualités d’un coach


Les 10 qualités d’un coach

coach entraineurQue l’on voit le coaching comme une mode, comme un succédanée à un psy, ou comme une aide réelle dans sa vie professionnelle ou personnelle, un coach doit posséder un certain nombre de qualités en plus de ses connaissances et de son savoir-faire.

  1. Le respect de l’autre
  2. La capacité d’écoute ; sympathie, neutralité, écoute active
  3. La capacité à gérer une relation d’aide : résolution de problèmes
  4. La capacité à discerner : saisir rapidement les situations et les synthétiser
  5. Le dynamisme et la capacité à dynamiser
  6. La capacité à faire partager et mettre en œuvre une ambition de progrès
  7. Une bonne culture générale : économique, psychologique, sociologique…
  8. La maîtrise des techniques d’entretien et de communication
  9. La capacité à gérer les situations de stress
  10. Le besoin et le souci de se mettre à niveau en permanence

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Entretien Qualités personnelles recherchées ou points forts pour un recrutement
Objectifs et Priorités Modes d’emploi
Les différentes sources du pouvoir

Conditions d’utilisation d’un site Web
Point fort, Atout, Force, Talent, Entretien d’embauche
Psychologie positive, Pensée positive, Parler positif

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 3 Emploi
Récapitulatif 3 Management

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Emploi et Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter