L’éloquence en 10 conseils


L’éloquence est-il l’apanage des grands orateurs ?

buste de cicéron

Cicéron

Certainement pas !

S’il est vrai que les politiciens ou les avocats sont les champions de l’éloquence, tout le monde peut y accéder.

Tentons de décrypter ce que éloquence signifie.

Des techniques permettent d’améliorer son éloquence. En voici 10 pour vous aider

C’est quoi l’éloquence ?

La prise de parole en public implique de plaire, d’émouvoir et de convaincre grâce à la parole.

Cette définition est ancienne puisqu’elle est attribuée à Cicéron, en latin Marcus Tullius Cicero, né le 3 janvier 106 av. J.-C. à Arpinum en Italie et assassiné le 7 décembre 43 av. J.-C. (calendrier julien) à Formies.

Il s’agit de séduire, pour être écouté, puis de convaincre par des arguments, et de conclure pour inciter son auditoire à une action ou à la réflexion qui mènera à une décision.

Il s’agit donc d’une technique oratoire, qui met le poids sur les mots.

Pourtant, le corps entier participe de la communication, à commencer par la voix, indispensable pour se faire entendre.

Les 10 techniques qui favorisent l’éloquence

  1. Connaître son sujet dans les moindres détails
  2. Structurer son discours
    1. L’exorde attire l’attention
    2. La narration expose les faits
    3. La confirmation des arguments
    4. La péroraison ou conclusion
  3. Adapter son vocabulaire à son auditoire
  4. Être convaincu (e) de son propre discours
  5. Poser sa voix, échauffer ses cordes vocales
  6. Maîtriser ses silences, se taire avant de reprendre
  7. Respirer correctement pour éviter l’épuisement
  8. Maîtriser sa posture et ses gestes
  9. Supprimer ses tics de langage
  10. Être concentré (e), avant, pendant et après le discours

Faire un discours devant la famille, des amis, des collègues, une assemblée de dizaines de personnes ou devant une caméra et un micro, sont tous des moments qui nécessitent de l’éloquence pour convaincre.

Préparer son discours, c’est rédiger et apprendre son texte, autant que de le prononcer devant un miroir ou sa caméra pour corriger son langage, sa voix, ses gestes.

C’est donc, avant tout, une question d’entrainement et de pratique.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment faire passer mes idées en 8 étapes
Congruent Définition Communication verbale et non verbale
Sentir son auditoire pour être un bon orateur

Comment avoir une bonne élocution pour devenir un bon orateur ?
Avoir de la conversation ou comment parler en public
Langage tactique militaire : L’autre façon de parler sans parole

Autres Communication :

Récapitulatif 20 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Noir sur blanc confort visuel ou pourquoi le fond d’écran est blanc


Noir sur blanc confort visuel ou pourquoi le fond d’écran est blanc

Avant les années 1970, les tableaux à l’école étaient noirs et l’on écrivait à la craie blanche

Puis, les tableaux sont devenus verts et la craie a pris de la couleur.

Encore aujourd’hui de très nombreuses écoles ont encore des tableaux verts et utilisent la craie.

C’est plus pour des raisons économiques, car la craie coûte moins cher que des feutres, que pour des raisons sentimentales, dans la mesure où l’on aime bien retrouver, en tant qu’enseignant, l’environnement sécurisant de son enfance à l’école.

En parallèle, les écrans informatiques étaient de simples moniteurs, noirs avec un affichage en vert émeraude, puis, parfois couleur ambre, c’est-à-dire orangé.

Brusquement, vers la fin des années, des écrans en couleurs sont apparus. Petits, comme le célèbre MacIntosh d’Apple, puis de plus en plus grands comme ceux qui servent aussi de téléviseur maintenant.MacIntosh

Mais les écrans ont eu un fond blanc alors que les tableaux à l’école avaient toujours un fond vert.

Les constructeurs se sont rendu compte que le regard, focalisé sur l’écran, enregistrait aussi l’environnement de cet écran.

Or les murs sont généralement de couleurs claires, pastel ou blancs. Le contraste entre le fond de la vision, en blanc, par rapport au petit écran noir, rendait plus difficile la lecture du texte écrit sur l’écran.

Pour éviter un double contraste, les ingénieurs ont pensé qu’en harmonisant les fonds d’écrans avec le fond de la vision, le regard allait se concentrer, avec un minimum d’effort sur le texte à l’écran.

Cette notion d’effort minimum de l’œil est importante dans la mesure où le reproche a été fréquent et polémique par des accusations contre le travail à l’écran qui faisait mal aux yeux.

En réalité, le travail à l’écran permet de révéler plus tôt un défaut de vision qui aurait été détecté plus tard.
Fort de ce constat sur le confort visuel, les fabricants de tableaux ont proposé, aux entreprises et aux écoles, des tableaux blancs avec les feutres noirs ou de couleurs.

Depuis, nous écrivons en noir sur un fond blanc et non plus en blanc sur un fond noir, que ce soit à l’école ou devant un ordinateur.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

L’impact des couleurs sur le subconscient
Pour assurer le bon fonctionnement des CD DVD et Disquettes
Les 6 erreurs humaines d’après Cicéron

Le langage des fleurs
Évolution de l’informatique dans l’entreprise
Les 4 facteurs influençant les comportements

Autres Bien-être, Organisation et Informatique :

Récapitulatif 5 Bien-être
Récapitulatif 5 Organisation
Récapitulatif 5 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les pratiques dans la gestion des ressources humaines


Les pratiques dans la gestion des ressources humaines

se limitent loin de là à ces trois pratiques.

Quela force soit avec toi

Que la force…

Elles constituent néanmoins le socle sur lequel la gestion des ressources humaines se base dans les entreprises.

L’organisation  : ce que chacun DOIT faire
La gestion des compétences  : ce que chacun SAIT faire
La motivation  : ce que chacun VEUT faire

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 6 erreurs humaines d’après Cicéron
Livret d’accueil sommaire
Livret d’entretiens avec un nouveau collaborateur

Échelle d’évaluation 1/3 pour Aptitudes et comportements
Échelle d’évaluation 2/3 pour Aptitudes et comportements
Echelle d’évaluation 3/3 pour Aptitudes et comportement

Autres Management :

Récapitulatif 4 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les 6 erreurs humaines d’après Cicéron


Les 6 erreurs humaines d’après CicéronCiceron_Marcus_Tullius_106_-_43_av_JC

L’Illusion

On se fixe pour objectif un gain personnel en oppressant les autres

La Tendance

à se faire ses soucis

La Croyance

que quelque chose est impossible, simplement parce que l’on ne peut pas le faire soi-même

Le Refus

de renoncer à certaines habitudes

La Tentation

d’obliger les autres à croire comme soi et de vivre comme soi

La Négligence

du développement et de l’affinement de l’esprit et de s’habituer à lire et à étudier

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Das Kind – L’enfant
C’est difficile, osons ! Sénèque
Règles pour être un humain

Les 10 principes du Pacte Mondial des Nations-Unies
Un sourire ne coûte rien
L’empathie, c’est…

Autres Bien-être :

Récapitulatif 1 Bien-être
Récapitulatif 5 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Définition des critères d’exigence


Définition des critères d’exigence

Ce billet fait partie d’une série de huit billets.
critères d'exigence dans divers domaines
Que ce soit pour une recherche d’emploi, l’encadrement / le management de personnes, son bien-être personnel, il existe des domaines pour lesquels il convient d’être vigilant et exigeant.

Voici les domaines principaux que je détaille la définition des critères d’exigence dans d’autres billets de ce blog.

Connaissances / compétences professionnelles

Domaine personnel

Domaine de la motivation

Domaine de la communication

Domaine des relations entre personnes

Prise de décision

Comportements de manager

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Ce que vous devez atteindre
Les 6 erreurs humaines d’après Cicéron
Critères de jugement du personnel

Quels sont les bons critères pour des indicateurs de tableaux de bord
Cinq critères pour savoir ce que l’on veut
Critères pour quitter son emploi

Autres Bien-être :

Récapitulatif 1 Bien-être

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Bien être de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

C’est difficile, osons ! Sénèque


C’est difficile, osons

Sénèque Musée du Prado
« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles
que nous n’osons pas,
 
c’est parce que nous n’osons pas
qu’elles semblent difficiles. »

 

Sénèque

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

100 mots pour OSER
La pyramide de Maslow
Les 6 erreurs humaines d’après Cicéron

Les actes héroïques de nos ancêtres
Ce que vous devez atteindre
Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi appliquer

Autres Bien-être :

Récapitulatif 1 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La pyramide de Maslow


La pyramide de Maslow

La pyramide de Maslow

Le psychologue Abraham Maslow, après étude sur le comportement humain de 1939 à 1943, définit une hiérarchisation des besoins humains, dans le but de définir les leviers de la motivation.
Son raisonnement est qu’un besoin supérieur ne peut apparaitre que quand les besoins inférieurs sont comblés.

  1. Sa pyramide part des besoins physiologiques, primaires voire « animaux » de survie, tels que nourriture, eau, air, sommeil…
     
  2. Vient ensuite le besoin de sécurité physique; vêtements, toit, foyer…
     
  3. Les besoins sociaux ou de reconnaissance; l’humain au sein de ses semblables a besoin d’échanges et de savoir qu’il est utile, qu’il compte pour les autres.
     
  4. Le besoin d’estime est le besoin de signes d’appréciations positifs que les autres émettent vers lui.
     
  5. Finalement la réalisation de soi est l’affirmation de son individualité, la touche tout à fait personnelle ou ce qui identifie l’individu de manière « unique » au sein des autres.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 6 erreurs humaines d’après Cicéron
Ne passe pas de temps à la recherche d’un obstacle
Règles pour être un humain

Les 10 principes du Pacte Mondial des Nations-Unies
Paix Mondiale : Les 23 indices
Les 7 systèmes de valeurs personnelles

Autres Bien-être :

Récapitulatif 1 Bien-être
Récapitulatif 5 Bien-être

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Bien-être de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :