CDD : Délais de carence, période d’essai, préavis


CDD : Les délais légaux à connaître

CDDComme tout contrat, le Contrat à Durée Déterminé, le CDD, est soumis à des règles précises, notamment les délais imposés par la loi.

Un CDD : période d’essai et préavis

La période d’essai est exprimée en jours calendaires :

  • CDD de moins de 6 mois : 1 jour par semaine dans la limite de 2 semaines
  • CDD de plus de 6 mois : 1 mois maximum

Si le CDD comporte une période d’essai d’au moins 1 semaine, le délai de prévenance ou préavis est de :

  • 24 heures si le salarié est présent depuis moins de 8 jours
  • 48 heures s’il a entre 8 jours et 1 mois de présence
  • 2 semaines s’il a plus d’1 mois de présence
  • 1 mois au-delà de 3 mois de présence

Si la décision d’interrompre le CDD est à l’initiative du salarié, il doit alors respecter un délai de prévenance ou préavis de

  • 48 heures, s’il est présent dans l’entreprise depuis 8 jours ou plus
  • 24 heures s’il est présent dans l’entreprise depuis moins de 8 jours

Deux CDD : délai de carence

Le délai de carence est la période minimale d’interruption entre deux CDD successifs pour le même poste de travail est exprimé en jours ouvrés :

  • au 1/3 de la durée totale du CDD précédent si celle-ci était d’au moins 14 jours, renouvellement inclus
  • à la moitié du CDD précédent si celui-ci n’a pas excédé 14 jours

Il est aussi interdit de faire appel à l’intérim, avec la même personne, durant le délai de carence, pour le même poste

Le délai de carence disparaît dans les cas suivants :

  • nouvelle absence de la personne remplacée,
  • travaux urgents,
  • travaux saisonniers
  • CDD d’usage

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour préparer votre entretien de recrutement, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pré-embauche : LES contrats, mode d’emploi
Le contrat de génération : L’argent n’est pas la seule motivation
Le CDDI ou Contrat à durée déterminée d’insertion

Contrats en Alternance : c’est quoi et pour qui
Insertion par l’Activité économique ou IAE : Définition
Entretien d’avenir : Pour qui, comment

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 14 Emploi
Récapitulatif 14 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le CDI intérimaire : Les points forts et les points faibles


Avantages et inconvénients du CDI Intérimaire ou CDI-I

CDiintérimaireDepuis le 05 mars 2014, les entreprises de travail intérimaire ont la possibilité de signer des contrats à durée indéterminée pour les intérimaires à qui elles confient des missions d’intérim dans les entreprises.

Le salarié intérimaire en CDI-I est appelé, en priorité sur les autres intérimaires, par son entreprise pour assurer des missions. Il a moins de périodes d’inter-contrats, bien que le délai de carence entre deux missions soit identiques à celui des autres intérimaires.

La formation continue, les congés, la rémunération, sont tous pris en charge par l’agence d’intérim. En contrepartie, le salarié en CDI-I renonce aux 10% de prime de précarité.

Son contrat lui permet de faire partie des intérimaires qui restent dans son entreprise dans les périodes de baisse d’activité. Il doit accepter toutes les missions qui lui sont demandées dans un rayon de 50 km et 1h30 autour de son domicile.

Les plus de 1000 contrats signés en un an l’ont été avec des intérimaires déjà connus et appréciés par les entreprises intérimaires. Leurs missions sont généralement longues et auprès de grandes entreprises. C’est un moyen pratique qu’ont trouvé les sociétés d’intérim pour pérenniser la main d’oeuvre qualifiée demandée par les donneurs d’ordre, c’est-à-dire leurs clients.

L’intérim pour retrouver un emploi

Bien que n’étant pas la panacée, s’inscrire dans une agence de travail intérimaire permet de garder un contact avec le monde du travail.

Que ce soit avec un contrat classique ou en CDI-I, l’intérimaire peut trouver un emploi en passant par différentes étapes, CDD, CDI ou directement chez un client où il a effectué une mission à la grande satisfaction de celui qui va l’embaucher directement, après la mission.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Quand une candidature spontanée n’est pas vraiment spontanée
Insertion par l’Activité Économique ou IAE : Définition
Le Titre Emploi Service Entreprise ou Tese pour simplifier les formalités d’embauche et de gestion

Le CDDI ou Contrat à durée déterminée d’insertion
Employeur : Les aides à l’embauche d’un contrat en alternance
Trouver son premier emploi est différent de trouver un job

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

5 différences entre l’Arbeitsamt en Allemagne et le Pôle emploi français


L’Arbeitsamt allemand vs le Pôle emploi français

Arbeitsamt Agentur fuer ArbeitBien que l’Arbeitsamt soit officiellement l’équivalent du Pôle emploi en Allemagne, des différences fondamentales existent entre les deux administrations

Première différence : la recherche d’emploi

En Allemagne, l’Arbeitsamt cherche du travail pour les demandeurs d’emploi

En France, le Pôle emploi enregistre et gère les demandeurs d’emploi. C’est le demandeur d’emploi qui doit prouver qu’il cherche activement un emploi

+ 1 Point : Allemagne

Deuxième différence : l’évaluation des employés de ces administrations

En Allemagne, les employés sont évalués sur le nombre de demandeurs d’emploi à qui ils trouvent un emploi. C’est donc leur intérêt de chercher un emploi pour chaque demandeur et de lui trouver un emploi

En France, l’objectif du Pôle emploi est de diminuer le nombre de chômeurs, que ce soit parce qu’ils ont trouvé un emploi ou par radiation

+ 1 Point : Allemagne

Troisième différence : Les rencontres

En Allemagne, le conseiller rencontre le demandeur d’emploi environ tous les 15 jours

En France, le conseiller rencontre le demandeur d’emploi tous les mois, s’il a plus de 50 ans, sinon le rythme est plutôt d’une rencontre tous les 2 mois. Pour les moins de 26 ans, les rencontres se font à la Maison locale, donc hors Pôle emploi

+ 1 Point : Allemagne

Quatrième différence : L’acception du poste proposé

En Allemagne, le demandeur d’emploi est obligé d’accepter l’emploi parmi les trois proposés, sous peine d’arrêt du versement des indemnités de chômage

En France, le demandeur d’emploi est obligé d’accepter le poste parmi les trois emplois proposés, à condition que ceux-ci respectent des conditions de qualification et de position géographique très strictes, sous peine de sanction qui est généralement la radiation

+ 1 Point : France

Cinquième différence : Délai de versement des indemnités

En Allemagne, des indemnités sont versées à partir du moment où la fortune et les économies du demandeur d’emploi sont inférieures à 5 000 Euros

En France, des indemnités sont versés avec un délai de carence de 7 jours auxquels s’ajoute la durée des congés payés non pris durant l’emploi précédent, auxquels s’ajoute encore un nombre de jours calculés à partir du montant des indemnités touchées lors du licenciement

+ 1 Point : France

Résultats

  • Pour trouver un emploi, mieux vaut être en Allemagne
  • Pour toucher des indemnités, mieux vaut être en France

NB : Vous ne pouvez pas être inscrit dans les deux pays à la fois. L’inscription se fait dans le pays de la résidence principale, du moins une vérification est effectuée en Allemagne, quant à la France

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour vous accompagnez dans votre réinsertion professionnelle, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le chômage au sens du Bureau International du Travail : Définition
Demandeur d’emploi : Correspondance entre catégories statistiques et catégories administratives
Emploi : apprenez l’allemand ou le néerlandais plutôt que l’espagnol

Management : 8 différences entre la France et l’Allemagne
Carrière : Cinq conseils pour booster votre carrière
Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un

Autres Emploi :

Récapitulatif 6 Emploi
Récapitulatif 7 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Carences dans une organisation décelées par son informatisation


Carences dans une organisation décelées par son informatisation

vautour_vultureDans tout projet informatique, comme dans tout projet tout court, il y a une part de risques.

Parmi les risques, il y a de déceler des carences dans l’organisation réelle mise en place par les fonctionnels.

Un informaticien, mandaté pour informatiser tout ou partie d’une entreprise, d’un service, d’une organisation, ou un qualiticien, chargé de la qualité des flux d’informations dans cette partie de l’entreprise, est confronté aux personnes qui s’en occupent.

Lorsque celles-ci sont conscientes des lacunes, des dysfonctionnements, voire des malversations, elles vont probablement avoir une attitude hostile au projet et à l’informaticien, à moins qu’elles persistent à chercher à dissimuler les carences.

Le périmètre fonctionnel du système à informatiser est la première découverte de dysfonctionnements.
Par exemple : les chauffeurs livreurs font-ils partie ou non, du système des retours de marchandises, quand ce sont eux qui vont chercher les produits retournés par les clients ?

L’identification des flux d’informations, leur description et leurs interactions, sont également révélateurs de carence dans l’organisation en place.
Par exemple : un commercial qui retarde la commande d’un client parce qu’il a déjà atteint le maximum de prime à laquelle il a droit ce moi-ci, de façon à pouvoir en bénéficier le mois suivant peut mettre en danger le carnet de commande et les postes de production ou d’achat

Les règles, les modes opératoires, la liste des tâches à effectuer avec les programmes nouvellement ou prochainement installés, sont aussi sources de désagréments pour ceux qui ont des carences ou pire dans une entreprise.
Par exemple : La mise en place d’un module de CRM, Gestion de la Relation Client, en français, permet de découvrir des pratiques commerciales peut recommandables, comme … (à vous de compléter la phrase)

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Avant qu’il ne soit trop tard, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les étapes et les principes de la Méthode d’Analyse de problème
Quelles sont les caractéristiques de la Qualité
Comment s’assurer que toutes les tâches prévues ont bien été menées

Les paramètres de la maturité des systèmes d’information
Plan d’un rapport d’audit en entreprise
Organisation de la Gestion de Projet

Autres Organisation et Informatique :

Récapitulatif 5 Organisation
Récapitulatif 5 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :