QE ou Quotient d’Intelligence Émotionnelle : C’est quoi


Les 5 émotions du QE ou Quotient d’Intelligence Émotionnelle

Que ressentez-vous ? test de QE

que ressentez-vous ?

Tout le monde a entendu parler du QI ou quotient d’intelligence.

La moyenne des humains ayant répondu à une série de test est 100.
À partir d’un résultat personnel de 110 ou 120, on est considéré comme très intelligent ; Quant aux génies, ils dépassent 140.

Pour l’Intelligence émotionnelle, il existe aussi des séries de questions.
Celles-ci portent sur les émotions.

5 émotions principales

Les 5 émotions du QE sont les suivantes :

Ce sont des émotions qui sont prises en compte dans le cadre du recrutement et de l’encadrement de collaborateurs.

Pour soi et pour les autres

Plus votre QE est élevé et plus vous parvenez à maîtriser vos émotions.

Quelles aient une connotation positive, comme la joie, l’enthousiasme, ou négative, comme la colère ou la frustration, les émotions s’expriment aussi sur le lieu de travail.

Au lieu de trembler de peur devant son responsable hiérarchique ou hurler sur un collaborateur, mieux vaut dialoguer et expliquer pourquoi la situation est différente de ce qu’elle aurait dû ou devrait être.

Si reproche doit être fait, il recommencera par « je », première partie de la Communication Non-Violente.

 

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 4 registres de la Communication interpersonnelle
Je peux le faire ! ou Motivation personnelle en 8 étapes
Stress technologique : Comment le maîtriser

Recrutement : Audace, ambition ou provocation
Prendre du recul : Une évolution positive
Management : Comment évaluer l’intégration d’un nouveau salarié

Autres Emploi  et Management :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Managementabonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Management : Définition et Particularités


Le management est défini par ses caractéristiques

définition du management

source : pxhere

Lorsque vous cherchez à savoir ce qu’est le management, vous êtes confronté à une multitude de définitions qui passent par les caractéristiques du management.

On peut définir chaque métier, selon ses caractéristiques.

Par exemple, un travail est

  • Manuel ou intellectuel,
  • Propre ou salissant,
  • Intéressé ou bénévole,
  • Seul ou en groupe,
  • En usine, dans les champs ou dans un bureau,
  • etc.

Pourtant, dans toutes ces endroits et ces types de métier, il y a des manageurs, des chefs d’entreprise, des chefs d’équipe, des chefs de chefs, etc.
Certains sont des cadres, d’autres des agents de maîtrise ou ont un statut quelconque.

Le management est une manière d’atteindre un objectif à plusieurs

Plus qu’un ensemble de fonctions, c’est une distribution de responsabilités à l’intérieur d’un groupe, d’une équipe, car, pour fonctionner un groupe a besoin d’un manager.

« Fixer des objectifs » est une « fonction » propre au management.
Il en est de même pour

Ce sont des tâches qui sont dévolues au manager et uniquement à lui.

Management ou Organisation

On parle de management quand il y a des personnes et des actions à coordonner pour atteindre un objectif commun.

On parle d’organisation, dans ce cas également et aussi lorsqu’il s’agit d’une seule personne, sans lien hiérarchique, même provisoire pour la durée du projet, entre les différents acteurs.

Même s’il y a des objectifs à atteindre, on est seul pour y parvenir et on fait appel à des prestataires, fournisseurs, membres d’administrations, etc.

Les compétences nécessaires à l’organisation du travail se retrouvent parmi celles nécessaires au management.

La principale différence vient du type de relations entre les participants :
Le lien hiérarchique dans une équipe implique que le pouvoir de décision est une tâche et responsabilité du manager, alors que dans une simple organisation, chaque participant décide pour sa partie.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Caractéristiques typiques de styles d’organisation et de management
Quels sont les caractères spécifiques de la structure par projet ?
10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision

Management participatif : Comment ça marche, points forts, points faibles
Premier poste de manager : L’angoisse du premier jour
Organisation : Attention, prêt, partez !

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 18 Management
Récapitulatif 19 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Personne toxique, relation toxique : Définition et exemples


Exemples de personnes ou de relations toxiques

personne toxiqueUne personne toxique est une personne qui provoque des relations toxiques, volontairement ou involontairement.

La plupart du temps, ce sont des personnes de votre entourage : famille, ami, collègue, voisin, etc.

Plus la fréquentation d’une telle personne est longue, plus l’impact que ses relations avec vous deviennent malsaines, voire néfastes.

Dans la mesure du possible, un dialogue devrait vous permettre d’infléchir certaines d’entre elles.
Pour les autres, mieux vaut cesser toute relation et les fuir, au plus vite.

Voici quelques types de personne toxique

  1. Le mange-temps ne vous laissera jamais tranquille
  2. Le critique permanent vous dévalorisera à chacune de vos paroles ou actions
  3. La victime de la vie vous fera culpabiliser de vous sentir bien
  4. L’état d’esprit négatif vous fera devenir pessimiste ou déprimé, à leur image
  5. L’égocentrique réclamera votre écoute et soutien sans rien en retour
  6. Le caractériel change si souvent que vous ne saurez jamais comment il réagira
  7. Le menteur vous imposera ses mensonges les plus grands
  8. Le manipulateur voudra quelque chose de vous et exercera son pouvoir sur vous
  9. L’envieux prendra plaisir de vos déboires
  10. Le stressant vous transmettra son stress et ses inquiétudes

Dans tous les cas, votre moral est affecté par l’un ou l’autre de ces attitudes.

Plus vous êtes sensible et plus vous serez vulnérable.

Que vous soyez bienveillant, fort de caractère, zen, votre énergie est prise par ces relations toxiques qui vous privent du droit d’être heureux, tout simplement.

Prendre de la distance émotionnelle est absolument indispensable pour dialoguer, quand c’est possible.
Faute d’un changement, seul un éloignement et une rupture définitive peut vous préserver.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Prendre du recul : Une évolution positive
Comment regagner de la confiance en soi
Développement personnel : Le bonheur en 7 règles

Pour améliorer sa situation dans la durée
Se connaître, trouver son mode de fonctionnement
Critiquer sans blesser : Mode d’emploi

Autres Bien-être et Communication :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment regagner de la confiance en soi


Les caractéristiques de la confiance en soi

Manque de confiance en soi

même pas peur confiance en soiLe manque de confiance en soi est caractérisé par :

  • La peur de ne pas y arriver
  • Des hésitations permanentes
  • Un jugement négatif sur ses capacités
  • Le sentiment de ne pas être à sa place (syndrome de l’imposteur)
  • Une mise en avant de ses échecs
  • etc.

Le manque de confiance vient de la perception de l’on a de sa valeur.

Certains cultivent de sentiment et s’engagent dans une spirale de déboires en tout genre, d’ordre privé et professionnels.

Sans être une maladie, le pessimisme semble être la règle, car le manque de confiance en soi est un état qui dure longtemps.

Il pénalise la carrière et paralyse les relations avec les autres.

Gain de confiance en soi

Comme contre la timidité, il est possible de combattre cet état et d’améliorer sa confiance en soi.

D’abord, la pensée positive et l’envie de s’améliorer doit se mettre en place.
Sans la volonté de vouloir faire évoluer son comportement, tenter d’avoir l’apparence d’une meilleure confiance en soi restera une tentative infructueuse.

Les caractéristiques d’un gain de confiance en soi :

  • Prendre du recul
  • Avoir un jugement réaliste et objectif
  • Tolérer ses propres erreurs, se pardonner
  • Apprendre de ses erreurs, en tirer des leçons pour le futur
  • Avancer pas à pas
  • Diminuer l’ampleur de ses objectifs pour pouvoir les atteindre
  • Écouter les critiques et retenir les axes d’amélioration
  • Se convaincre de pouvoir réussir
  • etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

La méthode Coué
Être timide et réservé : Point faible ou point fort ?
Peur de ne pas réussir : Comment réagir

Le trac : Comment le vaincre
Incompétence ou 10 conseils pour faire face aux critiques
Chômage : Sortez de votre indécision

Autres Bien-être et Organisation :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recherche d’emploi : Atout et qualité


Levons la confusion entre atout et qualité

des qualités personnelles

volontaire, résistant, rapide, persévérant, …

Caractéristique

Pour différencier les personnes les unes des autres, on peut s’attacher à décrire son physique : petit ou grand, gros ou maigre, nez pointu ou épaté, blond, châtain, noir ou roux, etc.

On peut aussi décrire une personne par son origine géographique ou ethnique, par sa religion ou son orientation sexuelle.

Seulement voilà, ce sont des descriptions interdites dans le recrutement car elles peuvent induire une discrimination à l’embauche, formellement, légalement et strictement interdite.

Savoir et savoir-faire

Pour se faire embaucher ou pour recruteur le bon profil, le premier critère de sélection est généralement la capacité à effectuer les tâches demandées au poste de travail. A quoi servirait une personne incapable de faire ce qu’on lui demande, dans le cadre de son travail ?

Soit, elle a l’expérience et le savoir-faire, soit elle peut l’acquérir par des formations, initiales ou continues.

Être capable d’exécuter les tâches, physiques ou/et intellectuelles, est un minimum que l’employeur recherche. Or, cela est insuffisant.

L’employeur cherche aussi ce qui va différencier les candidats qui possèdent le même savoir, c’est-à-dire les mêmes connaissances du métier, et le même savoir-faire. Malgré les nuances dues à la pratique, quand on sait faire, on peut faire.

Pour cela, il va chercher des qualités des candidats pour les comparer.

Qualité

Une qualité personnelle est appelée aussi un trait de caractère. Elles sont propres à la personne, c’est-à-dire qu’elles sont indépendantes du métier ou des formations que la personne a pu recevoir. Ces qualités personnelles existent depuis la plus tendre enfance et sont souvent développées durant les deux premières années de son existence. Puis, les circonstances de la vie influent sur la façon de penser et le comportement de chacun.

C’est ainsi qu’une personne sera plus introvertie ou plus extravertie, selon qu’elle a des difficultés à l’exprimer face à d’autres personnes ou, au contraire, se sent parfaitement à l’aise pour exprimer des idées et transmettre son message à ses interlocuteurs.

Cet exemple montre que l’on est soit l’un soit l’autre car il est impossible d’être les deux à la fois.
Toutefois, une personne plutôt timide peut se forcer à participer à une discussion pour paraître plus extravertie dans un cercle de collègues et une personne plutôt expansive sera capable de se modérer et de laisser la parole aux autres et de les écouter.

Atout

Un atout qui permet de distinguer un candidat d’un autre est l’adéquation entre les qualités personnelles et le poste de travail.

C’est ainsi qu’une personne extravertie aura un avantage pour un poste de commercial qu’une personne introvertie.
A l’inverse, pour un poste de comptable, une personne qui se sent mieux quand elle est seule, aura un avantage sur une personne qui se sent bien surtout quand elle est entourée.

Cet avantage est appelé Atout.

Un atout peut provenir d’une qualité que le recruteur cherche. L’employeur cherche une personne capable de s’intégrer dans son entreprise, avec qui l’ambiance sera propice au développement de ses affaires et dans laquelle les conflits seront évités.

Peut-être l’employeur cherchera-t-il une personne qui lui fasse des suggestions, peut-être veut-il un exécutant qui agisse sans prendre d’initiative. C’est lui qui fixe les règles, les critères de sélection des candidats et les qualités qui souhaite trouver chez son futur collaborateur ou sa future collaboratrice.

NB : Si une qualité peut être un atout, certaines connaissances particulières ou certaines expériences professionnelles peuvent l’être aussi.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche
Emploi des seniors : Et pourtant, ils sont si bons !
Emploi : Exprimez vos talents

Recrutement : Attirer les talents façon 21ème siècle
Kompetenz : La compétence allemande
Des mots pour se définir

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le Conseil en Évolution Professionnelle : Les 8 questions fondamentales


Qu’est-ce que le Conseil en Évolution Professionnelle ?

Il s’agit des conseils pour favoriser sa mobilité professionnelle en développant ses compétences à s’orienter et à faire des choix pour sa carrière.
CéP Conseil en évolution professionnelle

Ses 3 composantes sont :

  1. L’élaboration du projet professionnel
  2. L’adaptation au marché du travail
  3. La recherche d’emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les 8 questions à se poser :

1. Dans quels nouveaux métiers puis-je me projeter ?

Trouver des pistes de métier diversifiées.

2. Quel est le métier que je préfère ?

Prioriser des pistes de métier.

3. Suis-je en mesure d’exercer ce métier ?

Confronter ses caractéristiques personnelles à celles du métier.

4. Suis-je capable d’expliquer mon projet et d’argumenter mes choix ?

Expliciter son expérience, ses choix et son projet professionnel.

5. Mon entourage soutient-il mes choix ?

Identifier dans son environnement les soutiens à son projet.

6. Est-ce que je connais les débouchés dans le secteur qui m’intéresse ?

Chercher de l’information sur le marché du travail et de la formation

7. Est-ce que je connais les étapes pour réaliser mon projet ?

Mettre en oeuvre et adapter son plan d’action.

8. Comment faire jouer mes relations pour avancer dans mon projet ?

Activer et élargir son réseau.

Source : Pôle emploi

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Reconversion professionnelle ou évolution de carrière ?
Reconversion : Motivation et décision, le mode d’emploi
Mobilité : Oser déménager pour (re)-trouver du travail

Évolution professionnelle : Reconversion et réorientation
Prise de décision : Incertitude quand tu nous tiens !
Réflexions pour une orientation professionnelle

Autres Emploi :

Récapitulatif 16 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le CV allemand : ses particularités


CV pour travailler en Allemagne

Bundesrepublik DeutschlandNombreux sont les Français et d’autres à vouloir travailler en Allemagne.

Comme dans tous les pays, il faut rédiger son CV dans la langue locale :

CV = Lebenslauf

Certaines particularités sont à prendre en compte pour le CV allemand pour mettre toutes les chances de son côté.

Les données personnelles

La loi allemande permet de garder pour soi des données personnelles pour lutter contre la discrimination. Mettez-y donc votre prénom et votre nom, sans âge ni date de naissance, ni statut marital.

Par contre, l’adresse est à indiquer. Un plus pour ceux qui ont une adresse en Allemagne ou à la frontière en Alsace.

Indiquer sa religion est interdit en France. Par contre, certaines institutions allemandes la demande. C’est donc une mention à mettre dans son CV pour travailler en Allemagne, ou pas, selon l’employeur que vous souhaitez convaincre de vous embaucher. Le Christianisme est religion d’État en Allemagne.

Bien sûr, en tant qu’étranger, vous devez indiquer votre nationalité.

Le parcours professionnel

Il est identique en Allemagne et en France. Une différence, cependant, pour les cadres et encadrants : le degré de responsabilité, c’est-à-dire le nombre de collaborateurs encadrés, le budget géré.

Les formations

Là aussi, on commence par le dernier diplôme obtenu.

À cela s’ajoutent les qualifications acquises en formation continue, dans la mesure où elles ont un rapport avec le poste à pourvoir.

Deux points sont à noter impérativement : les langues et leur niveau de maîtrise et les connaissances en informatique. Sans être obligatoire, les mentionner sur un CV en France constitue un avantage.

Autres particularités

Les précédents séjours en Allemagne ou dans un pays germanophone, Autriche, Suisse, etc. apportent toujours un plus.

Il en est de même pour des voyages dans d’autres pays pour montrer votre adaptabilité à la vie, sous réserve qu’il ne s’agisse pas de vacances : séjours linguistiques, au-pair, émigration, travail en détaché, etc.

Les périodes de chômage sont à indiquer : aucun trou donc, dans un CV pour travailler en Allemagne.

Très important

Le CV doit être daté et signé manuellement. Cela certifie qu’il est à jour. Pas question d’envoyer un « vieux » CV.

Les pièces jointes

Peu importe la longueur de votre CV, il doit être toujours accompagné des certificats de travail des employeurs précédents, de préférence traduits en allemand.

Attention, le jargon des Ressources humaines allemand en la matière est spécifique. Il faut donc s’assurer des services d’un spécialiste pour la traduction.

Philippe Garin

Pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le CV européen
Les salaires en Allemagne 1/4 : Comparez, c’est possible
Jours fériés en Allemagne, en Autriche, en Belgique

CV : 5 conseils pour travailler en Suisse
Communication : convention et référentiel commun indispensables
Kompetenz : la compétence allemande

Autres Emploi :

Récapitulatif 16 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Fiche de poste : Que doit-elle contenir ?


De quoi est composée une Fiche de poste ?

moi en posteIl est assez frustrant de constater que bon nombre d’entrepreneurs ignorent comment définir une fiche de poste. Cela se passe généralement lors du premier emploi qu’ils créent. En conséquence de quoi, les annonces d’offres d’emploi sont incomplètes ou les questions en entretien d’embauche reçoivent des réponses improvisées.

Que trouve-t-on dans une fiche de poste ?

L’intitulé du poste ou titre du poste :

A choisir parmi les noms de postes contenus dans la convention collective dont l’entreprise dépend ou à inventer pour des questions de mixité de tâches ou encore parce que métier est nouveau.

La position hiérarchique du poste :

Le poste est rattaché à une équipe, un service, une direction, un établissement, une entreprise. Il a une place dans l’organigramme de l’organisation.

La convention collective :

Le nom de la convention collective est importante, surtout s’il en existe plusieurs.

Le niveau, l’échelon la position et le coefficient issus de la convention collective est important pour le calcul de la paie, la retraite, etc.

Le type de contrat, durée et horaires :

Le type de contrat indique s’il s’agit d’un contrat en CDI, à durée illimitée, en CDD, à durée déterminée avec la durée prévue du contrat, de professionnalisation et tous autres types de contrat qui existent au moment de l’embauche.

Si le travail est à temps partiel, le nombre d’heures par semaine doit être précisé.

Si le travail est prévu en 2 ou en 3 équipes par jour alors cela doit figurer aussi dans la fiche de poste.

Les responsabilités d’encadrement :

Si le poste contient la responsabilité d’autres postes alors il est important d’avoir cette information. Par contre, le nombre de personnes à encadrer n’y figure pas car il est variable dans le temps. Il s’agit ici d’une responsabilité hiérarchique et non fonctionnelle.

Les principales missions et responsabilités du poste :

C’est la principale rubrique de la fiche de poste car elle contient la synthèse du travail à effectuer et des responsabilités inhérentes au poste. Il s’agit de phrases et de liste de tâches, Toute omission dans la description des principales missions du poste implique le dégagement de la responsabilité du titulaire du poste dans l’exercice d’une tâche absente d’une des phrases de synthèse. C’est pourquoi, il est important que les principales tâches soient bien signalées comme telles, car il est impossible de lister les tâches détaillées qui la composent.

Les formations, expériences, aptitudes, langues et profil requis pour tenir le poste :

Comme le poste doit être assuré avec des compétences et des connaissances précises, ainsi que des aptitudes physiques et/ou intellectuelles. Elles doivent toutes figurer dans la description du poste. Il pourra y avoir des différences entre ce qu’apporte un (e) candidat (e) à ce poste, C’est du ressort du recruteur et du chef d’entreprise, s’il s’agit de deux personnes différentes, d’accepter les différences ou les manques et de les combler par le travail sur le tas ou/et par une ou des formations complémentaires.

Les caractéristiques ou contraintes particulières du poste :

Certaines difficultés, comme la nécessité d’être mobile, itinérant, ou d’avoir un permis ou une habilitation quelconque doivent être décrite. Les caractéristiques et/ou contraintes particulières sont indispensables de la fiche de poste pour prévoir d’éventuels conflits et poursuites judiciaires en cas d’absence.

Validation de la fiche de poste

Chaque entreprise organise son circuit de validation de la demande d’embauche et de la fiche de poste. Dans tous les cas, il doit y avoir au moins une signature, celle du patron, et une date, celle de la validation de la fiche de poste.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour réussir vos recrutements, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Autre structure de la lettre de motivation
Lettre de motivation : Canada vs Europe
Les étapes du recrutement côté entrepreneur

Quand une candidature spontanée n’est pas vraiment spontanée
Avantages d’une boite-aux-lettres indépendante
En poste ET en recherche d’emploi : Prudence

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 14 Emploi
Récapitulatif 14 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La Process Communication : Les 6 personnalités


Les 6 personnalités de la Process Com

les 6 personnalités de la Process ComL’Analyse Transactionnelle ou AT, Inventée par Éric Berne permet de mieux comprendre les problèmes relationnels entre deux personnes.

La Process Communication, appelée aussi Process Com ou PC, inventée par Taibi Kahler, est issue de l’Analyse Transactionnelle.

La Process Com est basée sur le concept de 6 types de personnalités, chacune d’elles possède :

  • des caractéristiques comportementales
  • un mode de perception du monde
  • des besoins psychologiques
  • un canal de communication privilégié

6 en 1

Chacun d’entre nous possède sa propre personnalité. Elle est :

  • Complexe, à cause du nombre presque infini de combinaisons qui composent notre personnalité
  • Multiple, car les 6 personnalités de la Process Com forment notre personnalité
  • Unique, car votre personnalité est différente de celle des autres, même en ayant de nombreux points communs
  • Variable, car la personnalité change au cours d’événements que chacun rencontre dans sa vie

Par exemple, on pourra avoir le type suivant :

Rebelle 22 %
Rêveur 27 %
Persévérant 38 %
Travaillomane 66 %
Empathique 75 %
Promoteur 100 %

L’empathique

L’empathique est chaleureux, compatissant et sensible.

Il (elle) développe des relations intimes avec son entourage, a une écoute de l’autre qui lui montre ses émotions, ressent les humeurs des autres.

L’empathique a besoin de relations humaines, d’être aimé (e), d’être reconnu (e), a tendance à faire passer l’autre avant soi, se sent très mal à l’aise face à une agression verbale, a besoin de confiance en soi pour être efficace.

Le travaillomane ou l’acharné (e) au travail

Le travaillomane est responsable, organisé jusque dans les détails, logique, attache de l’importance à structurer et clarifier ses idées et son discours.

Il (elle) est sérieux, factuel, s’informe, classe, organise, communique par questions – réponses.

Le travaillomane a besoin d’ordre, de planning, qu’on le reconnaisse pour ses compétences, entre dans le détail, éprouve du mal à déléguer, a besoin de logique pour être efficace.

Le Rebelle

Le Rebelle est original et créatif, a besoin de se faire remarquer, amuse les autres, génère une énergie positive chez les autres.

Il (elle) est spontané, ludique, réactif, émotif, rejette la responsabilité sur les autres, est de mauvaise foi.

Le Rebelle a besoin de contacts humains, d’être stimulé, d’une ambiance enjouée pour être efficace.

Le Persévérant

Le Persévérant est engagé, observateur, consciencieux, dévoué, évaluateur, tenace, idéaliste, engagé.

Il (elle) exprime ses opinions, ses jugements, cherche à les imposer aux autres qu’il critique, a peu d’écoute, communique par questions – réponses sur des principes et des opinions.

Le Persévérant a besoin d’être convaincu, d’être apprécié pour son travail, d’avoir confiance en les autres pour être efficace

Le Promoteur

Le Promoteur est fermé, direct, adaptable, persuasif, charmeur, plein de ressources, manipulateur.

Il (elle) aime le changement, l’excitation, le risque, la communication directive, l’exagération, rebondit toujours, s’adapte à toutes les situations, trouve les autres trop faibles, est impatient.

Le Promoteur a besoin d’énergie, de motivation et de défis pour être efficace

Le Rêveur

Le Rêveur est imaginatif, calme, analytique, réfléchi, solitaire, d’humeur égale.

Il (elle) aime les tâches concrètes, la reconnaissance de ses idées, ne juge pas trop vite, évite les échanges trop longs.

Le Rêveur a besoin de temps et de tranquillité, de clarté, d’un cadre bien défini pour être efficace.

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour une meilleure communication en entreprise, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Points forts points faibles : les connaître, pourquoi ?
Recrutement : La richesse de la personnalité
Les rôles dans la communication ou sachez pourquoi vous communiquez mal

Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche
Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts
Critiqué (e) en public : Comment réagir

Autres Communication et Management :

Récapitulatif 12 Communication
Récapitulatif 12 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Pratiquez-vous le management participatif ? Les réponses


Vous reconnaissez vous dans les quelques caractéristiques de management suivantes ?

Management participatifVous êtes, ou vous serez, à la tête d’une équipe, d’un service, d’une association, d’un groupe de personnes amenées à œuvrer ensemble sur un projet.

Votre style de management est de type participatif si vous avez une majorité de bonnes réponses aux questions du sondage

Réponses aux questions :

1) On vous annonce que vous devez diriger une équipe sur un nouveau projet. Que faites-vous en premier ?

2) Vous avez la plus grande satisfaction lorsque…

3) Votre style de management provoque des critiques parce que…

4) Pour une décision non cruciale pour la réussite du projet…

5) Dans les réunions de travail, vous êtes irrité par…

6) Un membre de l’équipe vous préviens peu avant la fin de la journée de travail qu’il ne sera pas prêt pour le lendemain matin

7) En réunion, votre but principal est de…

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les sondages de ce blog
Composition d’une équipe de projet : juniors et seniors
Plus de 50 ans : Comment souhaitez-vous être appelé ?

Manager une équipe : L’équipe est composée de…
Pour être un manager performant
10 conseils pour gérer les premiers jours de manager 1/2

Autres Management :

Récapitulatif 9 Management
Récapitulatif 1-1 Management
Récapitulatif 1-2 Management

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Management de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Pratiquez-vous le management participatif ? Sondage


Vous reconnaissez vous dans les quelques caractéristiques de management suivantes ?

Management participatifVous êtes, ou vous serez, à la tête d’une équipe, d’un service, d’une association, d’un groupe de personnes amenées à œuvrer ensemble sur un projet.

Pour savoir si votre style de management est de type participatif, répondez aux questions suivantes.

.

Nouveau projet, que faites-vous ?

Votre plus grande satisfaction

Les critiques

Prise de décision

Votre communication

Tenir ses objectifs

Votre but principal

Alors ? Participatif ?
Pour le savoir, lisez les réponses commentées

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les sondages de ce blog
Déléguer ET contrôler, sinon gare aux conséquences !

Plus de 50 ans : Comment souhaitez-vous être appelé ?

Management participatif : comment ça marche, points forts, points faibles
Être manager de nos jours : Entre sa hiérarchie et ses collaborateurs
Motiver un individu, une équipe

Autres Management :

Récapitulatif 6 Management
Récapitulatif 9 Management

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Management de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

10 Caractéristiques du management


10 Caractéristiques du management

Pour ceux qui veulent connaître le management, voici les principales caractéristiques qui le définissent

décaèdre

  1. Le management est lié aux performances d’un groupe et non d’un individu
  2. Le management est fait de fonctions inter-agissantes
  3. Le management est un processus continu, un comportement
  4. Le management se situe à la convergence de la rationalisation et de l’humanisation de la gestion
  5. Le management est une application universelle
  6. Le management implique des objectifs
  7. Les objectifs sont atteints par l’institution de relations entre les ressources humaines et les ressources matérielles
  8. Le manager n’accomplit pas nécessairement les choses par lui-même mais il atteint les objectifs par l’intermédiaire des autres, dans le cadre d’un travail de groupe
  9. Le manager décide
  10. Les deux principales fonctions du manager sont la Planification et l’Exécution, puis viennent le contrôle, l’évaluation et le souci d’amélioration

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Les 4 missions du dirigeant
Les 10 qualités d’un coach
Les rôles du manager Que fait un manager

Caractéristiques typiques de styles d’organisation et de management
Management : À savoir pour manager la génération Y
Management participatif : comment ça marche, points forts, points faibles

Autres Management :

Récapitulatif 5 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Méthode d’Analyse de problème


Méthode d’Analyse de problème

Que se passe-t-il si mon problème est examiné ?résolution de problème à la Frères Grimm : le joueur de flûte

  • Tout le monde n’a pas la même perception du problème ou de la situation qui se présente
  • On se pose trop peu de questions : Qu’est-ce qui vraiment fonctionne mal ? (pas d’état des lieux du problème ou de la situation)
  • On parle déjà des mesures à prendre : Que faut-il entreprendre pour régler le problème, la situation ?
  • La méthode empirique non systématique n’est pas la bonne méthode
  • Pas de moyen, de technique, pour isoler le problème principal
  • Informations erronées ou incomplètes peuvent perturber l’analyse du problème

Exemple sur un écart :

Seulement 62% de tous les élèves infirmiers réussissent à l’examen final alors que la réussite est habituellement de 82%

Analyse du problème

Description de la situation

Description de l’inverse de la situation

Caractéristiques de la situation

QUOI : Ecart

Objet

Apprentissage insuffisantClasse XW-2 Autres griefsD’autres classes dans l’école Seulement les connaissances concernées, et non le reste du comportementSeule la classe XW-2 est mixte
OÙ : Objet

Observation

Surtout les garçons12 garçons sont dans la classe XW-2 La majorité des filles9 filles sont dans la classe XW-2 Concerne presque exclusivement les garçons
QUAND : Objet

Observation

L’examen final de la formation XYZMai 2001 Pour les examens finaux en provenance d’autres disciplinesMai, décembre 2000 Les garçons sont présents seulement depuis 2001 en XYZ
MESURE : Périmètre

Nombres

Echecs : 38% au lieu de 18% maximumEchecs :

8 garçons (67%)

1 fille (11%)

Succès : 62% au lieu de 82% au moinsSuccès :

4 garçons (33%)

8 filles (89%)

Succès:89% des filles

33% des garçons

Quelles sont les causes possibles ?

1 Un nouveau professeur pour XYZ à partir de 2001 ?Le XYZ spécialisé est également suivi par des garçons à partir de 2001 seulement

Importance de la météo plus belle en avril et en mai 2001, par rapport à 2000 ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les étapes et les principes de la Méthode d’Analyse de problème
Méthode d’Analyse de problème
Questions clés à propos des quatre méthodes d’Analyse

La Méthode 635
Méthode ACTE : Les deux définitions
Carences dans une organisation décelées par son informatisation

Autres Organisation :

Récapitulatif 2 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Exemple de rubriques de cahier des charges 1


Exemple de rubriques de cahier des charges 1

Pour un projet informatique, voici un exemple de rubriques de cahier des chargesCahier des charges

1   Capacité du matériel

  1. Unité centrale et mémoire vive
  2. Périphériques d’entrée / de sortie
  3. Équipements de collecte de données
  4. Stockage, interne, externe
  5. Traitement des données

2   Dimensions organisationnelles

  1. Possibilités de développement
  2. Compatibilité
  3. Flexibilité

3   Fiabilité

  1. Possibilités de contrôle intégrées
  2. Durée des arrêts
  3. Services de maintenance et de dépannage
  4. Solutions de remplacement
  5. Références

4   Logiciel

  1. Structures types de programmes
  2. Système d’exploitation
  3. Langage de programmation et compilateurs
  4. Programmes standards et utilitaires

5   Soutien de l’éditeur

  1. Formation
  2. Aide organisationnel et à la programmation
  3. Possibilité de tester

6   Coûts et conditions contractuelles

  1. Prix d’achat et coût de location
  2. Loyers et conditions d’achat
  3. Prix pour le matériel
  4. Délais de livraison
  5. Assurances

7   Besoins en locaux et en personnel

  1. Exigences relatives aux locaux
  2. Climatisation
  3. Qualification du personnel

8   Caractéristiques techniques

  1. Alimentation électrique
  2. Qualité de l’électricité
  3. Poids et masses

Il ne vous reste plus qu’à remplir les cases.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Exemple 2 de cahier des charges
Quelles sont les techniques utilisées pour un cahier des charges
Un Cahier des charges pour éviter des conflits entre client et fournisseur

Plan d’un rapport d’audit en entreprise
Appel d’offres exemple de sommaire
Les étapes pour acheter votre informatique

Autres Informatique :

Récapitulatif 2 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Quelles sont les caractéristiques de la Qualité


Les 12 caractéristiques de la Qualité

Contrôle qualité, qualité de vie, qualité personnelle, normes de qualité, … Tout le monde parle de la qualité, mais qu’est-ce donc ?

Qu’est-ce qui fait que l’on parle de bonne ou de mauvaise qualité ?

tour de pise bonne ou mauvaise qualité

Bonne ou mauvaise qualité ?

La Qualité dans les développements de produits peut se définir par les caractéristiques suivantes :

Évolutivité

Résolution de problèmes, adaptation, extensions

 

Universalité

Départements, organismes, procédures

Efficacité

Durée pour solutionner un problème, exécuter une tâche

Couverture fonctionnelle

Degré d’automatisation

Maniabilité

Charge physique, capacité humaine

Portabilité

Possibilité de réutiliser le produit dans d’autres circonstances, configurations, matériels

Exactitude

Cahier des charges, conception du produit

Robustesse

Capacité à reconnaître des incorrections et « intelligence » pour réagir

Sécurité

Mise en œuvre de blocages

Testabilité

Résultats de mesures de tests

Compréhension

Traçabilité, structure, lisibilité, détails, documentations

Intégrité

Utilité du produit

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Formulaires Qualité
Méthode Lean ou supprimez l’inutile : Gestion de la qualité
Facteurs Critères Mesure de la Qualité

Qualification de logiciel et qualité informatique de gestion
La Qualité vue par Juran et Crosby
Le Kaizen : Difficile à mettre en place ?

Autres Organisations :

Récapitulatif 1 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter