Devise 041 : Le profit est sa propre récompense


Devise 041 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Le profit est sa propre récompense« 

« Profit is its own reward »

source : La légende des Ferengi (DS9)

Spinoza

Spinoza

Littéralement

Le profit est sa propre récompense.

Interprétation

Étant donné que le profit est le seul moteur qui motive les Ferengi, l’acquisition de richesses matérielles est le but ultime, la récompense suprême à tous leurs efforts pour atteindre ce but.

À l’encontre du philosophe Spinoza, pour qui aucun bien matériel ne peut être source de satisfaction suffisante en elle-même, les Ferengi placent le profit au-dessus de toute autre considération.

Ils sont pragmatiques et s’intéressent aux débats philosophiques uniquement si cela leur permet de convaincre des clients d’acheter leurs produits ou services au prix fort ou encore d’en acheter au prix faible ou, mieux, gratuitement.

Commentaires

C’est l’acte de récompense dont il s’agit ici, au sens de plaisir et de motivation.

L’accumulation de richesses conduit à une accumulation de récompense, donc au plaisir d’accumuler et de se rendre plus riche, en biens matériels.

Néanmoins, c’est plus l’acte de négocier que les biens en eux-mêmes qui intéressent les Ferengi.
Ils tendent vers un plaisir sans cesse renouvelé, car s’ils profitent eux-mêmes des biens acquis, ils n’ont aucun intérêt pour le bien en tant que tel, mais pour la valeur qu’il représente.

C’est ainsi qu’ils vendent, achètent et revendent leurs biens, pour le plaisir de faire du profit, pas d’acquérir des biens, qui sont, à leurs yeux, une immobilisation alors qu’ils sont en permanence dans l’acte, le mouvement d’acquisition.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 040 : Elle peut caresser tes lobes, jamais ton latinum
Devise 044 : Ne confond jamais sagesse et chance

Si un homme ne sait pas vers quel port il se dirige
Les 10 principes du Pacte Mondial des Nations-Unies
Règles pour être un humain

Productivité : Demandez à votre Némésis : La compétition motive
Visualisez votre raisonnement pour être au plus performant
Les 7 systèmes de valeurs personnelles

Autres Management et Bien-être :

Récapitulatif 11 Science-Fiction
Récapitulatif 11 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La Communication externe : Message et Cible


La Communication externe : Message et Cible

Il doit y avoir cohérence entre le sujet du message et l’image que l’organisation veut se donner et les résultats attendus.

Sommaire :

  1. Définition et stratégie
  2. Message et Cible
  3. Moyens et Diffusion
  4. Double face
  5. L’affaire de tous

Le sujet du messagecibler son message

Il est évident que la communication externe d’une école primaire d’un village est différente de celle d’un club informatique, d’un consultant en évolution professionnelle, d’une entreprise de logistique internationale, d’un boulanger, de la grande surface du coin ou d’un journal télévisé sur une grande chaîne d’écoute nationale.

Chacune de ces organisations a des buts différents et sa communication externe est au service de l’image et de la stratégie globale de l’organisation.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le public cible du message

Là encore, le public peut être le plus large possible, ce qu’on appelle communément le grand public. Ce peut être une partie de celui-ci, en fonction de critères propres à chaque organisation.

  • Une école va s’adresser aux parents d’élève, en premier.
  • Une association va parler de ses activités pour recruter de nouveaux membres, pour organiser ou/et participer à des évènements sportifs, culturels, etc.
  • Un commerçant ou un indépendant, va parler de ses produits, de ses promotions, de ses services.
  • Une entreprise plus grande aussi, avec, en plus, ses succès, ses inventions, avec des moyens différents. Plus l’entreprise sera importante et plus les sujets seront variés. C’est ainsi qu’un plan de licenciement fera l’objet d’une communication externe plus large que le dépôt de bilan d’une TPE (Très petite entreprise).
  • Une administration va chercher à faire valoir les services qu’elle apporte à ses administrés ou bénéficiaires des services.

Le ciblage du message externe peut être très fin et le nombre de personnes concernées très faible. Par exemple, les éleveurs de mouton du Larzac de moins de 30 ans qui ont acheté une voiture depuis plus de 5 ans.

Pour autant, la qualité du message doit toujours aussi bonne. Ce sont les moyens employés qui seront différents selon les cibles.

En fonction de l’information à transmettre et des personnes à qui l’on veut transmettre le message, l’organisation définie les moyens à utiliser pour diffuser le message.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Quatre règles mnémotechniques de Communication
Comment donner confiance à son interlocuteur
Stratégie pour une bonne présentation

Stratégie de présentation en six points
La quantité d’informations transmises par un message
Texte dans un site Web : 20 Questions à se poser avant de rédiger

Autres Communication et Management :

Récapitulatif 10 Communication
Récapitulatif 10 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Manager : Augmentation, Prime, Promotion, 4 astuces pour dire Non


Comment refuser une demande individuelle d’augmentation de salaire, une prime ou une promotion

dire nonTous les chefs sont confrontés à l’exercice de dire non à une demande d’augmentation individuelle de salaire

En général, elle est seule, il arrive aussi qu’elle s’accompagne d’une demande de promotion ou, même d’une prime.

En tant que manager,

  • que vous soyez cadre, chef d’une équipe,
  • cadre supérieur ou
  • patron,
  • que vous soyez décideur ou
  • que vous devez en référer à votre propre hiérarchie,
  • que ce soit une fois par an, après le bilan de l’année
  • ou individuellement par un (e) collaborateur (trice),

vous êtes confronté à sa sollicitation de la reconnaissance du travail effectué par une demande d’augmentation de salaire, voire d’une demande de promotion ou d’une prime.

Seulement voilà, votre budget ne vous le permet pas.

Votre attitude de manager, tout au long de l’année, conditionne l’impulsion de vos collaborateurs (trices).


Astuce 1 : Des objectifs élevés

Pour éviter de devoir reconnaître un travail bien fait, très bien fait, exceptionnel, mettez la barre des objectifs très haute.

De cette façon, peu de collaborateurs atteindront la limite haute que vous aurez fixée, ce qui entraîne moins de sollicitations et permet de dire non plus facilement sur le critère d’objectifs non atteints

Ce peut être une marge brute minimum à atteindre pour le collaborateur, le service ou l’entreprise entière. Ou/et des économies de temps et donc d’argent.

Avantages :

  • L’une ou l’autre des solutions vous permettra d’utiliser le surplus de trésorerie pour les augmentations éventuelles, que vous auriez néanmoins accordées.
  • Le degré de qualité et un objectif ambitieux génère une activité plus importante du (de la) collaborateur (trice) tout au long de l’année

Inconvénient :

  • A trop tirer sur la corde, elle se casse. Le (la) collaborateur (trice) va chercher ailleurs, si pour le même salaire ou plus, le travail, qui sera plus facile ou plus simple, moins stressant.

Astuce 2 : Des objectifs multiples

Plus vous fixez d’objectifs à chaque collaborateur, et plus vous multipliez les efforts qu’il doit produire pour atteindre chacun d’eux.

Avantage :

  • Qu’un seul ne soit pas atteint vous donne une excuse supplémentaire pour refuser augmentation, prime ou promotion.

Inconvénient :

  • Un trop grand nombre d’objectifs peut décourager le (la) collaborateur (trice) plus enclin (e) à se contenter de son salaire et de son poste plutôt qu’à ne plus savoir où donner de la tête et concentrer ses efforts

Astuce 3 : Des objectifs variés

  • Reprenez les objectifs fixés pour l’année, lors de l’entretien individuel annuel
  • Éliminez de la liste de l’année suivante, les objectifs atteints
  • Remettez les objectifs non atteints, quitte à les augmenter s’ils ont été presque atteints
  • Fixez des objectifs nouveaux, qualitatifs ou quantitatifs

Avantage :

  • Les objectifs qualitatifs induisent une notion d’arbitraire dans l’estimation que vous en ferez. Cela vous donne une marge de manœuvre pour refuser une prime ou une augmentation

Inconvénients :

  • Votre imagination va se tarir car il faut renouveler  et inventer de nouveaux objectifs. A long termes cela se complique chaque année
  • Le (la) collaborateur (trice) « sent » le piège, et reste avec un sentiment d’injustice puisque son appréciation va forcément lui être plus favorable que votre appréciation

Astuce 4 : Des éloges rapprochés

Plus souvent vous félicitez vos collaborateurs, moins l’éloge sera rare. Tous les jours, encouragez-les à faire du bon travail pour qu’ils voient, entendent, sentent que vous appréciez, au quotidien, leur travail.

Avantage :

  • Quand le travail sera au-dessus de la norme que vous vous êtes fixé, exceptionnel, félicitez le (la) collaborateur (trice) fait déjà partie de votre panel d’encouragement. Une prime, une augmentation ou une promotion ne se justifie plus, puisque c’est « normal »
  • L’ambiance au travail sera plus sympathique et les collaborateurs mettront plus facilement du coeur à l’ouvrage

Inconvénient :

  • Sachez aussi réprimander quand le travail est au-dessous de la norme que vous avez fixée. Ce n’est pas parce que vous félicitez votre collaborateur (trice) que celui-ci (celle-ci) doit relâcher ses efforts

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour des conseils adaptés à votre vas, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Définition des critères d’exigence
Les cinq clés de la Communication pour un manager
Manager à distance : Mode d’emploi en 10 points

Être manager de nos jours : Entre sa hiérarchie et ses collaborateurs
Motiver un individu, une équipe
Pratiquez-vous le management participatif ? Sondage

Autres Management :

Récapitulatif 4 Management
Récapitulatif 8 Management
Récapitulatif 10 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Management participatif : Votre but principal


En réunion, votre but principal est de…

Ultime question des 7 questions du sondage sur le management participatif

en réunion votre but principal

a) Susciter l’adhésion

Que ce soit dans une réunion avec l’ensemble des membres de votre équipe ou que vous soyez seul avec l’un d’entre eux, un des facteurs majeurs de la réussite est la motivation.

Faire en sorte que le collaborateur donne le meilleur de lui-même est un gage d’efficacité et de qualité dans le travail.

Le collaborateur qui est d’accord avec les objectifs du groupe est plus enclin à accepter des contraintes qui lui incombent individuellement.

Le manager se doit de motiver ses troupes. Étant lui-même faillible, ses collaborateurs sont plus enclins à lui signaler les améliorations possibles quand ils ont compris que le succès des uns est le succès de tous, manager inclus.

b) Avancer et respecter le planning

Avancer coûte que coûte, respecter les délais, ne pas dépasser le budget, occuper les ressources matérielles au mieux, sont autant d’objectifs que le manager a en tête en permanence.

Son rôle est de faire en sorte que la ligne rouge des activités à mener soit tenue, que les critères de son tableau de bord soient bien respectés et toujours au vert.

Il doit aussi veiller à ce que le travail soit de bonne qualité. Pas de sur-qualité, et surtout être sans reproche.

Respecter les limites, fixées par lui-même, sa hiérarchie ou son client, guide sa conduite vis-à-vis de ses collaborateurs.

c) Laisser la parole aux autres

Prendre son temps pour écouter ce que les membres de son équipe ont à dire, est important pour un manager participatif.

Cela impose une discipline personnelle et une bonne gestion de son temps.

Cela implique aussi de faire comprendre aux autres qu’ils ont, certes, le droit à la parole, et que les autres aussi, surtout quand l’autre est son manager.

La meilleure réponse est

a) Susciter l’adhésion

SOMMAIRE :

1) On vous annonce que vous devez diriger une équipe sur un nouveau projet. Que faites-vous en premier ?
2) Vous avez la plus grande satisfaction lorsque…

3) Votre style de management provoque des critiques parce que…
4) Pour une décision non cruciale pour la réussite du projet…
5) Dans les réunions de travail, vous êtes irrité par…

6) Un membre de l’équipe vous préviens peu avant la fin de la journée de travail qu’il ne sera pas prêt pour le lendemain matin
7) En réunion, votre but principal est de…

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Ne passe pas de temps à la recherche d’un obstacle
Le bûcheron qui n’a pas le temps
Management : Être informé (e) à temps pour agir (vu par Machiavel)

Problèmes fréquemment rencontrés au cours de réunions
Réactions courantes au stress en situation d’urgence
Devise 019 : Satisfaction n’est pas garantie

Autres Organisation et Management :

Récapitulatif 7 Management
Récapitulatif 9 Management
Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 8 ;Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Management et Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Je peux le faire ! ou motivation personnelle en 8 étapes


Se motiver est un mécanisme qui fonctionne par étapes

mouvement du yo-yoSelon l’étape dans laquelle on se trouve, on peut progresser et franchir l’étape suivante. On peut aussi régresser et retomber à l’étape précédente.

Ce mécanisme de yo-yo est assez courant, dans la vie.

On peut passer d’une étape à une autre avec une vitesse fulgurante qui ne mesure en une fraction de secondes ou avec une lenteur extrême qui prend des années.

Il s’agit du mécanisme qui déclenche l’action.

Ce n’est pas une question de but à atteindre, d’objectifs que l’on se serait fixés et qui nécessitent de se lancer dans l’action après une analyse, une formation, un stage, etc., jusqu’à l’obtention de sa satisfaction d’avoir atteint son but.

Vous pouvez vous lancer dans une action, aussi simple soit-elle que de décrocher le téléphone et d’appeler des prospects, sans y réfléchir, sans a-priori, et sans penser ni au succès ni à l’échec.

Vous pouvez aussi vous trouver bloquer avant l’action, être incapable de décrocher le téléphone, sans savoir pourquoi, faire une analyse thérapeutique auprès d’un psy ou de ses ami(e)s, chercher toutes sortes de raison et ne rien trouver de satisfaisant.

Se motiver est à la frontière entre le conscient et le subconscient

Vous savez que vous devez vous lancer dans l’action (par ex. téléphoner), parce que… des tas de raisons à commencer par apporter une réponse à ses besoins primaires (voir la pyramide de Maslow) et pourtant vous « sentez inconsciemment » que… pour tout un tas de raisons plus ou moins valables, vous tergiversez et vous ne faites rien.

La peur aussi paralyse

Si la motivation est partagée entre l’inconscient et le conscient, la peur a le même effet.

Sous l’emprise de la peur, certains vont agir, par exemple en fuyant ou en combattant alors que d’autres vont rester sur place, sans bouger, complètement paralysés.

Les étapes de la motivation personnelle

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Tous les Sondages

Fiche pour le suivi de l’action
Comment reconnaître mon propre comportement de fuite au travail
Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi appliquer

Critères de planification de ma situation personnelle
Objectifs et Priorités Modes d’emploi
Quelques bonnes résolutions à partir de maintenant

Autres Bien-être et Organisation :

Récapitulatif 1 Bien-être
Récapitulatif 9 Bien-être
Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 8 Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Organisation et dans la page Bien-être de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Cinq critères pour savoir ce que l’on veut


Cinq critères pour savoir ce que l’on veut

savoir ce que l'on veutSavoir ce que l’on veut semble être une évidence pour certains et un mur infranchissable pour d’autres.

Rappelez-vous, quand vous étiez un jeune enfant, on vous a sûrement posé la question :

« Que veux-tu faire plus tard ? », sous-entendu quel métier souhaites-tu exercer quand tu seras adulte.

Avez-vous répondu « je serais pompier ou maîtresse d’école » ou bien « Je ne sais pas » ?

Peu importe, voici cinq critères pour savoir ce que l’on veut :

  1. Visez un résultat concret et observable
  2. Formulez votre objectif en termes positifs
  3. Concevez-en une représentation sensorielle (Voir, entendre, ressentir)
  4. Conciliez vos objectifs avec ceux de vos interlocuteurs
  5. Équilibrez vos objectifs personnels à court, moyen et long terme

1.       Visez un résultat concret et observable

Plus votre objectif sera SMART, plus il aura de chance de se concrétiser

2.       Formulez votre objectif en termes positifs

Ne dites pas : « N’ai pas peur, le chien n’est pas méchant »,
Dites : « Le chien est gentil, on peut le caresser »

3.       Concevez-en une représentation sensorielle (Voir, entendre, ressentir)

Imaginez le futur, quand votre objectif sera atteint.

  • Que verrez-vous ?
  • Qu’entendrez-vous ?
  • Que ressentirez-vous ?

4.       Conciliez vos objectifs avec ceux de vos interlocuteurs

Les chances de succès d’une relation sont plus importantes lorsque les objectifs sont exposés, discutés et harmonisés au début de l’échange

5.       Équilibrez vos objectifs personnels à court, moyen et long terme

C’est maintenant, dans un proche avenir que vous construisez les moyens pour parvenir, étape par étape, à atteindre vos objectifs à long terme.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Qu’est-ce qu’un objectif concret, smart ?
Les bonnes questions pour se fixer ses priorités
Idéaux personnels, objectifs, stratégies & mesures définitions et descriptions

Harmonisation des objectifs professionnels et privés
Méthode d’Analyse de situation comment fixer des priorités
9 conseils pour atteindre et tenir ses objectifs

Autres Organisations :

Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 3 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Approche Bottom-up


Approche Bottom-up

microscope de seibert

du petit vers le grand

L’approche bottom-up est une démarche fondamentale dans le traitement des tâches. La direction du bas vers le haut se réfère à la voie de bas en haut, c’est-à-dire du détail vers le général.

Un exemple typique d’une approche bottom-up est l’initiative populaire, à l’initiative d’individus au départ isolés puis en groupe, qui remonte vers le haut pour être prise en compte.

L’approche contraire est le «Top-down».

L’orientation de l’objectif dans une approche bottom-up est problématique. Il est impossible de satisfaire tout le monde, sauf accord à l’unanimité.
Dans l’analyse d’un problème, cette approche implique de faire la synthèse de tous les détails pour une compréhension globale.

L’avertissement prône un « contre-courant des procédures » en tant que combinaison de bottom-up et top-down.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Les paramètres de la maturité des systèmes d’information
Évolution de l’informatique dans l’entreprise
Méthode d’Analyse de problème

Questions clés à propos des quatre méthodes d’Analyse
Pratiquez-vous le management participatif ?
Que doit contenir un rapport d’activité ?

Autres Informatique :

Récapitulatif 3 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Si un homme ne sait pas vers quel port il se dirige


Un homme

Si un homme ne sait pas vers quel port il se dirige,port de La Rochelle
aucun vent ne peut lui être favorable

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Avec le temps vient le conseil
Le temps est un bon médecin
Les 6 erreurs humaines d’après Cicéron

Développement durable : Les 17 objectifs de l’ONU
Winston Churchill : Un pessimiste et un optimiste
La méthode Coué

Autres Bien-être :

Récapitulatif 1 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment faire passer mes idées en 8 étapes


Comment faire passer mes idées

série de 1 à 8Il ne suffit pas d’avoir des idées, encore faut-il qu’elles passent !

Ce n’est pas si facile que cela.

Plus on est convaincu d’avoir une bonne idée, et plus il est difficile de la faire partager :

Un fanatique de convainc jamais !

en 8 étapes

Voici la marche à suivre, pas à pas, pour construire le chemin qui mène à faire passer votre idée :

Étape 1 : Quel obstacle (quelle perturbation) doit être levé par cette idée ?

Étape 2 : Dans quelle mesure, s’agit-il d’un obstacle, une perturbation ?

Étape 3 : Quelles seraient les conséquences si cet obstacle, perturbation n’était pas levé ?

Étape 4 : Quelles sont les personnes les plus gênées par cet obstacle, cette perturbation ?

Étape 5 : Quel est exactement le but à atteindre ?

Étape 6 : Quelle est mon idée principale ? Ses avantages ? Ses inconvénients ?

Étape 7 : Quelles sont les idées alternatives ? Leurs avantages ? Leurs inconvénients ?

Étape 8 (si besoin est) : Quelle serait ma décision, si j’étais seul (e) à décider ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pourquoi les propositions, recommandations, nouvelles idées sont-elles souvent refusées?
Le brainstorming ou remue méninges, une méthode pour trouver des idées en groupe
Comment retenir et valoriser ses propres idées

Reconversion : Manque d’expérience, comment convaincre
PNL : Découvrez votre dominante par ce test
9 conseils pour atteindre et tenir ses objectifs

Autres Communication :

Récapitulatif 2 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Harmonisation des objectifs professionnels et privés


Mode d’emploi pour harmoniser ses objectifs professionnels et privés

harmonisation Colombine et ArlequinVous pouvez vous sentir très bien dans votre vie professionnelle ou dans votre vie privée, mais pas toujours dans les deux à la fois.

Vous avez des choix à faire, pas toujours compatibles avec l’une ou l’autre de ces vies.

Le problème vient, peut-être, de la collision entre vos objectifs professionnels et des objectifs privés qui ne sont pas compatibles entre eux.

De plus, vos objectifs professionnels ne sont pas toujours, non plus, en phase avec les objectifs de l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

Commencez par définir les uns et les autres avant de les harmoniser.

Objectifs de l’entreprise :

  • Rendement du poste de travail
  • Objectifs de rentabilité
  • Délais prévus
  • Projets
  • Objectifs de croissance
  • Objectifs de survie
  • Etc.

=> Classez ces objectifs en fonction de la vision que vous pensez être celle de votre entreprise

Vos objectifs privés :

  • Santé
  • Famille
  • Sport
  • Hobbies
  • Politique
  • Harmonie du corps et de l’esprit
  • Etc.

=> Classez ces objectifs en commençant par le plus important à vos yeux

Objectifs personnels concernant la profession :

  • Sécurité de l’emploi
  • Travail intéressant
  • Salaire
  • Contacts sociaux
  • Reconnaissance par les autres de ses mérites personnels
  • Réalisation de soi
  • Réduction du stress
  • Etc.

=> Classez ces objectifs en commençant par le plus important à vos yeux

Puis, fusionnez ces trois listes pour concevoir un système harmonieux global d’objectifs présentant de bonnes chances de réalisation et des risques minimes d’entrer en conflit mutuellement, c’est-à-dire classez les objectifs de chacune des trois listes en commençant par le plus important de chacune des listes entre eux, jusqu’à l’objectif le moins important des trois listes.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Qu’est-ce qu’un objectif concret, smart ?
Les bonnes questions pour se fixer ses priorités
Analyse journalière de mon emploi du temps et de mes activités

Facteurs chronophages ou pourquoi je perds du temps
Méthode d’Analyse de situation comment fixer des priorités
Cinq critères pour savoir ce que l’on veut

Autres Organisations ;

Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 3 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les cinq clés de la Communication pour un manager


Les cinq clés de la Communication pour un manager

5 clésPour un manager, un des rôles consiste à « motiver » ses collaborateurs.

Comment faire sans se positionner ni comme un juge ni comme un égal ?

Vos collaborateurs savent bien que c’est vous le chef et donc qu’il est normal que vous ayez à les encourager ou à leur faire des remontrances justifiées.

Voici les cinq clés de la Communication qui permet de dire ce que vous avez à dire.

1) VALORISER

2) DROIT AU BUT

3) OUI AU BUT

4) INCITATION A L’ACTION CONCRÈTE

5) CONTRÔLE POSITIF

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Bien démarrer l’entretien individuel annuel avec un collaborateur
Axe de qualification des collaborateurs
Livret d’entretiens avec un nouveau collaborateur

Mener un entretien d’évaluation d’un collaborateur
Management participatif : Le chef décide après
Influence et charisme personnel vs autorité liée au poste

Autres Communication et Management :

Récapitulatif 5 Communication
Récapitulatif 5 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les cinq clés de la communication


Les cinq clés de la communication 5 arts pour communiquer

Pour bien communiquer, avec le plus d’efficacité, il convient d’appliquer les cinq clés de la communication suivantes :

1) VALORISER

Valoriser son interlocuteur, surtout s’il s’agit d’un collaborateur de son équipe, ou d’un enfant face à un adulte

2) DROIT AU BUT

Dire rapidement ce que l’on a à dire

3) OUI AU BUT

Attendre l’acquiescement de son interlocuteur et reprendre le point précédent jusqu’à ce qu’un signe positif soit donné par l’autre

4) INCITATION A L’ACTION CONCRETE

Demander à son interlocuteur d’agir pour atteindre le but qui vient de lui être donné

5) CONTROLE POSITIF

Vérifier que l’action demandée va démarrer entre immédiatement et dans très peu de temps

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Congruent Définition Communication verbale et non verbale
Comment donner confiance à son interlocuteur
Comment présenter un avantage ou un inconvénient

Approche pour la construction d’une atmosphère de sympathie dans le cadre d’un entretien
Comment bien mener un entretien efficace
Pourquoi les propositions, recommandations, nouvelles idées sont-elles souvent refusées ?

Autres Communication :

Récapitulatif 1 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Ce que vous devez atteindre


Ce que vous devez atteindre

De la Terre à la Lune de Jules Vern

  1. Ne prendre à coeur que l’essentiel

  2. N’agir qu’après réflexion

  3. Devenir de plus en plus impassible

  4. Observer si autrui a voulu blesser

  5. Devenir inaccessible à la colère

  6. Devenir posé et calme

  7. Être d’humeur égale

  8. Juger objectivement

  9. Attendre et saisir la circonstance

  10. Être relativement indifférent à l’opinion d’autrui

  11. Agir dès que la circonstance demande

  12. Accomplir chaque action jusqu’au bout

  13. Trouver plaisir dans l’action

  14. Trouver les causes en profondeur

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

L’observation est un travail des cinq sens
Si un homme ne sait pas vers quel port il se dirige
Les 6 erreurs humaines d’après Cicéron

Critères de planification de ma situation personnelle
L’idéal pourrait être ainsi défini : Vivez de votre mieux.
Un sourire ne coûte rien

Autres Bien-être :

Récapitulatif 1 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter