Pourquoi les recruteurs s’intéressent-ils aux soft skills ou savoir-être


La personnalité plus que les compétences ?

soft kills = esprit d'équipeDepuis quelques années, les caractéristiques personnelles, appelées aussi savoir-être et, de plus en plus souvent parce que ça fait bien et plus court, les soft skills ou « compétences douces ».

Même Pôle emploi s’y est mis en mettant désormais les qualités personnelles au même niveau que les compétences techniques ou savoir-faire, dans la saisie de son CV en ligne pour les demandeurs d’emploi.

Le CV classique a évolué pour faire apparaître des qualités que l’on réservait auparavant dans la lettre de motivation.

Les chargé(e)s de recrutement sont à l’affut de l’attitude de chaque candidat (e) en entretien d’embauche, pour déterminer ou vérifier sa capacité à intégrer l’équipe plus que sa capacité à effectuer le travail.

Pourquoi cela ?

Le taux d’échec d’une embauche est trop important pour être négligé par les entreprises.

D’un côté, il y a beaucoup de postulants, dont la plupart ont les compétences nécessaires pour exécuter les tâches et assumer les responsabilités d’un poste, en théorie.

De l’autre, à compétences égales, il faut choisir le ou la futur (e) collaborateur (trice) avec qui on va le mieux s’entendre. C’est-à-dire ses collègues, ses collaborateurs éventuels et sa hiérarchie.

Parmi les raisons de l’échec d’un recrutement, selon une étude américaine de Mark Murphy, les principales raisons de l’échec d’une embauche sont :

1.       26% incapacité à accepter les retours de son supérieur hiérarchique

2.       23% difficultés à comprendre et à gérer ses émotions

3.       17% manque d’ambition et d’envie d’exceller

4.       15% surestimation de la capacité personnelle nécessaire pour assumer son poste

5.       Et seulement 11% d’incompétences techniques ou de manque de connaissances

Avec de tels chiffres, il est facile de comprendre que les compétences techniques soient un seul des critères de sélection des candidats.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recrutement : La richesse de la personnalité
Faut-il avoir peur des tests de personnalité informatisés ?
Engagement militaire : Réformé P4 ou P5, ça veut dire quoi ?

Intégration en entreprise : Plus ou moins formalisée
Nouvel emploi : Bien s’intégrer pour réussir sa période d’essai
Carrière : Cinq conseils pour booster votre carrière

Autres Emploi :

Récapitulatif 19 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réflexions pour une orientation professionnelle


Prenez quelques instants de réflexion sur votre orientation professionnelle

Choisir son orientation à la courte paille

Son orientation à la courte paille ?

SI vous vous sentez comme un poisson dans l’eau, après avoir choisi votre orientation ou réorientation professionnelle, vous pouvez vous passer de lire la suite.

Pour les autres

Lors d’une période de chômage ou lors d’une réflexion personnelle, quand on est encore en poste, ou encore, au moment de choisir une formation, certaines réflexions sont à tenir, pour se sentir plus à l’aise dans son choix d’orientation professionnelle.

Exemples de réflexions que vous vous êtes, peut-être, déjà faites :

  • Le domaine, le métier m’intéresse et je veux en savoir plus
  • Je veux gagner plus
  • C’est une opportunité de faire, enfin, ce dont j’ai envie
  • Ce travail va m’assurer de bonnes conditions de vie, de la sécurité
  • Cette orientation est un passage obligé pour atteindre mes objectifs
  • Je veux me prouver que je suis capable de réussir dans ce changement d’orientation
  • J’ai à cœur de montrer que je suis capable d’atteindre ce niveau de connaissances
  • Cela va me permettre d’augmenter mon niveau de diplôme
  • En fait, je ne sais pas trop pourquoi je veux aller vers ce métier, ce domaine, cette formation

Faire un choix vers une orientation qui va s’avérer différente de ce à quoi vous vous attendiez est-elle une mauvaise démarche ?

Acquérir des connaissances dans un domaine nouveau peut déclencher chez vous un rejet ou une envie d’aller plus loin à chaque nouvelle découverte.

Plus vous acquérez de connaissances, d’informations sur le nouveau métier, et plus vous mettrez en évidence, l’adéquation avec vos propres capacités, ou, à l’inverse, vous découvrirez que vous n’êtes pas fait pour ça, et vous saurez pourquoi.

Plus que d’acquérir des connaissances théoriques, essayez de comprendre le domaine, la matière, le métier. Faites-vous, à chaque avancée, une idée sur les qualités dont vous disposez et sur le développement de vos compétences.

Gardez à l’esprit vos motivations de départ, vos envies et comparez-les avec vos nouvelles connaissances. Tant que les premières sont en adéquation avec les secondes alors vous pouvez poursuivre sans crainte.

Effectuez ce travail d’analyse à des intervalles que vous vous êtes fixés à l’avance, par exemple, à la fin d’une série de cours, de conférences, de rencontres avec des professionnels du domaine ou/et du métier envisagé, ou encore à des dates fixes avec un rythme réguliers, toutes les semaines, tous les mois, tous les trimestres ou autre.

S’orienter professionnellement vers un domaine ou un métier différent de sa formation initiale demande de pouvoir s’exprimer, de partager joie et angoisse avec d’autres.
Parler de votre satisfaction ou des rencontres avec des gens intéressants, est d’autant plus valorisant que votre interlocuteur vous encourage dans la voie que vous avez choisi et vous pousse à vous poser les « bonnes » questions, celles qui vont vous amener à conforter votre choix ou à le remettre en question.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision
3 métiers dans sa vie ?
Se reconvertir ou changer d’employeur ?

Reconversion professionnelle ou évolution de carrière
Choix de carrière : Suivre sa passion
Reconversion : Manque d’expérience, comment convaincre

Autres Emploi et Organisation:

Récapitulatif 9 Emploi
Récapitulatif 8 Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Emploi et Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Boosteremploi : Et voilà plus de 800 sites d’emploi


Le cap des 800 sites d’offres d’emploi vient d’être franchi

800 sitesau 06 juin 2012. Et plus de 1000 en 2014

Regroupés par catégories, en voici la répartition :
 
pourcentage_des_sites_d_emploi
 

Sites d’entreprises : Sites appartenant à des entreprises
Sites de regroupement : Portails regroupant des liens vers des sites d’emploi
Sites généralistes : Tous types d’offres d’emploi
Sites informatifs : Sites d’association, de formations, juridiques, institutions, ministères
Sites spécialisés : Spécialisés sur des domaines, des métiers, des régions précises, des groupes de personnes (jeunes diplômés, handicapés, etc.)

Le rythme s’est ralenti

Deux raisons à cela :

  • plus j’en trouve et plus ils sont déjà répertoriés dans nos listes
  • plus il faut dégager du temps pour en trouver et mes autres activités me prennent de plus en plus de temps

Pour trouver un site

Pour trouver le site qui vont convient, utilisez la combinaison de touches « CTRL » + « F », puis saisissez le ou les mots clés de votre choix.

Utilisez ensuite les flèches vers le bas ou le haut pour faire apparaître les lignes où se trouvent les mots-clés recherchés.

Les listes sont triées

En premier par nombre décroissant du nombre d’offres puis par nom du site. En cliquant sur le nom de la colonne, vous pouvez changer l’ordre d’affichage

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Cadremploi : Speed recruiting pour décrocher un job en 7 minutes
Lettre de motivation : Adresser la lettre à …
La rupture conventionnelle : Mode d’emploi

Embauche des handicapés : Les aides depuis le 01 janvier 2012
Autoentrepreneur et indemnités chômage : mode d’emploi
Entretien d’embauche : 10 bons gestes = 10 bons atouts

Autres Emploi :

Récapitulatif 8 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Cadremploi : Speed recruiting pour décrocher un job en 7 minutes


Aurélie Tachot a interviewé Philippe Garin sur le speed recruiting

7_minutesSon article est paru le 18 janvier 2012 dans le site de cadremploi.fr :

Speed recruiting : embauché en 7 minutes chrono

Quoique controversé, le speed recruiting gagne du terrain en France. Pour effectuer une première sélection, les recruteurs sont désormais nombreux à avoir recours à ces entretiens éclair, sur un salon ou un évènement. Un exercice que les cadres sont pourtant loin de maîtriser.

« Vous avez sept minutes pour convaincre ». C’est ainsi qu’ont débuté les entretiens d’embauche du Crédit Agricole du Finistère le 10 décembre dernier. Apparues en France sous l’impulsion des SSII et des banques, ces opérations de recrutement fonctionnent sur le même principe que le speed-dating : une salle informelle, des duos attablés qui se regardent dans le blanc des yeux et… sept, dix ou quinze minutes pour convaincre de la pertinence de son profil.

Un timing plutôt serré lorsqu’il s’agit de résumer une carrière professionnelle de vingt ans à un recruteur. « L’exercice est stressant pour les candidats, reconnait Philippe Garin, coach en recherche d’emploi. Toutefois, il permet aux recruteurs de sourcer un maximum de candidats en un minimum de temps et de faire une première sélection sur le savoir-être avant de convier les meilleurs profils à des entretiens plus approfondis. »

Pas de place pour l’impro !

Pour que l’échange soit le plus fructueux possible, une visite du site web de l’entreprise s’impose en amont de l’entretien.

Informez-vous notamment sur ses activités, son positionnement sur le marché et ses postes à pourvoir. Pour réussir à aiguiser la curiosité du recruteur le jour J, pensez également à préparer un « pitch » court et accrocheur retraçant votre parcours professionnel. « Celui-ci doit être synthétique et uniquement mettre en relief les compétences clés du candidat par rapport au poste brigué », insiste Pierre-Yves Le Gall, chef du service « Développement, carrières et compétences » du Crédit Agricole du Finistère.

« Le but n’est pas d’assommer le recruteur d’informations peu pertinentes comme celles relatives aux diplômes et aux formations, qui figurent déjà sur le CV, explique pour sa part Philippe Garin. Mais plutôt d’aller droit au but et de débuter sa présentation par ce qu’on a compris du poste. »

Du concret, rien que du concret

Exit les questions pièges du type « Quelles sont vos qualités et vos défauts ? » ou « De quoi êtes-vous le plus fier dans votre carrière ? ». En speed-recruiting, les RH axent leurs questions sur les expériences professionnelles du candidat et leur motivation. Point barre.

Si d’aventures le recruteur vous invite à poser des questions, restez à votre tour dans le concret. Interrogez-le sur l’autonomie que requiert le poste, le type de responsabilités confiées, la liberté de décision… Quoiqu’il en soit, gardez la tête dans le guidon. Car si certaines sessions de speed-recruiting se déroulent dans les locaux des entreprises, d’autres se tiennent dans des lieux aux antipodes de l’ambiance confinée d’un bureau de recruteur : bars, restaurants, salles de concert… Le challenge ? « Rester concentré et de ne pas se laisser distraire par un environnement inhabituel », explique Philippe Garin. Veillez également à ne pas accélérer votre débit de parole à mesure que les minutes passent. Et ce même si votre interlocuteur a les yeux rivés sur sa montre jusqu’au gong final.

Aurélie Tachot © Cadremploi.fr

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Philippe Garin

Pour réussir votre entretien d’embauche, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Boosteremploi : la barre des 700 sites d’emploi atteinte pour démarrer la nouvelle année 2012   Plus de 1000 aujourd’hui
Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Entrevue ou entretien d’embauche : Pour laisser une mauvaise impression

CV astuces 1/2 pour Internet
CV astuces 2/2 pour Internet
Les aides à l’embauche d’une personne en situation de handicap

Autres Emploi :

Récapitulatif 5 Emploi
Récapitulatif 6 Emploi
Récapitulatif 8 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Méthode SBAM pour booster sa relation client


SBAM est une méthode pour espérer que le client revienne dans sa boutique

sbam boutiqueC’est en fait un très vieux truc utilisé dans le commerce

La méthode SBAM est très simple

S = Sourire

B = Bonjour

A = Au revoir

M = Merci

En fait, un bon accueil et des règles de politesse simples et efficaces

SBAM pour booster sa relation client

Bien sûr, quelle que soit son activité professionnelle, la méthode SBAM fonctionne toujours.

Il y a des professions où le sourire se fait plus discret : les pompes funèbres, par exemple, ou, le gardien de prison. Et encore… ça leur arrive.

Quant au BAM, il montre le respect que l’on porte au client

SBAM est utilisable partout

C’est une méthode universelle. Elle s’applique à tous et partout, quels que soient son lieu ou son origine géographique, son milieu social, sa personnalité, son éducation, son activité professionnelle ou extra-professionnelle, sa langue, que l’on soit timide ou à l’aise avec tout le monde.

Souriez, dites Bonjour, Au revoir et Merci. Vos clients, vos amis et tous vos interlocuteurs auront une image positive de vous

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Méthodes dans l’organisation ou l’informatique
Méthode d’Analyse de situation comment fixer des priorités
Méthode d’aide à la conception des nouveaux métiers informatiques ou pas

Les différentes Méthodes d’innovation
Objectifs et Priorités Modes d’emploi
Idéaux personnels, objectifs, stratégies & mesures définitions et descriptions

Autres Organisation :

Récapitulatif 4-1 Informatique
Récapitulatif 1 Organisation
Récapitulatif 5 Organisation
Récapitulatif 7 Organisation

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Types de sites d’emploi spécialisés sur www.boosteremploi.com


Types de sites d’emploi spécialisés sur http://www.boosteremploi.com

types de sites d'emploi sur boosteremploi.comLe site www.boosteremploi.com vous propose plus de 800 sites d’emploi, regroupés dans plusieurs listes, dont une liste de sites spécialisés

Cette liste vient de s’enrichir d’une colonne supplémentaire dont le but est de vous permettre de trouver plus rapidement des sites spécialisés en fonction du type de spécialisation, grâce au tri de la liste par ce critère

La colonne « Type spécialité » indique si la spécialité est liée :

  • Contrat : au type de contrat ou statut, ex: Freelance, cadre
  • Domaine : au domaine ou secteur professionnel, ex: BTP, Informatique
  • Lieu : à la zone géographique, ex: Région lilloise, postes surtout à l’International
  • Métier : au métier, ex: Commerciaux, Artisanat
  • Personne : à la personne, ex: Jeunes diplômés, Handicap

Le site www.boosteremploi.com contient aussi de nombreuses informations sur la recherche d’emploi

NB : Le site a subit une seconde refonte depuis cet article

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Bouton +1 ajouté dans le site www.boosteremploi.com
La communication rubrique de www.boosteremploi.com
S’y mettre nouvelle rubrique de www.boosteremploi.com

S’organiser nouvelle rubrique sur www.boosteremploi.com
A savoir sur l’entretien d’embauche sur www.boosteremploi.com
Définition Points faibles Points forts

Autres Emploi :

Récapitulatif 4 Emploi
Récapitulatif 7 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

500 sites d’emploi chez boosteremploi.com


Boosteremploi.com propose désormais 500 sites d’emploi

500 sitesPresque tous les jours, la liste des liens vers des sites d’emploi s’allonge.

La liste vient d’atteindre le nombre symbolique de 500 liens :


Entreprise : sites appartenant à des entreprises qui proposent des emplois 153 liens
Généraliste : sites offrent toutes sortes d’emplois 139 liens
Regroupement : portails qui proposent des liens vers des sites d’emplois, entre autres 021 liens
Spécialisé : sur des métiers, des régions, des personnes ou des domaines 162 liens
Informatif : sites d’associations, institutionnels, organismes de formations, informations diverses 025 liens

Visitez le site dédié à la recherche d’emploi,

www.boosteremploi.com

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Bouton +1 ajouté dans le site www.boosteremploi.com
Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts
Quiz sur la recherche d’emploi

Employeur : Recrutement difficile en 2011 ?
Le chômage au sens du Bureau International du Travail : Définition
Réflexions pour une orientation professionnelle

Autres Emploi :

Récapitulatif 6 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :