Protection de la salle informatique : Les mesures


La salle informatique, coeur de l’entreprise

Cage de FaradayLa salle informatique est le coeur de l’entreprise. On pourrait penser qu’il s’agit du cerveau à cause de toutes les ramifications qui font penser câblage de nerfs, mais laissons cela aux êtres humains.

La salle informatique est l’endroit où se trouvent les dispositifs informatiques les plus importants. C’est le lieu qui permet la connexion de chaque salle ou bureau de l’établissement aux ordinateurs centraux ou serveurs, eux-mêmes liés à l’extérieur pas les dispositifs de télécommunication.

La salle elle-même

Le choix de l’emplacement de la salle est important pour la protéger des accès extérieurs.

La salle informatique doit :

  • Se trouver dans un bâtiment aux normes antisismiques, de préférence
  • Être inaccessible directement par la rue
  • Être sans fenêtre
  • Être Sur une dalle en béton
  • Se trouver au rez-de-chaussée, pour éviter les escaliers
  • Avoir des murs en béton et épais, peints d’une peinture qui empêche la poussière de venir et le feu de se propager
  • Avoir un sol antistatique
  • Être hermétique et ignifuge, du sol au plafond en passant par la porte
  • Être mitoyenne avec d’autres salles qui sont, elles-mêmes, sans risque

Quand c’est possible, la construction du bâtiment doit protéger la salle informatique comme une cage de Faraday, qui empêche les ondes de franchir les murs. Ainsi, tous dispositifs d’espionnage à distance par ondes seraient bloqués, ce qui implique l’utilisation de téléphones avec fil à la place de téléphone portable ou de DECT. Digital Enhanced Cordless Telephone (Téléphone sans-fil numérique amélioré).

Les aménagements de la salle informatique

La salle informatique doit être aménagée avec les équipements suivants :

  1. Porte spéciale
  2. Dispositif anti-incendie
  3. Climatisation
  4. Électricité
  5. Armoires, câblage, serveurs
  6. Divers autres équipements

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Parefeu : Protéger le parefeu
Indicateurs de sécurité Exemples
Schéma général d’un Plan de Reprise d’Activité

Approche d’un schéma directeur
TCO : Les coûts de logiciels dans le Coût total de possession
A vérifier et à savoir sur les contrats informatiques

Autres Informatique, Management et Sécurité :

Récapitulatif 12 Informatique
Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Autoroutes en Belgique et Pays-Bas


Ah, les autoroutes en Belgique et aux Pays-Bas !

Drapeau combiné Belgique et Pays-BasDe retour de voyage en Allemagne, en passant par la Belgique et les Pays-Bas, j’ai pensé vous faire partager ces quelques remarques sur les fameuses autoroutes belges et celles des Pays-Bas, sa voisine.

Les autoroutes en Belgique ont quelques particularités qui méritent d’être citées :

Le béton

Beaucoup, si ce n’est la totalité des autoroutes en Belgique ont été initialement construites en béton. Les plaques de béton sont reliées entre elles par des joints en matière caoutchouteuse.

Lorsque vous passez pour la première fois sur une telle autoroute, vous ressentez une vibration à chaque passage d’un joint, un peu à la manière d’un train, avec un bruit spécifique.

La vitesse utilisée pour rouler sur ces autoroutes conjuguée avec ce bruit, vous donne l’impression que vous roulez avec un pneu crevé, jusqu’à ce que vous vous rendiez compte du phénomène.

Les crevasses

Depuis quelques années, la Belgique est en crise économique, comme tous les pays, et l’entretien des autoroutes s’en fait sentir. C’est pourquoi, les réparations, liées essentiellement au gel, sont moins fréquentes que dans le passé.

Il est plus facile de conduire en restant sur la seconde file plutôt que de rester sur la file la plus à droite et qui est fissurée et crevassée sur de grandes distances

Les lampadaires

Toutes les autoroutes en Belgique sont équipées de lampadaires. La crise étant présente, elle conduit les autorités belges à ne pas être aussi promptes que dans le passé pour les réparations.

Néanmoins, il est très agréable de rouler la nuit dans cette lumière, jaunâtre ou orange. Les risques d’accident dus à une mauvaise visibilité sont considérablement réduits par la présence de ces lampadaires

D’ailleurs, cette caractéristique est presque la seule, et en tous cas la plus visible, qui vous permette de savoir que vous venez de franchir la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas.

Ces derniers n’ont pas de lampadaires sur la totalité du réseau autoroutier et donc, puisque la frontière est quasiment invisible, vous tomber dans le noir, la nuit, avec une vigilance accrue.

La vitesse

La vitesse est limitée à 120 km/h aux Pays-Bas et en Belgique. Enfin… en théorie !

Des rumeurs ont fait état de l’aspect sélectif de la Police envers les contrevenants aux dépassements de vitesse, comme quoi, les étrangers seraient d’abord interceptés en priorité avant les belges. Mais ce ne sont que des rumeurs, n’est-ce pas ? N’est-ce pas ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour en savoir plus, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Conversion kilomètres en miles et miles en kilomètres
Indicatifs en Belgique téléphoniques interurbains
Liste Pays Europe

Indicatifs téléphoniques internationaux
Barème des retraits de points du permis de conduire
Contraventions susceptibles d’entraîner la suspension du permis de conduire

Autres Voyage :

Récapitulatif 1 Voyage
Récapitulatif 5 Voyage

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Voyage de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :