Présidentielles 2012 : un entretien d’embauche ?


Quelles conclusions tirer des élections présidentielles 2012 en France pour ses entretiens d’embauche ?

élection présidentielle française 2012Première conclusion : un entretien d’embauche est un exercice de communication

Avant toute autre considération, pour votre prochain entretien d’embauche, vous devez avoir en tête que vous allez pratiquer un exercice de communication : il s’agit de séduire et de convaincre que vous êtes le « bon » candidat

2. Être congruent : L’importance du langage non verbal

La congruence est la coordination entre le langage verbal et le langage non verbal.

Les experts en attitudes examinent tous les gestes et expressions non verbales des candidats.

Votre prochain entretien d’embauche va vous mettre en face d’un interlocuteur qui observera, avec attention, tous vos gestes, vos expressions, vos mimiques, votre attitude.
Plus vous serez cohérent avec votre discours, vos réponses et vos questions, et plus vous serez à même de convaincre

3. Le ton, la voix, les expressions, le choix de mots et la façon de le prononcer

Le choix des mots est très important dans vos propos que vous allez prononcer en entretien d’embauche, ET dans la bouche de votre interlocuteur.

Si le choix des mots permet de jauger votre style de communication, c’est aussi le cas pour la façon dont vous allez parler.

Avec une voix ferme, claire, sans balbutiement, vos propos auront un impact plus important qu’avec une petite voix, hésitante, geignarde ou agressive.

En entrevue d’embauche, votre interlocuteur sera sensible à une voix chaleureuse, sérieuse, calme.

4. Soyez enthousiaste… sans excès

Un fanatique n’a jamais convaincu.
Une litanie de la façon dont on se projette dans le job, dont on s’imagine la prise de poste et les premières actions que l’on mènera, est encourageant pour ceux qui sont convaincu à l’avance de la candidature de son favori, et est lassant pour les autres.

Dans un entretien d’embauche, il est important de s’imaginer être dans sa nouvelle fonction, car cela permet au candidat de montrer sa motivation.
Cependant, comme pour tout, il faut savoir se modérer et se limiter. Imiter la technique présentée au débat présidentiel du 2 mai 2012, va faire sourire votre interlocuteur car ce recruteur aussi a regardé le débat.

5. Le débat présidentiel est différent d’un entretien d’embauche

Dans le débat présidentiel, comme dans tous les échanges politiques entre candidats, quels que soient les postes auxquelles ils soumettent leurs candidatures aux suffrages d’électeurs, l’entretien se fait entre les candidats, qui savent qu’ils ne parviendront jamais à convaincre leur adversaire.
Leur but est de convaincre les auditeurs ou spectateurs.

Dans un entretien d’embauche, c’est vous qui devez convaincre votre interlocuteur : le(s) recruteur(s).

De plus, l’engagement est généralement sur une durée plus longue que le mandat présidentiel.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Cadremploi : Speed recruiting pour décrocher un job en 7 minutes
Entretien d’embauche : 10 bons gestes = 10 bons atouts
Approche pour la construction d’une atmosphère de sympathie dans le cadre d’un entretien

La voix pour bien communiquer en entretien d’embauche et ailleurs
Convaincre par les mots
Les noms et les verbes pour améliorer un entretien par des bonnes questions

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 2 Communication
Récapitulatif 4 Communication
Récapitulatif 5 Communication

Récapitulatif 8 Communication
Récapitulatif 8 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La voix pour bien communiquer en entretien d’embauche et ailleurs


A savoir sur la voix pour bien communiquer en entretien d’embauche et ailleurs

Les « 3V »

les 3VLes « 3V » sont une expression pour indiquer les domaines où la voix provoque une bonne ou une mauvaise impression le Visuel, le Vocal et le Verbal

Cela est flagrant quand la voix est le seul moyen de communiquer, par exemple lors du premier contact téléphonique avec le recruteur

L’impact de la voix

L’élocution et le timbre de la voix ont de l’importance, particulièrement lors d’un entretien d’embauche

Le stress ou le manque de confiance en soi s’entendent très bien

L’impact d’un message dépend à 75 % de la voix : si elle sonne sûre d’elle et décidée, l’auditoire sera plus facilement conquis que si l’orateur bégaye et hésite

Le recruteur fera plus facilement confiance en face d’un orateur qui exprime clairement ses idées et d’une voix assurée

La voix a une influence énorme sur la perception qu’ont les autres. Une idée ou une proposition exprimée avec une voix agréable, portante, claire, a infiniment plus de chance de provoquer une adhésion qu’une voix qui traîne, qui montre la fatigue ou le peu d’intérêt que l’on porte sur le sujet, qui « mange ses mots » et qui est indistincte

La voix laisse transparaître les émotions et les états d’esprit

Le stress, l’excitation, la perplexité, la retenue ou la joie sont traduits par la voix

De même, le manque de confiance va se traduire par des balbutiements, des hésitations, la recherche de ses mots, un débit trop rapide, une voix trop aigüe, hystérique même

Utiliser sa voix comme un outil de communication

L’accent donne une indication sur son origine géographique ou ethnique ou encore sociale

Les intonations, le rythme du phrasé sont autant d’outils qui permettent de transmettre un message avec une qualité nettement supérieure qu’avec une voix monocorde

La force de la voix, une voix grave, ne rendent pas le message plus compréhensible qu’une voix douce à condition que l’articulation soit claire et que l’interlocuteur ne soit pas obligé de tendre l’oreille pour entendre

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

La prononciation, que faire contre le bégaiement, le balbutiement, le bredouillement
Pausez vous ! Faute de français ou évolution de la langue ?
Comment bien mener un entretien

Convaincre par les mots
Les noms et les verbes pour améliorer un entretien par des bonnes questions
Soyez positif ! Ne dites pas, dites

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 1 Communication
Récapitulatif 4 Communication
Récapitulatif 7 Communication
Récapitulatif 7 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La prononciation, que faire contre le bégaiement, le balbutiement, le bredouillement


La prononciation, que faire contre le bégaiement, le balbutiement, le bredouillement

ARTICULER

l'appareil à enregistrer la parole de l'abbé Jean-Pierre Rousselot
Cela semble évident et, pourtant, nombre d’orateurs articulent mal. Ils « mangent » les mots.

Il est difficile de les comprendre et l’agacement prend le pas sur le contenu du discours.

Le bégaiement est la difficulté de prononcer un grand nombre de syllabes, et des convulsions du débit qui en résultent

Le balbutiement est le fait que la parole hésitante, interrompue. Il correspond le plus souvent à une faiblesse ou une torpeur intellectuelle.

Le bredouillement est le fait des orateurs nerveux, vifs, à l’esprit prompt.

Quel que soit le défaut de prononciation, et même si vous n’en avez pas, ralentissez le débit de votre voix et prononcez distinctement.

Entraînez-vous à la lecture à haute voix. Et respirez !

  • Lisez chaque texte, c’est-à-dire un poème complet ou tout un article, ou un discours in-extenso, etc.
    Faites-le devant un miroir, débout et observez vos gestes, regardez votre expression.
    Ecoutez aussi votre voix.
  • Lisez un texte le plus vite possible, puis le plus lentement possible. Pour finir lisez vite certains passages, lentement d’autres.
    Apprenez à modifier le rythme de la lecture suivant le contenu du texte.
  • Variez les textes pour ne pas les apprendre par cœur.
  • Recommencez jusqu’à ce que vous soyez satisfait (e).

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le timbre de la voix
La monotonie du débit de la voix
Etre à l’aise avec soi pour bien parler

La voix pour bien communiquer en entretien d’embauche et ailleurs
La mémoire pour une meilleure efficacité personnelle
Devise 028 Ne crie pas ton succès (Star Trek)

Autres Communication ;

Récapitulatif 5 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :