Conseils stratégiques pour votre recherche d’emploi


Conseils stratégiques pour votre recherche d’emploi

ma stratégie pour trouver mon futur emploiS’il y a bien un moment dans la vie où il faut réfléchir en mode stratégie, c’est celui de la recherche d’un emploi.

De nombreuses erreurs stratégiques sont commises sous le coup de l’affolement ou de la honte d’être sans emploi.

Mettre toutes les chances de son côté, c’est réfléchir aux bons outils et surtout à la bonne attitude à prendre face au vide provoqué par l’absence d’une activité professionnelle.

Savoir ce que l’on veut

  • « Je veux… travailler ». Bien, et encore ?
  • « Gagner de l’argent ». Oui, et… ?

Sans but, vous risquez de prendre un mauvais chemin, c’est-à-dire une carrière pleine de jobs précaires, en voie de disparition, sans réelle responsabilité, avec une rémunération de survie.

Il y a ce que vous voulez et ce que vous pouvez faire. Dans les deux cas, fixez-vous des objectifs.

Vous avez des connaissances, acquises à l’école, en formation continue, au contact d’autres personnes dans un cadre privé ou professionnelle.
Vous devez décider de les exploiter dans votre carrière ou d’en acquérir d’autres pour travailler dans le domaine de votre choix.

Pour cela, vous devez aussi tenir compte de l’environnement et du marché du travail :

  • Plus de 80% des contrats de travail sont des CDD
  • Des métiers disparaissent, d’autres sont créés : Dans le numérique ou la robotique, l’économie verte ou l’économie social et solidaire, etc.
  • La recherche d’emploi passe par une présence numérique sur la Toile (web en anglais)

Soyez « open », ouvert (e) à toute opportunité.
Votre prochain poste sera différent du précédent.

Il aura un titre différent ou un contenu différent.
C’est l’occasion d’apprendre un autre métier, ou d’acquérir de nouvelles compétences dans le même métier.

Veille et formation

Internet est incontournable. C’est là que vous continuez à vous renseigner, en étant en poste et en étant en recherche d’emploi :

  • Sur l’économie locale, régionale, nationale, internationale
  • Sur votre domaine professionnel
  • Sur les nouveautés et les obsolescences des techniques que vous utilisez ou souhaitez utiliser
  • Sur les rémunérations, les métiers, les entreprises, surtout celles qui recrutent

Se sentir à l’aise devant un clavier d’ordinateur ou d’un smartphone passe par une formation à la bureautique, vous donne confiance en vous et rassure votre futur employeur.

Internet est aussi une source inépuisable de formations en ligne, sur tous les sujets imaginables, dont des formations qui augmentent votre attractivité des employeurs.

Attention à rester cohérent (e) entre vos aspirations professionnelles et vos formations.
Celles-ci sont un moyen pour vous permettre d’être toujours à niveau pour votre carrière professionnelle.

Vous avez atteint un niveau de compétences, vous connaissez votre potentiel alors votre recherche d’emploi doit être cohérente, c’est-à-dire que tous les postes…

  • inférieurs à votre niveau sont pour les autres, car un potentiel chef craint pour son propre poste et que vous le remplaciez un jour
  • supérieurs à votre niveau sont ouverts sous condition de convaincre le recruteur de vous donner votre chance de prouver que vous pouvez assumer le travail et les responsabilités

Le moral et les émotions

« Rien de sert de courir, il faut partir à point » sont les premiers mots de la fable de Jean de la Fontaine : Le lièvre et la tortue

Gardez-vous bien de démarrer votre démarche de recherche d’emploi tant que vous êtes sous le coup de l’émotion de la perte de votre précédent emploi, même s’il s’agit d’une démission.

De même, si vous trouvez que votre recherche dure depuis trop longtemps et que votre moral est au plus bas, alors faites une pause dans votre recherche.

Vous parviendrez à vous projeter dans l’avenir

  • Quand vous aurez dépassé le stade des regrets ou des remords sur votre ancien poste
  • Quand la colère, le déni, le ressentiment sur votre situation présente seront calmé et que vous serez plus serein (e)
  • Quand vous serez concentré (e) sur les bénéfices de votre profil apportera à votre futur employeur au lieu de rester concentré (e) sur vous même

La recherche d’emploi nécessite d’appliquer certaines tactiques, à lire dans ce prochain article.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les nouvelles règles pour l’apprentissage dans la loi n° 2018-771
Nouveaux sur le marché du travail
Recrutement : De nouveaux métiers recrutent

Les risques du téléchargement et quelques principes utiles
Chômage : Sortez de votre indécision
Trouver son premier emploi est différent de trouver un job

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recherche d’emploi efficace 2/2 : Se lancer dans l’action


Postuler, certains disent candidater

se lancer avec appuiLa partie 1 se trouve dans cet article

Bien organisé (e), vous vous lancez, confiant (e) dans la période active de votre recherche d’emploi, celle qui va déboucher sur une embauche.

Cette période est pleine d’espoir et de regrets, de moral au beau fixe ou au plus bas.

C’est pourquoi, il est important de concentrer votre énergie sur la prochaine étape, à chaque fois qu’une action donne un résultat négatif, une candidature sans suite, ou positif, avec signature du contrat de travail.

3 Réseauter

Lister tous vos contacts, personnels et professionnels et informez-les de vous transmettre toute informations susceptibles de vous faire rencontrer un décideur en matière de recrutement.

Inscrivez-vous sur des réseaux professionnels et/ou des forums de discussion sur les sujets qui vous intéressent et qui sont en lien avec votre projet.

Demandez à entrer en contact avec les personnes qui semblent pouvoir vous fournir des informations sur votre cible, y compris les anciens salariés.

Faites connaître vos projets et illustrez vos compétences en écrivant et en publiant des articles sur les réseaux sociaux.

Sortez de chez vous, rencontrez d’autres personnes, participez aux ateliers de Pôle emploi, de l’APEC pour les cadres ou/et inscrivez-vous dans des associations pour briser votre isolement et informer de votre période active de recherche d’emploi.

4 Candidature et Offre de service

Sachant qu’environ les 2/3 à 3/4 des emplois sont trouvés en l’absence d’annonce, il est important :

  1. De répondre aux annonces, pour 1/3
  2. De proposer son offre de service en candidature spontanée, pour 2/3

Adaptez votre CV à l’offre signifie se poser la question et décider :

  • S’il faut mieux mettre le titre du poste proposé à la place de votre titre actuel,
  • De remplacer les quelques mots-clés par ceux présents dans l’annonce, ou sur le site de l’entreprise,
  • De mettre en avant compétences et réalisations qui sont proches des critères demandés ou découverts en cherchant les organisations de votre cible

Votre offre de service est la candidature spontanée en mettant l’accent sur les bénéfices que l’entreprise tirerait de faire appel à vos services.

Le début se trouve dans cet article

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Embauche : Parti fâché (e), comment l’expliquer en entretien
Contrôle de référence, côté recruteur
Le ghosting ou quand le candidat est aux abonnés absents

Réunion de travail : Mode d’emploi
Consentement des utilisateurs pour les cookies : C’est quoi ?
Entretien de recrutement : Des trous dans son CV

Autres Emploi :

Récapitulatif 19 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Chercher une offre d’emploi avec Google


Recherche d’emploi via Google for Jobs

Google for JobsPlus de 90% des recherches sur Internet se font avec Google, LE moteur de recherche favori des Français et de bien d’autres.

Firefox, Chrome et Edge complètent le top 4 des moteurs de recherche.

De nombreux sites d’emploi, appelés aussi jobboards, contiennent des fonctions de recherche parmi les offres qui sont déposées sur ces sites.
Par exemple, Pôle emploi, Apec, Cadremploi.

D’autres sont des agrégateurs de sites d’emplois, appelés aussi portails. Le plus connu est Indeed.
Ils effectuent leurs recherches parmi les offres d’emplois publiées sur plusieurs job boards à la fois.

Voici un nouveau venu en France, 2 ans après sa parution aux États-Unis : Google for Jobs

Comment ça marche ?

Fidèle à sa politique de niche et compte tenu du gigantisme du marché de l’emploi, Google a créé cette fonctionnalité pour compléter le panel de recherches.

Il fonctionne comme une recherche sur un agrégateur, avec l’élimination des offres qui sont présentes en plusieurs exemplaires.

Comme les jobboards ou les portail, Google for Jobs permet la création d’alertes à partir des critères de sélection du candidat, notamment :

  • La catégorie ou secteur professionnel
  • Le lieu et la distance à parcourir jusqu’au lieu de travail
  • La date de publication de l’annonce
  • La langue de l’annonce
  • etc.

Les entreprises y trouvent leur compte

Évidemment, les entreprises, qui ont passé un contrat avec Google, apparaissent dans le choix des entreprises en tant que critères de recherche.

Les entreprises, quant à elles, y trouvent l’intérêt principal de savoir que leurs offres d’emploi apparaissent bien placées dans la liste des résultats de la recherche, au travers de la recherche Google for Jobs.

Les offres sont plus visibles.
La durée du recrutement s’en trouve raccourcie, en trouvant plus rapidement le talent attendu par l’organisation.

Les entreprises, qui sont contre, sont évidemment les concurrents, écrasés par la position dominante de Google.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Emploi ou Business : Googelisation et e-réputation
Emploi : Pourquoi une entreprise recrute
Mauvaise réputation sur Internet : Que faire quand on cherche un emploi ?

Les valeurs de l’entreprise : Pourquoi ?
Offre d’emploi : Les exigences et les souhaits dans les annonces
Chauffeur de maître pour étrangers : Une arnaque classique

Autres Emploi et informatique :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : La place du numérique


Le numérique dans le recrutement : Comment ça ?

la place du numérique dans le recrutementL’arrivée du numérique (en français) ou digital (en anglais) dans les organisations a changé l’approche et les moyens de recrutement.

1. L’image de marque ou marque employeur

Avant même de songer à recruter, l’organisation, entreprise ou association, se doit de donner une image attrayante pour faire venir à elle les meilleurs talents.

Pour cela, le marketing et la communication digitale passent par les médias que sont :

  • Les sites des organisations,
  • Les évènements qui figurent dans les actualités en ligne,
  • Une activité soutenue dans les réseaux sociaux.

2. La recherche de profils adéquats

Quand une entreprise se met à chercher des profils pour exercer les responsabilités et effectuer le travail du poste à pourvoir, elle se sert aussi d’outils numériques.

Par exemple, la consultation des profils de potentiels candidats dans les réseaux sociaux, les Cvthèques des Jobboards ou de Pôle emploi ou encore de l’Apec.

3. Les offres d’emploi

Lorsque, après avoir vainement cherche un profil approprié pour le poste, l’entreprise décide de publier une offre d’emploi, elle le fait avec les moyens numériques à sa disposition :

  1. Sa page ou son site de recrutement qui contient l’ensemble de ses offres d’emploi,
  2. Les sites de Pôle emploi ou de l’Apec,
  3. Les sites d’emploi ou jobboards.

4. Au cours du recrutement

L’analyse des candidatures se fait au travers de programmes informatiques, qui scanne les CV à la recherche de mots-clés que l’employeur souhaite trouver car indispensables ou nécessaires pour le poste, compétences ou/et savoir-faire, les soft skills.

Fin l’analyse graphologique, ce sont les tests de personnalités en ligne qui ont le vent en poupe.

Les entretiens ont lieu via Internet, Skype, Hangouts et autres liaisons audio et vidéo, ou encore par l’intermédiaire de vidéos différées où le candidat enregistre sous forme d’une vidéo ses réponses à un questionnaire qui est lui-même une vidéo avec les questions, accessible en ligne.

5. La prise de décision

Répondre positivement ou négativement à un candidat prometteur parmi les derniers candidats est une affaire de décision collégiale.

Les outils informatiques sont nombreux pour :

  • Le partage d’agendas
  • L’enregistrement des réponses des candidats aux questions-clés du poste
  • Les comparaisons entre les profils et par rapport aux critères de sélection
  • Le suivi du recrutement : coût et délai
  • Les correcteurs d’orthographe
  • etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Compétences numériques : Le traitement de l’information
Pourquoi les recruteurs s’intéressent-ils aux soft skills ou savoir-être ?
Recrutement d’un salarié étranger en France : Les règles

Réussir son premier recrutement
Attirer les talents façon 21ème siècle
Recruteurs : 7 conseils pour évaluer les candidats

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Jeunes diplômés et premier emploi : Lâchez la pression


Les jeunes diplômés sont soumis à une double pression sociale

si jeune et déjà sous pression ?La première pression sociale est celle d’avoir abouti à un cycle d’études qui leur fourni un diplôme avec lequel ils voient les portes se fermer devant eux ou qui laissent seulement des opportunités de travail au-dessous de leurs capacités.

D’autre part, ils sont aussi soumis à la pression qu’ils se mettent eux-mêmes ou que leurs familles leur mettent, dans la mesure où ils viennent d’aboutir à la réalisation de leur succès scolaires et cherchent à concrétiser ce succès dans leur démarrage dans la vie professionnelle

Divergence entre jeunes

Même dans une même classe, les uns ont des appuis et des connaissances qui leur permettent de trouver un travail à leur mesure.

Les autres se retrouvent seuls, la tête pleine de leurs connaissances, parmi lesquelles, celles qui sont indispensables pour mener une recherche d’emploi efficace, sont absentes.

L’école

Certaines écoles proposent une « information » sur la création de CV ou la lettre de motivation. Une recherche d’emploi est bien plus vaste que ces deux documents.

Les jeunes reçoivent parfois des conseils de leurs professeurs, c’est-à-dire de personnes qui ont, eux-mêmes, besoin d’apprendre les techniques du recrutement et de la recherche d’emploi. Ils sont restés à l’école. Que savent-ils du monde du travail ?

Pôle emploi et APEC

Pôle emploi a une vision de l’aide à apporter aux jeunes diplômés déformée en raison des contacts, beaucoup plus nombreux, qu’ils ont avec d’autres jeunes moins diplômés ou sans diplôme.

La situation est un peu meilleure avec l’APEC. Elle est ouverte aux jeunes diplômés, sous réserve qu’ils cherchent leur premier emploi, car, dès qu’ils en ont trouvé un et qu’il s’agit d’un poste de non-cadre, ils perdent le droit aux prestations de l’APEC. Celles-ci sont, comme avec Pôle emploi, limitées en raison du nombre très important de personnes qu’ils accompagnent.

Comment voulez-vous que les uns et les autres s’en sortent quand ils ont, en moyenne, une centaine de personnes à s’occuper.
C’est impossible de le faire avec suffisamment de qualité et d’écoute pour être efficace.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Tests de réaction au stress et aux tensions
Recrutement : La mise en situation
Recrutement : Les clichés sur les femmes et sur les hommes

Point faible ou point fort : Le narcissisme
Génération Y : Les bases
Salaire : Comment chercher son salaire

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :