Chauffeur de maître pour étrangers : Une arnaque classique


Escroquerie pour un poste de chauffeur de maître

chauffeur de maître en 1910

chauffeur de maître en 1910

Cette arnaque fait partie des « classiques » du genre.

Un étranger handicapé ou un couple de touristes étrangers cherchent, soi-disant, un chauffeur, pour se faire conduire à travers la France, pour affaire ou pour visiter.
Très bien payé, bien entendu.

Les phrases sont bien formulées et les conditions sont très attirantes. Hélas ! Il n’y a rien de vrai là-dedans.

Seulement voilà, pourquoi ces pseudo-employeurs vous demandent votre numéro de sécurité sociale et le nom de votre banque ?
Aucun employeur n’a le droit de vous demander votre numéro de sécurité sociale ou votre banque.

Numéro de sécurité sociale

Le numéro de sécurité sociale est totalement inutile pour un contrat de travail, puisqu’il s’agit d’un numéro qui sert uniquement pour les remboursements de frais médicaux et de pharmacie.

Par contre, aux Etats-Unis, c’est l’un des éléments qui prouvent votre identité.
En effet, dans ce pays, vous pouvez dissimuler votre vraie identité sous n’importe quel nom.
Mais, l’équivalent de notre numéro de sécurité sociale ou le permis de conduire sont deux documents qui sont impérativement au vrai nom de la personne.

Cela ne vous semble-t-il pas suspect qu’on vous demande votre numéro de sécurité sociale et nom pas une copie de votre permis de conduire ?
Pour un poste de chauffeur, cela me semblerait plus légitime.
Surtout que, pour être chauffeur de maître, il faut un permis spécial.

Nom de la banque

Le nom de votre banque est tout aussi inutile pour un contrat de travail.
Par contre, un « vrai » employeur vous demandera un RIB pour lui permettre de verser votre salaire sur votre compte bancaire… quand le contrat de travail est signé et pas avant, jamais.

Site de mises en relation

Il existe des sites de mises en relation entre chauffeurs de maître et employeurs.

Ce qui est embêtant, c’est que le faux site a probablement déposé un virus dans votre ordinateur.
Passez votre ordinateur à l’anti-virus de votre choix afin de vous assurer qu’aucun logiciel indésirable ne s’y trouve.

Un tel virus peut, par exemple, transmettre des données personnelles se trouvant sur votre ordinateur, tablette ou smartphone.
Par exemple, avec le nom de votre banque, le virus peut très facilement trouver le mot de passe que vous utilisez pour y accéder parmi tous vos mots de passe enregistrés dans votre machine.
Par conséquent, il serait très judicieux d’en changer au plus vite et surtout de ne pas conserver le mot de passe dans votre ordinateur.

Dénoncez au plus vite cette arnaque au site officiel : internet-signalement.gouv.fr : Mode d’emploi en images

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Emploi chauffeur ou une belle arnaque
Arnaque à l’emploi Recevoir des loyers
Arnaques téléphoniques ou par SMS

Chômeur en France, Salarié(e) en Belgique : Fraude ou Légalité
Danger : Fausse annonce, vraie boîte-au-lettres = Complice
Sécurité Smartphone : Danger avec les paiements par téléphone

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 18 Emploi
Récapitulatif 18 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réseau LAN ou WAN ralenti : Causes et parades 2/2


Toujours de mauvais temps de réponse

armoire fibre optique

source : Wikipedia

Dans ce premier article, nous avons vu ce qu’est le temps de réponse et le débit de la bande passante.

D’autres éléments entrent dans les causes et les parades au ralentissement du débit des signaux dans les réseaux LAN et WAN. C’est l’objet de ce second article.

Fibres et câbles

Pour le réseau WAN ou l’accès à Internet, le débit fluctue aussi à tout moment.Le chemin par lequel passe le signal sur de longues distances est lui-même composé de câbles et de divers matériels, plus ou moins encombrés. Quand un passage est bouché, le signal passe par d’autres chemins. Donc même si la fibre optique fait passer le signal à la vitesse de la lumière, il y a de plus en plus de signaux qui circulent en même temps.

Le type de câblage et la distance entre le dernier répétiteur de votre FAI, ainsi que le bout de câble de sa borne à votre salle informatique et qui est de votre responsabilité, peuvent être des causes de mauvais débit.

Les câbles en cuivre sont limités et sont sujets à des érosions alors que le câble optique permet des débits plus grands mais sont plus fragiles. Par ailleurs, la fibre optique coaxiale est beaucoup plus performante que la fibre optique simple.

Les performances chez le FAI aussi peuvent fluctuer en fonction de la sollicitation de la bande passante globale affectée à l’ensemble des entreprises connectées en même temps au même répétiteur de votre FAI.
Il y a une différence entre le débit réel et le débit théorique. La notion de débit garanti est importante et influence sur les priorités accordées par le FAI à telle ou telle entreprise selon ce qui figure dans leur contrat.

Le débit sur un réseau dépend aussi de la performance des serveurs. Plus ils sont pleins, ou plus ils sont anciens, et moins rapide sera le réseau.

Des outils logiciels permettent de tester le débit des flux Internet qui partent et qui arrivent. Ils sont gratuits et faciles à trouver grâce à un moteur de recherche  quelconque.

Analyse et protection

La protection d’accès par un firewall (parefeu) ou/et un proxy, ainsi que par des dispositifs anti-spams et anti-virus permet de stopper l’accès à vos serveurs à des flux externes qui n’ont rien à faire là. En mettant en place de telles solutions, vous gagnerez autant en protection qu’en rapidité.

L’analyse des performances des réseaux est souvent compliquée, car il faut éliminer chaque cause, l’une après l’autre. Un seul matériel défectueux, surtout si les symptômes sont aléatoires, par lequel passe un signal peut générer une longue recherche de la cause à un ralentissement d’un réseau.

Du bon usage de l’informatique

L’analyse de l’activité des utilisateurs est aussi indispensable.
Le réseau interne peut être complètement bloqué à cause d’un seul utilisateur qui regarde la télévision en streaming de son poste de travail.

La mise en place d’une charte informatique détermine les règles d’usage des dispositifs informatiques dans une organisation.
Elle indique les moments où les utilisateurs sont autorisés à accéder à Internet à des fins personnelles, c’est-à-dire généralement pendant les pauses ou en dehors des heures de travail.

La mise en place d’un logiciel de supervision permet d’interdire l’accès à certains sites ou types de sites, par exemple les réseaux sociaux, à partir d’un poste de travail interne à l’entreprise ou de l’organisation.
Il s’agit de contraintes pour les utilisateurs, bien qu’ils soient là pour travailler et non pour leur plaisir personnel.

En interdisant, par un texte et par un outil d’accéder à des sites non professionnels, vous réduisez les flux Internet.
La mise en place d’une charte informatique (numérique ou charte internet) se fait préalablement avec un accord et un soutien de la direction de votre entreprise et des utilisateurs.
Personne n’aime être bridé mais si cela permet d’augmenter la rapidité sur le réseau et de diminuer l’utilisation de la bande passante, il y a des gains à la clé.

Philippe Garin

Pour partager commentaires et suggestions, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Compétences numériques : Sécurité informatique
Salle informatique : armoire, câblage, sécurité
L’audit des vulnérabilités

Sommaire d’une charte informatique
Surveillance en entreprise : caméra, micro et charte informatique
Le Cloud pour réduire le TCO

Autres Informatique :

Récapitulatif 16 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réseau LAN ou WAN ralenti : Comprendre 1/2


Mauvais temps de réponse : Pourquoi

schéma LAN et WANLe temps de réponse

Le temps de réponse est la durée entre le moment où vous cliquez ou appuyez sur une touche du clavier et le moment où vous obtenez l’affichage du résultat.
Plus généralement, c’est la durée entre le moment où vous ordonnez à votre terminal (PC, smartphone, etc.) d’agir et le résultat de son action.

Le signal que vous envoyez passe par de nombreux dispositifs, au travers de câbles, connexions aériennes, équipements divers électriques, électroniques, optiques, ondes, PC, serveurs, etc.

Arrivé à la mémoire de l’ordinateur destinataire, le signal déclenche une réaction, via un programme informatique, dans le PC ou le serveur, qui, à son tour, passe par de nombreux endroits, par toujours les mêmes que pour le premier signal, et arrive jusqu’à votre écran ou autres dispositifs comme un objet connecté.

Plus le temps mesuré est long entre l’émission du premier signal et l’arrivée du second, plus le temps de réponse est mauvais.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le débit de la bande passante

La bande passante s’exprime en Mb/s.

Le débit d’une ligne est différent pour le flux entrant ou descendant (download) et le flux sortant ou montant (upload).

Ce qui influence le débit :

  • Le nombre d’utilisateurs connectés aux serveurs, tant internes qu’externes, surtout en l’absence de proxy et de firewall, éléments logiciels ou/et matériels pour protéger le réseau interne (LAN). Si vous bloquez les demandes d’accès de l’extérieur (WAN), via Internet, non autorisées à votre réseau interne, vous gagnerez en rapidité sur ce dernier.
  • Le type de flux : Une vidéo en streaming sur un seul poste de travail interne fait chuter terriblement les performances du réseau interne, idem pour les téléchargements, moins gourmands en bande passante néanmoins.
  • Si votre fournisseur d’accès à Internet (FAI) vous propose d’utiliser la QOS (Quality of Service), vous déciderez des priorités entre les différents types de flux que passent par Internet (WAN). Par exemple la téléphonie sur Internet ou les impressions, sinon c’est toute la bande passante qui est utilisée pour un seul type de flux à la fois.
  • L’architecture de votre réseau interne est aussi facteur de ralentissement ou de rapidité, notamment les flux d’impression. S’ils passent systématiquement par un serveur d’impression central au lieu de serveurs d’impression décentralisés qui gèrent, chacun, moins d’impressions, les flux n’auront pas à passer par l’ensemble du réseau interne, d’où de meilleurs temps de réponse.
  • L’utilisation de hubs qui partagent la bande passante dans le réseau interne (LAN) est à bannir au profit de switchs qui conservent la bande pour chacune des machines reliées. Il s’agit de matériel sur lesquels se branchent les câbles à l’intérieur d’un bâtiment.
  • Les interférences avec les courants forts (électricité, néons), trop proches des courants faibles (informatique, téléphone) est préjudiciables aux performances du réseau LAN. A chaque fois que le signal est mal transmis, il est répété jusqu’à ce qu’il soit suffisamment clair pour être compris. Ces répétitions ralentissent fortement les flux et donc augmentent le temps de réponse

D’autres éléments de réponse dans ce deuxième article consacré au ralentissement des réseaux LAN et WAN.

Philippe Garin

Pour partager commentaires et suggestions, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Parefeu : Segmenter le réseau
Sécurité informatique : Les scénarii de risques
L’audit des vulnérabilités

Salle informatique ; Les autres équipements utiles
A vérifier et à savoir sur les contrats informatiques
Redémarrer après une panne : 74% des entreprises sont mal préparées

Autres Informatique :

Récapitulatif 16 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Parefeu ou firewall : Définition


Parefeu ou firewall : Définition

Cet article est le premier d’une série de huit

Le parefeu est cet élément de la Sécurité informatique indispensable pour les particuliers et encore plus pour les entreprises.

Pour les particuliers aussi, car la loi stipule qu’en cas d’infraction ou délit commis à partir de l’ordinateur du particulier, celui-ci est responsable, s’il n’a pas mis en place une protection minimale constituée par le parefeu. Accessoirement, un anti-virus est tout aussi indispensable.

Pour les entreprises, le parefeu est la première barrière entre le réseau local de l’entreprise (LAN) et Internet (WAN), entre le monde interne à l’entreprise avec ses données, plus ou moins confidentielles et qu’aucun chef d’entreprise n’aimeraient divulguées, et le monde extérieur à l’entreprise, qui, lui, contient des informations accessibles par tous et qui peuvent servir l’entreprise dans son activité.

Le parefeu est un dispositif logiciel qui analyse les flux entrants et les flux sortants. Il autorise ou interdit, l’accès au réseau de l’entreprise, soit sous la forme d’une demande de connexion, soit sous la forme d’une transmission de données.

C’est aussi le parefeu qui autorise ou interdit la sortie d’informations ou la connexion à Internet pour certains postes de travail ou certains profils d’utilisateurs du réseau interne à l’entreprise.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Parefeu : Segmenter le réseau
Parefeu : Filtrage par le parefeu : Tout ou rien
Parefeu : Optimisation des règles

Parefeu : Analyser l’activité du parefeu
Parefeu : Utilité et risques
Parefeu : Protéger le parefeu
Parefeu : Documenter les responsabilités et les procédures

Réseau et architecture sont des piliers de l’informatique
Données
Sécurité mot clé très moderne de l’informatique

Autres Informatique et Sécurité :

Récapitulatif 6 Informatique
Récapitulatif 6 Sécurité

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Informatique et dans la page Sécurité de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Anti-virus intégré à un webmail


Anti-virus intégré à un webmail

antivirus jaune noirLorsque l’on veut s’affranchir des boîtes aux lettres électroniques des Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI), il est très facile de créer une boîte aux lettres indépendante, par exemple celles proposées par les navigateurs ou les sites de réseaux sociaux.

Ces boîtes aux lettres sont accessibles au travers d’Internet, et ce mode d’accès est appelé Webmail.

Comme vous n’avez pas la main sur le serveur qui l’héberge ni sur le programme de messagerie, vous pourriez craindre de recevoir des virus avec un courriel.

Vérifiez, auprès de votre fournisseur de boîte électronique en webmail, ou en cherchant cette information dans l’aide en ligne de votre messagerie, les conditions de protection antivirale.

Les virus parviennent au travers des pièces jointes.

N’ouvrez une pièce jointe que si l’origine de l’e-mail vous est connue.

Les pièces jointes sont vérifiées par les antivirus présents dans les messageries en webmail.

Cependant, il faut prêter une attention particulière sur le traitement apporté aux pièces qui sont des fichiers compressés.

Un fichier compressé est un fichier dont l’extension, le suffixe, est généralement .zip ou .rar, mais aussi .tar, .tgz, .taz, .gz et autres.

La plupart des anti-virus, désormais, vérifie la présence d’un fichier exécutable, c’est-à-dire dont l’extension est .exe

Si la messagerie dont vous disposez ne vérifie pas les pièces jointes qui sont des fichiers compressés, alors il vaudrait mieux, pour vous protégez, de changer de messagerie.

Le traitement apporté aux fichiers exécutables présents dans les fichiers compressés peut être :

  • La suppression du virus, puis la livraison du message
  • La suppression ou la mise en quarantaine du courriel
  • Le retour à l’envoyeur de l’e-mail suspect

Les mots « message », « courriel », « e-mail », « email », « mel » sont des synonymes de la désignation officielle en français du mot courriel.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Bonnes pratiques de navigation sur Internet
Les risques du téléchargement et quelques principes utiles
iPhone Blackberry et autre smartphones sources de danger pour la sécurité de vos informations

Messagerie professionnelle : 20 conseils pour un meilleur usage
Informations Fichiers Données sur le Lexique informatique de Philippe Garin
Avantage d’une boîte-aux-lettres indépendante de votre Fournisseur d’Accès à Internet (FAI)

Autres Informatique et Sécurité :

Récapitulatif 5 Informatique
Récapitulatif 3 Sécurité
Récapitulatif 5 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Mail bloqué : Explications


Mail bloqué : Explications

mail bloquéVotre contact vous signale, qu’il vous a envoyé un courriel.

Vous avez beau regarder votre messagerie : il n’est pas là.

Ou, vous essayez d’envoyer un message : il ne part pas.

Plusieurs explications sont possibles :

1) Boîte pleine

Votre boîte-aux-lettres électronique est peut-être pleine.

Supprimez certains courriels, par exemple, les plus vieux, les plus gros, les moins intéressants, les copies des messages envoyés.

Puis retentez de synchroniser votre messagerie avec le serveur de messagerie pour récupérer les mails non encore arrivés

2) Abonnement non payé

Votre Fournisseur d’Accès à Internet vous bloque le message.

Vérifiez que votre abonnement, s’il est payant, a été réglé.

En l’absence de paiement, votre messagerie est bloquée

3) Mail trop gros

Le message envoyé par votre contact est peut-être trop volumineux.

S’il dépasse une certaine taille, le serveur de messagerie, ou votre logiciel de messagerie sur votre ordinateur, va se bloquer.

Prévenez alors votre contact de vous transmettre un message plus petit.

S’il est trop gros à cause qu’une pièce jointe alors demandez-lui d’utiliser un logiciel pour compresser son fichier, type .zip ou .rar par exemple.
Ces logiciels de compression peuvent aussi découper un fichier joint en plusieurs parties.

Votre contact vous enverra alors chaque partie dans un courriel différent et le logiciel de compression dont vous aurez préalablement fait l’acquisition (généralement par téléchargement gratuit), reconstituera le fichier joint initial à partir des différentes parties réparties sur les différents courriels reçus.

4) Courriel porteur d’un virus

Le courriel de votre contact contient peut-être un virus ou autre logiciel malveillant.

Votre fournisseur d’accès à Internet (FAI) ou votre anti-virus, présent sur votre ordinateur, va bloquer le message, et ne le délivrera pas.

Prévenez votre contact du problème pour qu’il désinfecte son ordinateur avant de vous renvoyer le mail.

5) Anti-spam trop sélectif

Autre cause possible, l’anti-spam de votre Fournisseur d’Accès à Internet, ou de votre box (si vous en avez une, ou de votre ordinateur, si vous en avez installé un, peut bloquer le courriel de votre contact.

S’il comporte des informations qui pourraient le faire prendre pour un spam, alors il sera bloqué.

Pour récupérer le mail, vous pouvez, soit demander à votre contact de réécrire son message sous une autre forme pour qu’il se distingue d’un spam, soit vous demandez au logiciel anti-spam de délivrer le message considéré à tort comme un message non sollicité (spam)

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le Webmail Qu’est-ce que c’est ?
Avantage d’une boîte aux lettres indépendante de votre Fournisseur d’Accès à Internet (FAI)
Messagerie Comment choisir Fonctionnalités

L’origine du spam
Signalez un mail frauduleux
Astuces pour que vos mails soient lus

Autres Informatique :

Récapitulatif 5 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :