CNV Communication non Violente : les 4 étapes de l’OSBD


La Communication non violente

Le bonhomme OSBDLa Communication non violente ou CNV est un processus de communication qui passe par une prise de conscience de ses sentiments avant la communication.

La CNV fait appel à l’empathie et au refus de juger l’autre en faisant appel à l’observation la plus objective possible, en parlant de ce que l’on ressent, durant la communication, à la place d’un jugement.

La CNV permet de favoriser le dialogue entre deux interlocuteurs, par une écoute volontaire du message reçu quelle que soit sa manière de s’exprimer et celle de son interlocuteur.

OSBD, les 4 étapes de la CNV

  1. Observation :
    pour décrire la situation d’une manière la plus objective possible, avec des mots neutres, pour un partage de l’information sans ambiguïté ni jugement

    « Quand tu fais [ça] …

  2. Sentiments et attitudes :
    pour exprimer les sentiments et attitudes suscités dans cette situation

    … je me sens [de cette manière] …

  3. Besoin :
    pour expliciter ses besoins qui conduisent aux sentiments et attitudes exprimés

    … car j’ai besoin de [x] …

  4. Demande :
    pour émettre une demande à son interlocuteur, claire et formulée positivement

    … j’aimerais que tu fasses [telle action].»

Par exemple :
Ne dites pas : « Tu te laisses aller », qui exprime un jugement.
Dites :
« Depuis plusieurs jours, tu ne sors plus », qui montre un fait observable

Évitez les mots « tu », « vous », « les autres », car il s’agit alors souvent d’un jugement plus que l’expression d’un sentiment

Retour positif

La communication reste non violente tant que le retour négatif à message émis par son interlocuteur laisse le demandeur ouvert à la communication.
Si, au contraire, il perçoit le refus à sa demande avec un sentiment négatif alors la communication se ferme.

Il y a un cercle vertueux à la Communication Non Violente, car l’attitude sereine d’un interlocuteur va engendrer une attitude plus bienveillante de l’autre, par imitation inconsciente, même après avoir exprimé des sentiments négatifs.

Amusez-vous bien !

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Schéma de la déperdition de l’information
Déperdition de l’information : Pourquoi
Entendre n’est pas comprendre

Critiqué (e) en public : Comment réagir
Une information précise est proche de l’expérience sensorielle
Définition des critères d’exigence dans le domaine des Relations entre les personnes.

Autres Communication et Humour :

Récapitulatif 12 Communication
Récapitulatif 11 Humour

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Point faible : compensez avec des gants de cuir


A quoi peuvent bien servir des gants de cuir dans un entretien de recrutement ?

Gants de cuirPeu importe que vous soyez une femme ou un homme, porter des gants de cuir est, dans l’imagerie populaire, un signe extérieur d’élégance.

Les gants peuvent être rouges, verts, gris, le marron et le noir restent les couleurs associées à un certain niveau de vie.

Ils sont associés à un certain statut social, bien que les prix soient abordables par le plus grand nombre d’entre nous.

Bon d’accord, mais à quoi ça sert pour un entretien d’embauche ?

Lorsqu’ un candidat ou une candidate se présente en entretien d’embauche, l’enjeu est important. Le stress est présent, même chez ceux ou celles qui sont les mieux préparé (e) s.

En face, se trouve le recruteur. Froid ou chaleureux, il est énigmatique. On ne sait pas s’il joue un rôle de bon ou de méchant. Il ou elle est l’inconnu, dont le comportement est impossible à déterminer à l’avance, sauf, parfois, quand il s’agit du futur employeur directement.

En attendant, le candidat peut développer un sentiment d’insécurité. Plus ou moins fort selon les individus.

Ce point faible est appelé le manque de confiance en soi. Il va de la banale crainte de mal faire, de mal répondre ou/et de mal se comporter, jusqu’à un complexe d’infériorité, de panique qui peut empêcher de se comporter comme on le fait d’habitude

Le remède à ce point faible : portez des gants de cuir

Porter des gants de cuir à plusieurs avantages :

  • Il permet d’avoir une contenance : Tant qu’on a une main gantée, c’est comme une protection contre l’autre
  • Tenir un gant dans sa main gantée permet d’avoir une main libre pour serrer celle du recruteur
  • Le cuir est un symbole d’un statut, réel ou imaginé, qui met le (la) candidat (e) au même niveau social que le recruteur

Évitez, cependant, une autre matière : pas de gants en laine ou des moufles.

Et surtout, retirez-les AVANT ou juste au tout début de votre entretien d’embauche. Inutile d’en faire trop.

Cette astuce est valable pour tout type de poste pour lequel vous vous sentez mal à l’aise pour l’entrevue de recrutement.

C’est aussi ce que l’on appelle une ancre.

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Faites-nous part de votre réaction à ce moyen de compenser, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment se libérer une ancre négative
Entretien de recrutement : Gardez votre calme !
Entretien d’embauche ; Panique à bord !?

Moi, stressé (stressée) ?
Exemples de points faibles présentés comme des points forts
Quels Points faibles mettre dans une lettre de motivation ?

Autres Communication et Emploi:

Récapitulatif 10 Communication
Récapitulatif 10 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Différence entre un marin et un boucher


Quelle est la différence entre un marin et un boucher ?

Un marin voit la côte avant le port

Un boucher voit le porc avant la côte

Ce jeu de mots m’est revenu à l’esprit sur le chemin de retour d’un déplacement professionnel, suite à un mot que m’a lancé mon correspondant « Arrive à bon port ! » en guise de salutation de départ. Oui, mais lequel ?

Ce bon mot, entendu dans mon enfance, m’a permis de me rappeler ce qu’est une ancre, en communication (pas une ancre de marin !)

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

L’ancrage ou l’imprégnation
Comment se libérer une ancre négative
La courte histoire d’amour de Nopécu

Un peu de détente et buvons un coup
chez les papous
L’inefficacité de Franz Schubert

Autres Humour et Communication :

Récapitulatif 4 Communication
Récapitulatif 6 Communication
Récapitulatif 6 Humour

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Communication et Humour du menu Autres Catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Résumé 4 Bien-être au 28 juin 2009


Récapitulatif 4 Bien-être

Bien-être

Le Bien-être, c’est un peu de couleurs dans un ciel gris

Après 6 mois, il est temps d’établir un récapitulatif 4 des titres des billets de la catégorie Bien-être.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Bien-être

Les articles :

Règles pour être un humain
L’observation est un travail des cinq sens

En complément :

Une information précise est proche de l’expérience sensorielle
L’ancrage ou imprégnation
Les noms et les verbes pour améliorer un entretien par des bonnes questions

Les généralisations et les règles pour mieux se faire comprendre
Comment se libérer d’une ancre négative

Pour en savoir plus :


Autres Bien-être :

Récapitulatif 1 Bien-être
Récapitulatif 2 Bien-être
Récapitulatif 3 Bien-être

Récapitulatif 5 Bien-être
Récapitulatif 6 Bien-être
Récapitulatif 7 Bien-être

Récapitulatif 8 Bien-être
Récapitulatif 9 Bien-être

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Bien-être de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment se libérer une ancre négative


Comment se libérer une ancre négative

ancre positiveUne ancre étant un phénomène qui, par un son, un contact, une odeur que vous percevez, vous ressentez un sentiment basé sur une expérience passé.

Le souvenir remonte à la surface à chaque fois que vous percevez ce son, ce contact physique, cette odeur ou cette couleur.

La plupart de ces souvenirs sont négatifs et la colère, l’angoisse, l’anxiété, ou la dépression, que vous avez ressentie à ce moment-là de la vie, revient et vous empêche d’exécuter une tâche, de prendre une décision. Bref ! Vous empoisonne la vie.

Voici un moyen simple pour vous sentir mieux.

Condition préalable : être deux, vous et une autre personne qui va vous toucher comme indiqué plus loin.

1)      Choisissez l’expérience négative que vous avez vécue et qui revient à votre esprit et dont l’impact sur votre présent est persistant.

2)      Recréez cette expérience dans votre imagination. Ne parlez pas. Vous pouvez même fermer les yeux, si vous le souhaitez. Revivez les circonstances de la situation, ce qui s’est passé.

3)      Quand vous avez atteint le point de votre histoire le plus déplaisant, levez l’index. Votre partenaire va alors poser sa main sur votre bras gauche pendant 15 secondes

4)      Répétez cette procédure trois fois

5)      Enchaînez avec une expérience parmi les plus agréables que vous ayez eu et qui s’est très bien terminée

6)      Pensez-y très fort et levez l’index quand vous êtes arrivé, dans votre imagination, au point culminant de ce très beau moment de votre passé

7)      Votre partenaire va alors poser sa main sur votre main droite pendant 30 secondes. Pendant ce temps, continuez de penser à cette expérience positive de votre vie.

8)      Répétez cette procédure trois fois

9)      Soufflez, vous y êtes presque. Ne pensez maintenant ni à votre situation passée négative, ni à la positive. Laissez votre partenaire vous touchez, simultanément, votre bras gauche et votre main droite pendant 30 secondes.

Vous allez revivre simultanément les deux situations grâce à ces deux ancres, bras gauche et main droite. Ces deux expériences antagonistes vont se neutraliser.

10)   Vérifiez, en ramenant à votre mémoire l’expérience négative vécue. Vous n’aurez plus ce sentiment désagréable que vous aviez avant la neutralisation. Certes, vous y penserez mais l’effet sur vos sentiments en sera considérablement amoindri.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

L’ancrage ou l’imprégnation
L’impact des couleurs sur le subconscient
Ne passe pas de temps à la recherche d’un obstacle

Psychologie positive, Pensée positive, Parler positif
Point faible : compensez avec des gants de cuir
Le veinard et le malchanceux

Autres Communication :

Récapitulatif 4 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

L’ancrage ou l’imprégnation


L’ancrage ou l’imprégnation

cendrier bleuL’ancrage et l’imprégnation sont deux phénomènes qui se ressemblent car ils agissent tous deux à la frontière du conscient et de l’inconscient.

L’ancrage est involontaire alors que l’imprégnation ne les pas.

L’imprégnation

Pour définir l’imprégnation, il suffit d’évoquer la réaction de quelque animal qu’il soit, oiseau ou reptile, à la sortie de l’œuf : le premier être vivant qu’il voit est considéré par lui comme sa mère.

Dans un autre contexte, on peut penser aux enfants enlevés par certaines tribus amérindiennes qui les ont élevés comme faisant partie des leurs.
Enfants, souvent incapables de retourner vers la civilisation des colons car trop imprégnés par l’éducation tribale reçue.

L’ancrage

L’ancrage est une association entre une situation, un évènement et un état intérieur à la personne.

Durant une formation à la communication, le formateur avait remarqué que je souriais peu.
Le sourire étant une image de soi que l’on veut donner aux autres, j’ai compris qu’à moindre frais, il me suffisait de sourire pour mettre mon interlocuteur plus à l’aise.

A l’époque, les bureaux étaient encore équipés de cendriers. Il m’a fait remarquer un cendrier bleu et a souris. J’avais associé le cendrier bleu au sourire. Chaque fois que j’en voyais un, je souriais.
Maintenant, il n’y a plus de cendrier dans les bureaux, c’est pourquoi la simple pensée de cet objet suscite en moi la même réaction.

Pour vous, c’est peut-être un geste de la main, un froncement de sourcil (Mr. Spock dans la série Star Trek).
Une ancre peut aussi être un mot prononcé d’une certaine façon, un grattement de gorge, un chant d’oiseau, un coup de klaxon, une pression de la main, une caresse sur la joue, une goutte de pluie dans le cou…

A chaque ancre, un sentiment, une sensation de bien-être ou le rappel d’une déception, d’une situation déplaisante.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment se libérer une ancre négative
La mémoire pour une meilleure efficacité personnelle
Recrutement : Les clichés sur les femmes et sur les hommes

Psychologie positive, Pensée positive, Parler positif
Psychologie du travail dans l’organisation du bureau
L’impact des couleurs sur le subconscient

Autres Communication :

Récapitulatif 4 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :