3 conseils pour faire cesser les critiques


Comment faire cesser les critiques ?

na enfant coléreux par Vigeland ans le FrognerparkFace aux critiques et au harcèlement, il y a les réactions indiquées dans l’Analyse Transactionnelle (AT).

Il y a aussi vos motivations et votre volonté.

Attention : Faire taire des critiques en critiquant à son tour, c’est se prêter au jeu infernal de l’engrenage qui empêche de vivre ensemble.

1. Montrer de l’indifférence

Feindre l’indifférence, c’est détourner le regard, ne pas répondre, s’adresser à quelqu’un d’autre en ignorant manifestement la personne qui vous critique.
Elle se sentira écartée, et ne sera plus au centre des regards.

Le silence est parfois plus fort que la parole, surtout quand on ne sait pas quoi dire ou comment le dire.

Les beaux-parleurs, ceux qui ont l’éloquence facile seront toujours les gagnants face à ceux qui ont plus de difficultés à s’exprimer.
Seulement, quand ils ont le silence et l’absence de regard en face d’eux, ils deviennent les perdants.

Bien sûr, pour que la leçon soit donnée, il faut que d’autres adoptent aussi cette attitude, cette sorte de boycott de la conversation aura un impact plus fort si elle est partagée.

2. « Faire appel à un ami »

Il s’agit d’utiliser les services d’une tierce personne qui aura plus d’aisance que vous pour faire taire les critiques et remettre les personnes à leur place quand elles dépassent les bornes.

Trouver une personne qui saura faire taire la personne qui critique permet de se protéger.

3. Faire front

Demander « pourquoi ?« . Ce mot est terriblement efficace.

Quand on demande à une personne pourquoi elle critique, qu’est-ce que cela lui apporte, quel est son but, pourquoi elle éprouve du plaisir à critiquer, etc., la personne est souvent décontenancée.

Elle peut réagir avec violence ou avec le silence, faute de savoir quoi répondre.

En tout cas, ceux qui sont autour, auront des réactions aussi et peut-être que l’un d’eux ou plusieurs vous soutiendront plus ouvertement. A plusieurs on est plus fort.

A défaut d’être totalement efficace, cette possibilité permet de montrer votre volonté de faire cesser les critiques en obligeant la personne qui les émet à se poser des questions sur le bien-fondé de ses critiques.

Là, si elle poursuit sans changer, c’est qu’elle entre dans les catégories stupide, bornée, bête, et la première possibilité devient la seule à appliquer.

Entendons-nous bien : le but est de faire taire les critiques, pas de faire changer la personne qui les émet. Ce serait peine perdue.

Ne prendre à coeur que l’essentiel

Quelle importance cela a ce que cette personne dit ? Aucune.

Qu’elle pense et dise ce qu’elle veut, ce qui est important, c’est ce que vous pensez vous.

Elle dit des bêtises, c’est son affaire.
Vous n’avez aucune raison de prêter attention à ce qu’elle dit, surtout s’il s’agit de critiques pour le plaisir de critiquer.

Cela doit vous laisser indifférent (e) et quand ce n’est pas le cas, faites comme si ça l’est.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quand dire que l’on est travailleur handicapé
Devise 031 : N’insulte jamais la mère d’un Ferengi, insulte plutôt quelque chose auquel il tient
Peur de ne pas réussir : Comment réagir

Prise de décision : Incertitude quand tu nous tiens !
Dégradation de la relation personnelle avec le responsable hiérarchique
Règles pour être un humain

Autres Bien-être et Communication :

Récapitulatif 17 Bien-être
Récapitulatif 17 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La Process Communication : Les 6 personnalités


Les 6 personnalités de la Process Com

les 6 personnalités de la Process ComL’Analyse Transactionnelle ou AT, Inventée par Éric Berne permet de mieux comprendre les problèmes relationnels entre deux personnes.

La Process Communication, appelée aussi Process Com ou PC, inventée par Taibi Kahler, est issue de l’Analyse Transactionnelle.

La Process Com est basée sur le concept de 6 types de personnalités, chacune d’elles possède :

  • des caractéristiques comportementales
  • un mode de perception du monde
  • des besoins psychologiques
  • un canal de communication privilégié

6 en 1

Chacun d’entre nous possède sa propre personnalité. Elle est :

  • Complexe, à cause du nombre presque infini de combinaisons qui composent notre personnalité
  • Multiple, car les 6 personnalités de la Process Com forment notre personnalité
  • Unique, car votre personnalité est différente de celle des autres, même en ayant de nombreux points communs
  • Variable, car la personnalité change au cours d’événements que chacun rencontre dans sa vie

Par exemple, on pourra avoir le type suivant :

Rebelle 22 %
Rêveur 27 %
Persévérant 38 %
Travaillomane 66 %
Empathique 75 %
Promoteur 100 %

L’empathique

L’empathique est chaleureux, compatissant et sensible.

Il (elle) développe des relations intimes avec son entourage, a une écoute de l’autre qui lui montre ses émotions, ressent les humeurs des autres.

L’empathique a besoin de relations humaines, d’être aimé (e), d’être reconnu (e), a tendance à faire passer l’autre avant soi, se sent très mal à l’aise face à une agression verbale, a besoin de confiance en soi pour être efficace.

Le travaillomane ou l’acharné (e) au travail

Le travaillomane est responsable, organisé jusque dans les détails, logique, attache de l’importance à structurer et clarifier ses idées et son discours.

Il (elle) est sérieux, factuel, s’informe, classe, organise, communique par questions – réponses.

Le travaillomane a besoin d’ordre, de planning, qu’on le reconnaisse pour ses compétences, entre dans le détail, éprouve du mal à déléguer, a besoin de logique pour être efficace.

Le Rebelle

Le Rebelle est original et créatif, a besoin de se faire remarquer, amuse les autres, génère une énergie positive chez les autres.

Il (elle) est spontané, ludique, réactif, émotif, rejette la responsabilité sur les autres, est de mauvaise foi.

Le Rebelle a besoin de contacts humains, d’être stimulé, d’une ambiance enjouée pour être efficace.

Le Persévérant

Le Persévérant est engagé, observateur, consciencieux, dévoué, évaluateur, tenace, idéaliste, engagé.

Il (elle) exprime ses opinions, ses jugements, cherche à les imposer aux autres qu’il critique, a peu d’écoute, communique par questions – réponses sur des principes et des opinions.

Le Persévérant a besoin d’être convaincu, d’être apprécié pour son travail, d’avoir confiance en les autres pour être efficace

Le Promoteur

Le Promoteur est fermé, direct, adaptable, persuasif, charmeur, plein de ressources, manipulateur.

Il (elle) aime le changement, l’excitation, le risque, la communication directive, l’exagération, rebondit toujours, s’adapte à toutes les situations, trouve les autres trop faibles, est impatient.

Le Promoteur a besoin d’énergie, de motivation et de défis pour être efficace

Le Rêveur

Le Rêveur est imaginatif, calme, analytique, réfléchi, solitaire, d’humeur égale.

Il (elle) aime les tâches concrètes, la reconnaissance de ses idées, ne juge pas trop vite, évite les échanges trop longs.

Le Rêveur a besoin de temps et de tranquillité, de clarté, d’un cadre bien défini pour être efficace.

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour une meilleure communication en entreprise, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Points forts points faibles : les connaître, pourquoi ?
Recrutement : La richesse de la personnalité
Les rôles dans la communication ou sachez pourquoi vous communiquez mal

Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche
Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts
Critiqué (e) en public : Comment réagir

Autres Communication et Management :

Récapitulatif 12 Communication
Récapitulatif 12 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :