Handicap au travail : Vrai ou faux


Rappel de quelques règles sur le handicap au travail

Franklin D. Roosevelt handicapé ET compétent

Franklin Delano Roosevelt
handicapé ET compétent

Priorité à un (e) candidat (e) handicapé (e) lors d’un recrutement ?

Faux : Une personne en situation de handicap n’est pas prioritaire.
À compétences égales, l’employeur décide selon ses propres valeurs.

Une aide systématique est donnée à un employeur d’un salarié handicapé ?

Vrai : Le (la) salarié (e) en situation de handicap peut demander un aménagement de son poste de travail, comme n’importe quel autre salarié. L’employeur y a obligation.
Le financement de cet aménagement est du ressort de l’employeur.

Faux : L’aide doit être demandée par l’employeur à l’Agefiph. Elle n’est pas systématique, un dossier doit être monté et l’aménagement réalisé, après l’acceptation du dossier.

Une promesse d’embauche accélère le traitement en cours de la demande de RQTH ?

Vrai : La personne en situation de handicap peut demander à la MDA, Maison Départementale de l’Autonomie, un traitement plus rapide de son dossier de Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé.

Mieux protégé en cas de licenciement ?

Vrai : Seule la période de préavis lors d’un licenciement d’une personne handicapée est doublée, sans, toutefois, excéder 3 mois.

Faux : Une personne handicapée est « protégée » seulement si elle a un rôle parmi ceux des salariés protégées, par exemple si elle est représentante élue du personnel.

Une personne handicapée doit se signaler à son employeur ?

Faux :Aucune obligation, ni avant ni après la signature du contrat de travail.
C’est à la personne en situation de handicap de décider si et quand elle signale son besoin d’un aménagement de son poste de travail pour cause de RQTH.

Priorité pour les formations ?

Faux : Aucune priorité n’est accordée aux personnes en situation de handicap.
Par contre, les contrats d’apprentissage leur sont ouverts sans limitation d’âge.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recherche d’emploi : Quand dire que l’on est travailleur handicapé
La loi oblige à embaucher des personnes en situation de handicap
Chômage et handicap : L’ADAPT

Lers discriminations à l’embauche
La Méthode de Recrutement par Simulation ou MRS
Activités dangereuses et prévention associée (Code du Travail Art. R237-7 AL-1)

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Aménager son bureau : Pas si simple


L’équipement de base d’un bureau

bureau du maire de Quimper

bureau du maire de Quimper

Nous y vivons souvent, au travail ou/et à la maison. Que ce soit un bureau fermé ou un bureau ouvert, quel est l’équipement de base d’un bureau ?

Un bureau doit être équipé d’une table et d’un fauteuil ou d’une chaise.

La taille et la forme de l’un et de l’autre dépend de la forme de votre activité, sédentaire ou nomade, du temps que vous allez passer assis ou debout, ainsi que du type d’affaires traitées, seul (e) ou avec accueil de visiteurs.

Si vous avez à déplacer votre siège, mieux vaut qu’il possède des roulettes. Pour le confort, un fauteuil avec accoudoir permet de reposer les bras et de s’appuyer dessus pour se lever.

Un repose-pied peut vous permettre de régler l’angle formé entre vos cuisses et vos jambes pour les soulager.

Le dossier du siège doit vous éviter de vous avachir dedans, grâce à un renfort au niveau du bas du dos.

L’épaisseur du coussin dépend de votre poids.

L’éclairage est important, selon qu’il y ait ou non un éclairage naturel avec fenêtre ou sans fenêtre, selon qu’il y a des néons, une lampe sur pied ou sur la table, ainsi que du nombre de prises électriques et de leurs positions dans la pièce.

Les rangements peuvent être sous forme de tiroirs faisant partie du bureau ou séparés donc amovibles.

Si vous travaillez beaucoup par ordinateur ou que vous devez conserver des papiers, vous aurez besoin de plus ou moins de place de rangements et des procédés de classement différents, horizontaux ou verticaux, là encore, selon votre activité.

Ensuite, il y a le petit équipement, les fournitures de bureau, le papier, les cartouches d’encre, etc.
Un récipient pour trouver tout de suite ce dont vous avez besoin doit être à portée de main.

La corbeille à papier sera placées du côté droit si vous êtes droitier et inversement. A proximité de votre siège, sans gêner l’ouverture des tiroirs.

Les moyens de communication sont aussi une nécessité : Téléphone et Internet.

Le premier sera fixe ou mobile selon votre habitude d’usage. Le téléphone sera à porter de main, sur le bureau ou à votre ceinture selon le cas.

Quant à Internet, sur un bureau il est préférable de le placer en face de soi, tout en gardant à l’esprit qu’il doit être à la bonne hauteur des yeux, que vous ne vous prenez pas les pieds dans les câbles.

Les câbles traversent la pièce en longeant les murs et non pas au travers de la salle, à moins d’utiliser le sans-fil, Wifi ou Bluetooth.

Ensuite, chacun aménage son bureau comme il l’entend, selon son travail, ses goûts et ses moyens.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quels sont les éléments qui composent un bureau bien conçu ?
10 risques quand une baie de serveurs est installée hors d’une salle informatique
Au bureau, vous êtes agacé (e) par …

Psychologie du travail dans l’organisation du bureau
Encombrement de la table de bureau
Analyse de mon poste de travail ou mon bureau est-il bien aménagé

Autres Organisation :

Récapitulatif 17 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Salle informatique : Les autres équipements utiles


Les autres équipements dans la salle informatique

ventouse double pour dalle de faux-plancherLa salle informatique contient d’autres équipements que les dispositifs anti-incendie, la climatisation, l’électricité ou les armoires de brassage et les câblages.

Sommaire :

Les mesures de protection de la salle informatique

  1. Porte spéciale
  2. Dispositif anti-incendie
  3. Climatisation
  4. Électricité
  5. Armoires, câblage, serveurs
  6. Divers autres équipements

A prévoir dans la salle informatique

  • Table et chaises pour les personnes habilitées à pénétrer dans la salle informatique et qui ont à y travailler
  • Meubles à roulettes pour éviter la production d’électricité statique, contenant des appareils de réparation et outillage, tournevis, pinces, câblage de brassage, bracelets antistatiques à mettre pour toute intervention, ventouse pour soulever les plaques du faux-plancher, etc.
  • Thermomètre et hygromètre
  • Détecteur de radiation, éventuellement
  • Extincteurs manuels, à utiliser uniquement sur tout départ de feu en dehors des équipements informatiques ou électrique, inutiles avec un bon système anti-incendie
  • Plan des équipements présents dans la salle informatique avec numérotations
  • Cahier papier sr lequel chaque intervenant dans la salle informatique doit donner la date et l’heure d’arrivée et de départ, le nom des personnes présentes dans la salle et le motif de leur présence
  • Liste des personnes habilitées à pénétrer dans la salle informatique

A exclure de la salle informatique

  • Poubelle, celle-ci doit être impérativement à l’extérieur pour éviter la présence de déchets inflammables
  • Stockage de papier et de matériels de remplacement
  • Supports de stockage des sauvegardes, à mettre dans une armoire ignifugée dans une autre salle protégée elle aussi et suffisamment éloignée pour qu’un incendie dans une des salles ne puisse endommager l’autre salle
  • Caméras de surveillance, braquées sur l’extérieur de la porte informatique ou sur la partie extérieure de la climatisation
  • Salle contenant les équipements de surveillance à distance de la salle informatique, console des alarmes par exemple
  • Documentations et procédures de redémarrage des équipements de la salle informatique, regroupées dans un classeur du PRA, Plan de Reprise d’Activité, accessible par les personnes habilitées à réinstaller les équipements et les données sauvegardées
  • Appareils de programmation des badges ou cartes magnétiques

Ces listes contiennent des exemples pour vous inspirer dans l’aménagement de votre propre salle informatique.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Parefeu : Documenter les responsabilités et les procédures
L’origine du Wifi
Durée d’archivage des documents

Qu’appelle-t-on une faille 0-day ?
Messagerie Comment choisir Fonctionnalités
Moyens mnémotechniques de création de mots de passe

Autres Informatique, Management et Sécurité :

Récapitulatif 12 Informatique
Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Protection de la salle informatique : Les mesures


La salle informatique, coeur de l’entreprise

Cage de FaradayLa salle informatique est le coeur de l’entreprise. On pourrait penser qu’il s’agit du cerveau à cause de toutes les ramifications qui font penser câblage de nerfs, mais laissons cela aux êtres humains.

La salle informatique est l’endroit où se trouvent les dispositifs informatiques les plus importants. C’est le lieu qui permet la connexion de chaque salle ou bureau de l’établissement aux ordinateurs centraux ou serveurs, eux-mêmes liés à l’extérieur pas les dispositifs de télécommunication.

La salle elle-même

Le choix de l’emplacement de la salle est important pour la protéger des accès extérieurs.

La salle informatique doit :

  • Se trouver dans un bâtiment aux normes antisismiques, de préférence
  • Être inaccessible directement par la rue
  • Être sans fenêtre
  • Être Sur une dalle en béton
  • Se trouver au rez-de-chaussée, pour éviter les escaliers
  • Avoir des murs en béton et épais, peints d’une peinture qui empêche la poussière de venir et le feu de se propager
  • Avoir un sol antistatique
  • Être hermétique et ignifuge, du sol au plafond en passant par la porte
  • Être mitoyenne avec d’autres salles qui sont, elles-mêmes, sans risque

Quand c’est possible, la construction du bâtiment doit protéger la salle informatique comme une cage de Faraday, qui empêche les ondes de franchir les murs. Ainsi, tous dispositifs d’espionnage à distance par ondes seraient bloqués, ce qui implique l’utilisation de téléphones avec fil à la place de téléphone portable ou de DECT. Digital Enhanced Cordless Telephone (Téléphone sans-fil numérique amélioré).

Les aménagements de la salle informatique

La salle informatique doit être aménagée avec les équipements suivants :

  1. Porte spéciale
  2. Dispositif anti-incendie
  3. Climatisation
  4. Électricité
  5. Armoires, câblage, serveurs
  6. Divers autres équipements

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Parefeu : Protéger le parefeu
Indicateurs de sécurité Exemples
Schéma général d’un Plan de Reprise d’Activité

Approche d’un schéma directeur
TCO : Les coûts de logiciels dans le Coût total de possession
A vérifier et à savoir sur les contrats informatiques

Autres Informatique, Management et Sécurité :

Récapitulatif 12 Informatique
Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Open space : Des solutions humaines


Des solutions contre les nuisances dues aux personnes

open space : trop pleinPlus le nombre de personnes qui travaillent dans un open space est important, plus ils sont entassés sur quelques mètres carrés, et plus ils sont soumis au stress de la présence des autres.
L’activité de chacun a un impact sur son propre travail.

Sommaire :

Les bruits

Tout ce qui est générateur de bruit est facteur de perturbation.

Cela commence par les bruits parasites : le crayon qui sert de baguette de tambour, les ongles sur le clavier, les bijoux qui se cognent entre eux ou contre la table, le fredonnement de la dernière chanson à la mode, etc.
Autant de bruits que l’on peut facilement éliminer.

La voix

La voix est un instrument indispensable pour son travail, à condition qu’elle soit faible pour ne pas déranger les autres tout en restant audible lors des échanges de vive-voix ou au téléphone.
De même, les échanges doivent être professionnels, courts si possible. Les bavards se verront regardés d’un mauvais œil par les autres ou subiront les conséquences négatives dans leurs rapports aux autres.

Lors d’une conversation téléphonique, la voix monte avec l’énervement face à un interlocuteur qui ne comprend pas les explications qu’on lui donne, qui lui-même hausse le ton, qui est de mauvaise foi, etc. Cela se fait involontairement.

Dans de tels cas, mieux vaut basculer sur un téléphone portable, si ce n’est pas déjà fait, et s’éloigner de l’open-space pour se rendre, par exemple, dans un bureau ou une salle de réunion vide.

Pour se concentrer

Lorsque le travail nécessite une forte concentration, il est préférable de signifier aux autres ce besoin.
Un petit écriteau mentionnant ce besoin, sur le coin du bureau, un casque anti-bruit sur les oreilles permettent de prévenir les autres de ne pas vous déranger, à condition de ne pas en abuser au risque de laisser penser que vous souhaitez un isolement total et permanent.

L’utilisation des plages horaires où les autres sont absents, moments de pause ou de réunion, pour effectuer le travail demandant le plus de concentration est aussi un moyen d’améliorer son efficacité au travail.

Soi et les autres

Si l’aménagement de l’open space peut minimiser les bruits et la vue des autres, il est parfois indispensable de se créer sa propre espace personnel.
L’open space est partagé, son poste de travail est SON espace à soi.

La spontanéité et la présence des autres provoquent l’envie de partager des informations sans s’éloigner de son poste de travail.
Que ce soit des échanges de propos professionnels ou plus personnels, le mieux est de les éviter dans l’open space.

Partagez vos trucs et astuces pour vous sentir bien en open space et pour y travailler efficacement, contactez-moi.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 007 : Garde toujours les oreilles ouvertes
Se sentir bien en entreprise : Les 7 critères
Friday Wear ou Le vendredi relax

Burnout ou Syndrome d’épuisement professionnel
Tests de réaction au stress et aux tensions
Comment faire pour ne pas être déranger au travail et gagner du temps

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Open space : Nuisances et solutions


Open space : Nuisances et solutions

open space années 30

open space années 30

L’open space est ce vaste espace où plusieurs personnes vont travailler, chacune à son poste de travail, à des tâches qui sont généralement individuelles.

Cet aménagement de l’espace de ce grand bureau permet à l’entreprise d’économiser de la surface louée ou achetée, et d’avoir un nombre d’employés au m2 plus important que s’ils étaient dans des bureaux séparés.

Sommaire :

Les nuisances

Si l’open space représente un avantage pour l’entreprise, y travailler implique 2 types de nuisances :

  1. Les nuisances liées à l’aménagement physique de l’open space
  2. Les nuisances liées à celles et ceux qui y travaillent

Dans un bureau individuel, on y trouve :

  • La table,
  • Le siège du collaborateur, voire plus s’il est amené à recevoir des visiteurs internes ou externes à l’entreprise,
  • L’équipement de bureau,
  • Des rangements pour les flux physiques d’informations

Dans un open space, on y trouve les mêmes objets, à ceci près que l’équipement de bureau peut-être partagé entre plusieurs personnes et que les rangements le sont aussi.

La taille de l’open space importe peu sur le comportement des employés. Il suffit qu’un seul ne respecte pas les règles de savoir-vivre en open space pour que la vie des autres soit perturbée pendant les heures communes de présence.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Un effet bénéfique de l’Open space
En poste ET en recherche d’emploi : Prudence
Les causes des dysfonctionnements

Télétravail : La Loi Warsmann adoptée le 29 février 2012
Présumé professionnel est l’usage d’Internet sur le lieu de travail
Conséquences de l’absence de déclaration à la CNIL d’un système de badgeage

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Se sentir bien en entreprise : Les 7 critères


Avoir un travail et s’y sentir bien

J'aime mon travailLes critères qui permettent de savoir si l’on se sent bien dans son entreprise ou sa future entreprise sont propres à chacun.
Si l’un va privilégier la rémunération, un autre préférera les perspectives d’évolution de sa carrière ou la proximité et sa vie de famille.

Dans son classement des 400 meilleurs employeurs, le magazine Capital, nous fourni les critères retenus par leurs employés pour déterminer ce qui leur tient le plus à coeur. Cette liste est basée sur un sondage à grande échelle de 30 000 employés.

Appropriez-vous ces critères. Retenez ceux qui correspondent à votre situation, votre ambition.

Que vous soyez en poste ou au chômage, que vous soyez satisfait de votre travail ou que vous en cherchiez un dans lequel vous allez vous sentir mieux, classez ces critères selon l’importance que vous leur donnez.

Utilisez une échelle

Mettez un degré d’importance sur chacun des critères pour pouvoir les comparer les uns aux autres. Par exemple, la rémunération sera « très importante » et la « formation continue » sera « accessoire ».

Voici une échelle pour vous permettre d’apprécier ces critères selon votre goût :

  1. Très important
  2. Important
  3. Moins important
  4. Accessoire

Ces critères pour la recherche d’un poste

Une fois établi le classement des critères :

  • analysez les offres d’emploi, pour les candidatures en réponse à une annonce, et les entreprises, pour, aussi, les candidatures spontanées,
  • postulez à celles qui remplissent les critères que VOUS avez retenus

Votre motivation en sera d’autant plus forte qu’un maximum de ces critères seront remplis par l’entreprise envisagée.

Pour ceux qui sont en poste

Faites l’exercice par rapport à votre société actuelle et vous pourrez ainsi décider d’y rester ou d’envisager d’en changer.

Pour les employeurs, les 7 critères

Pour faire partie des meilleures entreprises, la taille de votre entreprise est sans importance. Pour conserver les meilleurs éléments et attirer vos futurs employés, satisfaits de travailler pour vous, au point qu’ils voudront rester longtemps chez vous, mettez en place sur les 7 critères suivants :

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Stress : maladie contagieuse ou faute du management ?
Sentir son auditoire pour être un bon orateur
Quels Points faibles mettre dans une lettre de motivation ?

Réflexions pour une orientation professionnelle
Burnout ou Syndrome d’épuisement professionnel
Psychologie du travail dans l’organisation du bureau

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :