Les 5 dernières minutes de son entretien d’embauche


Cinq minutes pour conclure son entretien d’embauche

jusqu'à la porte de l'ascenseurC’est le moment, a priori, le plus détendu de l’entretien d’embauche. Celui où le recruteur vous dit que l’entretien est terminé.

Vous vous levez de vos chaises et vous entendez : « je vais vous raccompagner ».

Vigilance !

La vigilance est de mise. Contrairement à ce que vous pensez généralement, l’entretien se poursuit.
C’est sur un ton très différent qu’il se poursuit, pendant que vous prenez vos affaires, dans le couloir, devant la porte de l’ascenseur ou/et sur le palier.

Durant ce court chemin, vous ne pouvez pas vous échapper en courant, en tournant le dos à la personne qui vous a reçu ou en prétextant un horaire de transport en commun à respecter.

Vous devez rester concentré (e). Le recruteur vous demande votre avis sur le quartier, la ville, où vous habitez, comment vous vous rendrez au travail.

Il s’intéressera à votre famille, vos loisirs et autres centres d’intérêt, s’il ne l’a pas fait précédemment.
Il tentera d’en savoir encore un peu plus sur vous.

Profitez-en !

C’est le moment de poser des questions, de débriefer à chaud sans en avoir l’air.

Dites à quel point vous avez apprécié l’échange. Demander quelle sera la suite et le délai pour obtenir une réponse.

Projetez-vous dans le poste. Montrez que vous avez pris des renseignements sur le logement, les écoles, la vie sportive ou/ associative, à proximité du prochain lieu de travail.

Court !

C’est un moment très court. 5 minutes au maximum, si votre interlocuteur reste sur place pour discuter.

C’est toujours lui qui donne le signal de la séparation. C’est lui ou elle qui dit « au revoir » et qui vous tend la main.

Votre poignée de main sera aussi ferme que celle des premières secondes de la rencontre, sans toutefois écraser la main de l’autre.

Remerciez une dernière fois. Sans la mesure du possible, évitez de tourner le dos, comme pour montrer que vous êtes soulagé (e) de partir.

Jetez un dernier coup d’œil vers lui au moment de disparaître de sa vue, avec un grand sourire de satisfaction ou de connivence.

Et après ?

Vous vous éloignez. Vous quittez vraiment le champ visuel et auditif du recruteur et de ses collaborateurs ou collègues.

Dans le bus, votre voiture ou le premier café, posez-vous et sortez votre bloc-notes. Rédigez un premier bilan à chaud.

Le lendemain, envoyez un courriel au recruteur pour le remercier de votre échange et lui rappelez tout votre intérêt pour le poste.

Puis, prenez patience et attendez la réponse.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Entretien d’embauche : l’antisèche est recommandée
Points faibles et points forts : Pourquoi le recruteur pose la question
Après l’entretien d’embauche à chaud puis à froid

PNL : Découvrez votre dominante par ce test
Le Conseil en Evolution Professionnelle : Les 8 questions fondamentales
Candidature : Les délais de réponse

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entretien d’embauche : Entre déception et espoir


Fin de l’entretien d’embauche et vous hésitez entre déception et espoir

Entre espoir et déceptionVotre entretien vient de se terminer et vous avez un goût amer dans la bouche.

Le recruteur ne vous l’a pas dit expressément mais vous avez un ressenti négatif, ou neutre, de votre entretien.

Un rapide bilan à chaud vous fait pencher tantôt vers la déception, tantôt vers l’espoir.

Vous craignez avoir laissé une mauvaise impression, sans en être vraiment sûr (e).

Vos 2 atouts

Le bilan à froid

Le soir même ou le lendemain,

  • Reprenez vos notes
  • Remémorez-vous les questions entendues et les réponses que vous avez données
  • Rappelez-vous les informations que vous avez obtenues
  • Rédiger un compte-rendu synthétique, un résumé, de ce que vous avez compris du poste
  • Ajoutez comment vous envisagez d’occuper le poste ou votre prise de fonction

Remercier l’interviewer

Le lendemain ou le surlendemain,

  • Envoyez un courriel à la personne qui vous a reçue,
  • Remerciez-la du temps qu’elle a pris à vous recevoir,
  • Transmettez-lui votre compte-rendu, dans le texte lui-même et non en pièce jointe. Comme c’est une synthèse, le nombre de lignes est limité à l’essentiel

La réaction du recruteur

Le recruteur peut zapper votre message ou ne pas s’y intéresser tout de suite. C’est alors un coup d’épée dans l’eau. Tant pis !

Il peut aussi le lire et y trouver des informations intéressantes, en particulier votre capacité à rédiger un compte-rendu et à ne pas parler que de l’essentiel, en plus de votre point de vue sur le poste. Tant mieux !

S’il hésite entre deux candidats, ce bilan à froid peut provoquer le choix en votre faveur

Philippe Garin

Pour booster votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Entrevue de recrutement : Faute avouée à demi pardonnée
La voix pour bien communiquer en entretien d’embauche et ailleurs
APRES l’entretien d’embauche

Après l’entretien d’embauche à chaud puis à froid
Entretien d’embauche en France vs entrevue d’embauche au Canada
Chômage, argent et restrictions

Autres Emploi :

Récapitulatif 4 Emploi
Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Après l’entretien d’embauche à chaud puis à froid


Après l’entretien d’embauche, faites un bilan à chaud, puis à froid

chaud_et_froidVous êtes sorti depuis une minute du bâtiment où s’est déroulé votre entretien d’embauche. Vous respirez un bon coup, de soulagement, c’est fini.

Tout de suite, vous avez un ressenti sur la suite qui sera donnée à votre candidature : oui, non, peut-être.

Le jour même, au café du coin, dans le transport en commun que vous prenez pour rentrer ou chez vous, vous mettez en clair les notes que vous avez prises durant l’entretien, même si vous savez ou pensez savoir qu’il sera sans suite.

Vous notez ce que vous avez appris sur :

  • L’entreprise
  • Le poste
  • La tâche à accomplir
  • Le climat
  • Votre impression générale
  • Ce dont vous allez avoir besoin pour un entretien ultérieur, pour cette entreprise ou pour une autre candidature

Vous faites votre bilan :

  • Vous notez sur 10 ou 20 votre prestation
  • Vous listez les questions auxquelles vous avez bien répondu
  • Vous listez vos lacunes tant pour les réponses que vous avez donné que pour les questions que vous avez posées
  • Vous analysez votre comportement, votre communication sur deux colonnes : bien fait, à retravailler

Vous envisagez l’avenir et répondez à ces questions :

  • Avez-vous toujours envie de travailler pour cette entreprise, à ce poste, indépendamment de toutes considérations d’obligation de gagner de l’argent pour vivre ?
  • Y a-t-il adéquation entre vos possibilités et les besoins de l’entreprise ?
  • Qu’avez-vous de plus par rapport aux besoins de l’entreprise, qu’éventuellement pour pourrez mettre en avant pour vous distinguez positivement par rapport à d’autres candidats ?

Philippe Garin

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

AVANT l’entretien d’embauche
PENDANT l’entretien d’embauche
APRES l’entretien d’embauche

Entretien de recrutement : Mentir en entrevue ou se sentir mal à l’aise
Entretien d’embauche : l’antisèche est recommandée
Les 5 dernières minutes de son entretien d’embauche

Autres Emploi :

Récapitulatif 4 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :